AVIS DE RECHERCHE

Jean descousis (42)

(collection: Jean DESCOUSIS)

Elvington le 27/02/1945 quelques membres d'équipage avant une mission sur Mayence "Le réconfort... avant l'effort!!". 

De gauche à droite debout:

N°3 Bombardier: S/Lt BARROIS, N°4 Pilote: Lt SANTI, N°7 Sgt GEMOT, N°9 Mitrailleur-arrière: Sgt DESCOUSIS Jean. N°10 Bombardier: Adjt/C PLEINDOUX.

Acroupi de gauche à droite:

N°1 Sgt/C DUFOUR, N°2 Mécanicien: Sgt/C CRETON. N°4 Radio: Sgt BERTHOME

 

 

hachette_insignes_003

Insigne du capitaine Robert HACHETTE.

(collection: Bernard HACHETTE)

ENCADREMENT DU GROUPE 1/25

 PENDANT LES OPERATIONS

Commandant du groupe: Lieutenant-Colonel VIGOUROUX, puis Commandant HOQUETIS à partir du 23 mars 1945.

Commandant en second: Commandant HOQUETIS.

Officiers en second: Commandant OSTRE; Capitaine BARRAULT.

Commandant de la 1er escadrille: Capitaine DUTREY- LASSUS jusqu'au 25 décembre 1944 (fin de son tour d'opérations); puis Capitaine STANISLAS jusqu'au 5 février 1945 (date à laquelle il fut descendu par la chasse Allemande: raid sur GOCH); puis Capitaine HAUTECOEUR, jusqu'au 25 avril 1945 (date à laquelle il fut abattu par la D.C.A. des îles de la Frise: dernière mission de guerre sur WANGUEROOGUE).

Commandant de la 2e escadrille: Commandant STOLTZ, jusqu'au 23 mars 1945 (fin de son tour d'opérations); puis Capitaine VERHILLE.

Citation

Le Général de GAULLE Chef du Gouvernement Provisoire de la République Française.

Cite à l'Ordre de l'Armée Aérienne

le Groupe de Bombardement 1/25

"Groupe remarquable de dynamique et d'ardeur guerrière, héritier d'un glorieux passé, s'est évadé de Tunisie le 8 novembre 1942, échappant à l'emprise Allemande pour reprendre avec un allant incomparable la lutte contre l'ennemi.

Depuis son arrivée en Angleterre, sous l'impulsion vivifiante de son Chef, le Lieutenant-Colonel VIGOUROUX qui, depuis Mai 1942, vole à la tête de ses équipages, a pris une part remarquable au gigantesque effort du Bomber Command.

En quatre mois et demi d'opérations, attaquant au départ des bases Anglaises des objectifs très divers: ports de la Baltique, usines de la Ruhr, malgré les réactions extrêmement violentes des défenses ennemies, a exécuté à la date du 8 Novembre 1944, 2.900 heures de vols de guerre en 540 sorties, déversant avec précision sur ses objectifs 2.100 tonnes de bombes au prix de 8 membres d'équipages tués, 21 disparus, 5 blessés, 71 avions endommagés par la flak ou la chasse."

EQUIPAGE DU SOUS-LIEUTENANT de MIRAS

 

img947

Elvington le demi-tonneau de l'équipage des sous-officiers de l'équipage du S/Lt de MIRAS.

 

44386925

 

De gauche à droite:

Sgt LETOUBLON Roger, Radio. Sgt PICOT Pierre, Mécanicien. S/Lt BLANCHIN Louis, Navigateur. Sgt LOBELLE Pierre, Mitrailleur-arrière. Sgt BERGES Pierre, Mitrailleur-supérieur. Sgt/C BRU Georges, Bombardier. S/Lt de MIRAS René, Pilote.

 

equipage de MIRAS 1-25 tunisie

 31856328

 

(collection: Claude. de MIRAS. pour le souvenirs de nos pères. merci claude)

De gauche a droite sur la photo: Equipage de mon père Mitrailleur-arrière: LOBELLE Pierre.

Equipage de renfort. mars 1945

1re Escadrille.

Radio: Sgt. LETOUBLON Roger. Mitrailleur-supérieur: Sgt. BERGES Pierre. Pilote: S/Lt. de MIRAS René.(Cdt. de l'avion). Navigateur: S/Lt. BLANCHIN Louis. Bombardier: Sgt/C. BRU Georges. Mitrailleur-arrière: Sgt. LOBELLE Pierre. Mécanicien: Sgt. PICOT Pierre.

Mécaniciens entretien:

?? ??, Albert CHAZERAND, ?? ??.

img945

(collection: Pierre BERGES)

Photo d'équipage du S/Lt de MIRAS avant le départ en mission.

Halifax-III-L8 - Le Gaulois - "S for Sugar"

De gauche à droite:

Radio: Sgt LETOUBLON Roger, Mécanicien: Sgt PICOT Pierre, Mitrailleur-supérieur: Sgt BERGES Pierre, Bombardier: Sgt/C BRU Georges, Navigateur: S/Lt BLANCHIN Louis, Mitrailleur-arrière: Sgt LOBELLE Pierre, Pilote: S/Lt de MIRAS René (Cdt d'avion).

CITATIONS

 

33856280

img941

Sgt. LOBELLE Pierre

 

Dessin+LOBELLE+mitrailleur+arrière

Le Sgt Pierre LOBELLE dessiné par le navigateur le S/Lt Louis BLANCHIN.

(collection: Marc BLANCHIN)

 

33915239

berges pierre

Sgt BERGES Pierre.

 

equipage de miras (7)

(collection: Pierre BERGES)

 

Dessin+Pilote+au+repos

Le S/Lt René de MIRAS dessiné par le navigateur le S/Lt Louis BLANCHIN.

(collection: Marc BLANCHIN)

SOUVENIRS DU LIEUTENANT BLANCHIN 

sans-titre71876817

 

71876864

71876934

(collection: Marc BLANCHIN)

 

Dessin+Sergent+Chef+BRU+Bombardier

Le Sgt/C Georges BRU dessiné par le navigateur le S/Lt Louis BLANCHIN.

(collection: Marc BLANCHIN)

 

 

equipage de miras (35)

(collection: Pierre BERGES)

Equipage du S/Lt de MIRAS

Halifax-III-L8-S - Le Gaulois- "S for Sugar"

Radio: Sgt LETOUBLON Roger, Mitrailleur-supérieur: Sgt BERGES Pierre, Mitrailleur-arrière: Sgt LOBELLE Pierre, Mécanicien: Sgt PICOT Pierre, Pilote: S/Lt de MIRAS René (Cdt d'avion) Bombardier: Sgt/C BRU Georges, Navigateur: S/Lt BLANCHIN Louis.

 

41625634_p

img509

Le "E" du Capitaine HAUTECOEUR.

(collection: Robert LAMOUROUX)

 

img946

Départ en mission de l'équipage du S/Lt de MIRAS. 

Dessin+Notre+Radio+LETOUBLON

Le Sgt Roger LETOUBLON dessiné par le navigateur le S/Lt Louis BLANCHIN.

(collection: Marc BLANCHIN)

Mission de guerre

du Lt BLANCHIN Louis.

- 8/9/4/1945 - Objectif: (Hambourg) Halifax III - L8 - Equipage - Pilote: S/Lt René de MIRAS, Navigateur: S/Lt Louis BLANCHIN, Bombardier: Sgt/C Georges BRU, Radio: Sgt Roger LETOUBLON, Mécanicien: Sgt Pierre PICOT, Mitrailleur-supérieur: Sgt Pierre BERGES, Mitrailleur-arrière: Sgt Pierre LOBELLE. Durée: 6h23. Vol de nuit 4h51. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 13 avions. Total des avions engagés dans la mission 440 avions. Bombardement de Hambourg. Mission de guerre.

- 11/4/1945 - Objectif: (Nuremberg) Halifax III - L8 - Même équipage - Durée: 7h12. Vol de jour. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 15 avions. Total des avions engagés dans la mission 143 avions. Bombardement de Nuremberg. Mission de guerre.

- 18/4/1945 - Objectif: (Héligoland) Halifax III - L8 - Même équipage - Durée: 4h40. Vol de jour. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 16 avions, Tunisie 16 avions. Total des avions engagés dans la mission 969 avions. Bombardement d'Héligoland. Mission de guerre.

- 25/4/1945 - Objectif: (Wangerooge) Halifax III - L8 - Même équipage - Durée: 4h35. Vol de jour. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 18 avions, Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission 482 avions. 7 Français tués dans la mission. Bombardement de Wangerooge. Mission de guerre.

4 missions de guerre sur l'Allemagne.

25092011272__1_

De gauche à droite:

Mr Guy NAPIAS ancien pilote de l'Armée de l'Air qui vole à Rions, Mr Pierre BERGES ancien des Groupes Lourds (Mitrailleur-supérieur) équipage de Miras, Christian BONNET pilote du POIZ.

Photo prise sur l'Aérodrome de Rions-des-Landes avec le POIZ, c'est là que j'ai fait ma formation de pilote avec  Mr Pierre BERGES de 2000 à 2001.

