LISTE DU PERSONNEL NAVIGANT

"GROUPE TUNISIE"

AYANT EFFECTUE DES MISSIONS

PLT. Pilote - NAV. Navigateur - B/A. Bombardier - WOP. Radio - F/E. Mécanicien - M/G. Mitrailleur-supérieur - R/G. Mitrailleur-arrière.

Grades/Noms et Prénoms/ Spécialité/Date d'arrivée/Date de Départ

Aspirant: ABOUCHEDID - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sous-Lieutenant: ADNET André - WOP - Radio.

Lieutenant: ALLEGRE Paul - B/A - Bombardier.

Sergent: ACEZAT Louis - M/G - Mitrailleur-supérieur.

_____________________________

img324

Capitaine: ALLEGRE - NAV - Navigateur de l'équipage du Capitaine BONNET.

____________________________

Adjudant-Chef: AULEN Jean - PLT - Pilote.

Adjudant: - ADAOUST - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: AUBIET - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: AZAN Gaston - B/A - Bombardier.

Sergent: AUNEAU  René - R/G - Mitrailleur-arrière.

Aspirant: AUBAS - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: BOURGOGNON - WOP - Radio.

Sergent: BENET - M/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine: BARRAULT Marcel - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Lieutenant: BERGEON Jacques-Georges-Emile  - B/A - Bombardier.

Lieutenant: BERTHET Georges Henri - PLT - Pilote.

Adjudant: BAFFICO - WOP - Radio.

Sous-Lieutenant: BOURDEROTTE Roger - F/E - Mécanicien.

Lieutenant: BLOT - B/A - Bombardier.

___________________________________

img326

Lieutenant: BIENAIME - NAV - Navigateur de l'équipage du Capitaine RUBY.

_____________________________________

 st_biscambiglia

Adjudant: BISGAMBIGLIA - PLT - Pilote.

_____________________________________________________

Sergent: BEGUET - F/E - Mécanicien.

________________________________________________

Capitaine: BRACHET - NAV

mes_images139

Le Capitaine BRACHET Robert Navigateur (Cdt de l'avion)

__________________________________________________

Lieutenant: BENIT Roger - B/A - Bombardier.

Sergent: BENET - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: BONNELALBAY  Pierre  - WOP Radio.

Sergent-Chef: BAILLON Louis - PLT - Pilote.

____________________________

img098

Lieutenant: BALAS Antoine Louis Marie - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

____________________________

img328

Lieutenant: BOURGEOIS - NAV - Navigateur de l'équipage du Lieutenant-Colonel VIGOUROUX.

_____________________________

Sergent: BOURDON Marcel - WOP - Radio.

Sergent-Chef: BRULET Georges - R/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine: BONNET Raymond - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Lieutenant: BERTHET Georges - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: BERDEAUX Henri - WOP - Radio.

_____________________________

bp07_2160969

Sergent: BORDIER Maurice - M/G - Mitrailleur-supérieur.

________________________________________

Sergent: BORDELAIS Roger - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: BAGOT Jean - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: BRILLARD Albert - WOP - Radio.

Sergent-Chef: BESNARD - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sous-Lieutenant: BARROIS - B/A - Bombardier.

Sergent: BUREL - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: BOURGUIGNON - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: BRUNET Clément - B/A Bombardier.

Adjudant: BRUNO - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: BUIGNET - R/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine:  BRESSON Joseph Adolphe - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent: BASTIAN Henri - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: BARITEAU Albert - WOP - Radio.

Sergent: BECK  Paul-Lucien-Jean  - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: BEYER Guy-Charles  - R/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine: BRUNET - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

___________________________________________

img322

Sous-Lieutenant: BRIET - B/A - Bombardier.

__________________________________________________

Sous-Lieutenant: BLANCHIN  Louis - NAV

mes_images109

Le Sous/Lieutenant: BLANCHIN Louis navigateur de l'équipage du Sous/Lieutenant de MIRAS.

_______________________________________________________

Sergent-Chef: BRU Georges - B/A

mes_images110

Le Sergent/Chef BRU Georges bombardier de l'équipage du Sous-Lieutenant de MIRAS.

_________________________________________________

Sergent: BERGES Pierre - M/G

mes_images111

Le Sergent BERGES Pierre mitrailleur-supérieur de l'équipage du Sous-Lieutenant de MIRAS.

___________________________________________

Sergent: BERNIGAUD - B/A

sergent_G

Le Sergent Georges BERNIGAUD Bombardier de l'équipage du Capitaine CORNETET.

(collection: Georgie BERNIGAUD)

__________________________________________________________________

Sergent: BEAUFILS Charles - B/A - Bombardier.

Sergent: BOMBARDIER  Pierre - F/E - Mécanicien.

Sergent: BRODMANN - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: BANCAREL - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: BOURGOIN Guy - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: BAUD - WOP - Radio.

Sergent: BOURGUND Henri - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: BOGAERT Jean - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: BRAUSSOUX - B/A - Bombardier.

Sergent: BONCHAUD - WOP - Radio.

Sergent: BERTRAND Jacques - F/E - Mécanicien.

Sergent: BOISSAVIE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: BRUGERE - F/E - Mécanicien.

Sergent: BARNEAUD - R/G - Mitrailleur-arrière.

_________________________

img321

Lieutenant: CAPRON Gérard - NAV - Navigateur de l'équipage du Capitaine LAFAYE.

___________________

img318

Capitaine: CHEVALIER Raymond - NAV - Navigateur de l'équipage du Commandant OSTRE.

____________________________

 

jean louis chemin

(collection: Jean-Louis Chemin)

 

Lieutenant: CHEMIN Antoine -B/A - Bombardier.

Adjudant: CHABRES Henri - WOP - Radio.

Sergent-Chef: CHEVALIER Gérard - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant: COQUERON Jules - WOP - Radio.

Sergent: COLLARD Jacques - WOP - Radio.

Adjudant: CAILLIER - F/E - Mécanicien.

Adjudant: CHARAUDEAU René - WOP - Radio.

Adjudant: CHARLIER  André - F/E - Mécanicien.

Lieutenant: CANDELIER - PLT - Pilote.

Sous-Lieutenant: CLAIRFOND Henri - WOP - Radio.

Lieutenant: CHAPRON Gérard - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent-Chef: CHAMPAGNOL Paul - R/G - Mitrailleur-arrière.

Lieutenant: COTTARD - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: CADEAU - WOP - Radio.

Sergent: CHANSON - WOP - Radio.

Lieutenant: COURVALIN - NAV - Navigateur. ( Cdt d'avion)

Sergent: CHABOUD - WOP - Radio.

Adjudant-Chef: CIMINO - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: CRETON - F/E - Mécanicien.

Sergent: CLEMENT - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: CLIQUOT - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: CONTI - PLT - Pilote.

Sergent: CARBONNE - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: CHATAIN  Robert - PLT - Pilote.

Capitaine: CORMERET Paul - NAV - Navigateur.

Sergent-Chef: CACCIA  Jean - WOP - Radio.

Aspirant: CONDROYER - B/A - Bombardier.

Aspirant: COUPVENT Louis - PLT - Pilote.

Lieutenant: CHARPIN - NAV - Navigateur. ( Cdt d'avion)

Sergent: CHARRIERE - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: CAPDEVIELLE Albert - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sous-Lieutenant: DE MARLIAVE - PLT - Pilote.

__________________________________________________

img087

Lieutenant: DELAUNAY - PLT.

___________________________________________________

Capitaine: DUTREY-LASSUS - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent-Chef: DARGENTON Pierre - M/G - Mitrailleur-supérieur.

_________________________

img315

Lieutenant: DESESSARD - NAV - Navigateur de l'équipage du Lieutenant PETUS.

___________________________

Sergent: D'ANDREA - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: DI LELIO - M/G - Mitrailleur- supérieur.

Sergent-Chef: DABITON - B/A - Bombardier.

Lieutenant: DUGIT-GROS Maurice - NAV - 13.03.45 - Navigateur.

Sous-Lieutenant: DONDELINGER - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: DURAN - F/E - Mécanicien.

Sergent: DESRUMEAUX Jacques - WOP - Radio.

Sergent: DUFAURE - F/E - Mécanicien.

________________________________________

 

Jean descousis 106

 

Sergent: DESCOUSIS Jean - R/G - Mitrailleur-arrière.

_________________________________________

Sergent: DUGARDIN - WOP - Radio.

______________________________

img036

Sergent: DELAROCHE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

_____________________________

img035

Sergent: DUNAND - R/G - Mitrailleur-arrière.

______________________________________

Sergent: DESCHAUX - WOP - Radio.

Lieutenant: DELEUZE - PLT - Pilote.

Sergent: DANIEL - PLT - Pilote.

____________________________________________________

img197_1_

Sergent: DRISCH  Marcel - R/G.

___________________________________________________

Commandant: DUFOUR de LATTRE - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: DELAUZIN Maurice - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sous-Lieutenant: DUBAYLE - B/A - Bombardier.

Sergent: DOBSIK - WOP - Radio.

Aspirant: DREVET - B/A - Bombardier.

Sergent: DIXIUS - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: DOUSSET - B/A - Bombardier.

Sergent: DUCIMETIERE - WOP - Radio.

