"GUYENNE"

L'ESCADRON DE BOMBARDEMENT - 1/93

AVORD

MES_IMAGES

Date de création: 05 Février 1965.

Date de dissolution définitive: 01 Décembre 1986.

scan_20_07_2008_14h27m54s_1

Le personnel du 1/93 au pied d'un Mirage IV été 1966.

(collection: Jacques BEZIAUD)

L'HISTORIQUE.

C'est respectivement en juillet 1915 et en juin 1917 que furent créées les Escadrilles BR66 et BR129, elles participèrent activement et glorieusement aux batailles Aériennes de la Grande Guerre.

Après la Guerre l'Escadrille BR66 est détachée à la mission militaire en Pologne et y devient la 4ième Escadrille Polonaise de reconnaissance l'Escadrille BR129 devient quant à elle la 210ième Escadrille du 1er Régiment de bombardement avant d'être rebaptisé 7ième Escadrille du 11ième Régiment aérien de bombardement.

La 4ième Escadrille Polonaise de reconnaissance dissoute, la BR66 devient la 210ième Escadrille du 3ième Régiment de bombardement avant d'être rebaptisé 10ième Escadrille du 11ième Régiment aérien de bombardement.

Le 1er Octobre 1928 l'Escadrille BR66 est désigné pour renforcer le 11ième Régiment aérien de bombardement et y devient la 10ième Escadrille. Nos deux Escadrilles réunis ne se quitterons plus.

Le 23 Octobre 1936, la 23ième Escadre aérienne est constituée à FRANCAZAL. Elle comprend deux groupes le 1/23 et le 2/23 formé de nos deux Escadrilles le BR66 et le BR129.

Après s'être illustré de façon remarquable au cours des premières années de la seconde guerre mondiale, pour rappeler aux Français placés sous l'occupation Allemande la présence que des groupes de bombardement Français ont marqué de leur présence aux cotés des alliés, le Général VALLIN décide d'attribuer aux différents groupes des noms de province Française. C'est ainsi que le G.B. 2/23 prend le nom de "GUYENNE" et va devenir le 346ième Squadron du prestigieux BOMBER COMMAND.

Le 1er Octobre 1946 le 2/23 "GUYENNE" se range sous l'étiquette de la 21ième Escadre de bombardement lourd en devenant le 2/21, le 1er Juillet 1949, le groupe est dissout.

C'est le 5 Février 1965 sur la base aérienne 125 d'ISTRES qu'est créé l'Escadron de bombardement 1/93 "GUYENNE" qui reprendra les traditions et le symbolique du prestigieux GROUPE DE BOMBARDEMENT 2/23.

L'Escadron de bombardement 1/93 sera dissous le 09. Juin 1976.

LES DECORATIONS

L'Escadron de bombardement 1/93 "GUYENNE" hérita le droit de porter les fourragères aux couleurs de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945 initialement attribuée au groupe de bombardement moyen II/20 "BRETAGNE".

LES COMMANDANTS D'UNITE DE L'ESCADRON DE BOMBARDEMENT 1/93 "GUYENNE"

ANNEES     GRADE          NOM

65/66  COMMANDANT  PINTOR

66/67  COMMANDANT  RAIMBAULT

67/69  COMMANDANT  DE COINTET DE FILLAIN

69/70  COMMANDANT  BOIZARD

70/72  COMMANDANT  BURETEL DE CHASSEY

72/74  COMMANDANT  HOTTIER

74/76  COMMANDANT  VERICEL

FAITS MARQUANTS

L'Escadron de bombardement 1/93 "GUYENNE" eu l'honneur de recevoir le Général de Gaulle le 07.Novembre 1965.

L'Escadron de bombardement 1/93 "GUYENNE" a remporté en 1966, 1968 et 1969 la coupe Fantasia (coupe de bombardement Commandant HELIOT).

Il a malheureusement perdu en service aérien commandé:

Le CAPITAINE PENET Alain et le LIEUTENANT CONSTANT Jacques le 12 Octobre 1971.

Rebaptisé le 1/94 le 01.Juillet 1976.

(source: CFAS) www.cfas.air.defense.gouv.fr

A  la suite de la liste Commandants de l'EB 1/93 sont mentionnés les Cne PENET Alain et Ltt CONSTANT Jacques disparus en SAC le 12-10-1971. Ces deux officiers appartenaient à l'EB 2/93 "Cévennes" stationné à Oranges. Ils sont décédés à bord du Mirage IV n°30 au décollage de St Dizier lors d'un exercice "Poker", j'occupait le poste d'officier programmation des vols au COFAS au moment de l'accident. La "66" est toujours en activité car elle est devenu la troisième escadrille de l'EC 1/91 "Gascogne" équipé du Rafale nucléaire, stationné à St Dizier, depuis 2010.

(source: Jacques BEZIAUD)

 ________________________________________________

 

mes_images245

(SHAA)

L'escadron de bombardement 1/94 "GUYENNE" trouve ses origines dans le groupe de bombardement II/23 "GUYENNE" de la Seconde Guerre mondiale. Stationnant à ELVINGTON, en Grande-Bretagne, jusqu'en octobre 1945, ce groupe rallia la France avec les HANDLEY PAGE HALIFAX dont il était équipé et s'installa à Bordeaux.

Le groupement de bombardement lourd auquel le "GUYENNE" appartenait prenant la dénomination de 21e escadre de bombardement lourd en novembre de la même année, le II/23 reçut l'appellation nouvelle de II/21.

mes_images246

Il assura alors, à partir de mars 1946, des missions de transport sur l'itinéraire Bordeaux-Rabat-Dakar.

Cette tâche se poursuivit jusqu'en juillet 1947, époque à laquelle le "GUYENNE" devint un groupe d'opérations; il mena à ce titre des missions de coordination entre l'Allemagne occupée et l'Afrique du Nord de même que des sorties météorologiques.

Le 1er novembre 1948, le II/21 prit l'appellation de groupe de bombardement et se trouva subordonné au groupement des moyens militaires de transport aérien. Il allait être dissous, en même temps que la 21e escadre, le 1er juillet 1949.

Ses traditions furent reprises par le groupe de bombardement II/91 "GUYENNE", constitué le 1er décembre 1956 avec des éléments du centre d'instruction des équipages de B-26 n°329, à Oran, sous les ordres du Commandant DAGAIN.Cette formation prit part aux opérations de lutte antiguérilla menées en Algérie  et disparut en 1963.

mes_images247

(SIRPA AIR)

Le 13 juillet 1965, les traditions de bombardement 1/93 "GUYENNE", mis sur pied en février de la même année et basé à ISTRES avec quatre MIRAGE IVA. Dépendant des forces aériennes stratégiques, cette unité, transférée à AVORD en juillet 1976, y prit la dénomination d'EB 1/94. Elle se trouve aujourd'hui sur la base 702 de BOURGES.

(source: L'AVIATION N°208 1986.)