(collection: Christian BONNET)

___________________________

EQUIPAGE DU SOUS-LIEUTENANT TERRIEN

Equipage de renfort juillet 1944

2ième Escadrille

 

38146853

(collection: la mémoire des groupes lourds)

Pilote: S/Lt. TERRIEN. (Cdt. de l'avion) Navigateur: S/Lt. MOSNIER. Bombardier: S/Lt. MICHELON. Radio: Sgt. DUGARDIN. Mécanicien: Adjt. LE GALL. Mitrailleur-supérieur: Sgt. DELAROCHE. Mitrailleur-arrière: Sgt. DUNAND.

3/4.03.1945 - Objectif: KAMEN.

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 13 avions.

"TUNISIE" 13 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 234 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 3 tués.

L'avion très sérieusement touché prend feu immédiatement. TERRIEN donne l'ordre d'évacuation et reste à son poste. Il y trouvera la mort après avoir sauvé ses 6 compagnons. TERRIEN a été inhumé au cimetière d'HARROGATE le 9 mars 1945.

_____________________________________

EQUIPAGE DU COMMANDANT STOLZ

2ème Escadrille juin 1944

A fait un tour d'opérations complet.

37275623

(collection: la mémoire des groupes lourds)

Le Commandant STOLZT est au milieu, à sa droite le Lieutenant: Maurice DUGIT-GROS, à sa gauche le Lieutenant: BENIT.

 Maurice DUGIT-GROS, né le 17 mars 1920 Promotion PINCSON a rejoint le Groupe 1/25 , à sa sortie de l'école de l'Air, en décembre 1940 à TUNIS-EL-AOUINA. Affecté à la 2ème Escadrille, il a quitté le groupe en mars 1945.

Carnet de vol arrêté le 13 mars 1945: au total de 765h50 dont 202h de nuit, 266h de vol de guerre en 59 missions de bombardement. (un tour complet d'opération avec 36 missions).

(source: Françoise DUGIT-GROS)

Pilote: Cdt. STOLTZ Albert. (Cdt. de l'avion). Navigateur: Lt. DUGIT-GROS. Bombardier: Lt. BENIT. Radio: Adjt: Camille MOULIN. Mécanicien. Sgt/C. VANICELE. Mitrailleur-supérieur: Sgt. ROUILLARD. Mitrailleur-arrière: Sgt. SONZOGNO.

Adjt Camille MOULIN

http://marx.antam.free.fr/Rubriques/Memoire_souvenir/un_peu_histoire/memoire_gr_lourds.htm

CITATIONS

32879435

Pilote: Cdt. STOLTZ Albert. (Cdt de l'avion)

D.F.C.

LCL_Vigouroux_-_Cdt_S%0d%0a toltz_-_X_-_décorés%0d%0a _DFC

(collection: Caroline VALAIN)

Lt Colonel VIGOUROUX, Camille MOULIN ?, Cdt STOLTZ Albert-Maurice.

Sa MAJESTE le ROI, sur proposition du Commandant en Chef de la ROYAL AIR FORCE, a approuvé l'attribution de la

DISTINGUISHED FLYING CROSS

au

Commandant Albert Maurice STOLTZ

-------------------------

"Le Commandant STOLTZ Albert, Commandant de "FlightB" au Squadron 347, reçut l'ordre d'attaquer la ville d'OSNABRUCK dans la nuit du 6 au 7 Décembre 1944, comme pilote commandant d'avion.

Immédiatement après le largage des bombes sur l'objectif une collision avec un autre avion de la force de bombardement causa de graves dommages à la queue de son appareil et un large trou dans la partie arrière du fuselage. Toutes les commandes électriques avec la tourelle arrière furent coupées. Les commandes du gouvernail de profondeur furent sérieusement endommagées. Le mitrailleur arrière séparé de la partie centrale de l'avion par un large trou, ne parvient à gagner celle-ci qu'au prix d'efforts considérables et s'évanouit par manque d'oxygène. En même temps, un incendie se déclara au poste de l'opérateur radio, par suite des dommages causés aux circuits électriques. L'avion devient très difficile à contrôler, les tabs étant bloqués et inefficaces.

Dans ces conditions très graves, le Commandant STOLTZ inspira la plus grande confiance à son équipage et mit le cap sur l'Angleterre.

Les conditions météorologiques rencontrées sur la route du retour furent extrêmement défavorables et le Commandant STOLTZ fut contraint de voler dans des nuages dangereux où son indicateur de vitesse givra. Il réussit cependant à ramener son appareil en Angleterre, au terrain de secours de WOODBRIDGE. Pendant le tour de piste le Commandant STOLTZ fut obligé de maintenir les moteurs au régime maximum pour empêcher l'appareil de s'engager en piqué; pendant la première prise du terrain, il fut soudain gêné par un autre appareil en détresse qui se posa immédiatement devant lui, et l'obligea de faire un "overshoot". A la deuxième prise de terrain, il put exécuter un atterrissage parfait, en maintenant son appareil sur les roues, lorsque la roulette de queue entra en contact avec le sol, toute la tourelle arrière se détacha et tomba sur le "runway".

En ramenant son appareil très gravement endommagé, avec des chances de succès très incertains, le commandant STOLTZ a fait preuve des plus hautes qualités de commandant d'avion et de pilote.

Cet officier a effectué, à ce jour, dans le "Bomber Command" 20 missions de bombardement sur des objectifs très fortement défendus.

Ses différentes activités au Squadron le classement comme un Chef remarquable.

Elvington le 21 Février 1945.

Le Lt Colonel VIGOUROUX, commandant le Groupe de Bombardement 1/25 (347 Squadron).

---------------------------------------------

Hommage vidéo d'Henry STOLTZ

pour le souvenir de son père

le commandant STOLTZ Albert

 

GREEN PARK BLUES

_____________________________________________

EQUIPAGE DU COMMANDANT OSTRE

1re Escadrille juin 1944

img922

mes_images155

(collection: Renzini. Marcel)

Pilote: Cdt. OSTRE. (Cdt. de l'avion). Navigateur: Cpt. CHEVALIER. Bombardier: Lt. CHEMIN. Radio: Adjt. CHABRES. Mécanicien: Sgt/C. SCIOLETTE. Mitrailleur-supérieur: Sgt. RAMOND. Mitrailleur-arrière: Sgt. TILLIERS.

15/16.03.1945 - Objectif: HAGEN (RUHR)

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 12 avions.

"TUNISIE" 12 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 267 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 16 tués.

Au retour de mission l'avion s'écrase sur les collines au nord-est d'ELVINGTON. OSTRE, CHEVALIER, CHEMIN, CHABRES et RAMOND périssent dans l'accident. Le mécanicien SCIOLETTE qui se trouvait à l'arrière de l'appareil pour vérifier qu'aucune bombe ne restait dans l'avion et le mitrailleur de queue TILLIERS échappent à la mort. A noter que l'équipage OSTRE effectuait cette nuit-là l'ultime mission de son tour d'opération.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 21 mars 1945. Le RP Meurisse, officiant.

(source: La mémoire des groupes lourds)

get_attachment

(collection: Caroline VILAIN)

CITATIONS

Citation à l'ordre de la Brigade Aérienne - Ordre N°12 du 22/8/44

Le Colonel Bailly Commandant les Groupes de Bombardement N°1 cite à l'ordre de la Brigade Aérienne:

L'équipage du Commandant Ostré

Commandant:  Ostré  pilote commandant d'avion

Capitaine  Chevalier  navigateur

Lieutenant Chemin  bombardier

Adjudant  Chabres  radio navigant

Sgt/Chef  Sciolette  mécanicien

Sgt/Chef  Tillier  mitrailleur-arrière

Sgt  Ramond  mitrailleur-supérieur

"Équipage sûr et expérimenté qui a fait preuve depuis son entrée en opération en Grande-Bretagne, de belles qualités de maîtrise, de détermination et de cohésion. S'est signalé par la précision de ses bombardements sur des objectifs ennemis du Nord de la France fortement protégé par une D.C.A. active et précise notamment au cours de l'opération du 7 juillet sur un objectif du champ de bataille de Normandie"

Cette citation comporte l'attribution de la croix de Guerre avec étoile de Bronze.

--------------------------------------------

Citation à l'ordre de la Division Aérienne

Citation accordée par lettre N°399/3/F.A.G.B./ par le Colonel commandant PVT les Forces Aériennes Françaises en Grande-Bretagne en date du 11 janvier 1945.

"Équipage dont la grande expérience et l'ardeur ont contribué à la réussite de nombreuses missions de bombardement effectuées sur les territoires occupés et en Allemagne. S'est particulièrement mis en valeur dans la nuit du 18 au 19 Août 1944 au cours d'un raid sur la Ruhr, où pris dans les projecteurs et le feu intense de la D.C.A. qui atteignit son appareil à plusieurs reprises, il réussit cependant un bombardement très précis."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile d'argent.

------------------------------------------------

Citation à l'ordre de l'Aviation de Bombardement

Citation accordée par message express 260/I.G.F.A.F./3 du 10/3/45 approuvé par le Général des Forces Aériennes Françaises.