Sergent: DUHAMEL - F/E - Mécanicien

Sergent: DUMUIDS - B/A - Bombardier.

________________________________________________

Sous-Lieutenant: DE MIRAS René - PLT

mes_images108

Pilote: Sous/Lieutenant René de MIRAS (Cdt de l'avion)

_________________________________________________

Capitaine: DE SAUVEBEUF - NAV - Navigateur.

Adjudant: ECKHARDT  Paul - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: EVEN Yves - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: EGALITE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: ERLY André  - R/G - Mitrailleur-arrière.

Adjudant: ECHEC - WOP - Radio.

Sergent-Chef: EMPTOZ-LACOTE - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: EYRARD Julien - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: de FELIGONDE - R/G - Mitrailleur-arrière.

_____________________________

img314

Lieutenant: FRANGOLACCI - NAV - Navigateur.

_______________________________

Adjudant: FLAMENT Georges - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: FAIVRE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: FERRIER - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: FERRERO Pierre - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sous-Lieutenant: FAUCHET Gaston - NAV - Navigateur.

Sergent: FOURNIER Pierre - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sous-Lieutenant: FAUQUETTE - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: FERRANDO - WOP - Radio.

Sergent-Chef: GERARD Paul - R/G - Mitrailleur-arrière.

___________________________

img329

Lieutenant: GIGUET - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

______________________________

Sergent: GODART  Pierre  - R/G - Mitrailleur-arrière.

Adjudant: GIRAUDIN Albert - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sous-Lieutenant: GEORGEON - PLT - Pilote.

Adjudant: GORIUS Rodolphe  - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: GAUTHERET Pierre - B/A - Bombardier.

Adjudant: GRANIER Henri- WOP - Radio.

Sergent: GUEDEZ André - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sous-Lieutenant: GLOAGEN - B/A - Bombardier.

Lieutenant: GUENOIS - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Adjudant-Chef: GAUTHIER - F/E - Mécanicien.

___________________________________________

img327

 

Lieutenant: GERMAIN - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

_____________________________________________________

img876

Adjudant: GEMOT Pierre - F/E

(collection: Nicole ROUSSEAU-PAYEN)

__________________________________________________

Adjudant-Chef: GRAND'EURY - WOP - Radio.

Sergent: GIRAUDON Bernard - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sous-Lieutenant: GIROUD - B/A - Bombardier.

________________________________________________

 

Jean GHILINI 1-25 Tunisie

27-7-1944

 Sergent: Jean GHILINI - F/E - Mécanicien.

_________________________________________________

Sergent: GILIBERT - R/G Mitrailleur-arrière.

Sergent: GALEA - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: GIROUD Henri - WOP - Radio.

Sergent-Chef: GRESELLE - PLT - Pilote.

______________________________

Hachette___(6)

(collection: Bernard HACHETTE)

Lieutenant: HACHETTE Robert - PLT - (Cdt d'avion).

________________________________

Sous-Lieutenant: HERROU - B/A - Bombardier

Sergent-Chef: HENRIOT - WOP - Radio.

__________________________________________________

Lieutenant: HABEZ - B/A

mes_images135

Le Lieutenant HABEZ Bombardier de l'équipage du Capitaine BRACHET.

______________________________________________

Adjudant: HUMBERT - F/E

mes_images134

L'Adjudant HUMBERT Mécanicien de l'équipage du Capitaine BRACHET.

________________________________________________________

Lieutenant: HENRY - B/A - Bombardier.

Adjudant-Chef: HYS - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Lieutenant: HABERT Celin - F/E - Mécanicien.

_______________________________________________________

img088

Commandant: HOQUETIS - NAV. Navigateur. (Cdt d'avion)

_________________________________________________

Sergent: HOYEAU - R/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine: HILAIRE Alain - B/A - Bombardier. (Cdt d'avion)

Lieutenant: HEGLY - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent: HERRY Jean-Guillaume - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: HAIMERY - F/E - Mécanicien.

Sergent: HAAS - WOP - Radio.

-----------------------------------------------------------------------

 

Captaine_Hautecoeur

 Capitaine: HAUTECOEUR Pierre- NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

(collection: Alexandre MARIAGE)

---------------------------------------------------------------------

Lieutenant: HUGOT - B/A - Bombardier.

Sergent: HEMERY Maurice - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: HANUSSE Pierre - WOP - Radio.

Lieutenant: HYVON Raoul - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Aspirant: HESNARD - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

___________________________________________________

Sgt_HELLER_30_octobre_1944_

Sergent: HELLER René - F/E - Mécanicien.

(collection: Corinne TROUSSE)

___________________________________________________________________

Sergent: HAYMERY - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Aspirant: ITART-LONGUEVILLE - NAV - Navigateur.

Lieutenant: JOLY - NAV - Navigateur.

Sergent-Chef: JENGER Rodolphe - WOP- Radio.

Sergent-Chef: JACQUEMIN - M/G - Mitrailleur-supérieur.

_______________________________________________

Sergent-Chef: JUSTE - F/E

mes_images086

Le Sergent-Chef Raymond JUSTE, Mécanicien de l'équipage  du Lt DELEUZE.

_____________________________________________

Capitaine: JEAN - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

__________________________________________

Capitaine: JACQUOT Julien - B/A - Bombardier.

mes_images118

Le Capitaine JACQUOT Julien le Bombardier de l'équipage du Capitaine HAUTECOEUR.

__________________________________________________

Sergent-Chef: JOYE - WOP - Radio.

_____________________________________________________

Adjudant: JOUZIER - PLT

mes_images138

L'Adjudant JOUZIER Pilote de l'équipage du Capitaine BRACHET.

________________________________

Sergent: JACQUEMER - WOP - Radio.

Sergent: JACQUET - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: JOUBERT - WOP - Radio.

Adjudant: JOUZIER Edmond - PLT - Pilote.

Aspirant: JOVER - NAV - Navigateur.

Sergent: JACQUIN - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: KANNENGIESER René - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: KLEIN - F/E - Mécanicien.

Adjudant: LARONZE Henri - F/E - Mécanicien.

_____________________________

img319

Lieutenant: LAC - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

______________________________

Adjudant: LIDON - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: LINDEBERG - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant: LECORNU Jacques - PLT - Pilote.

____________________________

groupes_lourds

Adjudant/Chef : LOISELOT -  M/G - Mitrailleur-arrière.

(collection: Louis LOISELOT)

________________________________

Sergent-Chef: LOTH - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: LAGIER André - WOP - Radio.

Lieutenant: LE POITEVIN - B/A - Bombardier.

Lieutenant: LAU - PLT - Pilote.

Lieutenant: LAUCOU - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Adjudant: LECLAIRE - WOP - Radio.

Sergent-Chef: LEFEBVRE - PLT - Pilote.

Capitaine: LAFAYE - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

_________________________________

img313

Lieutenant: LEROY Henri - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

____________________________________

 

Jacques LECLERC 1-25 Tunisie

 

Sergent: LECLERCQ Jacques - PLT - Pilote.

----------------------------------------------------------------------

Sergent: LE MITOUARD - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Lieutenant: LOUDAN - B/A - Bombardier.

Adjudant: LAGOUTTIERE - WOP - Radio.

Adjudant: LE GALL André- F/E - Mécanicien.

_________________________

img506

Sergent: LEDUC Gérard - R/G - Mitrailleur-arrière.

_______________________________

Sergent-Chef: LE LEVIER - F/E - Mécanicien.

Sergent: LACOMBES - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: LONGHI Raymond - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant-Chef: LARDEAU Edouard - M/G - Mitrailleur-supérieur.

__________________________________________

 

Sgt LAREYNIE Etienne

 

Sergent: LAREYNIE Etienne - R/G - Mitrailleur-arrière de l'équipage du Cdt DUFOUR de LATTRE.

____________________________________________

Sergent: LUGARO Pierre - F/E - Mécanicien.

_____________________________________________

Lieutenant: LAUCOU - PLT

mes_images180

Le Lieutenant LAUCOU (Cdt de l'avion).

__________________________________________________

Sergent: LEMASSON Pierre - F/E - Mécanicien.

_________________________________________________

 

20131210_19272920131210_192754

(collection: Philippe BENTRESQUE)

Sergent: LEGAY Jean - WOP - Radio. Equipage du Lt HYVON.

__________________________________________________

Sergent: LEROY Henri - F/E - Mécanicien.

________________________________________________

Sergent: LETOUBLON Roger - WOP

mes_images112

Le sergent LETOUBLON Roger Radio de l'équipage du Sous/Lieutenant de MIRAS.

__________________________________________________

Sergent: LOBELLE Pierre - R/G

mes_images087

Le Sergent Pierre LOBELLE Mitrailleur-arrière de l'équipage du S/Lt de MIRAS.

_________________________________________

Sergent: LAGRANDE  Pierre - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: LENFANT Jean - WOP - Radio.

Sergent: LAFFONT - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Aspirant: LABETA - B/A - Bombardier.

Sergent: LORTAL - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: LEYGONIE Jean - R/G - Mitrailleur-arrière.

Adjudant: MADAULE Jean - F/E - Mécanicien.

Adjudant: MAGNIOT - F/E - Mécanicien.

