HALIFAX GROUPES LOURDS FRANCAIS SQUADRONS 346 et 347 R.A.F

26 novembre 2016

HISTORIQUE DE LA CROIX DE LORRAINE de Pascal HERVEZ-BAUDIN

img493

HISTORIQUE DE LA CROIX DE LORRAINE

Des origines à la France Libre.

Pascal HERVEZ-BAUDIN

11 Avenue Louis Texier

Lotissement Jouannas

40000 Mont-de-Marsan

Aquitaine.

tél: 0558465797

Posté par DUCAPHIL à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 novembre 2016

AVIS DE RECHERCHE Col. EUGENE STEFF

AVIS DE RECHERCHE

tunisie steff EPYS_99_Collection_JPS_DR

Eugène STEFF Avord en 1936.

AVIS DE RECHERCHE

de

Joël-Pol STEFF

Petit-fils du Colonel Eugène STEFF, recherche des informations et des documents, dans le cadre de ses recherches qui devraient déboucher sur l'écriture d'un ouvrage sur la vie de son grand-père.

Le Colonel a laissé son nom à un challenge d'escrime par équipe inter-armes "Le Challenge Colonel STEFF" . Il y eut aussi un projet de course des "Vampires" coupe Colonel STEFF en 1952

Le Colonel Eugène STEFF

au

1/25 Tunisie et G.B.moyen 2/63 Sénégal

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2008/10/18/10998357.html

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2013/10/11/28195353.html

Posté par DUCAPHIL à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2016

L'AVIATION DE RECONNAISSANCE ET DE BOMBARDEMENT - 2/33 - 1/25 - 2/25 - 2/23

LES FORCES D'AFRIQUE DU NORD

L'aviation de reconnaissance

et de bombardement.

2/33 - 1/25 - 2/25 - 2/23

Après le débarquement du corps expéditionnaire allié, un comité mixte de réarmement est formé: son activité ne se traduit, à l'origine, que par une aide légère aux troupes françaises engagés.

Mais, à la conférence d'Anfa, le 24 janvier 1943, un accord s'établit entre les Alliés en vue de transformer les forces françaises en armée moderne.

Aux termes de cet accord:

Les forces françaises recevront, par priorité, l'armement qui leur est indispensable: celui-ci sera constitué par le matériel le plus moderne... Il est précisé que cette livraison portera, au total, sur le matériel de 3 divisions blindées et de 8 divisions motorisées, ainsi que sur une aviation de première ligne constituée par 500 chasseurs, 300 bombardiers et 200 avions de transport...

L'accord d'Anfa nous faisait la partie belle. Mais il faudra attendre le printemps de 1943 pour que notre aviation soit apte à entrer en guerre aux côtés des Alliés. 

2-33 El Aouina

De gauche à droite:

A El Aouïna.

Assis PETSOUNIS Légion Etrangère non retenu dans l'armée de l'air, S/Lt HEURTEAU pilote de chasse touché en combat rentre à la base et s'écroule sur son manche, LOBELLE Pierre (Squadron 347  - 1/25 Tunisie équipage de MIRAS), PAGES mitrailleur du colonel CTROËN Groupe "Lorraine" F.A.F.L. 

113513865_o

Insigne de mon père sur la photo.

(collection: Ducastelle Philippe)

Comme tous les Groupes de l'Armée de l'Air française, le G.R. 2/33 se compose de deux escadrilles la 3 et la 4.

La 3, ex-Salmson 33, fut créée par le Capitaine Bordage, en décembre 1914, sous le nom de M.F.33.

Elle a fait toute la Grande Guerre au service du 9e corps d'Armée. Elle est avec lui dans les secteurs difficiles, sur l'Yser, dans la Somme, dans l'Aisne, en Champagne, à Verdun. Son insigne est la Hache, par un jeu de mots établi selon toutes les règles de l'héraldique la plus authentique: la Hache à Bordage.

Cinq citations sont venues récompenser, au cours de la campagne, cette "unité d'élite qui n'a cessé, depuis le début de la guerre, de rendre les plus grands services": trois citations à l'ordre du Corps d'Armée, 31 octobre 1915, 15 juillet 1916, 13 septembre 1917; une citation à l'ordre de la Brigade d'Artillerie du 9e Corps, 29 octobre 1916; enfin, une citation à l'ordre de l'Armée, 30 décembre 1918.

La 4 est plus jeune, puisqu'elle ne fut créée qu'en 1921, en Rhénanie. Son insigne est la mouette.

bouffaron 2-33

(collection: M. BOUFFARON)

1re Escadrille du 2/33 "LA HACHE" Sous les ordres du lieutenant Israel.

Assis au centre de la photo le commandant  ALLIAS.

Citation du Groupe de Reconnaissance 2/33.

Le Général Commandant en Chef VUILLEMIN,

Commandant en Chef les Forces Aériennes,

cite à l'Ordre de l'ARMEE AERIENNE le Groupe de Reconnaissance 2/33:

" Sous l'impulsion de son chef, le Commandant ALLIAS, et de ses chefs d'escadrille, le Capitaine GELEE et le Lieutenant ISRAEL, le Groupe de Reconnaissance 2/33 constitue un superbe instrument de combat qui donne chaque jour les preuves d'un allant remarquable et d'une haute conscience.

" Dans une période particulièrement difficile, a obtenu, au prix de lourdes pertes, des renseignements précieux qui ont permis d'orienter le Commandement d'une façon précise sur la manoeuvre ennemie."

 

BOUFARON (9)

Cpl/C Roger BOUFFARON

BOUFARON (11)

(collection: M. BOUFFARON)

 

Fixons d'abord nos regards sur le terrain d'El Aouïna, près de Tunis. Là, le groupe de reconnaissance II/33 et les groupes de bombardement I/25 et II/25, unis dans une conviction commune, se replient vers le Sud algérien à l'arrivée des Allemands.

Stationné dans la petite ville de Colbert, en Algérie, le groupe de reconnaissance II/33 Savoie est engagé aussitôt. Ses équipages explorent les côtes tunisiennes pour repérer les points du débarquement allemand.

 

Edmond garcia El Aouina,,Bloch 174(La mouette,2ème escadrille,GR 2-33)

Equipage du Sgt Edmond GARCIA, Bloch 174 - de la 2ème escadrille "La Mouette" du G.R. 2/33 à El Aouïna.

(collection: Yves GARCIA)

L'état du groupe est assez précaire. Si pilotes et observateurs sont bien entraînés, les avions Bloch 174, en revanche, ont déjà subi la rude épreuve de la campagne 1939-1940 : ils sont vieux et démodés. Les Messerschmitt 109 qui les attaquent ont une vitesse supérieure d'au moins 100 kilomètres-heure et un armement d'un calibre plus élevé. En bref, les missions de reconnaissance dépassent les possibilités de nos appareils et arrêtent le groupe Savoie dans son essor. Le commandement décide alors d'employer les équipages du Savoie à bombarder en piqué dans la région du Gafsa-Tozeur.

Jusqu'au 30 mars 1943, le groupe prend part à la bataille avec ses appareils usagés, attendant impatiemment le matériel américain annoncé qu'il recevra seulement en avril. A ce moment, la campagne de Tunisie est terminée. Le groupe va se spécialiser quelques mois dans la reconnaissance photographique, avant de reprendre la lutte contre l'Italie.

------------------------------------------------------ 

1-25 tunisie (9)

Le Groupe "Tunisie"

Le Groupe "Tunisie" n'est pas né ce 8 novembre 1942, s'il reçu son nom de baptême pendant la campagne d'Afrique du Nord, il avait reçu depuis fort longtemps le baptême du feu: à cette époque le fanion " à la Chouette" s'ornait déjà de deux palmes gagnées en 1917 et 1918 et les équipages du "Buffle" avaient combattu en Italie en 1940.

La "Une"

La 1er escadrille du Groupe 1/25 devenu Tunisie prit naissance pendant la guerre de 1914-1918 sous le nom de B.I0I, au sein de l'Aviation navale.

Équipée en 1917 d'hydravions F.B.A., ses équipages coulèrent plusieurs sous-marins ennemis, hauts faits sanctionnés par deux belles citations à l'ordre de l'armée.

Les noms de trois équipages disparus s'inscrivirent à la première page du livre d'or du futur 1/25. Basée à Cherbourg dès la fin de la guerre, cette escadrille devint I B. I, puis, transférée à Bizerte en 1933, prit le nom de 4. B. 3.