"Équipage particulièrement confirmé dont les qualités professionnelles, jointes à un cran et un allant remarquables viennent encore de s'affirmer au cours d'une grande série de mission sur des objectifs lointains et puissamment défendus en territoire ennemi. En particulier le 6 novembre effectuant une mission de jour sur un des objectifs de la Ruhr le plus défendu, a réussi grâce à sa maîtrise et à son calme, en dépit d'une réaction très violente de l'ennemi, un bombardement au but sur une usine d'essence synthétique."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile de Vermeil

Citation à l'ordre de l'Armée Aérienne

Décision N°904 du 2/7/45 du Général de gaulle Président du Gouvernement Provisoire de la République Française Chef des Armées.

Sciolette (Henri, Jean, Albert) Sergent-Chef du G.B. 1/25. "Mécanicien navigant de grande valeur, membre d'un équipage de bombardement lourd avec lequel il a effectué 30 missions sur l'Allemagne et sur des objectifs des pays occupés. En toutes circonstances a montré un calme et un mépris de danger absolus collaborant étroitement avec son pilote pour la conduite des moteurs et assurant par sa surveillance vigilante du ciel la sécurité de son équipage. S'est distingué tout particulièrement le 16/1/45 au cours d'une mission exceptionnellement longue et dure sur un objectif de l'Allemagne du centre, au cours de laquelle son avion a été violemment attaqué sur tout le parcours par la D.C.A. adverse."

Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec Palme.

Citation à l'ordre de l'Armée Aérienne

Citation à l'ordre de l'Armée Aérienne - Décision N°1050 du Général de Gaulle J.O. R.F. 20/1/46 page 11146.

Sciolette (Henri, Jean, Albert) Sgt - Chef du G.B. 1/25 "Sous-officier mécanicien ayant fait preuve des plus belles qualités de courage et de ténacité au des 38 missions qu'il vient d'effectués sur Halifax. Connaissant à fond son métier, travaillant en étroite collaboration avec son pilote a contribué largement au succès des missions, ne se laissant jamais surprendre par les violentes réactions de l'ennemi qui endommagèrent plusieurs fois son avion. Dans la nuit du 15 Mars 1945, au retour d'une très dure mission de bombardement sur un centre de la Ruhr son avion s'est écrasé au Nord de la base, au moment de la percée rendue particulièrement difficile par les mauvaises conditions atmosphériques. Blessé à réussi à évacuer l'avion après avoir porté secours à son mitrailleur, tous les autres membres de l'équipage ayant été tués. (4 fois cités 209 heures de mission de Guerre dont 79 heures de nuit.

Attribution de la Croix de Guerre avec Palme.

(collection: Hélène SCIOLETTE) 

henri sciolette jean louis chemin

M. Henri Sciolette mécanicien de l'équipage et Jean-Louis Chemin le fils du bombardier le Lt Chemin, merci Jean-Louis pour les superbes photos et ta très belle journée avec monsieur Sciolette avec des souvenirs plein la tête.

(collection: Jean-Louis Chemin)

 

henri sciolette (4)

(collection: Jean-Louis Chemin)

Jean-Paul Sciolette, Henri Sciolette, Chantal Sciolette.

J'ai été vraiment très heureux de rencontrer monsieur Henri Sciolette qui est dans une forme éblouissante, tant au plan physique que sur le plan intellectuel. De ce vécu que m'a exposé monsieur Sciolette, le sentiment qui se dégage est la simple expression du travail accompli; ils ont en toute simplicité "fait le boulot" parce que c'était leur devoir. C'est une expression admirable à entendre à une époque de renoncement de démission comme nous le vivons aujourd'hui. En fait, les héros sont des personnes toutes simples. Je vous remercie pour le bienveillant accueil que vous m'avez réservé qui m'a profondément "remué"

Jean-Louis Chemin.

 

Cdt OSTRE

Cdt OSTRE

(collection: Alice Delfino Ostré)

 

img926

img928

nr287_003

(collection: Richard ALLENBY)

La photo représente où l'avion s'est écrasé.

L'avion s'est écrasé à proximité du petit village de Scawton dans le North Yorkshire. Scawton est à mi-chemin entre les villes de Thirsk et Heimsley, il avait d'abord touché le sol près de la route principale entre les deux petites villes et a fini à proximité du village dans une petite vallée.

Richard ALLENBY.

http://www.yorkshire-aircraft.co.uk

DSCF1130

(collection: Richard ALLENBY)

DSCF1133

(collection: Richard ALLENBY)

nr287_002

(collection: Richard ALLENBY)

a

(collection: Richard ALLENBY)

http://www.yorkshire-aircraft.co.uk/aircraft/planes/45/nr287.html

DSCF7027

(collection: Richard ALLENBY)

http://www.aircrewremembrancesociety.com/raf1945/ostre.html

equipage ostré

Le crash du NR287 du commandant Ostré. 

img277

Raymond CHEVALIER

Appartenance: Réseau Alliance - F.A.F.L. - Groupe Tunisie - Date de naissance: 1er mars 1910 - Lieu de naissance: Louvilliers-les-Perche (Eure-et-Loir) - Profession: Prêtre - Professeur de Biologie - Situation de famille: Célibataire - Date de Décès: 15 mars 1945 - Lieu de Décès: Helmsley (Grande-Bretagne) - Lieu de Sépulture: Saint-Chéron, Chartres (Eure-et-Loir).

Parcours 

Raymond CHEVALIER est fils d'un employé communal de Louvilliers-les-Perche. Il a une soeur. Le 1er octobre 1921, l'Abbé CHEVALIER de Dancy présente son neveu Raymond CHEVALIER à la maîtrise Notre-Dame à Chartres.

En 1925, Raymond CHEVALIER est élève en troisième. Son devoir sur la quête du Graal est inscrit au cahier d'honneur.

En septembre 1927, il entre au Grand Séminaire de Chartres.

Il effectue son service militaire d'octobre 1930 à octobre 1931 avec son ami Jean GINISTY. Ordonné prêtre le 28 juin 1934 par Monseigneur HARSCOUET et nommé Vicaire à Voves puis curé de Baigneux en 1935. Professeur de biologie à l'institution Notre-Dame de Chartres, il est pressenti pour en prendre la direction.

Passionné de vitesse, d'aviation, de moto, Raymond CHEVALIER donne l'image d'un baroudeur.

En 1939, l'Abbé CHEVALIER, officier de réserve, est mobilisé dans l'Aviation. En juin 1940, son unité de bombardement se replie au Maroc.

Raymond CHEVALIER gagne Alger et intègre le Réseau Alliance.

En septembre 1943, Raymond CHEVALIER rejoint l'Angleterre. Versé dans le Groupe Tunisie, basé à Elvington, le Capitaine CHEVALIER est affecté comme officier navigateur sur bombardier Halifax. Sous les ordres du Commandant Ostré (Cdt d'avion), il effectue 38 missions de bombardement sur l'Allemagne.

Le 15 mars 1945, le Halifax NR287 décolle pour Hagen, sur la Ruhr. A 0h40, Raymond CHEVALIER est tué dans le crash de son appareil lors d'une manoeuvre d'approche au retour de sa 38e mission; l'avion s'écrase sur une colline aux environs d'Elvington. Cinq des sept membres d'équipages sont tués.

 

Chartres_-_Raymond_CHEVALIER

(collection: Denis MARTIN, Président ARMREL)

 

Les obsèques du Capitaine CHEVALIER ont lieu à Chartres le 20 janvier 1949. Au cimetière, le discours est prononcé par le Lieutenant-colonel NICOT, commandant de la Base aérienne de Chartres.

Chevalier de la Légion d'Honneur.

Croix de Guerre avec Etoiles de Bronze, d'Argent, de Vermeil avec Palme.

Médaille de la Résistance.

 

Chartres_-_Raymond_CHEVALIER_(2)

(collection: Denis MARTIN Président ARMREL)

 

Liens Mémoire: Rue de l'Abbé Raymond CHEVALIER à Chartres (Eure-et-Loir)

 

Chartres_-_Montage_CHEVALIER_2

Sépulture du capitaine Raymond CHEVALIER

(collection: Denis MARTIN Président ARMREL)

 

(source: Denis MARTIN http://armrel.pagesperso-orange.fr )

__________________________________

EQUIPAGE DU CAPITAINE MARIN

1re Escadrille juin 1944

img070

 Halifax-III-L8-L "L for Love" MZ986.

Pilote: Cpt. MARIN. (Cdt. de l'avion). Navigateur: Lt. FRANGOLACCI. Bombardier: Lt. MINVIELLE. Radio: Adjt/C. VUILLEMOT. Mécanicien: Adjt. VILLENEUVE. Mitrailleur-supérieur: Sgt/C.DARGENTON. Mitrailleur-arrière: Sgt/C. MEUNIER.

16/17.01.1945 - Objectif: MAGDEBOURG.

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 9 avions.

"TUNISIE" 12 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 371 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 7 tués.