__________________________________________

Capitaine: MARIN Xavier - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

img501

Capitaine: Xavier MARIN - PLT

__________________________________________________

Lieutenant: MINVIELLE Jean - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: MEUNIER Robert - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: MONNET - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Lieutenant: MIGNON - B/A - Bombardier.

Capitaine: MILLET - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Adjudant: MONIER - R/G - Mitrailleur-arrière.

Aspirant: MOULIN - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent: MATTE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant: MOULIN - WOP - Radio.

_______________________________________________

Sergent: MEMIN - M/G

 

Robert_MEMIN_ECOLE_R

Le Sergent MEMIN Mitrailleur-supérieur de l'équipage du Capitaine BRACHET.

_________________________________________________

Sergent-Chef: MALTERRE - R/G

mes_images136

Le Sergent/Chef MALTERRE Mitrailleur-arrière de l'équipage du Capitaine BRACHET.

_________________________________________________

Sergent: MORIN - WOP - Radio.

Sergent: MOREAU Pierre - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: MARTIN Gabriel - R/G - Mitrailleur-arrière.

Adjudant: MILLET Léonce - PLT - Pilote.

Adjudant-Chef: MEYER Jean - B/A - Bombardier.

Adjudant: MAFAYOUX - F/E - Mécanicien.

Adjudant-Chef: MANO André - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant: MOLL - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef:  MOREL - WOP - Radio.

Sergent: MAINGNEUX - F/E - Mécanicien.

Sergent: MARTIN - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sous-Lieutenant: MOSNIER Roland - NAV - Navigateur.

Sous-Lieutenant: MICHELON - B/A - Radio.

Sergent: MADALLA - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: MAZILLE Rodolphe - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: MEAU Pierre - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: MERCIER Roger - PLT - Pilote.

___________________________________

photos_mp1_2_

Sergent: MENNETRET Marcel - F/E - Mécanicien de l'équipage du Capitaine HAUTECOEUR.

(collection: Emile MENNETRET)

__________________________________________

Sous-Lieutenant: MONTOUROY - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

________________________________

img316

Capitaine: MULLER - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

_________________________________

Lieutenant: MARTIN - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent-Chef: MELLURET - WOP - Radio.

Sergent: MILLER Jean - WOP - Radio.

Lieutenant: MATHIEU - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent: MEREAU - R/G - Mitrailleur-arrière.

------------------------------------------------------------------

Yves_Mulcey_C_I_M__X_6609_J_001

Lieutenant: MULCEY Yves - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

(collection: Claude MULCEY)

------------------------------------------------------------------------------

Sous-Lieutenant: MOREL - NAV - Navigateur.

Sergent: MIGLIANICO - R/G - Mitrailleur-arrière.

Aspirant: MOLBERT - NAV - Navigateur.

Sergent: MEREAU - WOP - Radio.

Sergent: MOLUSSON - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: MONSILLON - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: MERLET - WOP - Radio.

Sergent: MARESCAUX - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: MALARD - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: MAINGUEUX - F/E - Mécanicien.

Aspirant: MORIN - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: MARIANI - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: NONNENMACHER Bernard - 10.42. - 10.45. - R/G - Mitrailleur-arrière.

Capitaine: NOIROT - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sous-Lieutenant: NICOLAS René - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: NAKACHE Roland - F/E - Mécanicien.

Sergent: NEMESI - M/G - Mitrailleur-supérieur.

_______________________________________________________

 

Cdt OSTRE

 

Commandant: OSTRE Georges - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

(collection: Alice Delfino Ostré)

_____________________________________

Adjudant: OGER - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: ONKEL  Georges - F/E - Mécanicien.

Adjudant: PUGNET - WOP - Radio.

Sergent-Chef: PARATORE Georges - F/E - Mécanicien.

Capitaine: PERSON Jean - PLT - Pilote.

Lieutenant: PETUS Charles - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Lieutenant: PLUCHART Louis - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Sergent-Chef: PHILIPPON - WOP - Radio.

Lieutenant: PEHUET - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: PRE Jean - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: PATALANO - R/G - Mitrailleur-arrière.

Adjudant: PUTHIER Jean-Charles - F/E - Mécanicien.

Lieutenant: PERSINETTE - B/A - Bombardier.

Lieutenant: PATURLE Pierre - NAV - Navigateur.

Sergent: PATRY Raymond - F/E - Mécanicien.

_______________________________

img317

Lieutenant: PELLIOT Emile - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

_____________________________

Sous-Lieutenant: PELLISIER - PLT - Pilote.(Cdt d'avion)

___________________________

img322

Aspirant: POMPOM - NAV - Navigateur.

___________________________

Sergent-Chef: PERSON - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent: PIZEL - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sous-Lieutenant: PICOT - B/A - Bombardier.

Sous-Lieutenant: PINAUD - PLT - Pilote

Sergent-Chef: POILBOUT Roger - M/G - Mitrailleur-supérieur.

____________________________

 

Lt pelissier

Adjudant: PELISSIER - PLT - Pilote.

______________________________________

Sergent: PETIT - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: PIOLOT - WOP - Radio.

Adjudant-Chef: PLEINDOUX - B/A - Bombardier.

Adjudant: PORTESSEAU Louis - F/E - Mécanicien.

Sergent: POCHONT - WOP - Radio.

Sergent: PRUVOT - F/E - Mécanicien.

Sergent: PEIGNE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

___________________________________________________

Sergent: PICOT Pierre - F/E

mes_images113

Le Sergent PICOT Pierre Mécanicien de l'équipage du Sous/Lieutenant de MIRAS.

________________________________________________

Sergent-Chef: PROVENSAL Marc - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: PACE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: PRADES Henri - B/A - Bombardier.

Sous-Lieutenant: PILLOT - NAV - Navigateur.

Sergent: POCHONT - WOP - Radio.

_________________________________________________

L_on_Prost_m_canicien_volant_Tunisie

Sergent Léon PROST - F/E - Mécanicien.

______________________________________________

Sous-Lieutenant: QUENEL - PLT - Pilote.

Sergent: RAMOND René - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: RUST - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant: RIVIERE - R/G - Mitrailleur-arrière.

Lieutenant: RIOU - B/A - Bombardier.

 

capitaine RUBYcapitaine RUBY (2)

 

 

 

Capitaine: RUBY Georges - B/A - Bombardier. (Cdt d'avion)

Adjudant: RIPERT - F/E - Mécanicien.

Sergent: ROUILLARD - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent: RAYNAUD - R/G - Mitrailleur-arrière.

____________________________________________________

Sergent: RIGADE - WOP

mes_images133

Le Sergent RIGADE Radio de l'équipage du Capitaine BRACHET.

__________________________________________________

Sous-Lieutenant: ROTTE Georges - B/A - Bombardier.

Adjudant: ROUILLAY Henri - PLT - Pilote.

Capitaine: ROUQUETTE René - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sous-Lieutenant: ROGNANT - B/A - Bombardier.

Lieutenant: ROLLET - B/A - Bombardier.

Sergent: RIBON Jean-Joseph - WOP - Radio.

Adjudant: ROY - F/E - Mécanicien.

Lieutenant: RONAT - B/A - Bombardier.

Adjudant: RABIER Robert - WOP - Radio.

Sous-Lieutenant: ROBERT - B/A - Bombardier. (Cdt d'avion)

Sergent-Chef: RICAUD - F/E - Mécanicien.

Sergent-Chef: RICAUD - PLT - Pilote.

Capitaine: REVERSAT François - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: REYANUD - B/A - Bombardier.

Sergent: ROQUEFORT - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: ROQUE Paul - PLT - Pilote.

Lieutenant: ROBERT - PLT - Pilote.

Sergent: RECOING - B/A - Bombardier.

Sergent: RECHOU - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: RONCHETTI - R/G - Mitrailleur-arrière.

Aspirant: ROGUE - NAV - Navigateur.

Capitaine: de SAUVEBEUF - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: SCIOLETTE - F/E - Mécanicien.

Adjudant: STEPHANOPOLI - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: SOULES Aimé- R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: SONZOGNO - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent-Chef: SOUILLARD René - WOP - Radio.

_______________________________

photo_lieutenent_suveran_RAF_Squadron_347_BC_WW2

Lieutenant Gustave SUVERAN

img311

Lieutenant: SUVERAN  Gustave - NAV - Navigateur de l'équipage du Lieutenant VERHILLE.

________________________________

Adjudant: SIRE - F/E - Mécanicien.

_______________________________

img331

Lieutenant: SERVIERE - NAV - Navigateur de l'équipage du Lieutenant HEGLY.

________________________________

Capitaine: STANISLAS - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Lieutenant: SANTI - PLT - Pilote.

_____________________________________________________

Sous-Lieutenant: SUSBIELLE - B/A

mes_images116

Le Sous/Lieutenant SUSBIELLE Bombardier de l'équipage du Sous/Lieutenant PELLISSIER.

________________________________________________

img312

Capitaine: SAUTEREY - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

___________________________________________

Sergent: SEMBLANET - WOP - Radio.

Capitaine: SERMET - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Sergent: SGIETOWITCH - WOP - Radio.

Sergent: SIMON - R/G - Mitrailleur-arrière.