Apparition de la "Deux".

Le 1er janvier 1936, le 1er Groupe de la 25e escadre de bombardement est créé à Bizerte-Sidi-Ahmed par:

- la 4.B.3. qui passe de la Marine à l'Air;

- des éléments provenant de la 4e Escadre d'aviation d'Afrique (dissoute);

- du matériel hétérogène: Goliath, F.68, Potez 25, Bloch 200.

1939 - 1940

Équipé entièrement en Bloch 200 en 1939, le Groupe 1/25, ne pouvant prétendre aux batailles aériennes, assume cependant une lourde tâche: protection de convois, surveillance en mer, recherche et attaque de sous-marins ennemis. Travail ingrat, missions sans éclat et toujours dangereuse, si loin des côtes, avec un matériel terrestre, surclassé et usé.

Malgré l'impatience des équipages, seuls ceux de la 2e escadrille auront le temps, avant juin 1940, d'aller percevoir en France des Léo 45 et, à peine lâchés, de faire plusieurs bombardements de nuit, très réussis, sur des objectifs italiens.

L'armistice.

Regroupé à Tunis-El-Aouïna peu après l'armistice, le Groupe 1/25 est maintenu en activité "pour la défense de l'Empire, contre tout agresseur". Il fallut tromper l'étroite et odieuse surveillance des commissions italiennes pour faire voler plus d'équipages, camoufler de l'essence et des rechanges, former des jeunes au détriment de l'entraînement des "vieux". La consigne était; être prêts le jour "J" à reprendre la lutte avec le maximum de moyens; pouvoir faire mouvement en totalité dans le minimum de temps. Ce but fut atteint puisque le 8 novembre 1942, après une angoissante nuit de préparatifs, le Groupe entier, personnel, avions, véhicule et magasins, se mettait hors de portée de l'emprise allemande et commençait le dur périple.

---------------------------------------

Une même volonté de combattre anime les équipages des groupes de bombardement I/25 Tunisie et II/23 Guyenne, décidés à employer jusqu'à l'usure complète leurs "Loiré 45". Ils ne vont pas tarder à être engagés.

 

Bauer102 GB II-23

Les deux escadrilles du 2/23 Guyenne.

(collection: Monique BAUER)

La position des Alliés en effet est devenue difficile sur le front tunisien. Le commandement de l'aviation française en Afrique fait appel au groupe I/25, renforcé d'élément du II/23 (provisoirement dissous) et le met à la disposition des Américains pour transporter les munitions des ports de l'Atlantique aux ports de Tunisie. En dix jours, du 18 au 28 janvier, 180 tonnes de munitions sont ainsi transférées à pied-d'oeuvre.

 

Bauer98 (2)

(collection: Monique BAUER) 

Mais une nouvelle mission, celle qui leur tient au coeur attend les équipages: ils vont se battre dans le cadre des "Forces aériennes tactiques du Nord" ( North Tactical Air Forces).

 

Bauer86

(collection: Monique BAUER)

De Biskra, les avions décollent pour bombarder de nuit les aérodromes et les arrières de l'armée Rommel qui bat en retraite sous la pression de la VIIIe armée: Mezzouna, Sfax, Enfidaville, Focheville sont les principaux objectifs de nos bombardiers au cours de la période du 20 mars au 25 avril 1943.

Bauer91

 

(collection: Monique BAUER)

A la fin de la campagne de Tunisie, les deux groupes I/25 et II/23, qui ont été des premiers à reprendre la lutte contre l'Allemagne, sont cités par le Commandement de l'air en Afrique du Nord:

Bauer82 GB II-23

Avis de recherche sur l'équipage:

Au centre de la photo peut-être le lieutenant PUGET.

(collection: Monique BAUER)

...Grâce au moral élevé et à l'entraînement parfait des équipages, à la compétence et au dévouement de ses mécaniciens qui ont toujours su maintenir disponible le matériel français sauvé de l'invasion de la Tunisie, ont obtenu, d'emblée, des résultats remarquables, déversant 1.000 tonnes de bombes au cours de 80 sorties sur les objectifs lointains sévèrement défendus par la D.C.A. adverse.

...Ont exécuté de nuit, deux cent heures de vol de guerre dans la période du 24 février au 25 avril 1943.

 

Bauer84

El Chibani.

(collection: Monique BAUER)

Au terme de la campagne de Tunisie, le matériel, malgré la sollicitude des mécaniciens, est à bout de souffle. Aussi, le 6 juin 1943, décide-t-on de réarmer avec des avions anglais les groupes I/25 et II/25.

Envoyés, au mois de septembre 1943, en Angleterre où ils recevront des avions quadrimoteurs Halifax, ces groupes seront incorporés au "Bomber Command" sous les deux dénominations de "Squadron 346" (G.B.II/23) et "Squadron 347" (G.B.I/25).

(Source: LES FORCES AERIENNES FRANCAISES de 1939 à 1945.)

 

 

Posté par DUCAPHIL à 16:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2016

ELVINGTON CEREMONIE DU SOUVENIR 13 NOVEMBRE 2016

 

CEREMONIE DU SOUVENIR

le 10 novembre 2016

Mémorial du Bomber Command.

11 novembre 2016

Cimetière militaire de Brookwood (Surrey)

13 novembre 2016

à 11h00

au Mémorial Français

du village d'Elvington

Messe à la chapelle

du

Yorkshire Air Museum

à 13h30

 ______________________________________

10 novembre 2016.

ELVINGTON IMG_2539

Jeudi 10 novembre 2016, les responsables du YAM, l'Ambassade de France, l'A.A.A. des Groupes Lourds, R.A.F.A., au Mémorial du Bomber Command Green Park à Londres. 

ELVINGTON IMG_2541

Beryl Stannard-Dennet (RAFA Sud-Ouest France) Paul Bogaert (A.A.A. des Groupes Lourds) Col. Bruno Cunat (RAF Armée de l'Air/RAF liaison) André Hautot (Ancien des Groupes Lourds) Col. Patrice Morand (Attaché de l'Air Français) Brigitte Williams (France Libre Association) Ian Reed (Directeur du YAM) Amiral Patrick Chevallerau (French Défense Attaché) Christian Pelissier (A.A.A. des Groupes Lourds). 

ELVINGTON IMG_2545

Dépôt d'une couronne d'Yvonne Finale et sa fille Marianne Thies pour le souvenir de son papa au Mémorial du Bomber Command de Londres.

elvington IMG_2544

ELVINGTON IMG_2547

Beryl Stannard-Dennet, André Hautot, Paul Bogaert, Ian Reed, Amiral Patrick Chevallereau, Jean-Paul Churet. 

elvington BC Memorial YAM wreath 2

YAM d'Elvington, A.A.A. des Groupes Lourds.

elvington IMG_2565

1/25 Tunisie.

Plaque - RAF Club Londres.

elvington IMG_2566

2/23 Guyenne.

Plaque - RAF Club Londres.

elvington IMG_2571

Discours de monsieur Ian Reed Directeur du YAM lors du dîner au RAF Club Londres.

Groupes Lourds, YAM, France Libre, Consul Français, Fédération des Français à Londres G.B., Association de l'Ordre du Mérite, Armée de l'Air, Ambassade de France, Défense Attaché French Air, R.A.F.A. Sud-Ouest France, après le dîner présentation de 3 films par le YAM.

____________________________________

11 novembre 2016

ELVINGTON IMG_2575

St Cyr dans l'autobus avec les Groupes Lourds.

ELVINGTON IMG_2576

Cimetière militaire de Brookwood, Surrey (plus grand cimetière au Royaume-Uni).

 

elvington Brookwood cemetery

Les stèles des aviateurs des Groupes Lourds d'Elvington.

elvington Brookwood French standard

Porte-drapeau français.

elvington Brookwood French representativ es

Préparation de la cérémonie par l'Attaché militaire le Col. Cédric Lambin.

elvington IMG_2595

 Mme Sylvie Bermann Ambassadeur de France.

elvington Brookwood medal ceremony

elvington IMG_2605

elvington Brookwood Wreath laying 2

Dépôt des gerbes du YAM et AAFM.