Au cours de la ligne droite qui précède le bombardement, le HALIFAX du Capitaine MARIN est gravement endommagé par la Flak. Celui-ci est tué à son poste de pilote. VUILLEMOT saute mais son corps ne sera jamais retrouvé. VILLENEUVE et DARGENTON n'ont pas dû pouvoir évacuer. Les autres membres d'équipages sautent en parachute et son sains et saufs. L'avion s'écrase entre WÜLFINGEN  et POPPENBURG (14 km W de HILDENSHEIM).

(source: La mémoire des groupes lourds)

---------------------------------------------------

CITATION

ANDRE VILLENEUVE img480

(collection: Madame Andrée Abeille)

Mécanicien: Adjudant VILLENEUVE André.

Décret du 13 septembre 1947 portant concession de la médaille militaire (à titre posthume).

- VILLENEUVE André-Marius. Adjudant, groupe de bombardement 1/25 Tunisie: excellent sous-officier mécanicien qui, grâce à ses connaissances mécaniques, à sa valeur professionnelle autant qu'à son énergie et son courage, s'est révélé un magnifique combattant. Déjà cité pour avoir été un auxiliaire précieux pour son pilote, a effectué 27 missions de guerre sur des objectifs extrêmement défendus par la chasse et la flak. A trouvé une mort glorieuse dans la nuit du 16 au 17 janvier 1945 son avion ayant été abattu par la flak alors qu'il bombardait un objectif important du centre de l'Allemagne.

Cité à l'ordre de l'armée aérienne (Croix de guerre avec palme).

 

img956

 

img957

 

img958

(Source: FEU DU CIEL FEU VENGEUR de PIERRE-CELESTIN DELRIEU)

 http://halifax346et347.canalblog.com/archives/2009/05/17/13765274.html

---------------------------------------------------

EQUIPAGE DU CAPITAINE BARRAULT

1re Escadrille juin 1944

 

Cpt BARRAULT Tunisie_-_Equipage_PV_02

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

 

Cpt BARRAULT Tunisie_-_Equipage_PV_03 

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

De gauche à droite:

Mitrailleur-arrière: Adjt STEPHANOPOLI, Bombardier: S/Lt BERGEON, Pilote:Cpt BARRAULT (Cdt de l'avion), Navigateur: Cpt VALETTE, Radio: Adjt/C BAFFICO, Mécanicien: Adjt LARONZE, Mitrailleur-supérieur: Sgt MONNET.

 

6__quipage_et_m_caniciens_sol

Elvington 1944

De gauche à droite:

Adjudant/Chef MANUEL, Capitaine VALETTE, Capitaine BARRAULT, Sergent BERGEON, Adjudant STEPHANOPOLI, Mécanicien au sol.

Sergent MONNET, Mécanicien au sol, Adjudant LARONZE, Adjudant/Chef BAFFICO, Mécanicien au sol.

(collection: LARONZE Henri)

CITATIONS

33108166

Bombardier: Lt. BERGEON. 

32882392

Mécanicien: S/Lt. LARONZE. 

Tunisie - Halifax 04

Mitrailleur-arrière: Adjt STEPHANOPOLI.

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

Cpt BARRAULT PV_-_London

Navigateur: Cpt VALETTE

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

- Affecté au Groupe de Bombardement 2/21 le 10/05/1940.

- Retour et repris en compte par la Base dépôt de Toulouse-Francazal le 3/07/1940.

- Affecté aux formations de l'air en Afrique Occidentale Française le 04/12/1940 - Embarqué à Marseille le 11/12/1940.

- Débarqué Dakar le 22/12/1940.

- Affecté à Compagnie de Base N°10 Ouakam 23/12/1940.

- Affecté à la section de 25 C.A. N°15 à Rosso (Sénégal).

- Affecté à la Base Aérienne de Bamako GB 1/62 le 01/07/1942, R d. C le dit jour.

- Fait mouvement avec le G.B. 1/62 de Bamako à Ouakam du 25/06/1943 au 28/06/1943. - 25/06/1943.

- Fait mouvement avec le G.B. 1/62 sur l'A.F.N. Embarque à Dakar le 18/07/1943 sur S/S Alexander. Débarque à Casablanca le 23/07/1943.

- Fait mouvement avec le G.B. 1/62 de Casablanca à Rabat le 25/07/1943.

- Affecté au G.B. 1/25 par TO 5251/EM/CAF du 09/08/1943 d'Air Maroc, R d. C le 13/08/1943.

- Affecté aux Forces Aériennes en Grande-Bretagne embarqué le 28/09/1943.

- Débarqué à Liverpool le 08/10/1943.

- En stage à Bornemouth le 13/10/1943.

- Affecté au stage de Navigation à l'A.F.U. N°10 de DUMFRIES - Affecté au stage de Navigation à l'O.T.U. N°20 à LOSSIEMOUTH le 18/01/1944.

CITATIONS DU Cpt VALETTE

DFC

(collection: Jean-Pierre VALETTE) 

img075

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

 

numérisation0007

 

Tunisie - Equipage PV 04.

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

Tunisie - Equipage x01

Une belle photo du 1/25 Tunisie merci Jean-Pierre.

(collection: Jean-Pierre VALETTE)

MISSIONS DE GUERRE

DU Cpt Pierre VALETTE

JUILLET 1944

- 1/7/44 - Objectif: (St Martin L'Hortier) Halifax V - L8 "J" - équipage: Pilote: Cpt BARRAULT (Cdt d'avion) Navigateur: Cpt Pierre VALETTE, Bombardier: S/Lt BERGEON, Radio: Adjt/C BAFFICO, Mécanicien: Adjt LARONZE, Mitrailleur-supérieur: Sgt MONNOT, Mitrailleur-arrière: Adjt STEPHANOPOLI. Durée: 4h00 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 5 avions, Tunisie 13 avions. Total des avions engagés dans la mission 307 avions. Bombardement base de départ d'avions sans pilote à St Martin. Mission de guerre.

- 4/7/44 - Objectif: (Domléger) Halifax V - L8 "G" - Même équipage - Durée: 4h10. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 6 avions, Tunisie 10 avions. Total des avions engagés dans la mission 328 avions. Bombardement base de départ d'avions sans pilote à Domléger. Mission de guerre.

- 6/7/44 - Objectif: (Marquise-Mimoyecques) Halifax V - L8 "C" - Même équipage - Durée: 3h20. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 551 avions. 7 Français tués dans la mission. Bombardement base de départ avions sans pilote à Marquise-Mimoyecques. Mission de guerre.

- 18/7/44 - Objectif: (Sannerville) Halifax III - L8 NA512 - Même équipage - Durée: 4h15 - vol de nuit 2h55, vol de jour 1h20. Nombre d'avion engagés dans la mission Guyenne 12 avions, Tunisie 7 avions. Total des avions engagés dans la mission 942 avions. Bombardement de concentration de troupes et matériel à Sannerville. Mission de guerre.

033

Bâtiment Amagnetique du site du Val Ygot d'Ardouval.

(collection: Ducastelle Philippe) 

- 20/21/7/44 - Objectif: (Ardouval) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 3h45. Nombre d'avions engagés dans la mission Tunisie 6 avions. Total des avions engagés dans la mission 87 avions. Bombardement base de départ d'avion sans pilote à Ardouval. Mission de guerre.

- 24/25/7/44 - Objectif: (Stuttgart) Halifax III - L8 - LL557 - Même équipage - Durée: 8h15, vol de jour 1h30, vol de nuit 6h45. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 6 avions, Tunisie 6 avions. Total des avions engagés dans la mission 631 avions. Bombardement de Stuttgart, 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 28/7/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h15, vole de jour 1h00, vol de nuit 3h15. Nombre d'avion engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 14 avions. Total des avions engagés dans la mission 199 avions. Bombardement Forêt de Nieppe, 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

Août 1944

- 2/8/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 3h20. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 10 avions. Total des avions engagés dans la mission 394 avions. Bombardement objectif spécial Forêt de Nieppe. Mission de guerre.

- 5/8/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h25. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 17 avions. Total des avions engagés dans la mission 742 avions. Bombardement objectif spécial Forêt de Nieppe. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 16/17/8/44 - Objectif: (Kiel) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 5h35 vol de jour 0h15, vol de nuit 5h20. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission 348 avions. Bombardement de Kiel posé à Carnaby. Mission de guerre.

25/8/44 - Objectif: (Forêt de Watten) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h00. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie Tunisie 16 avions. Total des avions engagés dans la mission 161 avions. Bombardement objectif spécial forêt d'Eperlecques. Mission de guerre.

- 31/8/44 - Objectif: (Lumbres - près de Saint-Omer) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h15. Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 601 avions. Bombardement dépot de munitions à Lumbres. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

Septembre 1944

- 9/9/44 - Objectif: (Le Havre) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 3h00 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 13 avions. Total des avions engagés dans la mission 272 avions. Bombardement troupes et fortifications près du Havre. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 1h00. Mission de guerre.

- 10/9/44 - Objectif: (Octeville - près du Havre) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h30 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 16 avions, Tunisie 14 avions. Total des avions engagés dans la mission 992 avions. 6 Français tués dans la mission. Bombardement  troupes et fortifications près du Havre. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 1h00. Mission de guerre.

- 12/9/44 - Objectif: (Münster) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h30 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 9 avions, Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission 119 avions. Bombardement de Münster en Westphalie. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h45. Mission de guerre.