_______________________________

img988

Capitaine SCHLEGEL  André - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

(collection: Roger Bourgeois)

_______________________________

Commandant: STOLTZ  Albert-Maurice - PLT - Pilote. ( Cdt d'avion)

Sergent-Chef: TILLIER - R/G - Mitrailleur-arrière.

_______________________________

img330

Lieutenant: TROTET - NAV - Navigateur de l'équipage du Capitaine DUTREY-LASSUS.

_______________________________

Sergent: TRIBERT Roland - F/E. - Mécanicien

Adjudant: TIERCET - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: TOUREL - B/A - Bombardier.

Adjudant: TURINA - F/E - Mécanicien.

Sous-Lieutenant: TERRIEN Jean-Marie - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

Aspirant: TROLARD Paul - B/A - Bombardier.

Sergent: TORRES René - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: TRAMOND - PLT - Pilote.

Lieutenant: ULMER - B/A - Bombardier.

_______________________________

Francis_Uzay_02_1944_Evanton_3

Sergent: USAI Françis- R/G - Mitrailleur-supérieur.

(collection: Geneviève MONNERIS)

_________________________________________

img218

Adjudant: UMBRECHT - PLT

Pilote de l'équipage du Commandant DUFOUR de LATTRE

(collection: Michel UMBRECHT)

_________________________________________________________

Sergent: VAYSSADE - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Adjudant-Chef: VUILLEMOT Gabriel - WOP - Radio.

andre villeneuve 2

Adjudant: André VILLENEUVE - F/E - Mécanicien.

(collection: Madame Andrée Abeille)

_______________________________

 

Cpt BARRAULT PV_-_London

(collection: Jean-Pierre VALETTE) 

Lieutenant: VALETTE - NAV - Navigateur de l'équipage du Capitaine BARRAULT.

__________________________________

Sous-Lieutenant: VARLET Gilbert - PLT - Pilote.

Sous-Lieutenant: VIEULES Jean - B/A - Bombardier.

Sergent-Chef: VALICELE - F/E - Mécanicien.

Adjudant: VAYRON  Paul - F/E - Mécanicien.

Sergent: VAISSADE Philippe - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Lieutenant:  VERHILLE - PLT - Pilote. ( Cdt d'avion)

___________________________________________________

Lieutenant-Colonel: VIGOUROUX Marcel - PLT - Pilote. (Cdt d'avion)

mes_images195

______________________________________

Sergent-Chef: VAUTHIER - WOP- Radio.

Capitaine: VAUCHE - NAV - Navigateur. ( Cdt d'avion)

Adjudant-Chef: VILLARD - F/E - Mécanicien.

Capitaine: VRRIER - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion)

Adjudant-Chef: VIDAL - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: VIGNY - M/G - Mitrailleur-supérieur.

____________________________________________________

Aspirant: VEZOLLE - B/A

mes_images117

L'Aspirant VEZOLLE Bombardier de l'équipage du Lieutenant DELEUZE.

_____________________________________________

Sous-Lieutenant: VALENCIENNES - B/A - Bombardier.

Aspirant: VIEL Louis- NAV - Navigateur.

Sous-Lieutenant: VEYRE - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: VALAT - PLT - Pilote.

Sergent-Chef: WOLFAlbert  - M/G - Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef: WITZMANN Henri - R/G - Mitrailleur-arrière.

_______________________

equipage wellard

(collection: Jean ADAMS)

Sous-Lieutenant: WELLARD - NAV - Navigateur. (Cdt d'avion).

_____________________________

Sergent: XITUEGA - R/G - Mitrailleur-arrière.

Sergent: XIRAC - WOP - Radio.

Capitaine: YUNG - B/A - Bombardier. (Cdt d'avion)

(Source: La mèmoire des groupes lourds)

L 'HOMME N'EST JAMAIS PERDU

Autour de leur chef, le Colonel VIGOUROUX

Les navigateurs du TUNISIE sont là (1944)

Gpe_1_25_A_gche_1er_plan_Capit_Stanislas

(collection: Caroline VILAIN)

A partir de la gauche:

1er rang: STANISLAS, SAUTEREY, HOQUETIS, Sq/L ...X (officier de liaison britannique) Colonel VIGOUROUX, LADOUS, LEROY, FRANCOLACCI, DESESSARD.

2e rang: MULLER, BRACHET, PELLIOT, CHEVALIER, LAC, VALETTE, SUVERAN, CAPRON, POMPON, HACHETTE, ALLEGRE, HILAIRE, BIENAIME, GERMAIN, BOURGEOIS.

3e rang: GIGUET, TROTET, SERVIERES.

(source: L'OPS N°21 JUILLET 1999.)

__________________________________________

EQUIPAGES PERDUS

PAR LE GROUPE EN OPERATIONS

6 juillet 1944

Sq.347

6.7.1944

LK 728

Fairey Aviation

26.11.43 au 10.1.44

Au retour de la mission contre le bunker de MIMOYECQUES qui abritait les canons V3 à longues portée destinés à tirer sur la région londonienne, l'appareil s'écrase à environs 30 km. du terrain d'ELVINGTON à THORNE (Yorkshire) pour une raison indéterminée. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 11 juillet 1944.

Sous-Lieutenant VARLET, Pilote.

Lieutenant CHAPRON, Navigateur.

Sous-Lieutenant VIEULES Jean, Bombardier.

Adjudant CHARAUDEAU, Radio.

Adjudant CHARLIER, Mécanicien.

Adjudant ECKHARDT, Mitrailleur-supérieur.

Sergent GODART, Mitrailleur-arrière.

_________________________________________________

8 août 1944

Sq 347

8.8.1944

NA 529

Fairey Aviation

18.4. au 2.6.1944

Touché par la Flak au passage de la côte française, l'avion s'abat en flammes avant d'atteindre l'objectif FROMENTEL (Base de V1). L'adjudant MEYER réussit à sauter en parachute. Il sera mitraillé et tué par les Allemands pendant la descente. Les autres membres de l'équipage restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol. Les tués ont été inhumés au cimetière de St OMER, M. l'abbé NEGRE, aumônier du Foyer du soldat, officiant.

Adjudant MILLET, Pilote.

Lieutenant BALAS Antoine, Navigateur.

Adjudant-Chef MEYER Jean, Bombardier.

Sergent DESRUMEAUX Jacques, Radio.

Adjudant SIRE André, Mécanicien.

Sergent ACEZAT Louis, Mitrailleur-supérieur.

Adjudant FLAMAND Georges, Mitrailleur-arrière.

 

img264

A LUMBRES (Pas-de-Calais)

La stèle de l'équipage du Lieutenant BALAS

___________________________________________________

3 septembre 1944

Sq 347

3.9.1944

NA 616

Fairey Aviation

21.7. au 17.9.1944

Atteind par la Flak allemande à la verticale de l'onjectif, le pilote ROUILLAY et le mécanicien MOREAU restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol à la frontière germano-allemande. ALLEGRE, WITZMANN et SOUILLARD sont massacrés au sol par les Allemands. Inhumation au cimetière de WAKUM (Nord-est de VENLOO).

Adjudant ROUILLAY Henry, Pilote.

Lieutenant ALLEGRE, Bombardier.

Sergent-Chef SOUILLARD René, Radio.

Sergent MOREAU,  Mécanicien.

Sergent-Chef WITZMANN Henri, Mitrailleur-arrière.

MILLET et VAYSSADE sont faits prisonniers. Cet accident est le premier de ceux dans lesquels le pilote et le mécanicien restent solidaires dans l'avion en perdition tandis que les autres membres de l'équipage sautent en parachute.

Capitaine MILLET, Navigateur.

Sergent VAYSSADE, Mitrailleur-supérieur.

__________________________________________

11 septembre 1944

Sq. 347

11.9.1944

NA 606

Fairey Aviation

21.7 au 17.9. 1944

Atteind par la Flak au-dessus de l'objectif (GELSENKIRCHEN), l'avion explose et s'écrase à STERKRADE. L'Adjudant OGER mitrailleur-arrière est le seul rescapé.

Adjudant OGER, Mitrailleur-arrière.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière nord de DÜSSELDORF.

Lieutenant BERTHET, Pilote.

 

DSC_0002

 

DSC_0003

Monument aux morts de Saint Laurent du Pont (Isére). Y figurent le lieutenant Pierre PATURLE et son cousin Jacques PATURLE, Pilote de chasse, abattu dans la Somme le 7 juin 1940.

(collection: Claude JENGER)

 

Lieutenant PATURLE Pierre, Navigateur.

Capitaine HILAIRE Alain, Bombardier.

Sergent-Chef JENGER Rodolphe, Radio.

Adjudant MADAULE Jean, Mécanicien.

Sergent-Chef EYRARD, Mitrailleur-supérieur.

__________________________________________________

11 septembre 1944

Sq. 347

11.9.1944

NA 515

Fairey Aviation

28.4 au 2.6.1944

Mission sur GELSENKIRCHEN. Atteind par la Flak au-dessus de l'objectif, l'avion est gravement endommagé et le Sous-Lieutenant ROTTE, bombardier est tué au cours de la visée. Dans des conditions difficiles l'équipage réussit à ramener l'avion en Angleterre (à WOODBRIDGE).

Adjudant LIDON, Pilote.