 

ELVINGTON IMG_2612

Mme Joelle Garriauld-Maylam Sénateur des Français de l'étranger, Mme Sylvie Bermann Ambassadeur de France, Amiral Patrick Chevallerau Attaché Défense, Consul Général Jérémy Burton, Attaché militaire.

elvingtonIMG_2615

Major Olivier Reynard, Président du Souvenir Français en Grande-Bretagne.

 

ELVINGTON Brookwood French standard 2 (2)

Commémoration nationale pour les Groupes Lourds et les morts de France le 11 novembre.

elvington IMG_2624

De gauche à droite:

St Cyr détachement, André Hautot (G.L.) Sénateur des Français de l'étranger Mme Joelle Garriauld-Maylam, Guy Audibert (Vétéran militaire français) Mme Brigitte Williams (France Libre en G.B.) Mme Anne Faure (Présidente Fédération Française en G.B.) Ian Reed (Directeur Allied Air Forces Mémorial) Major Olivier Reynard (Président Souvenir Français en G.B.) Simon Horsington (Anglo/French Legal assoc.).

 

elvington IMG_2629

Monument du Maréchal Foch, Victoria, City of Westminster, Londres.

elvington IMG_2635

11 novembre 2016, dépôt de gerbes au monument français à Londres.

 

elvingtonIMG_2640

Discours de l'Ambassadeur de France Mme Sylvie Bermann devant le monument du Maréchal Foch, Victoria, City of Westminster, Central Londres.

elvington IMG_2642

Lord Mayor de Westminster.

 

elvington IMG_2644

elvington IMG_2647

Dépôt de gerbe du YAM.

 

ELVINGTON IMG_2652

ELVINGTON IMG_2653

L'Ambassadeur de France avec André Hautot et Paul Bogaert, et le superbe Scots Guards.

 

elvington IMG_2665

Mme Anne Faure Présidente des Associations Françaises en Grande-Bretagne,  avec Ian Reed Directeur du Yorkshire Air Museum.

___________________________________

Elvington

13 novembre 2016

 

ELVINGTON img489

 

elvington DSC03582

elvington DSC03585

elvingtonDSC03596

elvington DSC03603

elvington DSC03604

elvington DSC03606

elvington DSC03611

elvington DSC03613-2

elvington DSC03615

Col. Robert Arts, Attaché de l'Air - militaire et défense des Pays-Bas.

elvington DSC03624

elvington DSC03628

elvington DSC03630

Jean Billaud.

 

elvington DSC03640

Mme Barbara Georges - YAM.

ELVINGTON DSC03651

ELVINGTON DSC03662

Représentant la reine Elisabeth II - le Brigadier Nigel Wood - adjoint Lord Lieutenant.

 

elvington DSC03669

André Hautot, Jean Billaud et Paul Bogaert.

 

yvonne finale P1000815

 

elvington DSC03677

Squadron Leader Ben George (Royal Australian Air Force) Wing Commander Chris Cartmell (RAF Lnton on Ouse) Cdt Rémy Paiusco (Armée de l'Air).

 

elvington DSC03693

Col. Rob Arts (Airforce des Pays-Bas) Major Brook Morrison (Royal Canadian Air Force)

elvington DSC03699

Ian Reed (YAM) Ian Belley (Président du Conseil d'Elvington) Beryl Stannard-Dennet (RAFA Sud-Ouest France)

 

yvonne finale P1000817

elvington DSC03712

elvington DSC03703

elvington DSC03714

Discours de M. Ian Reed.

elvington DSC03716

yvonne finale P1000818

yvonne finale P1000819

elvington DSC03742

Le retour à la base d'Elvington.

 

elvington DSC03765

 

elvington DSC03772

Retour des militaires au YAM pour le déjeuner.

 

ELVINGTON img490

elvingtonDSC03858

Messe a la chapelle du Yorkshire Air Museum.

 

elvington DSC03795

Remise de 6 Légions d'Honneur aux vétérans du D-Day par le Consul Français M. Jérémy Burton assisté du Lt-Col. Rémy Paiusco - Armée de l'Air.

elvington DSC03827

_______________________________________

Au jardin des souvenirs d'Elvington.

elvington DSC03882

Lt-Col. Rémy Paiusco - Armée de l'Air.

 

elvington DSC03904

elvington DSC03887

André Hautot, Paul Bogaert, Jean Billaud.

elvington DSC03907

elvington DSC03917

elvington DSC03934

elvington DSC03940 (2)

elvDSC03931

Mme Marie Taylor - Royal British Légion et YAM. 

ELVINGTON DSC03914

Représentant la reine Elisabeth II - le Brigadier Nigel Wood - adjoint Lord Lieutenant

(collection: Ian Reed - Yvonne Finale - Nicole Rousseau-Payen.)

 

Posté par DUCAPHIL à 13:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016 MESSE DU SOUVENIR

VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016

MESSE DU SOUVENIR

à la Cathédrale des Invalides

à Paris.

De toutes les nuits vécues par les Groupes Lourds, celle du 4 au 5 Novembre 1944 au cours de laquelle 5 équipages du Groupe Guyenne sur les 16 engagés furent abattus par la chasse de nuit allemande est certainement la plus tragique.

L'objectif était Bochum.

 

equipage beraud 2-23 guyenne

Equipage du Cne BERAUD.

 

equipage dabadie

Equipage du Lt DABADIE.

 

equipage baron

Equipage du Cne BARON.

 

Halifax%20uncluttered%20001

 

YORKSHIRE AIR MUSEUM

Communiqué de Presse:

Version_Fran_aise

Ian Richardson

Posté par DUCAPHIL à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 octobre 2016

ILS MERITENT QU'ON LES HONORE

 

PERSONNEL img470

ILS MERITENT QU'ON LES HONORE

Les pertes humaines

des Groupes Lourds

en 1944 et 1945.

______________

Squadron 346.

Ces équipages sont nommés dans l'ordre suivant: Pilote, Navigateur, Bombardier, Radio, Mécanicien, Mitrailleur-supérieur, Mitrailleur-arrière. Le nom du commandant est souligné. Les membres d'équipage tués sont signalés par une croix.

Le Squadron, la date de la mission, le N° de série de l'avion, l'usine où il a été fabriqué, et la période où il est sorti d'usine.

Sq.346 - 12/13.7.1944 - NA551 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.44.

Equipage:

Lt PASQUIER +, Cne GAUBERT +, S/Lt PETIOT +, Adjt/C VOGEL +, Adjt CUSIN +, Sgt/C VERDIER +, Sgt VERRA +.

Au retour de mission sur les Hauts-Buissons, dans le tour de piste, par très mauvaise visibilité, de nuit, l'avion du Capitaine Gaubert entre en collision avec celui du Commandant Roy et s'écrase au sol. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 19 juillet 1944.

Le Halifax du Cdt Roy, soumis à d'intenses, vibrations est difficilement contrôlable. L'ordre d'évacuation étant donné, le navigateur et le mitrailleur-arrière sautent.

Après mise en drapeau d'une des hélices, les vibrations diminuent. L'ordre d'évacuation est rapporté et l'appareil se pose sans incident.

 

équipage VENOT

Equipage du Lt-Col VENOT. 

Sq.346 - 10.9.1944 - NA585 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt-Col. VENOT, Lt GUILLOCHEAU +, Adjt KIPFERLE +, Sgt LHOMOND  +, Sgt/C COUPEAU +, Sgt/C FINALE +, Sgt/C BIAGGI +.

 De retour de mission sur Octeville, le lieutenant-colonel Venot, commandant le groupe Guyenne, se présente pour l'atterrissage et effectue normalement son arrondi.

Au moment où les roues touchent le sol, une formidable explosion se produit. Une des bombes placés sous l'aile droite et non larguée au moment du bombardement s'est détachée. L'avion prend feu immédiatement. Malgré la rapidité des secours, tout l'équipage périt carbonisé, à l'exception du lieutenant-colonel Venot qui, bien que gravement brûlé, réussira à s'extraire du brasier.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 14 septembre 1944.

___________________

Sq.346 - 6.10.1944 - NA555 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt HABLOT, Lt de SAINT MARC, Lt WUILLEMIN, Adjt/C PHILIPPE, Sgt/C PONS,  Sgt MANICK, Sgt/C YVARS.

Après avoir bombardé l'objectif (Scholven), sur le chemin du retour, le Halifax du capitaine Hablot est attaqué par un chasseur allemand. Tout l'équipage réussit à sauter en parachute.