Octobre 1944

- 9/10/10-1944 - Objectif: (Bochum) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 5h45 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 435 avions. Bombardement de Bochum (Ruhr). 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 15/16/10-1944 - Objectif: (Wilhelmshaven) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h35 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 7 avions, Tunisie 6 avions. Total des avions engagés dans la mission 506 avions. Bombardement de Wilhelmshaven. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 21/22/10-1944 - Objectif: (Hanovre) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 3h10 - Retour à la base par ordre. 2ème pilote Cpt VALETTE aux commandes 0h30.

- 23/24/10-1944 - Objectif: (Essen) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 5h55 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 15 avions, Tunisie 15 avions. Total des avions engagés dans la mission 1055 avions.10 français tués dans la mission. Bombardement d'Essen (Ruhr). Mission de guerre.

- 28/10-1944 - Objectif: (Cologne) Halifax III - L8 - NA512 - Même équipage - Durée: 4h15 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 15 avions. Total des avions engagés dans la mission 733 avions. Bombardement de Cologne. Atterrissage forcé à Bruxelles.

Novembre 1944.

- 28/29/11-1944 - Objectif: (Essen) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 6h30 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 16 avions, Tunisie 15 avions. Total des avions engagés dans la mission 316 avions. Bombardement d'Essen (Ruhr). 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE aux commandes 1h00. Mission de guerre.

Décembre 1944.

- 5/6/12-1944 - Objectif: (Soest) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 6h45 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 15 avions, Tunisie 15 avions. Total des avions engagés dans la mission 497 avions. Bombardement de Soest (Gare de triage) 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE aux commandes 1h00. Mission de guerre.

- 21/22/12-1944 - Objectif: (Cologne) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 5h50 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 8 avions, Tunisie 8 avions. Total des avions engagés dans la mission 136 avions. Bombardement de Cologne-Nippes (Gare de triage) 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE aux commandes 1h00. Mission de guerre.

Février 1945.

- 1/2//2-1945 - Objectif: (Mayence) Halifax III - L8 - NR287 - Même équipage - Durée: 6h30 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 6 avions, Tunisie 5 avions. Total des avions engagés dans la mission 340 avions. Bombardement de Mayence (Gares) 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 4/5/2/1945 - Objectif: (Bonn) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 6h20 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 6 avions, Tunisie 7 avions. Total des avions engagés dans la mission 238 avions. Bombardement de Bonn (Rhénanie) Gare. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE aux commandes 0h30. Mission de guerre.

- 7/8/2/1945 - Objectif: (Goch) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 6h10 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 14 avions. Total des avions engagés dans la mission 464 avions. 9 Français tués dans la mission. Bombardement de Goch (Rhénanie) concentration de troupes. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h30. Mission de guerre.

- 13/14/2/1945 - Objectif: (Bohlen-Leipzig) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 8h55 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 368 avions. Bombardement de Bolhen près de Liepzig usine essence synthétique. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h30. Mission de guerre.

- 14/15/2/1945 - Objectif: (Chemnitz) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 4h35 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 10 avions, Tunisie 5 avions. Total des avions engagés dans la mission 717 avions. Bombardement de Chemnitz Silésie, (retour prématuré). 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE.

- 17/2/1945 - Objectif: (Wesel) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 5h20 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 17 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 298 avions. Bombardement de Wesel (abandon par le Masters Command). 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE.

- 20/21/2/1945 - Objectif: (Reisholz) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 6h45 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 173 avions. Bombardement de Reishlz (Düsseldorf) usine d'essence synthétique. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h30. Mission de guerre.

- 21/22/2/1945 - Objectif: (Worms) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 7h15 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission173 avions. 14 Français tués dans la mission. Bombardement de Worms (Palatinat). 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 1h00. Mission de guerre.

- 23/2/1945 - Objectif: (Essen) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 5h45 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 11 avions, Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission 342 avions. Bombardement d'Essen. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 1h00. Mission de guerre.

- 24/2/1945 - Objectif: (Kamen) Halifax III - L8 - LL602 "F"- Même équipage - Durée: 5h55 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 11 avions, Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission 340 avions. Bombardement de Kamen dans la Ruhr (huile synthétique). 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h30. Mission de guerre.

Mars 1945.

- 7/8/3/1945 - Objectif: (Hemingstedt) Halifax III - L8 - LL573 - Même équipage - Durée: 6h10 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 11 avions, Tunisie 10 avions. Total des avions engagés dans la mission 281 avions. Bombardement d'Hemingstedt (Schelswig) usine d'essence synthétique. Mission de guerre.

11/3/1945 - Objectif: (Essen) Halifax III - L8 - LL573 - Même équipage - Durée: 5h35 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission 1079 avions. Bombardement d'Essen. 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 1h00. Mission de guerre.

- 12/3/1945 - Objectif: (Dortmund) Halifax III - L8 - LL556 - Même équipage - Durée: 1H40 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 15 avions, Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission 1108 avions. Retour prématuré.

- 13/3/1945 - Objectif: (Wuppertal) Halifax III - L8 - LL556 - Même équipage - Durée: 5h35 - Nombre d'avion engagés dans la mission Guyenne 14 avions, Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission 354 avions. Bombardement de Wuppertal (Ruhr) 2ème pilote Cpt VALETTE 0h45. Mission de guerre.

- 22/3/1945 - Objectif: (Dulmen) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 4h40 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 8 avions, Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission 130 avions. Bombardement de Dulmen, 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h45. Mission de guerre.

- 24/3/1945 - Objectif: (Sterkrade) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 5h35 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 9 avions, Tunisie 10 avions. Total des avions engagés dans la mission 177 avions. Bombardement de Sterkrade-Holten, 2ème pilote Cpt Pierre VALETTE 0h45. Mission de guerre.

- 25/3/1945 - Objectif: (Osnabrück) Halifax III - L8 - LW630 - Même équipage - Durée: 4h50 - Nombre d'avion engagés dans la mission Guyenne 4 avions, Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission 156 avions. Bombardement d'Osnabrück. Mission de guerre.

Avril 1945.

- 4/5/4/1945 - Objectif: (Harbourg) Halifax III - L8 - LL602 - Même équipage - Durée: 5h25 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 8 avions, Tunisie 8 avions. Total des avions engagés dans la mission 327 avions. Bombardement  d'Harbourg (sur l'Elbe). Mission de guerre.

- 8/9/4/1945 - Objectif: (Hambourg) Halifax III - L8 - LL602 "F" - Même équipage - Durée: 6h00 - Nombre d'avions engagés dans la mission Guyenne 13 avions, Tunisie 13 avions. Total des avions engagés dans la mission 440 avions. Bombardement d'Hambourg. Mission de guerre.

12 missions sur la France, 27 missions sur l'Allemagne, total 39 missions de guerre.

______________________________

EQUIPAGE DU LIEUTENANT LEROY

722_DE_LOURDS_SOUVENIRS_0

http://www.youtube.com/watch?v=2NxJzrNv0Rk

Prix du Meilleur Documentaire au Festival du Film de l'Imperial War Museum de Londres le 21 mars 2012.

 

Picture_DE_LOURDS_SOUVENIRS_24_12_1944

 

2ème Escadrille juin 1944

Pilote: Sgt/C BAILLON. Navigateur: Lt. LEROY. (Cdt. de l'avion). Bombardier: S/Lt. GAUTHERET. Radio: Adjt. GRANIER. Mécanicien: Sgt/C. DURAN. Mitrailleur-supérieur: Sgt. GUEDEZ. Mitrailleur-arrière: Sgt. EVEN.

24.12.1944 - Objectif: MULHEIM-ESSEN.(Aéroport)

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 13 avions.

"TUNISIE" 14 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 338 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 5 tués.

En abordant la Ruhr, le HALIFAX du Lieutenant LEROY est touché par la Flack. En dépit des avaries, l'équipage décide de poursuivre la mission. Il bombarde l'objectif, l'aéroport de MULHEIM-ESSEN.

Un peu plus tard, l'appareil est de nouveau sévèrement atteint; l'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le Sergent/Chef BAILLON, reste aux commandes pour maintenir l'avion en ligne de vol, tandis que les autres évacuent l'avion. Hélas, deux seulement survivront, les quatre autres étant assassinés peu après avoir touché le sol.

BAILLON périra dans l'avion qui s'écrase au sol? Il fait partie de cette cohorte des pilotes de bombardement qui se sont sacrifiés pour que le reste de l'équipage survive. Tous sont morts en héros anonymes. Les cinq tués ont été inhumés au cimetière Nord de DÜSSELDORF.

RECHERCHE DES MORTS

ET DISPARUS DE L'ARMEE DE L'AIR

img819

img820

(collection: Gilbert BOHN)

CITATIONS

Citations du Lieutenant LEROY Jacques.

img818

(collection: Gilbert BOHN)

GB_Tunisie

Insigne du Lt LEROY Jacques.