Lieutenant LAC, Navigateur.

Sergent MORIN, Radio.

Adjudant PUTHIER, Mécanicien.

Sergent BENET, Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef NONNENMACHER, Mitrailleur-arrière.

ROTTE a été inhumé au cimetière régional de CAMBRIDGE le 16 septembre 1944, le R.P. MEURISSE, aumônier, officiant.

Sous-Lieutenant ROTTE, Bombardier.

__________________________________________________________

28 OCTOBRE 1944

Sq. 347

28.10.1944

NA 519

Fairey Aviation

28.4 au 2.6.1944

Mission sur COLOGNE. A la tombée de la nuit, dans des conditions de givrage très sévères, les moteurs ne fonctionnent plus normalement. Le pilote, le Lieutenant DELEUZE, réussit cependant à amerrir.

Dans un délai extrêmement réduit l'équipage est sauvé par les Services Britanniques de Sauvetage en Mer dont l'efficacité s'est révélée une fois de plus remarquable.

Lieutenant DELEUZE Régis , Pilote.

Lieutenant COURVALIN, Navigateur.

Aspirant VEZOLLE, Bombardier.

Sergent CHABOUD, Radio.

Sergent-Chef JUSTE, Mécanicien.

Sergent MEAU, Mitrailleur-supérieur.

Sergent BASTIAN, Mitrailleur-arrière.

________________________________________________

6 décembre 1944

Sq. 347

6/7.12.1944

NR 153

English Electric

26.9 au 15.10.1944

Mission sur OSNABRUCK. Le Halifax du Capitaine PERSON est attaqué par un chasseur ennemi après le passage sur l'objectif. Tout l'équipage à l'exception de PERSON saute en parachute. Person sera retrouvé mort dans l'avion à WACHENDORF. Adnet opéré par les chérurgiens allemands ne devait pas survivre. GERARD est amputé des deux jambes.

Lieutenant JOLY, Navigateur.

Lieutenant BLOT Pierre, Bombardier.

Sous-Lieutenant BOURDEROTTE, Mécanicien.

Sergent-Chef CHEVALIER, Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef GERARD Gérard, Mitrailleur-arrière.

PERSON et ADNET ont été inhumés au cimetière de LINGEN-EMS.

Capitaine PERSON François, Pilote.

Sous-Lieutenant ADNET, Radio.

______________________________________________________

24 décembre 1944

Sq. 347

24.12.1944

MZ 489

London Aircr.P.

25.9 au 20.11.1944

En abordant la RHUR, le Halifax du Lieutenant LEROY est touché par la Flak. En dépit des avaries, l'équipage décide de poursuivre la mission. Il bombarde l'objectif, l'aéroport de MULHEIM-ESSEN.

Un peu plus tard. L'appareil est de nouveau sévèrement atteint. L'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le Sergent-Chef BAILLON, reste aux commandes pour maintenir l'avion en ligne de vol, tandis que les six autres membres de l'équipage, l'un après l'autre, évacuent l'avion. Hélas, deux seulement survivront, les quatre autres étant assassinés peu après avoir touché le sol.

Sergent-Chef DURAN, Mécanicien.

Sergent GUEDEZ André, Mitrailleur-supérieur.

BAILLON périra dans l'avion qui s'écrase au sol. Il fait partie de cette cohorte des pilotes de bombardement qui se sont sacrifiés pour le reste de l'équipage survive. Tous sont morts en héros anonymes.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière Nord de DÜSSELDORF.

Sergent-Chef BAILLON Louis, Pilote.

Lieutenant LEROY Jacques, Navigateur.

Sous-Lieutenant GAUTHERET Pierre, Bombardier.

Adjudant GRANIER Henri, Radio.

Sergent EVEN, Mitrailleur-arrière.

___________________________________________________

2/3 janvier 1945

Sq 347

2/3.1.1945

MZ 984

Rootes Secur. Ld

29.8 au 30.9.1944

 Mission sur LUDWIGSHAVEN. Le Halifax du Lieutenant COTTARD est abattu par la D.C.A. américaine à COURCELLES, région de METZ. Le pilote, le sergent LECLERCQ meurt prisonnier de l'avion qui s'écrase au sol. Il avait 19 ans.

Sous-Lieutenant LECLERCQ, Pilote.

On trouve là un nouvel exemple d'un pilote se sacrifiant pour que le reste de l'équipage puisse évacuer.

Lieutenant COTTARD, Navigateur.

Adjudant ADAOUST, Bombardier.

Sergent-Chef MOREL, Radio.

Sergent DUFAURE, Mécanicien.

Sergent USAI, Mitrailleur-supérieur.

Sergent-Chef AUBIET, Mitrailleur-arrière.

________________________________________________

5/6 janvier 1945

Sq. 347

5/6.1.1945

LL 557

Rootes Secur.Ld

13.5 au 8.7.1944

 Mission sur HANOVRE. Sur le chemin du retour, le Halifax du Lieutenant COURVALIN est attaqué par un chasseur de nuit. Lincendie se déclare et l'ordre d'évacuation est donné.

Le bombardier, le navigateur et le radio sautent par la trappe avant.

Le mitrailleur-supérieur BASTIAN et le mécanicien JUSTE aident MEAU à évacuer, puis sautent à leur tour.

DELEUZE, après s'être assuré que tout le reste de l'équipage a évacué,  branche le pilote automatique et saute à son tour.

L'équipage sera fait prisonnier à l'exception de l'Aspirant VEZOLLE tué au sol sous prétexte d'évasion et du sergent MEAU qui sera abattu par un garde civil, peu après avoir touché le sol. DELEUZE et BASTIAN réussiront l'un et l'autre une évasion spectaculaire.

Aspirant VEZOLLE, Bombardier.

Sergent MEAU, Mitrailleur-supérieur.

VEZOLLE a été inhumé le 10.1.1945 au PARISH Cimetière d'IMBREMBUREN (25km sw d'OSNABRÜCK) et MEAU le 8.1.1945 au cimetière Catholique de SAERBRUCK (30km sw d'OSNABRÜCK).

Lieutenant DELEUZE, Pilote.

Lieutenant COURVALIN, Navigateur.

Sergent CHABOUD, Radio.

Sergent-Chef JUSTE, Mécanicien.

Sergent BASTIAN, Mitrailleur-arrière.

_________________________________________________

13/14. janvier 1944

 Sq 347

13/14.1.1945

LL 590

Rootes Secur. Ld

8.7. au 29.8.1944

Au retour de mission sur SARREBRUCK, le Halifax du Capitaine BRACHET entre en collision avec un quadrimoteur anglais dans la région de GISORS.

Adjudant JOUZIER, Pilote.

Lieutenant BRACHET, Navigateur.

Sergent-Chef MALTERRE, Mitrailleur-arrière.

Le Sergent-Chef MALTERRE est tué sur le coup. L'Adjudant JOUZIER qui a remplacé le Lieutenant GEORGEON pour raison de santé et le Lieutenant BRACHET s'écrasent avec l'appareil.

Lieutenant HABEZ, Bombardier.

Sergent RIGADE, Radio.

Adjudant HUMBERT, Mécanicien.

Sergent MEMIN, Mitrailleur-supérieur.

BRACHET aurais très bien pu sauter, il a préféré aider le pilote tandis que le mécanicien évacuait.

_______________________________________________

16/17 janvier 1945

Sq. 347

16/17.1.1945

NA 572

Fairez Aviation

9.6. au 18.7.1944

 Mission sur MAGDEBOURG. Le Halifax du Capitaine BRESSON est abattu par la Flak. Le Capitaine BRESSON et le Sergent-Chef PIOLBOUT restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol.

Capitaine BRESSON Joseph, Pilote.

Sergent-Chef POILBOUT Roger, Mitrailleur-supérieur.

Les 5 autres membres de l'équipage sont sains et saufs. KANNENGIESSER, fait prisonnier, réussira une évasion spectaculaire.

Capitaine de SAUVEBEUF,Navigateur.

Lieutenant RONAT Albert, Bombardier.

Adjudant RABIER Robert, Radio.

Sergent KANNENGIESSER, Mécanicien.

Sergent MARTIN, Mitrailleur-arrière.

______________________________________________

16/17.janvier 1945

Sq. 347

16/17.1.1945

MZ 986

Rootes Secur.Ld

29.8 au 30.9.1944

 Mission sur MAGDEBOURG. Au cours de la ligne droite qui précède le bombardement, le Halifax du Capitaine MARIN est gravement endommagé par la Flak. Celui-ci est tué à son poste de pilote.

Capitaine MARIN Xavier, Pilote.

Adjudant-Chef VUILLEMOT Jean, Radio.

Adjudant VILLENEUVE André, Mécanicien.

Sergent-Chef DARGENTON Pierre, Mitrailleur-supérieur.

VUILLEMOT saute mais son corps ne sera jamais retrouvé.

VILLENEUVE et DARGENTON n'ont pas dù pouvoir évacuer.

Les 3 autres membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. L'avion s'écrase entre WÜLFINGEN et POPPENBURG (14km W. de HILDENSHEIM).

Lieutenant FRANGOLACCI Roger, Navigateur.

Lieutenant MINVIELLE, Bombardier.

Sergent-Chef MEUNIER Robert.