Le capitaine Hablot, le mitrailleur-arrière, le sergent Yvars, et le mitrailleur-supérieur, le sergent Manick, sont indemnes. Le navigateur, le lieutenant de Saint-Marc, est blessé au pied. Le sergent-chef Philippe est blessé à l'épaule. Le sergent-chef Pons blessé à l'oeil reçoit des éclats dans la poitrine.

Le lieutenant Vuillemin a sauté. Il est indemne. Hélas, au cours de la descente en parachute, celui-ci est criblé par plusieurs éclats d'obus. Le contact avec le sol est rude et vuillemin gravement blessé: bassin fracturé, vessie éclatée. L'équipage au complet se retrouvera après la guerre.

 

equipage simon

Equipage du Cdt SIMON.

Sq.346 - 23/24.10.1944 - MZ742 - English Electric - 4.6 au 22.6.1944.

Equipage:

Cdt SIMON +, Lt PELISSIER +, Lt ZEILLER +, Sgt/C VIELLE +, Adjt/C BRIGALAND +, Sgt/C ROIRON +, Sgt FERNANDEZ +, Sgt/C FOURNIER +.

Mission sur Essen. L'avion du commandant Simon, commandant la première escadrille du groupe Guyenne, ne revient pas de la mission. D'abord porté "Manquant", l'équipage est ensuite considéré comme "Disparu".

D'après les recoupements effectués à partir des compte-rendus des équipages ayant participé à la mission il est probable que le Halifax du commandant Simon est entré en collision avec un autre Halifax de la Force Principale au-dessus de la Mer du Nord.

Le sergent-chef Fournier effectuait, en qualité de co-pilote, sa mission d'accoutumance. L'équipage dont il faisait partie dut évidemment être dissous.

______________________

Sq.346 - 2/3.11.1944 - LW443 - English Electric - 29.11 au 22.12.1943.

Equipage:

Adjt MABILLE +, Lt CONDE +, S/Lt PETIT +, Sgt/C MEYER +, Sgt SAYTOUR +, Sgt DEBROISE, Sgt SOURY-LAVERGNE.

Le Halifax de l'équipage Condé, qui effectue sa première mission, est attaqué par un chasseur de nuit allemand peu après être passé sur l'objectif, Düsseldorf.

Le sergent Soury-Lavergne, mitrailleur de queue, saute en parachute et réussira une évasion spectaculaire. Il passe les lignes américaines au droit de la ligne Siegfried au travers des champs de mines. Il rejoindra Elvington quelques jours plus tard le 13 novembre 1944.

Le sergent Debroise, mitrailleur-supérieur, réussit également à sauter en parachute. Les 5 autres membre de l'équipage sont tués.

______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA546 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7/1944.

Equipage:

Sgt ROCA +, Lt HYENNE +, Adjt/C CHABROUD +, Sgt/C MAXERAT +, Sgt/C LAHERRERE +, Sgt MARTIN +, Sgt REYNAL +.

De toutes les nuits vécues par les Groupes Lourds, celle du 4 au 5 Novembre 1944 au cours de laquelle 5 équipages du Groupe Guyenne sur les 16 engagés furent abattus par la chasse de nuit allemande est certainement la plus tragique.

L'objectif était Bochum.

L'équipage du lieutenant Hyenne est abattu à Dashausen. Les sept membres de l'équipage sont tués. Ils ont été inhumés au cimetière civil du champ de course à Dortmund (Ruhr) le 11 Novembre 1944.

_______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA558 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt HANNEDOUCHE, Lt VLES +, S/Lt LAMBERT +, Sgt/C VLAMINCK, Sgt/C BEAUVOIT +, Sgt/C LIMACHER +, Sgt/C OLIVE +.

Peu après le passage sur l'objectif, le Halifax du lieutenant Vlès est attaqué par un chasseur de nuit. Sévèrement touché, il prend feu immédiatement et commence à s'incliner.

Le pilote, l'adjudant Hannedouche donne l'ordre d'évacuation. Le lieutenant Vlès, navigateur, ouvre la trappe d'évacuation avant. Il s'apprête à sauter quand, dans la fumée qui a envahi la carlingue, il aperçoit son radio, le sergent-chef Vlaminck, plaqué contre contre la paroi et dans l'incapacité de bouger. Il n'hésite pas. Il s'avance vers lui, réussit à l'extirper, à le tirer vers la trappe. Au prix d'efforts inouïs, il le pousse dans le vide.

Quelques secondes plus tard, l'avion explose. Le pilote, l'adjudant Hannedouche, est éjecté de l'avion et se retrouve, descendant attaché aux sangles de son parachute. Le sergent Olive, mitrailleur-arrière, réussit à sauter avant l'explosion mais est tué au sol par les Allemands.

Les cinq autres membres de l'équipage périssent dans l'accident. Le S.C. Olive a été inhumé au cimetière de Burq.

Le Lt Vlès, le S/Lt Lambert, les Sgt/C Beauvoit et Limacher ont été inhumés au cimetière de Wermelskirchen.

____________________________

 

equipage baron

Equipage du Cne BARON.

 

 Sq.346 - 4/5.11.1944 - NR181 - English Electric - 15.10 au 4.11.1944.

Equipage:

Cne BARON +, Lt TRUCHE, Adjt VIGNERON +, Adjt/C MIGNOT, Sgt/C CORMIER +, Sgt/C PETITJEAN, Sgt BOURELLY +, Lt-Col. DAGAN +.

Dans la nuit du 4 au 5 Novembre 1944, le Halifax du capitaine Baron est attaqué par un chasseur de nuit au retour de mission. Trois membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. Les quatre autres périssent dans l'avion qui s'écrase à 15 miles N.E. de Vandelindoven.

Au cours de ce raid, le Lt-Colonel Dagan de l'Etat-Major de Londres avait tenu à effectuer une mission de guerre afin de se rendre compte de visu des difficultés afférentes. Cette nuit-là, il occupait la place de deuxième pilote. Lui aussi trouve la mort dans l'accident. Les cinq tués ont été inhumés au cimetière de Norf.

_______________________________

 

equipage dabadie

Equipage du Lt DABADIE.

 

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA121 - Rootes Securities - 27.9 au 31.10.1944.

Equipage:

Adjt GUISE +, Lt DABADIE +, S/Lt POTHUAU +, Sgt/C ALAVOINE, Sgt/C LELONG +, Sgt VAUTARD, Sgt VEGA +.

Le Halifax du lieutenant Dabadie est attaqué par dessous. Le feu se déclare immédiatement au moteur intérieur gauche. Le lieutenant Dabadie appelle le pilote, l'adjudant Guise, qui ne répond pas, probablement tué par la rafale. Dabadie donne l'ordre de sauter. Il ouvre la trappe d'évacuation-avant mais celle-ci se coince. Dabadie et le bombardier, le lieutenant Pothuau, sont enfermés dans la partie avant de la carlingue.

Le radio, le sergent-chef Lavoine, s'approche de la trappe. Dabadie lui fait signe de sauter et Alavoine évacue après avoir jeté un coup d'oeil vers l'arrière et vu le mécanicien, le sergent Lelong, tenter de mettre son parachute dans la fumée épaisse.

Pendant ce temps, le mitrailleur-supérieur, le Sgt Vautard ouvre la porte arrière et se précipite dans le vide. L'avion tombe à Hückelhoven (20 km N.W. Cologne). Ils seront les deux seuls rescapés. Dabadie et Guise ont été inhumés au cimetière de Hückelhoven. Les trois autres corps n'ont pas été retrouvés.

__________________________

 

equipage beraud 2-23 guyenne

Equipage du Cne BERAUD.

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA549 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Cne BERAUD +, Lt VALETTE, Lt RAFFIN +, Adjt CLOAREC, Sgt/C IMART, Sgt/C BELLON, Adjt MANFROY.

Toujours au cours de la même nuit, le Halifax du capitaine Beraud est atteint par une rafale de mitrailleuses d'un chasseur de nuit.

Les sept membres de l'équipage réussissent à sauter en parachute. Hélas, deux d'entre eux ne survivront pas: le lieutenant Raffin tombe sur une ligne à haute et meurt électrocuté. Le capitaine Beraud pour sa part tombe non loin de là, son parachute déchiré. Ils avaient déclaré que "quoi qu'il arrive", ils resteraient unis. Ils le sont dans la mort, enterrés dans le même cimetière, le cimetière communal de Stommein.