(collection: Philippe BENTRESQUE)

Mission de Guerre

du lieutenant LEROY

Juillet 1944

- 4/7/44 - Objectif: (Domléger) - 2ème Pilote: Lt LEROY - Equipage - Halifax V - L 8 "E" - Pilote: Cpt DUTREY-LASSUS, (Cdt d'avion) Navigateur: LtTROTET, Bombardier: S/Lt HERROU, Radio: Sgt BOURGOGNON, Mécanicien: Sgt/C PARATORE, Mitrailleur-supérieur: SgtVAISSADE, Mitrailleur-arrière: Sgt/C de FELIGONDE. (Guyenne 6 avions - Tunisie 10 avions). Durée: 4h40. Total des avions engagés dans la mission 328 avions. Bombardement de Domléger. Vol de guerre.

- 6/7/44 - Objectif: (Marquise-Mimoyecques) - Equipage - Halifax V - L 8 "O" - Pilote: Sgt/C BAILLON, Navigateur: Lt LEROY (Cdtd'avion) Bombardier: S/Lt GAUTHERET, Radio: Adjt GRANIER, Mécanicien: Sgt/C DURAN, Mitrailleur-supérieur: SgtGUEDEZ, Mitrailleur-arrière: Sgt EVEN. (Guyenne 10 avions - Tunisie11 avions). Durée: 4h25. Total des avions engagés dans la mission 551 avions. Nombre de Français tués dans la mission (7). Bombardementobjectif spécial. Vol de guerre.

- 23/24/7-44 - Objectif: (Les Hauts-Buissons) - Même équipage - Halifax III - L 8 - NA529 - (Guyenne 9 avions - Tunisie 10 avions). Durée: 4h15. Total des avions engagés dans la mission 116 avions. Bombardementobjectif spéciale. Vol de guerre de nuit.

- 28/7/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) - Même équipage - Halifax III - L 8 - NA529 - (Guyenne 14 avions - 14 avions). Durée: 4h05. Vol de jour 3h10. Vol de nuit 0h55. Total des avions engagés dans la mission 199 avions. Bombardementobjectif spécial. Vol de guerre.

Aout 1944

- 1/8/44 - Objectif: (Noyelles-en-Chaussée) - Même équipage - Halifax III - L 8 - LW642 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 10 avions). Durée: 4h05. Total des avions engagés dans la mission 777 avions. Bombardementsite d'avions sans pilote. Vol de guerre.

- 3/8/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) - Même équipage - Halifax III - L 8 - NA576 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 9 avions). Durée: 3h50. Bombardement forêt de Nieppe. Vol de guerre.

- 5/8/44 - Objectif: (Forêt de Nieppe) - Même équipage - Halifax III - L 8 - NA529 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 11 avions). Durée: 3h55. Total des avions engagés dans la mission 222 avions. Bombardement forêt de Nieppe. Vol de guerre.

- 16/17/8-44 - Objectif: (Kiel) - Même équipage - Halifax III - L 8 - NA606 - (Guyenne 14 avions - Tunisie 12 avions). Durée: 5h10. Total des avions engagés dans la mission 348 avions. Bombardement de Kiel. Vol de guerre.

- 25/8/44 - Objectif: (Forêt de Watten) - Même équipage - Halifax III - LL 555 - (Guyenne 14 avions - Tunisie 16 avions). Durée: 3h25. Vol de jour 3h15. Vol de nuit 0h10. Total des avions engagés dans la mission 161 avions. Bombardement forêt de Watten. Vol de guerre.

Septembre 1944

- 3/9/44 - Objectif: (Venloo - Aéroport) - Même équipage - Halifax III - LW 630 - (Guyenne 13 avions - Tunisie12 avions). Durée: 4h55. Total des avions engagés dans la mission 675 avions. Nombre de Français tués dans la mission (5). Bombardement d'un terrain d'aviation à Venlo (Hollande) att. à Sutton-Bridgs. Vol de guerre.

- 9/9/44 - Objectif: (Le Havre) - Même équipage - Hlifax III - "L" NA 606 - (Guyenne 10 avions - Tunisie 13 avions). Durée: 3h40. Vol de jour 2h30. Vol de nuit 1h10. Total des avions engagés dans la mission 272 avions. Bombardementtroupes au Havrenon exécuté, ordre du Master Bomber. Vol de guerre.

- 10/9/44 - Objectif: (Octeville- près du Havre) - Même équipage - Halifax III - LK 793 - (Guyenne 16 avions - Tunisie14 avions). Durée: 4h15. Total des avions engagés dans la mission 992 avions. Nombre de Français tués dans la mission (6). Bombardementtroupes au sol au Havre. Vol de guerre.

- 20/9/44 - Objectif: (Sangatte - près de Calais) - Même équipage - Halifax III - "L" NA 602 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 8 avions). Durée: 3h35. Total des avions engagés dans la mission 646 avions. Bombardementde troupes au sol au Sud de Calais. Vol de guerre.

 Octobre 1944

- 9/10/10-44: Objectif: (Bochum) - Même équipage - Halifax III - "L" NA 602 - (Guyenne 10 avions - Tunisie 11 avions). Durée: 5h35. Vol de jour 1h35. Vol de nuit 4h10. Total des avions engagés dans la mission 435. Bombardement de la ville de Bochum (Rhur). Vol de guerre de nuit.

- 14/10/44 - Objectif: (Duisbourg) - Même équipage - Halifax III - "L" NA 602 - (Guyenne 15 avions - Tunisie 15 avions). Durée: 5h15. Total des avions engagés dans la mission 1013 avions. Vol de jour 4h50. Vol de nuit 0h25. Bombardement de Duisbourg. Vol de guerre.

- 14/15/10-44 - Objectif: (Duisbourg) - Même équipage - Halifax III - "P" LL 603 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 10 avions). Durée: 4h55. Total des avions engagés dans la mission 1005 avions. Vol de nuit. Bombardement de Duisbourg (Rhur) atterrissage à Fulsham. Vol de guerre de nuit.

- 23/24/10-44 - Objectif: (Essen) - Même équipage - Halifax III - NA 680 - (Guyenne 15 avions - Tunisie15 avions). Durée: 4h45. Vol de jour 3h35. Vol de nuit 1h10. Total des avions engagés dans la mission 1055 avions. Nombre de Français tués dans la mission (10). Bombardement de Essen atterrissage à Bradwell Bay. Vol de guerre.

- 25/10/44 - Objectif: (Essen) - Même équipage - Halifax III - LW 630 - (Guyenne 15 avions - Tunisie 14 avions). Durée: 5h10. Total des avions engagés dans la mission 771 avions. Bombardement de Essen. Vol de guerre.

- 28/10/44 - Objectif: (Cologne) - Même équipage - Halifax III - NA 680 - (Guyenne 13 avions - Tunisie 15 avions). Durée: 5h30. Vol de jour 4h40. Vol de nuit 0h55. Total des avions engagés dans la mission 733 avions. Bombardement de Cologne. Vol de guerre.

Novembre 1944

- 2/3/11-44 - Objectif: (Düsseldorf) - Même équipage - Halifax III - "L" LL 557 - (Guyenne 12 avions - Tunisie13 avions). Durée: 5h40. Vol de jour 1h55. Vol de nuit 3h45. Total des avions engagés dans la mission 992 avions. Nombre de Français tués dans la mission (5). Bombardement de Düsseldorf. Vol de guerre.

- 28/29/11-44 - Objectif: (Essen) - Même équipage - Halifax III - "L" LL 557 - (Guyenne 16 avions - Tunisie 15 avions). Durée: 6h05. Vol de jour 0h20. Vol de nuit 5h45. Total des avions engagés dans la mission 316 avions. Bombardement de Essen. Vol de guerre de nuit.

Décembre 1945

- 24/12/44 - Objectif: (Mülheim-Essen) -Même équipage - Halifax III "L" MZ 489 - (Guyenne 13 avions - Tunisie14 avions). Total des avions engagés dans la mission 338 avions. Nombre de Français tués dans la mission (5). Bombardement de Mülheim-Essen(Aéroport). Vol de guerre. 

11 missions sur la France, 11 missions sur l'Allemagne, total: 22 missions de guerre

_____________________________

EQUIPAGE DU LIEUTENANT PETUS

mes_images748

(collection: la mémoire des groupes lourds)

 

img011

(Collection: Daniel CHAZERAND)

1re Escadrille juin 1944

Pilote: Lt. PETUS. (Cdt. de l'avion). Navigateur: Lt. DESESSARD. Bombardier: Lt. MIGNON. Radio: Adjt. COQUERON. Mécanicien: Sgt. TRIBERT. Mitrailleur-superieur: Sgt/C. LINDEBERG. Mitrailleur-arrière: Adjt. RIVIERE.

Mécanicien au sol:

Debout troizième à partir de la droite: Adjt/C LACARIEUX.

 Albert CHAZERAND, Roger PRAT.

____________________________

22/23.01.1945 - Objectif: GELSENKIRCHEN.

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 13 avions.

"TUNISIE" 12 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 152 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 2 tués.