_______________________________________________

22/23 janvier 1945

Sq. 347

22/23.1.1945

LL 587

Rootes Secur.Ld

8.7 au 29.8.1944

 Au retour d'une mission sur GELSENKIRCHEN, l'avion du Lieutenant PETUS s'écrase dans la campagne à GRAFTON UNDERWOOD (S.W. de PETERSBOROUGH).

Lieutenant PETUS, Pilote.

Sergent TRIBERT, Mécanicien.

Le Lieutenant PETUS et le sergent TRIBERT sont tués.

Lieutenant DESSESSARD, Navigateur.

Lieutenant MIGNON, Bombardier.

Adjudant COQUERON, Radio.

Sergent-Chef LINDEBERT, Mitrailleur-supérieur.

Adjudant RIVIERE, Mitrailleur-arrière.

L'Adjudant COQUERON, dont le parachute ne s'est pas ouvert, atterrit sur un tas de neige qui amortit sa chute. Bien que grièvement blessé à la colonne vertébrale, il réussira, après des mois et des mois de rééducation, à retrouver une vie presque normale.

Les autres membres de l'équipage s'en sortent sains et saufs.

Les 2 tués ont été inhumés au cimetière d'harrogate le 26 janvier 1945.

 _________________________________________________________________________

7/8 février 1945

Sq. 347

7/8 2.1945

NA 260

Rootes Secur. Ld

2.12. 1944 au 30.1.1945

Au cours d'une mission sur GOCH, le Halifax du Capitaine STANISLAS, atteint par la rafale d'un chasseur de nuit, explose. Sans savoir ni pourquoi, ni comment, le Capitaine Stanislas se retrouve dans les airs, suspendu aux sangles de son parachute. Il sera le seul rescapé de cet accident.

Capitaine STANISLAS, Navigateur.

Le crash a eu lieu sur la commune de ASTEN (25km S.W. de EINDHOVEN).

AULEN, BERDEAUX, et BORDELAIS ont été inhumés au cimetière de WOENSEL à EINDHOVEN.

ROGNANT, PATRY et BORDIER ont été inhumés au cimetière militaire français de KABELLE (Hollande).

Adjudant-Chef AULEN Maurice, Pilote.

Sous-Lieutenant ROGNANT , Bombardier.

Sergent-Chef BERDEAUX Henri, Radio.

Sergent-Chef PATRY Raymond, Mécanicien.

Sergent BORDIER Maurice, Mitrailleur-supérieur.

Sergent BORDELAIS Roger, Mitrailleur-arrière.

__________________________________________________

7/8 février 1945

Sq. 347

7/8. 2. 1945

NA 197

Rootes Secur. Ld

31.10. au 2.12.1944

 Au cours d'une mission sur GOCH, le Halifax du Lieutenant PELLIOT a été abattu par la chasse avant l'objectif. Le crash a eu lieu à VELUWE près d'ASTEN (Hollande).

BAGOT, PELLIOT et Le MITHOUARD sont tués. L'Adjudant LOISELOT remplaçait le Sergent-Chef BESNARD au cours de cette mission pour raisons de santé.

Sergent-Chef BAGOT, Pilote.

Lieutenant PELLIOT Bernard, Navigateur.

Sergent Le MITHOUARD Paul, Mitrailleur-supérieur.

Le Lieutenant PELLIOT a été inhumé au cimetière de WOENSEL à EINDHOVEN.

L'avion avait encore ses bombes quand il a heurté le sol. Il a explosé. BAGET et Le MITHOUARD restés dans l'avion ont été pulvérisés.

Lieutenant ROLLET, Bombardier.

Sergent-Chef BRILLARD, Radio.

Adjudant MOLL, Mécanicien.

Adjudant LOISELOT, Mitrailleur-arrière.

______________________________________________________________

Nuit du 3/4.3.1945

Cette nuit appelée par les Britanniques "Nuit des Intruders" et par les Allemands "Opération Gisela" est marquée par la perte de trois avions des groupes lourds français.

Signalons que les intruders sont des chasseurs de nuit allemands qui accompagnaient le flot des bombardiers lors de leur retour vers les bases anglaises et les attaquaient au moment où ils étaient les plus vulnérables, c'est-à-dire au cours de l'approche et de l'atterrissage.

Ils étaient équipés de mitrailleuses lourdes tirant dans l'axe et de canons tirant à la verticale. Ils se présentaient généralement par-dessous dans la zone où le Halifax, qui ne possédait pas de tourelle inférieure, était aveugle. Ils pouvaient alors attaquer le bombardier à très faible distance. C'est de cette manière que vingt avions ont été abattus au cours de cette nuit, parmi lesquels les trois français ci-après:

Squadron 346 - 2/23 Guyenne

Equipage du Capitaine NOTELLE.

Squadron 347 - 1/25 Tunisie

Equipage du Sous-Lieutenant TERRIEN

Equipage du Lieutenant LAUCOU.

3/4 mars 1945

Sq 347

3/4.3. 1945

NA 520

Fairey Aviation

28.4. au 2.6.1944

L'avion très sérieusement touché prend feu immédiatement. TERRIEN donne l'ordre d'évacuation et reste à son poste. Il y trouvera la mort après avoir sauvé ses 6 compagnons.

Sous-Lieutenant TERRIEN, Pilote.

TERRIEN a été inhumé au cimetière d'HARROGATE le 9 mars 1945

Sous-Lieutenant MOSNIER, Navigateur.

Sous-Lieutenant MICHELON, Bombardier.

Sergent DUGARDIN, Radio.

Adjudant PUTHIER, Mécanicien.

Sergent DELAROCHE, Mitrailleur-supérieur.

Sergent DUNAN, Mitrailleur-arrière.

http://pagesperso-orange.fr/aircollection/terrien.htm

____________________________________________

3/4 mars 1945

Sq. 347

3/4.3.1945

NA 680

Fairey Aviation

17.9. au 18.11 1944

 Le même scénario se produit pour LAUCOU. Tandis que 5 membres de l'équipage réussissent à sauter, il restera prisonnier avec son mécanicien dans l'avion qui s'écrase au sol.

Lieutenant LAUCOU, Pilote.

Sergent LEMASSON, Radio.

LAUCOU et LEMASSON ont été inhumés au cimetière régional de CAMBRIDGE le 10 mars 1945.

Aspirant VIEL, Navigateur.

Sous-Lieutenant GIROUD, Bombardier.

Sergent POCHONT, Radio.

Sergent HEMERY Jacques, Mitrailleur-supérieur.

Sergent CHARRIERE, Mitrailleur-arrière.

___________________________________________

14/15 mars 1945

Sq. 347

14/45.3.1945

NA 681

Fairey Aviation

17.9. au 18.11.1944

img118

Les restes du Halifax du Lieutenant GUENOIS. Le 14 mars 1945, peu après être passé sur l'objectif, le Halifax du Lieitenant GUENOIS est attaqué par un chasseur de nuit allemand. Bien que très endommagé, l'avion reste sous le contrôle du pilote, l'adjudant VIDAL. Celui-ci réussit finalement à se poser sur un aéroport occupé par les Américains et situé à quelques kilomètres de Bruxelles. On a du mal à s'imaginer que six survivants sont sortis de ces décombres. Seul, le sergent PORTESSEAU, mitrailleur-supérieur, devait trouver la mort.

Au retour d'une mission sur HOMBERG (Palatinat), l'avion, très gravement atteint par la Flak, effectue un atterrissage forcé en Belgique et prend feu.

Adjudant PORTESSEAU Jean-L., Mécanicien.

L'Adjudant PORTESSEAU qui a remplacé GAUTHIER, mort de maladie en Angleterre, est tué. Il a été inhumé à NEUVILLE-en-CONDRAZ (Belgique).

L'Adjudant-Chef VIDAL est grièvement blessé.

Adjudant-Chef VIDAL Marcel, Pilote.

Lieutenant GUENOIS, Navigateur. (Cdt d'avion)

Sous-Lieutenant PICOT, Bombardier.

Sergent CHANSON, Radio.

Adjudant BRUNO, Mitrailleur-supérieur.

Sergent PIZEL, Mitrailleur-arrière.

--------------------------------------------------------------------

14/15 mars 1945

Sq. 347

14/15.3.1945

NA 681

Fairey Aviation

17.9 au 18.11.1944

Au retour de la même mission, abattu par un chasseur de nuit, l'équipage du Capitaine BRUNET est porté disparu. Ils ont été inhumés au cimetière américain de GRAND FAILLY (Meurthe et Moselle), 8 km 500 au N.W. de LONGUYON. Le Sergent LUGARO n'était pas mort sur le coup et fut assassiné par les S.S. (Autopsie du docteur américain Max BERG).

Capitaine BRUNET Clement, Pilote.

Sous-Lieutenant FAUCHET Gaston, Navigateur.

Aspirant TROLARD Paul, Bombardier.

Sergent MILLER Jean, Radio.

Sergent LUGARO Pierre, Mécanicien.

Sergent DE LAUZIN, Mitrailleur-supérieur.

Sergent GIRAUDON Bernard, Mitrailleur-arrière.