 

equipage BERAUD RAFFIN

 

________________________

Sq.346 - 21/22.11.1944 - NA557 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

S/Lt FAUGES +, Cne LOEW +, Sgt GODEFROY +, Sgt BOUTILLIER +,  Adjt THIERY +, Adjt FLECK +, Adjt LAFONT +.

Dans la nuit, en se dirigeant vers l'usine de pétrole synthétique de Sterkrade, le Halifax du capitaine Loew entre en collision avec un bombardier britannique au-dessus du territoire belge. les deux appareils s'écrasent ensemble au sol vers Thynes.

Tous les membres des deux équipages sont tués et ont été inhumés au cimetière militaire américain de Fosses (25 km E. de Charleroi).

 _____________________________________________________

Equipage du Cpt PETIT

Equipage du Cne PETIT.

Sq.346 - 17/18.12.1944 - NA561 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt RAMES, Cne PETIT, Adjt/C DEZELLIS, Sgt/C MIMAUD, Adjt BAUER,  Sgt VIDAL, Sgt LEGUILLOU +.

Au cours d'une mission sur Duisbourg, le Halifax du capitaine Petit, très sévèrement touché par la D.C.A., fait une chute de 15 mille pieds. L'ordre d'évacuation est donné. L'adjudant Dézellis saute en parachute et sera fait prisonnier. Le sergent Le Guillou saute également mais son corps ne sera jamais retrouvé. A bord, le sergent Vidal est légèrement blessé, tandis que le sergent -chef Mimaud l'est beaucoup plus sérieusement.

Tandis que le capitaine Petit donne les premiers soins aux blessés, l'adjudant Rames réussit à reprendre le contrôle de l'appareil. L'ordre d'évacuation est rapporté. L'équipage réussira à ramener le Halifax en Angleterre et à le poser, très sérieusement endommagé.

___________________________

equipage BREARD 39173100

Equipage du Cdt BREARD.

Sq.346 - 21/22.2.1945 - PN179 - Fairey Aviation - 16.10 au 17.2.1944.

Equipage:

Adjt SOUCILLE +, Cdt BREARD +, S/Lt FAUVET +, Sgt/C LEMAIRE +, Adjt AQUAVIVA +, Sgt/C CHIERICCI +, Sgt ZAVATERRO +.

Au cours de la nuit, la chasse allemande se montre particulièrement active dans la région de l'objectif, Worms.

Deux avions du groupe Guyenne sont abattus.

Le Halifax du commandant BREARD dont l'équipage effectuait sa 31ème mission est abattu à 9 km de Worms.

Tous les membres de l'équipage ont été inhumés au cimetière de Kleinbocheheim.

 

BAYLE 72952680 JOUMAS 72952566DUGNAT 72952525 BOURREAU 55627793 BARDE 55833576 MARTROU 72952585 ESQUILLAT 65174948

Equipage du Lt JOUMAS.

Sq.346 - 21/22.2.1945 - NA547 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

S/Lt BAYLE +, Lt JOUMAS +, Sgt/C DUGNAT +, Sgt BOURREAU +, Sgt BARDE +, Sgt MARTROU +, Sgt ESQUILLAT +.

Le Halifax du sous-lieutenant Joumas dont l'équipage effectue sa 9ème mission est abattu à 30 km de Bad-Kreuznach. Tous les membres de l'équipage sont tués et ont été inhumés au cimetière de Löllbach.

 _____________________________________________

Nuit du 3/4.3.1945

Cette nuit appelée par les britanniques "Nuit des Intruders" et par les Allemands "Opération Gisela" est marquée par la perte de trois des groupes lourds français. Signalons que les intruders sont des chasseurs de nuit allemands qui accompagnaient le flot des bombardiers lors de leur retour vers les bases anglaises et les attaquaient au moment où ils étaient les plus vulnérables, c'est-à-dire au cours de l'approche et de l'atterrissage.

Ils étaient équipés de mitrailleuses lourdes tirant dans l'axe et de canons tirant à la verticale. Il se présentaient généralement par-dessous dans la zone où le Halifax, qui ne possédait pas de tourelle inférieure, était aveugle. Ils pouvaient alors attaquer le bombardier à très faible distance. C'est de cette manière que vingt avions ont été abattus au cours de cette nuit, parmi lesquels les trois français ci-après:

 

equipage notelle 2-23 guyenne

Equipage du Cne NOTTELLE.

 Sq346 - 3/4.3.1945 - NR229 - English Electric - 4.11 au 18.11.1944.

Equipage:

Cne NOTTELLE, Lt MARTIN, Lt FLOUS, Sgt SANTONI, S/Lt BOUSSY, Sgt NERI, Sgt MALLIA.

Au retour d'une mission sur Kamen.

Le capitaine Nottelle attaqué à basse altitude décide de procéder à un atterrissage en campagne. Des débris épars de l'avion, sortent les sept membres de l'équipage, 6 sont miraculeusement indemnes, seul le pilote est grièvement blessé.

 

EQUIPAGE TERRIEN 85134467_o

Equipage du S/Lt TERRIEN.

Sq.347 - 3/4.3.1945  - NA520 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

S/Lt TERRIEN +, S/Lt MOSNIER, S/Lt MICHELON, Sgt DUGARDIN, Adjt PUTHIER, Sgt DELAROCHE, Sgt DUNAN.

L'avion très sérieusement touché prend feu immédiatement. Terrien donne l'ordre d'évacuation et reste à son poste. Il y trouvera la mort après avoir sauvé ses 6 compagnons. Terrien a été inhumé au cimetière d'Harrogate le 9 Mars 1945.

Sq347 - 3/4.3 1945 - NA680 - Fairey Aviation - 17.9 au 18.11.1945.

Equipage:

Lt LAUCOU +, Asp VIEL, S/Lt GIROUD, Sgt POCHONT, Sgt LEMASSON +, Sgt HEMERY, Sgt CHARRIERE.

Le même scénario se produit pour Laucou. Tandis que 5 membres de l'équipage réussissent à sauter, il restera prisonnier avec son mécanicien dans l'avion qui s'écrase au sol. Laucou et Le Masson ont été inhumés au cimetière régional de Cambridge le 10 Mars 1945.

__________________________________________________

Sq346 - 5/6.1945 - MZ738 - English Electric - 4.6 au 22.6.1944.

Equipage:

S/Lt FONTEIX +, Lt ROUVEL +, Sgt/C SCHILLING +, Sgt HOUDELOT +, Sgt LEROY +, Sgt GORRIAS +, Sgt FARNIER +.

Au cours de la mission contre Chemnitz, l'équipage du sous-lieutenant Fonteix est porté "manquant" puis "disparu". Étant donné que Chemnitz se trouve en zone russe, aucun renseignement n'a encore pu être recueilli sur le sort de cet équipage.

A l'heure où le rideau de fer n'existe plus, il pourrait être possible d'entreprendre auprès des Autorités russes et polonaises des recherches. Peut-être n'est-il pas trop tard?

_________________________________

Sq346 - 15/16.1945 - NA166 - Rootes Secur. Ld - 31.10 au 2.12.1944.

Equipage:

Sgt LOURDEAUX +, Lt PONCET, Lt LAMONTAGNE +, Sgt BERNASCONI, Sgt HAUTECOEUR +, Sgt DESPLACES, Sgt BRULET +.

Le Halifax est abattu à Hasselte (Belgique) par un chasseur de nuit. L'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le sergent Lourdeaux, met en drapeau l'hélice du moteur droit en feu et actionne les extincteurs. En vain. Pendant ce temps, le lieutenant Lamontagne, bombardier, saute mais son parachute ne s'ouvre pas. Le sergent Bernasconi saute à son tour. L'avion s'engage alors fortement sur l'aile droite, rendant impossible tout déplacement à l'intérieur de la carlingue. Quelques secondes plus tard, l'avion explose et se désintègre. Le mitrailleur-arrière, le sergent Desplaces se retrouve suspendu à son parachute ouvert. Quand au lieutenant Poncet, navigateur, il reprend conscience, étendu sur le sol, dans la nuit entouré d'êtres en longue robe sombre, un cierge à la main. Est-ce le ciel ou le purgatoire, se demande t-il? En fait, il est simplement dans le jardin d'un monastère belge.

Les corps des 3 autres membres d'équipage sot retrouvés au milieu des débris épars de l'avion, s'étendant sur une superficie d'environ un hectare.