Au retour de mission l'avion du Lieutenant PETUS s'écrase dans la campagne à GRAFTON UNDERWOOD (sud-ouest de PETERSBOROUGH). Le Lieutenant PETUS et le Sergent TRIBERT sont tués. L'Adjudant COQUERON dont le parachute ne s'est pas ouvert, atterrit sur un tas de neige qui amortit sa chute; Bien que grièvement blessé à la colonne vertébrale, il réussira après des mois et des mois de rééducation, à retrouverune vie presque normale. Les autres membres de l'équipage s'en sortent sains et saufs. Les deux tués ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 26 janvier 1945.

________________________________

EQUIPAGE DU CAPITAINE BRESSON

mes_images840

 

(collection: la mémoire des groupes lourds)

Debout troisième à droite Sgt KANNENGIESER, Cpt BRESSON 2ème en bas à partir de la droite.

 Halifax-III-L8-B "B for Baker" NA572.

Équipage de renfort  juillet 1944

2ème Escadrille

Pilote: Cpt. BRESSON. (Cdt. de l'avion). Navigateur: Cpt. de SAUVEBEUF. Bombardier: Lt. RONAT. Radio: Adjt. RABIER. Mécanicien: Sgt. KANNENGIESER René. Mitrailleur-supérieur: Sgt/C. POILBOUT. Mitrailleur-arrière: Sgt. MARTIN.

16/17.01.1945 - Objectif: MAGDEBOURG.

Nombre d'avions engagé par chaque groupe:

"GUYENNE" 9 avions.

"TUNISIE" 12 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 371 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 7 tués.

Le HALIFAX du Capitaine BRESSON est abattu par la Flak.Le Capitaine BRESSON et le Sergent/Chef POILBOUT restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol. Les 5 autres membres de l'équipage sont sains et saufs. KANNENGIESER René fait prisonnier réussira une évasion spectaculaire. 

img019

Témoignage de monsieur Bruno Behne résidant à Wülfingen: 

Monsieur Behne était âgé de 15 ans lors du crash du Halifax du capitaine Bresson, il ne se souvient  pas avec détails du crash du Halifax.

Selon lui, le bombardier venait du nord (Hanovre). Il a survolé le village de Wülfingen, il était environ 22h00 a l'horloge lorsque nous avons entendu le bruit de l'avion qui venait du nord. L'avion brulait déjà au dessus d'Hanovre et a explosé en l'air.

Pendant la nuit nous sommes allés sur le lieu du crash de l'avion qui se trouvait dans un pâturage, quand nous sommes arrivés nous avons trouvé les premiers corps. Ils étaient couchés sur le ventre les bras tendus...

Lors du crash le Halifax avait déjà perdu plusieurs parties de l'appareil. Le lendemain, le lieu du crash a été bouclée par les soldats de la Wehrmacht, il était impossible d'approcher de l'avion, détruit lors de l'impact et par l'incendie il ne restait plus grand chose de l'avion.

Le point d'impact a été signalé par monsieur Behne au sud de les Ortsrandes de Wülfingen derrière le terrain de sport d'aujourd'hui à environ 600 mètres, le crash de l'avion se situait dans une prairie près d'un ruisseau "Oeserder", aujourd'hui des terres arables. 

Wülfingen

 Lieu du crash du NA572 L8-L

Wülfingen (3)

Wülfingen (2)

Wülfingen (5)

(collection: Dirk Hartmann) 

Wülfingen (6)

 (collection: Dirk Hartmann)

equipage Bresson

Wülfingen - Poppenburg.

Remerciement a monsieur Dirk Hartmann pour les photos et la recherche des informations sur le lieu du crash du NA572 L8-L.

(Source: Dirk Hartmann)

_______________________________

CITATION.

Sergent-Chef: KANNENGIESER René, Denis " Patriote alsacien, à réussi à rejoindre un Groupe Lourd Français de la Royal Air Force pour participer activement à la libération de son pays.

Sous-officier mécanicien à bord d'un Halifax du Groupe de Bombardement 1/25, a effectué 23 missions de guerre sur des objectifs particulièrement défendus des régions occupées et de l'Allemagne.

Dans la nuit du 16 janvier 1945, a eu son avion abattu en Allemagne centrale. Après avoir réussi à sauter en parachute de l'appareil désemparé, a procédé lui-même à l'extraction des éclats d'obus qui l'avaient blessé à la cuisse et au genou droits, s'est ensuite diriger vers les lignes alliées. Arrêté après une semaine de route par la gendarmerie allemande, a réussi à s'échapper au cours de son transfert vers un centre d'interrogatoire, après s'être débarrassé d'un de ses gardiens et avoir revêtu son uniforme. S'étant défait de l'uniforme allemand, a essayé par trois fois de franchir les lignes près de Julich, a été chaque fois contraint de revenir en arrière en raison des tirs fournis et systématiques des patrouilles américaines."

Décret en date du 20/8/1945 (faits de guerre)

Citation accompagnant l'attribution de la Médaille Militaire.

_____________________________________

EQUIPAGE DU LIEUTENANT PLUCHART

1re Escadrille juin 1944

Pilote: Adjt. LECORNU. Navigateur: Lt. PLUCHART. (Cdt. de l'avion). Bombardier: Lt. RIOU. Radio: Sgt. COLLARD. Mécanicien: Adjt. CAILLIER. Mitrailleur-supérieur: Adjt. LOISELOT. Mitrailleur-arrière: Sgt. BENET.

groupes_lourds

Adjudant/Chef: LOISELOT.

(collection: Louis LOISELOT)

Adjt_LOISELOT

Adjudant/Chef LOISELOT.

Photo prise entre 1946 et 1948 à la base aérienne de Cazaux, dans les Landes, où il était affecté à la garde d'un camp de prisonniers Allemands.

(collection: Louis LOISELOT)

Mission de guerre

de l'Adjudant LOISELOT

Juillet 1944

 img065

St-Martin L'Hortier (Seine-Maritime) Base d'approvisionnement V1

- 1/7/44 - Objectif: (St-Martin L'Hortier) Equipage: Pilote: Adjt LECORNU, Navigateur: Lt PLUCHART,(Cdtde l'avion) Bombardier: Lt RIOU, Radio: Sgt COLLARD, Mécanicien: Adjt CAILLER, Mitrailleur-supérieur: AdjtLOISELOT, Mitrailleur-arrière: Sgt BENET - Halifax V - L 8 - (Guyenne 5 avions - Tunisie13 avions. Total des avions engagés dans la mission - 307 avions). Durée: 4h05. Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoire occupé.

img066

Domléger (Somme) Base d'approvisionnement V1.

- 4/7/44 - Objectif: (Domléger) - Même équipage - Halifax V - L 8 - (Guyenne 6 avions - Tunisie10 avions. Total des avions engagés dans la mission - 328 avions). Durée 4h00. Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoire occupé. 

img069

Marquise Mimoyecques site V3

- 6/7/44 - Objectif: (Marquise Mimoyecques) - Même équipage - Halifax V - L 8 - ( Guyenne 10 avions - Tunisie11 avions. Total des avions engagés dans la mission - 551 avions). Durée: 3h55. Vol de jour 3h10. Vol de nuit 0h45. Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoireoccupées. Nombre de Français tués dans la mission (7).Retour Driffied base.

- 7/7/44 - Objectif: (Caen - Troupes) - Même équipage - Halifax V - L 8 - ( Guyenne 9 avions - Tunisie10 avions. Total des avions engagés dans la mission - 467 avions). Durée: 4h05. Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoire occupé.

------------------------------------------------

Août 1944

- 1/8/44 - Objectif: (Noyelles-en-Chaussée)- Equipage du Cpt LAFAYE - Halifax III - L 8 - (Guyenne 11 avions - Tunisie10 avions. Total des avions engagés dans la mission - 777 avions). Durée: 3h45. Mission de bombardement qui n'a pas lieux sur ordre du mastersBomber.

- 3/8/44 - Objectif: (Bois de Cassan) - (Guyenne 6 avions - Tunisie 5 avions) - (Forêt de Nieppe) - (Guyenne 11 avions - Tunisie 9 avions) - Equipage du Cpt LAFAYE - HalifaxIII - L 8 - (Total des avions engagés dans la mission - 1114 avions). Durée: 3h40. Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoire occupé.

- 31/8/44 - Objectif: (Lumbres site V2 - près de Saint-Omer) - Equipage du Lt GEORGON - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie12 avions. Total des avions engagés dans la mission - 601 avions). Mission de guerre contre l'Allemagne. Bombardement en territoire occupé.

--------------------------------------------

Octobre 1944

- 1/10/44 - Equipage du Cpt MARIN - Halifax III - L 8 - (Transport Elvington - Bruxelles - Elvington). Durée: 3h45.

- 2/10/44 - Equipage de l'Adjt PELLISSIER - Halifax III - (Elvington - Bruxelles et retour). Durée: 4h00.

- 6/10/44 - Objectif: (Scholven) - Equipage de l'Adjt PELISSIER - Halifax III - L 8 - ( Guyenne 15 avions - Tunisie 13 avions. Total des avions engagés dans la mission - 320 avions). Durée: 5h00. Vol de jour 4h25. Vol de nuit 0h35. Mission de bombardement. Avion toucher par la Flak.