__________________________

15/16 mars 1945

Sq. 347

15/16.3.1945

NR 287

English Electric

23.11 au 5.12.1944

Au retour de mission sur HAGEN (Ruhr), l'avion s'écrase sur les collines au N.E. d'Elvington.

OSTRE, CHEVALIER, CHEMIN, CHABRES et RAMOND périssent dans l'accident.

Commandant OSTRE, Pilote.

Capitaine CHEVALIER, Navigateur.

Lieutenant CHEMIN, Bombardier.

Adjudant CHABRES, Radio.

Sergent RAMOND, Mitrailleur-supérieur.

Le mécanicien SCIOLETTE qui se trouvait à l'arrière de l'appareil pour vérifier qu'aucune bombe ne restait dans l'avion et le mitrailleur de queue TILLIER échappent à la mort.

Sergent-Chef SCIOLETTE, Mécanicien.

Sergent-Chef TILLIER, Mitrailleur-arrière.

A noter que l'équipage OSTRE effectuait cette nuit-là l'ultime mission de son tour d'opérations.

Les tués ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 21.3.1945, le R.P. MEURISSE, officiant.

_______________________

L'ACCIDENT DE L'EQUIPAGE "OSTRE"

Ce terrible accident de la nuit du 15 au 16 mars 1945 a eu deux survivants: le sergent-chef SCIOLETTE, mécanicien, et le sergent-chef TILLER, mitrailleur. Notre ami NICAISE a pu retrouver Henri SCIOLETTE qui savoure sa retraite dans le paisible village de TOURNEFEUILLE, près de Toulouse. Voici son témoignage en date du 11 septembre 1996.

" Le sergent-chef TILLIER a percuté une montagne en Indochine avec un Junker 52 et tout un "stick" de parachutistes. Cela se passait en 1947 et c'était son troisième accident, fatal cette fois. Ainsi suis-je bien le seul survivant de l'épopée que nous avons vécue en 1944-1945. C'était au retour de notre 38e et dernière mission, car nous finissions notre tour d'opérations qui avait été prolongé en raison du nombre insuffisant d'équipages.

Grâce au Père MEURISSE, notre aumônier, j'ai pu, peu après ma sortie de l'hôpital de NORTHALLERTON, aller voir sur place les traces laissées par notre avion. En haut de la colline qui domine SCAXTON, en bas de la route des crêtes, on voyait distinctement, sur cinq murettes de pierres limitant des prairies, la trace du fuselage et des quatre moteurs. D'après les renseignements, fournis par un "Group Captain" venu pour l'enquête, l'avion aurait perdu trois hélices et leur réducteur, une dérive, le train d'atterrissage (une roue non éclatée) et deux corps arrachés: celui du navigateur le Capitaine CHEVALIER, et celui du radio, le sergent-chef CHABRES, tout cela après le cinquième mur.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître j'étais à ce moment-là en train de vérifier à la neuvième et dernière porte de visite s'il n'y avait plus de bombe dans la soute, le choc m'a paru assez doux et j'ai pu aller jusqu'à la porte et l'ouvris pour constater que le sol défilait à quelque dix mètres au-dessous de nous dans la nuit sombre. Après je ne me souviens plus, sinon que je n'ai pas retrouvé la porte et que je suis sorti par une brèche de l'avion en progressant difficilement vers la queue de l'avion. Le mitrailleur-arrière avait pu se dégager de sa tourelle, non sans mal, car il avait une fêlure de la colonne vertébrale. Pour ma part, j'avais une fêlure du fémur gauche et diverses blessures sans gravité.

Le silence, l'essence qui coulait, à moins que ce ne fût un ruisseau et... plus rien. Nous avons appelé nos camarades, en vain. C'est alors que je me suis rappelé que j'avais un sifflet accroché au col du "battle dress" et je m'en suis servi jusqu'à ce que des gens du village viennent avec des lampes tempête à notre secours. L'un d'eux m'a demandé s'il restait des bombes à bord. Sur ma réponse négative, il est allé voir s'il y avait d'autres blessés. Après son inspection, il m'a déclaré: "Il y en a deux qui ont sauté". Il ne pouvait pas savoir qu'ils étaient restés en haut de la colline ! Après cela mon mitrailleur a été emmené sur une porte en bois en guise de civière et pour ma part on m'a mis dans une voiture. Je tenais ma jambe gauche(raide) à l'extérieur sur l'aile de la voiture. A la lueur des phares, j'ai aperçu des restes déchiquetés de l'avion et l'on nous a emmenés au presbytère où les gars de la R.A.F, arrivés rapidement nous ont donné les premiers soins avant de nous emmener en ambulance vers une Base de la R.A.F. d'abord et vers l'hôpital de Northallerton ensuite. La piqûre de morphine aidant j'ai eu l'impression de rouler toute la nuit.

A ma sortie d'hôpital nous sommes allés avec le Père MEURISSE remercier le pasteur qui nous avait accueillis, mais nous ne sommes pas allés sur le point d'impact final et j'ignorais totalement qu'un arbre avait arrêté l'avion".

Tel est le récit d'Henri SCIOLETTE. 

img568

Porche de l'église "St Mary the Virgin" à Scawton.

Note de L'OPS.

Par nos amis britanniques, nous avons appris que l'avion s'était arrêté contre un arbre. A l'époque, ils avaient fait fabriquer une plaque de bronze portant la croix de Lorraine et les noms des cinq membres d'équipage tués. Ils avaient fixé cette plaque à l'arbre contre lequel l'avion s'était arrêté. Plus tard, l'arbre dut être abattu. La plaque fut alors montée sur une garniture de chêne et placée sous le porche de l'église "St Mary the Virgin" à Scawton (Yorkshire) où les pélerins éventuels peuvent la découvrir.

Elle est accompagnée d'un autre tableau relatant les circonstances de l'accident. Un sel regret. Nos amis britanniques ont attribué l'équipage OSTRE au Guyenne alors qu'il appartenait au Tunisie. Mais quand on a donné sa vie pour la France le Père éternel ne doit pas vous demander si vous étiez au Guyenne ou au Tunisie.

(Source: L'OPS N° 17 Décembre 1996)

-------------------------------------------------------------

25.avril 1945

Sq. 347

25.4.1945

NP 921

Handley Page Ld

11.12. au 21.12.1944

-------------------------------------------------------------

Peu après être passé sur l'objectif, le Halifax du Capitaine HAUTECOEUR, touché de plein fouet par un obus de Flak, est coupé en deux, la queue s'écrase au sol et l'avant va se perdre en mer.

Le Capitaine HAUTECOEUR commandait la deuxième escadrille du groupe Tunisie. Il meurt au cours de la dernière mission des Groupes Lourds français.

Polytechnicien, d'une droiture exceptionnelle, fils unique, sa perte sera douloureusement ressentie par ses parents qui ne s'en consoleront jamais. Il était leur unique enfant.

HAUTECOEUR, BARITEAU, FERRERO et LEDUC ont été inhumés sur la plage de WANGEROOGE. Les trois autres membres d'équipage ont été présumés perdus en mer.

Sergent-Chef MERCIER Roger, Pilote.

Capitaine HAUTECOEUR Pierre, Navigateur.

Capitaine JACQUOT Julien, Bombardier.

Sergent-Chef BARITEAU Albert, Radio.

Sergent MENNETRET Marcel, Mécanicien.

Sergent FERRERO Pierre, Mitrailleur-supérieur.

Sergent LEDUC Gérard, Mitrailleur-arrière.

 

Leduc_1_P1000324

 

Leduc_2_P1000319

 

Leduc_5_P1000325

Monument aux morts de Saint-Servan (ancienne commune indépendante, rattachée à Saint-Malo en 1967) sur lequel figure le nom de Gérard Leduc (1925-1945) ancien des Groupes Lourds.

(collection: Yves PLOTON)

---------------------------------------------------------------

L'ENIGME DES SABLES

Un bombardier s'est abattu sur WANGEROOGE

QU'EST DEVENU SON EQUIPAGE?

PAR

Germaine L'HERBIER.

Le groupe de bombardement 1/25 "Tunisie" vous signale un de ses équipages disparu le 25 avril 1945, à 16h30, sur Halifax E, n° de série NP 921, lors d'une mission sur l'île WANGEROOGE (Allemagne). Aucune précision sur le sort des: Capitaine HAUTECOEUR, navigateur; Capitaine JACQUOT, bombardier; Sergent-Chef MERCIER, pilote; Sergent-Chef BARITEAU, radio; Sergent MENNETRET, mécanicien; Sergents FERRERO et LEDUC, mitrailleurs.

L'île de Wangerooge?

J'étudie mes cartes de la mer du Nord, et je trouve sept longues taches blanches auréolées de bleu foncé: les sept îles de la Frise allemande gigantesques bancs de sable arrachés à l'ancien littoral, îles qui défendent le golfe de la Jade, avec Wilhemeshaven dans l'estuaire; Wangerooge est la dernière des îles à l'est. A l'appel de son nom, il se lève dans ma mémoire, des évocations de lectures oubliées depuis ma jeunesse.