Les 4 tués ont été inhumés au cimetière d'Hasselte, le 17.3.1945.

_____________________________________

Sq.346 - 15/16.3.1945 - MZ830 - English Electric - 23.6 AU 14.7.1944.

Equipage:

Sgt/C LACAZE +, Lt DEPLUS +, Asp. DU FRESNOY +, Sgt CHARPENTIER +, Asp. GRIBOUVA +, Sgt TARTARIN +, Sgt TOUZART +.

Au retour de mission sur Hagen (Ruhr), le plafond au-dessus de la base d'Elvington est très bas. Dix avions atterrissent normalement. Le 11ème, celui du lieutenant Deplus, annonce par radio qu'il ne peut sortir sa roulette de queue. Il reçoit du Flying Control l'ordre d'aller se poser sur l'aérodrome de détresse de Carnaby, spécialement conçu pour accueillir les avions en fifficulté.

Sur le chemin qui le conduit à Carnaby, l'avion percute une colline pour une raison inconnue, à Scorton (5 miles W. de Helmsley, Yorkshire). Aucun survivant.

Tous ont été inhumés à Harrogate, le 21.3.1945, le R.P. Meurisse officiant.

_________________________________

 

Equipage du Lt GONTHIER

Equipage du Lt GONTHIER.

 

Sq.346 - 18/19.3.1945 - MZ741 - English Electric - 4.6. AU 23.6.1944.

Equipage:

Lt GONTHIER +, S/Lt CAPDEVILLE +, Sgt/C DUSSAULT +, Sgt/C RAYNAUD, Sgt/C PATRIS +, Sgt HELLMUTCH +, Sgt SAINTSEVIN +.

Au cours d'une mission sur Witten, pendant le trajet aller, le Halifax du lieutenant Gonthier tombe en panne de moteur. Les règlements l'autorisent à faire demi-tour. Déjà victime de ce type d'incident à plusieurs reprises, le lieutenant Gonthier décide cette fois de poursuivre sa mission. Il continue donc sa route vers l'objectif et largue ses bombes sur l'objectif.

Au retour, il est attaqué par un chasseur et s'écrase au sol à Nöllenberg.

Seul le radio est sauvé par son parachute. Les 6 tués ont été inhumés au cimetière catholique de Beyenburg.

Squadron 347.

 

SLt vieules 107052795_o

S/Lt VIEULES

 

Sq.347 - 6.7.1944 - LK728 - Fairey Aviation - 26.11.43 au 10.1.44.

Equipage:

S/Lt VARLET +, Lt CHAPRON +, S/Lt VIEULES +, Adjt CHARAUDEAU +, Adjt CHARLIER +, Adjt ECKHARDT +, Sgt GODARD +.

Au retour de la mission contre le bunker de Mimoyecques qui abritait les canons V3 à longue portée destinés à tirer sur la région londonienne, l'appareil s'écrase à environ 30 kms du terrain d'Elvington à Thorne (Yorkshire) pour une raison indéterminée. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 11 juillet 1944.

_________________________________

 

equipage balas 79973806_o

Equipage du Lt BALAS.

 

Sq.347 - 8.8.1944 - NA529 - Fairey Aviation - 18.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Adjt MILLET +, Lt BALAS +, Adjt/C MEYER +, Sgt DESRUMEAUX +, Adjt SIRE +, Sgt ACEZAT +, Adjt FLAMAND +.

Touché par la Flak au passage de la côte française, l'avion s'abat en flammes avant d'atteindre l'objectif Fromentel (Base de V1). L'adjudant Meyer réussit à sauter en parachute. Il sera mitraillé et tué par les Allemands pendant sa descente.

Les autres membres de l'équipage restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol. Les 7 tués ont été inhumés au cimetière de St Omer, Mr l'abbé Nègre, aumônier du Foyer du soldat officiant.

__________________________________

 

equipage millet 79973751_o

Equipage du Cne MILLET.

 

Sq.347 - 3.9.1944 - NA616 - Fairey Aviation - 21.7 au 17.9.1944.

Equipage:

Adjt ROUILLAY +, Cne MILLET, Lt ALLEGRE +, Sgt/C SOUILLARD +, Sgt MOREAU +, Sgt VAYSSADE, Sgt/C WITZMANN +.

Mission sur Venloo.

Atteint par la Flak allemande à la verticale de l'objectif, le pilote Rouillay et le mécanicien Moreau restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol à la frontière germano-allemande.

Allègre, Witzmann et veillard sont massacrés au sol par les Allemands.

Inhumation au cimetière de Wakun (N.E. de venloo).

Millet et Vayssade sont fait prisonniers.

Cet accident est le premier de ceux dans lesquels le pilote et le mécanicien restent solidaires dans l'avion en perdition tandis que les autres membres de l'équipage sautent en parachute.

__________________________________

Sq.347 - 11.9.1944 - NA606 - Fairey Aviation - 21.7 au 17.9.1944.

Equipage:

Lt BERTHET +, Lt PATURLE +, Cne HILAIRE +, Sgt/C JENGER +, Adjt MADAULE +, Sgt/C EYRAUD +, Adjt OGER.

Atteint par la Flak au-dessus de l'objectif (Gelsenkirchen), l'avion explose et s'écrase à Sterkrade. L'adjudant Oger mitrailleur-arrière est le seul rescapé.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière nord de Düsseldorf.

________________________________

Sq.347 - 11.9.1944 - NA515 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Adjt LIDON, Lt LAC, S/Lt ROTTE +, Sgt MORIN, Adjt PUTHIER, Sgt BENET, Sgt/C NONNENMACHER.

Mission sur Gelsenkirchen.

Atteint par la Flak au-dessus de l'objectif, l'avion est gravement endommagé et le sous-lieutenant Rotte, bombardier est tué au cours de la visée. Dans des conditions difficiles l'équipage réussit à ramener l'avion en Angleterre (à Woodbridge).

Rotte a été inhumé au cimetière régional de Cambridge le 16 Septembre 1944, le R.P. Meurisse, aumônier, officiant.

______________________________

 

equipage courvalin 75916671

Equipage du Lt COURVALIN.

 

Sq.347 - 28.10.1944 - NA519 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Lt DELEUZE, Lt COURVALIN, Asp. VEZOLLE, Sgt CHABOUD, Sgt/C JUSTE, Sgt MEAU, Sgt BASTIAN.

Mission sur Cologne.

A la tombée de la nuit, dans des conditions de givrage très sévères, les moteurs ne fonctionnent plus normalement. Le pilote, le lieutenant Deleuze, réussit cependant à amerrir.

Dans un délai extrêmement réduit l'équipage est sauvé par les Services Britanniques de Sauvetage en Mer dont l'efficacité s'est révélée une fois de plus remarquable.

_________________________________

 

equipage person 60664621

Equipage du Cne PERSON.

 

Sq.347 - 6/7.12.1944 - NR153 - English Electric - 26.9 au 15.10.1944.

Equipage:

Cne PERSON +, Lt JOLY, Lt BLOT, S/Lt ADNET +, S/Lt BOURDEROTTE, Sgt/C CHEVALIER, Sgt/C GERARD.

Mission sur Osnabruck.

Le Halifax du capitaine Person est attaqué par un chasseur ennemi après le passage sur l'objectif. Tout l'équipage à l'exception de Person saute en parachute. Person sera retrouvé mort dans l'avion à Wachendorf.

Adnet opéré par les chérurgiens allemands ne devait pas survivre. Gérard est emputé des deux jambes. Person et Adnet ont été inhumés au cimetière de Lingen-Ems.

___________________________

 

EQUIPAGE LEROY 74159764

Equipage du Lt LEROY.

 

Sq.347 - 24.12.1944 - MZ489 - London Aircr.P. - 25.9 au 20.11.1944.

Equipage:

Sgt/C LEROY +, Lt LEROY + Sgt GAUTHERET +, Adjt GRANIER +, Sgt/C DURAN, Sgt GUEDEZ, Sgt EVEN.

En abordant la Ruhr, le Halifax du lieutenant Leroy est touché par la Flak. En dépit des avaries, l'équipage décide de poursuivre la mission. Il bombarde l'objectif, l'aéroport de Mulheim-Essen.