- 15/10/44 - Objectif: (Duisbourg) - Equipage du Cpt MARIN - Halifax III - L 8 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 10 avions. Total des avions engagés dans la mission - 1005 avions). Durée: 4h45. Mission de bombardement (Duisbourg) atterrissage à Fulsham.

- 25/10/44 - Objectif: (Essen) - Equipage du Cpt MARIN - Halifax III - L 8 - (Guyenne 15 avions - Tunisie 14 avions. Total des avions engagés dans la mission - 771 avions). Durée: 5h00. Mission de bombardement sur Essen.

------------------------------------------------

Novembre 1944

- 18/11/44 - Objectif: (Gare de Münster) - Equipage - Pilote: Sgt/C BAGOT, Navigateur: Cpt PELLIOT, (Cdtde l'avion) Bombardier: Lt ROLLET, Radio: Sgt/C BRILLARD, Mécanicien: Adjt MOLL, Mitrailleur-supérieur: SgtLe MITHOUARD, Mitrailleur-arrière: Adjt LOISELOT - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission - 479 avions). Durée: 5h41. Vol de jour 4h59. Vol de nuit 0h42. Bombardement de Münster.

- 21/11/44 - Objectif: (Sterkrade) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie12 avions. Total des avions engagés dans la mission - 270 avions). Durée: 6h30. Nombre de Français tués dans la mission (7). Bombardement de (Sterkrade).  Retour à la base.

Décembre 1944

 - 6/12/44 - Objectif: (Osnabrück) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie11 avions. Total des avions engagés dans la mission - 453 avions). Durée: 6h10. Vol de jour 1h25. Vol de nuit 4h45. Nombre de Français tués dans la mission (2). Bombardement de (Osnabrück ). Avion touché par la Flak.

- 24/12/44 - Objectif: (Mülheim-Essen-Aéroport) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie14 avions. Total des avions engagés dans la mission - 338 avions). Durée: 5h15. Nombre de tués dans la mission (5). Bombardement du terrain d'aviation de (Essen-Mülheim). Atterrissage à Carnaby (Avion touché par la Flak).

- 29/12/44 - Objectif: (Coblence) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 6 avions - Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission - 192 avions). Durée 5h20. Bombardement de Coblence.

-30/12/44 - Objectif: (Cologne-Kalk) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 12 avions - Tunisie 9 avions. Total des avions engagés dans la mission - 470 avions). Durée: 5h55. Bombardement de Cologne.

Janvier 1945

- 5/1/45 - Objectif: (Hanovre) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie12 avions. Total des avions engagés dans la mission - 664 avions). Durée: 5h25. Vol de jour 1h00. Vol de nuit 4h25. Nombre de Français tué dans la mission (2). Bombardement de Hanovre.

6/1/45 - Objectif: (Hanau - Ruhr) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 11 avions - Tunisie 11 avions. Total des avions engagés dans la mission - 486 avions). Durée: 6h40. Vol de jour 1h50. Vol de nuit 4h50. Bombardement de Hanau.

- 28/1/45 - Objectif: (Stuttgart) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 14 avions - Tunisie 12 avions. Total des avions engagés dans la mission - 602 avions). Durée: 7h40. Vol de jour 1h05. Vol de nuit 6h35. Bombardement de Stuttgart.

Février 1945

- 7/2/45 - Objectif: (Goch-Rhénanie) - Même équipage - Halifax III - L 8 - (Guyenne 13 avions - Tunisie14 avions. Total des avions engagés dans la mission - 464 avions). Durée: 3h30. Nombre de Français tués dans la mission (9). Bombardement de Goch. Avion en flammes évacuation en parachute sur ordre du Cdt d'avion.

7 missions sur la France, 13 missions sur l'Allemagne, total 20 missions de guerre.

(collection: Louis LOISELOT)

--------------------------------------

Objectif: sur Goch

Au cours de la mission, le Halifax du lieutenant PELLIOT a été abattu par la chasse, avant l'objectif. Le "crash" a eu lieu à Veluwe près d'Asten (Hollande). Le sergent-chef BAGOT, le lieutenant PELLIOT et le sergent Le MITHOUARD sont tués. L'adjudant LOISELOT remplaçait le sergent-chef BESNARD au cours de cette mission, pour raison de santé.

Le lieutenant PELLIOT a été inhumé au cimetière de Woensel, à Eindhoven.

L'avion avait encore ses bombes quand il a heurté le sol. Il a explosé. Le sergent-chef BAGOT et le sergent Le MITHOUARD, restés dans l'avion, ont été pulvérisés.

 

__________________________________________

EQUIPAGE DU LIEUTENANT GIGUET.

1re Escadrille juin 1944

img567

(collection: Antoine MARCHETTI)

Au centre de la photo le Pilote: l'Adjudant BISGAMBIGLIA.

Pilote: Adjt. BISGAMBIGLIA. Navigateur: Lt. GIGUET. (Cdt. de l'avion). Bombardier: Lt. LE POITEVIN. Radio: Sgt/C. PHILIPPON. Mécanicien: Adjt. RIPERT. Mitrailleur-supérieur: Sgt. MATTE. Mitrailleur-arrière: Sgt/C. SOULES.

__________________________________________

EQUIPAGE DU LIEUTENANT CHAPRON

1re Escadrille juin 1944

Pilote: S/Lt. VARLET Gilbert. Navigateur: Lt. CHAPRON Gérard. (Cdt. de l'avion). Bombardier: S/Lt. VIEULES. Radio: Adjt. CHARAUDEAU René. Mécanicien: Adjt.CHARLIER André. Mitrailleur-supérieur: Adjt. ECKHARDT Paul. Mitrailleur-arrière: Sgt. GODART Pierre.

6.07.1944 - Objectif: MARQUISE-MIMOYECQUES.

Nombre d'avions engagés par chaque groupe:

"GUYENNE" 10 avions.

"TUNISIE" 11 avions.

Total des avions engagés dans la mission: 551 avions.

Nombre de Français tués dans la mission: 7 tués.

Au retour de la mission contre le bunker de MIMOYECQUES qui abritait les canons V3 à longue portée destinés à tirer sur la région Londonienne, l'appareil du Lieutenant CHAPRON s'écrase à environ 30 km du terrain d'ELVINGTON à THORNE (YORKSHIRE) pour une raison indéterminée. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 11 juillet 1944.

B11_Lieutenant_ChapronDSCF4798

Cimetière de Brockwood

Navigateur: Lieutenant Gérard CHAPRON (Cdt d'avion)

(collection: Floriane Zuniga)

69849120_p

Mitrailleur: Sergent Fernand DELPECH.

B12_Varlet_et_Delpech_Elvington_DSCF4800

Cimetière de Brockwood

Sgt Fernand DELPECH  Pilote: Sous-lieutenant Gilbert VARLET

(collection: Floriane Zuniga) 

CITATIONS

Journal officiel du 4 Février 1945

Par décret en date du 12 janvier 1945, la médaille militaire est attribuée, a titre posthume.

 

jean vieules

(collection: Hervé Vieulès)

Sous-Lieutenant: Jean VIEULES

VIEULES Jean S/Lieutenant: du GB1/25 jeune officier bombardier d'un équipage de Halifax qui après s'être échappé de France en 1943 pour pouvoir continuer la lutte contre l'Allemagne a trouvé une mort glorieuse le 6 juillet 1944 au retour d'une mission d'opérations.

Paris 30 octobre 1944.

Charles de Gaulle.

Adjudant: René CHARADEAU.

CHARADEAU René adjudant: radio navigant dont l'ardeur communicative et l'enthousiasme ont toujours été un stimulant pour son équipage. Depuis le début des opérations menées par le groupe sur les territoires occupés du Nord de la France, a participé à trois missions de bombardement en 48 heures de vol. Mort au champ d'honneur, le 6 juillet 1944, au retour d'une mission d'opérations.

Adjudant/Chef: Paul-Alphonse ECKHARDT.

ECKHARDT Paul-Alphonse adjudant-chef: mitrailleur plein d'allant qui avait su inspirer confiance à son équipage par ses qualités de vigilance et de tireur. A trouvé une mort glorieuse, le 6 juillet, au retour d'une mission de bombardement en territoire occupé.

Adjudant: André CHARLIER.

CHARLIER André adjudant: mécanicien navigant allant et combatif dont la compétence professionnelle indiscutable et les qualités de calme et de sang-froid avaient la plus heureuse influence sur le rendement de son équipage. A trouvé une mort glorieuse, le 6 juillet 1944, au retour d'une mission d'opérations.

Sergent: Pierre-Georges GODARD.

GODARD Pierre-Georges sergent: jeune mitrailleur qui a trouvé une mort glorieuse le 6 juillet 1944, au retour de sa troisièmemission d'opérations alors que l'occasion venait de lui être donnée de pouvoir enfin participer activement à la lutte contre l'Allemagne, lutte qu'il désirait mener le plus longtemps possible et à laquelle il s'était donné tout entier.

Ces citations comportent l'attribution de la Croix de guerre avec palme de bronze.

(sources: Adjudant: COUSTELLIE - B.A. 106 - C.A.E.A.)

1hpim9892

2plaqueraf

(http://aerosteles.net photo: Serguei DYBOFF)