Wangerooge ? Ah! oui, je me souviens, on en parlait dans un livre d'Erskine Childers publié en 1903 The Riddle of the Sands (l'Enigme des sables) qui eut un immense succés et fut traduit dans toutes les langues. C'était l'odyssée de deux jeunes Anglais qui, sous prétexte de chasser au canard sauvage, procédaient secrètement aux relevés hydrographiques de cette région, et suivaient les mystérieuses manoeuvres de la marine allemande s'éxerçant - à l'abri de ces îles - à l'embarquement des troupes destinées à l'invasion de l'Angleterre.

Et voici que "l'Enigme des sables", en 1945, était de retrouver un équipage des Forces Aériennes Françaises Libres disparu là-bas!...

Que Wangerooge me paraissait donc loin, inaccessible... Ne disait-on pas que la Frise était un immense camp de cocentration pour les SS. ? Pourrions nous arriver jusqu'à la mer du Nord ?

Je crois, me dit la jeune femme du pilote disparu, que mon mari est blessé, soigné dans cette îles. Vous vous pourrez aller jusquà lui. Dites-lui que son silence me torture. Cachez-lui que nos deux petits sont morts. Et remettez-lui cette lettre.

Oui Madame, espérez encore, dis-je par pitié.

Quelques jours plus tard, nous arrivons à Wilhemshafen, un des plus grands ports militaires allemands, immense arsenal, ville de 80.000 habitants, sinistrés à 70% par 145 raids aériens. Ce paysage lunaire est dominé par les grfands abris rectangulaires ou coniques qui ont résisté aux bombes.

Après quelques jours de formalités délicates, nous pûmes enfin nous diriger vers le littoral.

Au port de Carolinensiel, nous avons dû laisser notre auto et attendre la marée haute, car il n'y a que deux heures avant et après la pleine eau pour naviguer dans le chenal très étroit et peu profond qui conduit à l'île Wangerooge, à six milles environs.

Notre bateau suivait sagement la ligne des "booms", squelettes d'arbres qui balisent le chenal. Bientôt, nous quittions la lignes des sables; les booms disparurent et, seuls, les moettes, les dominicains, les vanneaux, les hirondelles de mer nous firent escorte.

Je regardais avidement l'horizon liquide. Il me semblait être revenue à l'age où l'on croit aux îles.

Je questionnais le capitaine de corvette français qui avait bien voulu nous accompagner.

N'est-ce point dans ces parages qu'a fait naufrage la "Corinne", frégate française transportant des barres d'or d'Hambourg au Havre, au temps de Napoléon? Cette histoire a enchanté mon imagination d'enfant.

La "Corinne" a sombré vers Juist et, depuis, tous les chercheurs ont en vain fouillé l'épave ensablée.

L'Enigme des sables !

Enfin, la silhouette de Wangerooge se profile, avec sa côte blanche, étalée sous le soleil.

Mais qu'est-ce que ce clocher flamand qui semble à demi enfoui ?

Autrefois, il y avait là les vestiges d'une église datant de 1597 et qui disparut en partie sous le sable lors de la terrible tempête de 1854. En 1914, l'île était très fortifié pour défendre Wilhemshafen, Brême et Hambourg. En 1916, l'armée allemande fit sauter le clocher, car il signalait trop l'île et ses défenses. Il fut rebâti sur les plans anciens, en 1928.

L'Extrémité ouest de l'île, un immense radar oppose sa masse métallique à l'anachronique clocher de la Renaissance.

Nous abordâmes le port de l'île. Un petit train nous conduisit au village de Wangerooge. Curieusement, il roula d'abord dans l'eau, faisant des remous; enfin, ses rails surgirent sur les sables. Soudain, je fus rappelée à la douloureuse réalité en voyant des ferrailles d'avion éparses dans les dunes.

Bientôt, le village apparut terriblement sinistré. C'était avant la guerre une plage populaire et familiale, avec des hôtels, de petits chalets, des centaines de tentes multicolores et des enfants joyeux sur l'immense plage de sable fin.

Pendant la guerre, l'île fut, à nouveau, puissamment fortifiée.

Et, le 25 avril 1945, à 16h. 30, à marée basse, six cents bombardiers, volants à 3.000 mètres d'altitude, portant chacun 5 tonnes de bombes, jetèrent 12.000 bombes de 250 kilos, au total 3.000 tonnes, qui écrasèrent les défenses de Wangerooge, préparant ainsi la reddition de Wilhemshafen.

Les "Halifax" du groupe "Tunisie" participèrent à ce raid de saturation. La défense allemande était puissante: 100 canons de 16 pouces. On dit que dix avions seulement furent abattus, mais la plupart tombèrent en mer, car l'île n'a que 10 kilomètres de long et deux de large. Trois appareils s'écrasèrent sur la côte.

img562

Photographies des batteries de Wangerooge dans les îles de la Frise.

Y eut-il des aviateurs sauvés ? demandai-je au major canadien, gouverneur des îles. J'ai vu un hôpital sur l'île, peut-être nos disparus y sont-ils soignés ?

Non, il n'y a aucun aviateur vivant ici. Lors du Raid, on a vu trois parachutistes dont un fut fait prisonnier; c'était un Anglais, et les deux autres furent, hélas ! entrainés vers la mer par le fort vent sud-ouest...

Y a t'il des tombes sur l'île ?

Oui mais tous les aviateurs étaient Anglais. Ils sont inhumé comme "inconnus", ayant été trouvés épars dans les dunes sans qu'on puisse savoir à quel équipage ilsd appartenaient, ni les identifier, parait-il

Peut-être les enterrements furent rapides, puisque toute l'île fut ravagée par le raid. Il y a peut-être les Français que nous recherchons parmi ces morts.

Je ne l'ai jamais entendu dire.

Tristement, nous parcourions les dunes désolées, contournant les innombrables trous de bombes les uns contre les autres. La plage était hérissée de piquets, "les asperges de Rommel", défenses contre un éventuel débarquement. Je m'arrêtais pour regarder un "dingy" échoué hélas ! aucun des aviateurs n'avait donc pu tourner le volant pour que le dingy se gonfle et s'installe sur l'eau, dresser le petit drapeau rouge autour d'un pied à coulisse, la grande voile et son mât, et mettre la planche percée d'un trou : le pont... , en attendant les secours de l' "Air Sea Rescue" ?...

Notre marche silencieuse était ponctuée par des détonations sourdes. Les Canadiens faisaient sauter les fortifications de l'île. Bientôt le radar s'effondrerait.

Nous buttions contre les mines marines rondes échouées.

Dans une excavation de bombe - transformée en une mare par l'averse - voici que soudain, de hautes flammes jaillissaient. Une bombe incendiaire demeurée là venait de flamber au contact de l'eau.

Nous rencontrâmes un officier anglais, interprète de photographies aériennes, qui étudiait sur place si les vues  prises par un Spitfire, vingt-cinq minutes après le raid sur l'île, avaient été correctement interprétées. Sur ces terribles photos, il nous fit repérer à la loupe les débris des trois avions abattus, d'où s'échappaient de longues traînées de fumée noire...

Vers le sémaphore était écrasé un "Halifax" anglais R.G.553 qui atteint par la D.C.A., tenta d'atterrir sur les dunes. Ayant encore des bombes à bord, il explosa en touchant le sol. A proximité était une vaste tombe: "Sept aviateurs anglais inconnus, 25 avril 1945".

img509

Nous marchâmes encore péniblement approchant d'un autre "Halifax" coupé en deux.

Hélas! il portait la cocarde française et le numéro de série N.P.- 921. Sur les dérives, le losange rouge sur fonf noir du groupe "Tunisie" et, dans l'angle, la lettre "E" rouge, cernée de jaune.

img510

Tout près des débris, il yavait encore une tombe: "Trois aviateurs anglais inconnus, 25 avril 1945". D'après le prisonnier allemand qui nous accompagnait, l'appareil fut touché par un obus de plein fouet et tout l'avant s'engloutit au loin, dans la mer

img519

Qui étaient ces dix morts inconnus ?

Enigme des sables !

Le lendemain, nous arrachions à leurs fossent anonymes ces aviateurs qui reposaient si loin de ceux qui espéraient encore leur retour.

Dans la tombe des sept Anglais inconnus, on put identifier le sergent-chef BARITEAU et le sergent FERRERO. Et, dans la tombe des trois Anglais inconnus, le Capitaine HAUTECOEUR et le sergent LEDUC.

img513

Le lendemain, nous fîmes à tous des obsèques solennelles. Les Canadiens tirèrent des salves en l'honneur de ceux qui tombèrent glorieusement du ciel...

Nous reprimes la mer, car on nous avait dit que les courants marins nord-ouest auraient pu entraîner vers les îles voisines: Spiekrooge, Langooge..., nos trois aviateurs encore manquants.

Notre pélerinage fut vain.

Lors de notre retour, je jetais à la mer, avec quelques fleurs, la tendre lettre qui, peut-être rejoindrait le pilote bercé au flot !

Dans le ciel bleu, deux "Halifax" français passaient et repassaient à cent mètres au-dessus des vagues. Peut-être les équipages avaient-ils reconnu nos uniformes français, car ils nous firent de joyeux signes. Nous répondimes avec de grands cris: "France !", et ce mot unissait dans une même ferveur les vivants et les morts.

(source: AVIATION Française n°59 20 MARS 1946)

(NUITS DE FEU SUR L'ALLEMAGNE - Louis BOURGAIN)

(René LAMOUROUX)