Un peu plus tard, l'appareil est de nouveau sévèrement atteint. L'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le sergent-chef Baillon, reste aux commandes pour maintenir l'avion en ligne de vol, tandis que les six autres membres de l'équipage, l'un après l'autre, évacuent l'avion. Hélas, deux seulement survivront, les quatre autres étant assassinés peu après avoir touché le sol.

Baillon périra dans l'avion qui s'écrase au sol. Il fait partie de cette cohorte des pilotes de bombardement qui se sont sacrifiés pour que le reste de l'équipage survive. Tous sont morts en héros anonymes.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière Nord de Düsseldorf.

___________________________________

 

equipage cottard 79975979_o

Equipage du Lt COTTARD.

 

Sq.347 - 2/3.1.1945 - MZ984 - Rootes Secur. Ld - 29.8 au 30.9.1944.

Equipage:

Sgt LECLERCQ +, Lt COTTARD, Adjt ADAOUST, Sgt/C MOREL, Sgt DUFAUR, Sgt USAI, Sgt/C AUBIET.

Mission sur Ludwigshaven.

Le Halifax du lieutenant Cottard est abattu par la D.C.A. américaine à Courcelles, région de Metz. Le pilote, le sergent Leclercq meurt prisonnier de l'avion qui s'écrase au sol. Il avait 19 ans. On trouve là un nouvel exemple d'un pilote se sacrifiant pour que le reste de l'équipage puisse évacuer.

__________________________________

 

equipage courvalin 75916671

Equipage du Lt COURVALIN.

Sq.347 - 5/6.1.1945 - LL557 - Rootes Secur. Ld - 13.5 au 8.7.1944.

Equipage:

Lt DELEUZE, Lt COURVALIN, Aspt. VEZOLLE +, Sgt CHABOUD, Sgt/C JUSTE, Sgt MEAU +, Sgt BASTIAN.

Mission sur Hanovre.

Sur le chemin du retour, le Halifax du lieutenant Courvalin est attaqué par un chasseur de nuit. L'incendie se déclare et l'ordre d'évacuation est donné.

Le bombardier, le navigateur et le radio sautent par la trappe avant.

Le mitrailleur-supérieur Bastian et le mécanicien Juste aident Meau à évacuer, puis sautent à leur tour.

Deleuze, après s'être assuré que tout le reste de l'équipage a évacué, branche le pilote automatique et saute à son tour.

L'équipage sera fait prisonnier à l'exception de l'aspirant Vezolle tué au sol sous prétexte d'évasion et du sergent Meau qui sera abattu par un garde civil, peu après avoir touché le sol. Deleuze et Bastian réussiront l'un et l'autre une évasion spectaculaire.

Vezolle a été inhumé le 10.1.45 au Parish Cimetière d'Imbremburen (25 km W. d'Osnabrück) et Meau le 8.1.45 au Cimetière Catholique de Saerbruck (30 km S.W. d'Osnabrück).

_____________________________________

 

equipage brachet 78633989_o

Equipage du Lt BRACHET.

 

Sq.347 - 13/14.1.1945 - LL590 - Rootes Secur. Ld - 8.7. au 29.8.1944.

Equipage:

Adjt JOUZIER +, Lt BRACHET +, Lt HABEZ, Sgt RIGADE, Adjt HUMBERT, Sgt MEMIN, Sgt/C MALTERRE +.

Au retour de mission sur Sarrebruck, le Halifax du capitaine Brachet entre en collision avec un quadrimoteur anglais dans la région de Gisors.

Le sergent-chef Malterre est tué sur le coup. L'adjudant Jouzier qui a remplacé le lieutenant Georgeon pour raison de santé et le lieutenant Brachet s'écrasent avec l'appareil. Les autres membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs.

Brachet aurait très bien pu sauter, il a préféré aider le pilote tandis que le mécanicien évacuait.

_______________________________

 

equipage bresson 38147504

Equipage du Cne BRESSON.

Sq.347 - 16/17.1.1945 - NA572 - Fairey Aviation - 9.6. au 18.7.1944.

Equipage:

Cne BRESSON +, Cne de SAUVEBEUF, Lt RONA, Adjt RABIER, Sgt KANNENGIESSER, Sgt/C POILBOUT +, Sgt MARTIN.

Mission sur Magdebourg.

Le Halifax du capitaine Bresson est abattu par la Flak. Le Cne Bresson et le Sgt/c Poilbout restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol.

Les 5 autres membres de l'équipage sont sains et saufs. Kannengiesser, fait prisonnier, réussira une évasion spectaculaire.

______________________________________

 

equipage marin 65538641

Equipage du Cne MARIN.

 

Sq.347 - 16/17.1.1945 - MZ986 - Rootes Secur. Ld - 29.8 au 30.9.1944.

Equipage:

Cne MARIN +, Lt FRANGOLACCI, Lt MINVIELLE, Adjt/C VUILLEMOT +, Adjt VILLENEUVE +, Sgt/C DARGENTON +, Sgt/C MEUNIER.

Mission sur Magdebourg.

Au cours de la ligne droite qui précède le bombardement, le Halifax du capitaine Marin est gravement endommagé par la Flak. Celui-ci est tué à son poste de pilote.

Vuillemot saute mais son corps ne sera jamais retrouvé.

Villeneuve et Dargenton n'ont pas dû pouvoir évacuer.

Les 3 autres membres de l'équipage de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. L'avion s'écrase entre Wülfingen et Poppenburg (14 Km W. de Hildensheim).

______________________________________

 

equipage petus 77583252_o

Equipage du Lt PETUS.

 

Sq.347 - 22/23.1.1945 - LL587 - Rootes Secur. Ld - 8.7 au 29.8.1944.

Equipage:

Lt PETUS +, Lt DESESSARD, Lt MIGNON, Adjt COQUERON, Sgt TRIBERT +, Sgt/C LINDEBERT, Adjt RIVIERE.

Au retour d'une mission sur Gelsenkirchen, l'avion du lieutenant Pétus s'écrase dans la campagne à Grafton Underwood (S.W. de Petersborough).

Le lieutenant Pétus et le sergent Tribert sot tués.

L'adjudant Coqueron, dont le parachute ne s'est pas ouvert, atterrit sur un tas de neige qui amortit sa chute. Bien que brièvement blessé à la colonne vertébrale, il réussira, après des mois et des mois de rééducation, à retrouver une vie presque normale.

Les autres membres de l'équipage s'en sortent sains et saufs.

Les 2 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 26 Janvier 1945.

_____________________________

 

equipage stanislas 79973526_o

Equipage du Cne STANISLAS.

 

Sq.347 - 7/8.2.1945 - NA260 - Rootes Secur. Ld - 2.12.1944 au 30.1.1945.

Equipage:

Adjt/C AULEN +, Cne STANISLAS, S/Lt ROGNANT +, Sgt/C BERDEAUX +, Sgt/C PATRY +, Sgt BORDIER +, Sgt BORDELAIS +.

Au cours d'une mission sur Goch, le Halifax du Cne Stanislas, atteint par la rafale d'un chasseur de nuit, explose, Sans savoir ni pourquoi ni comment, le Cne Stanislas se retrouve dans les airs, suspendu aux sangles de son parachute. Il sera le seul rescapé de cet accident.

Le crash a eu lieu sur la commune de Asten (25 Km S.W. de Eindhoven).

Aulen, Berdeaux et Bordelais ont été inhumés au cimetière de Woensel à Eindhoven.

Rognant, Patry et Bordier ont été inhumés au cimetière militaire français de Kabelle (Hollande).

____________________________________

 

equipage pelliot 79976331_o

Equipage du Lt PELLIOT.

 

Sq.347 - 7/8.2.1945 - NA197 - Rootes Secur. Ld - 31.10 au 2.12.1944.

Equipage:

Sgt/C BAGOT +, Lt PELLIOT +, Lt ROLLET, Sgt/C BRILLARD, Adjt MOLL, Sgt Le MITOUARD +, Adjt LOISELOT.

Au cours d'une mission sur Goch, le Halifax du lieutenant Pelliot a été abattu par la chasse avant l'objectif. Le crash a eu lieu à Veluwe près d'Asten (hollande). Bagot, Pelliot et le Mitouard sont tués. L'adjudant Loiselot remplaçait le sergent-chef Besnard au cours de dette mission pour raisons de santé.

Le Lt Pelliot a été  inhumé au cimetière de Woensel à Eindhoven.

L'avion avait encore ses bombes quand il a heurté le sol. Il a explosé. Bagot et Le Mitouard restés dans l'avion ont été pulvérisés.

_________________________________

Sq.347 - 14/15.3.1945 - NA681 - Fairey Aviation - 17.9 au 18.11.1944.

Equipage:

Adjt/C VIDAL, Lt GUENOIS, S/Lt PICOT, Sgt CHANSON, Adjt PORTESSEAU +, Adjt BRUNO, Sgt PIZEL.

Au retour d'une mission sur Homberg (Palatinat), l'avion, très gravement atteint par la Flak, effectue un atterrissage forcé en Belgique et prend feu.

L'adjudant Portesseau qui a remplacé Gauthier, mort de maladie en Angleterre, est tué. Il a été inhumé à Neuville-en-Condraz (Belgique).

L'adjudant-chef Vidal est grièvement blessé.

_____________________________

Sq.347 - 14/15.3.1945 - MZ909 - English Electric - 2.8. au 29.8.1944.

Equipages:

Cne BRUNET +, S/Lt FAUCHET +, Asp. TROLARD +, Sgt MILLER +, Sgt LUGARO +, Sgt DE LAUZIN +, Sgt GIRAUDIN +.

Au retour de la même mission, abattu par un chasseur de nuit, l'équipage du capitaine Brunet est porté disparu. Ils ont été inhumés au cimetière américain de Grand Failly (Meurthe et Moselle), 8 Km 500 au N.W. de Longuyon. Le Sgt Lugaro n'était pas mort sur le coup et fut assassiné par les S.S. 'Autopsie du docteur américain Max Berg).

_____________________________________

 

equipage ostre 74993369

Equipage du Cdt OSTRE.

Sq.347 - 15/16.3.1945 - NR287 - English Electric - 23.11 au 5.12.1944.

Equipage:

Cdt OSTRE +, Cne CHEVALIER +, Lt CHEMIN +, Adjt CHABRES +, Sgt/C SCIOLETTE, Sgt RAMOND +, Sgt/C TILLIERS.

Au retour de mission sur Hagen (Ruhr), l'avion s'écrase sur les collines au N.E. d'Elvington.

Ostré, Chevalier, Chemin, Chabres, et Ramond périssent dans l'accident.

Le mécanicien Sciolette qui se trouvait à l'arrière de l'appareil pour vérifier qu'aucune bombe ne restait dans l'avion et le mitrailleur de queue Tilliers échappent à la mort.

A noter que l'équipage Ostré effectuait cette nuit-là l'ultime mission de son tour d'opérations.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 21.3.1945, le R.P. Meurisse, officiant.

___________________________

 

capitaine hautecoeur 81119631_o       Sgt MENNETRET 62629446      Sgt LEDUC 52139196_p

Cne HAUTECOEUR       Sgt MENNETRET             Sgt LEDUC

 

Sq347 - 25.4.1945 - NP921 - Handley Page Ld - 11.12 au 21.12.1944.

Equipage:

Sgt/C MERCIER +, Cne HAUTECOEUR +, Cne JACQUOT +, Sgt/C BARITEAU +, Sgt MENNETRET + Sgt FERRERO + Sgt LEDUC +.

Peu après être passé sur l'objectif, le Halifax du capitaine Hautecoeur, touché de plein fouet par un obus de Flak, est coupé en deux, la queue s'écrase au sol et l'avant va se perdre en mer.

Le capitaine Hautecoeur commandait la deuxième escadrille du groupe Tunisie. Il meurt au cours de la dernière mission des Groupes Lourds français.

Polytechnicien, d'une droiture exceptionnelle, fils unique, sa perte sera douloureusement ressentie par ses parents qui ne s'en consoleront jamais. Il était leur unique enfant.

Hautecoeur, Bariteau, Ferrero et Leduc ont été inhumés sur la plage de Wangerooge. Les trois autres membres d'équipage ont été présumés perdus en mer.

Posté par DUCAPHIL à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2016

BIOGRAPHIE DU PILOTE F.A.F.L René,Gérard DARBINS

BIOGRAPHIE DU PILOTE F.A.F.L.

René Gérard DARBINS

mort le 19 août 1942 lors de l'opération JUBILÉE

de Pascal Hervez-Baudin

SOUSCRIPTION.

Je souhaite si possible sortir mon livre "le pilote oublié" en décembre 2016 ou janvier 2017. De ce fait, je lance une souscription pour une durée de 6 mois maximum.

Dans le cas où le livre ne serait pas édité en temps et heures, je m'engage à restituer les chèques dans les meilleurs delais.

Son prix est de 25 euros + 10 euros de port et emballage.

Pascal Hervez-Baudin, tél: 0558465797

11 Avenue Louis Texier, Lotissement Jouannas.

40000 Mont-de-Marsan  Aquitaine.

RENE DARBINS Première de couverture

Biographie de l'adjudant René-Gérard DARBINS (F.A.F.L.) de chasse du 2/5 "Ile de France" mort le 19 août 1942, lors de l'opération JUBILEE.

 

rené darbins Préface - p

 

rené darbins Numériser0065

rene darbins Numériser0066

rené darbins Numériser0072

rené darbins Numériser0090

rené darbins Numériser0153

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2014/10/14/30765085.html

 

Posté par DUCAPHIL à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2016

JEUDI 20 OCTOBRE 2016 CEREMONIE EN SOUVENIR DU COLONEL BUCKMASTER

Cérémonie en souvenir du

 

buckmaster 66051938_129910151351

 

Colonel Maurice BUCKMASTER

Jeudi 20 octobre 2016

a 11h00

à BELEYMAS 24140.

Le 10 et 11 octobre 1941 sous le nom de code "Corse" 4 agents de la Section F SOE et 2 conteneurs d'armes ont été parachutés dans Lagunal adjacent à Beleymas par la RAF pour commencer les opérations sous le contrôle du colonel BUCKMASTER.

BELEYMAS 3P1090585

BELEYMAS 4P1090578

(Source: http://www.aerosteles.net/stelefr-beleymas-parachutage)

La cérémonie a venir est de nommer une rue après le dispositif SOE, "le colonel Maurice Buckmaster". Un évènement très proche du coeur de la population locale, l'organisateur de la cérémonie monsieur Claude PIERRE-BLOCH.

http://resistancefrancaise.blogspot.fr/2011/09/maurice-buckmaster-chef-de-la-section.html

(Source: Terry DENNETT responsable RAFA Sud-Ouest)

Posté par DUCAPHIL à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2016

UN NOUVEAU ROMAN "NOS VIES D'ABORD" de James de la Boullaye

UN NOUVEAU ROMAN

de

James de la Boullaye

intitulé

"Nos Vies d'abord"

qui fait suite au volume 1 " Un Bel été à Gaitford"

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2015/04/01/31816023.html

 

james de la boullaye 516poWj4p7L__SX331_BO1,204,203,200_

Il se situe dans les années 45-47. On y trouve des chapitres inspirés de l'épopée française d'Elvington: La visite et le spectacle de Joséphine Baker en mai 45 peu après la réddition allemande, les aviateurs brûlés à l'hôpital de Rauceby, l'ambiance un peu délurée de l'après-guerre et une visite à l'abbaye de Rielvaux, le pôt d'adieu du commandant de la base en juillet 45.

Ce livre est disponible sur Amazon:

https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_2/252-3090928-4546541?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=james+de+la+Boullaye

 

Posté par DUCAPHIL à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2016

UN TRES BEAU SOUVENIR LES 70 ANS DE MARIAGE DE CARMEN ET HENRI LARONZE

Samedi 24 septembre 2016

un très beau souvenir

les 70 ans de mariage

de Madame Carmen Laronze et Monsieur Henri Laronge

 

IMG_8138

 

IMG_7956

 

IMG_8151

IMG_8109

IMG_8120

Jean-Paul CHURET  (A.A.A. des Groupes Lourds)

IMG_8123

IMG_8072

Monsieur Terry et Madame Beryl Dennett Stannard Présidente de la RAFA-SudOuest. 

IMG_7979

 Emile RICHARD et Henri LARONZE.

IMG_8068

IMG_8172

Une très belle photo de famille, merci a Michel Umbrecht et la famille Ravaillault pour les photos.

Voici le lien sur le parcours de monsieur Henri LARONZE.

http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2010/12/15/19884120.html

Posté par DUCAPHIL à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :