MEMBRES DU PERSONNEL NON-NAVIGUANT

TUES EN PREPARANT UNE MISSION

MEMBRES D'EQUIPAGES TUES OU ACCIDENTES

A L'ENTRAINEMENT EN GRANDE-BRETAGNE

18.12.1944 - LOSSIEMOUTH

20° O T U

Code de l'avion: WELLINGTON. X LP 546

Sergent: FOURCADE. Jean (Mitrailleur)

mes_images641

(source: De Paris à ELVINGTON Auteur: Robert SAUBRY- BOBET)

Au cours d'un CROSS-COUNTRY par très mauvais temps (nuages et givrages) le sergent FOURCADE à la suite d'une mésentente dans la conversation de bord, il croit qu'il faut évacuer le bord et saute. L'avion poursuit sa mission et rentre à sa base. Le corps n'a pas été retrouvé.

RECIT DE GEORGES DUROUX

Mitrailleur-supérieur de l'équipage du Lieutenant CHOURROUT

C'était notre dernier vol de nuit avant de quitter LOSSIEMOUTH il faisait un temps épouvantable, glacial et neige.

Nous devions voler à 5000 mètres et bombarder en mer(exercice). Le temps était si mauvais que tous les équipages avaient largué leurs bombes à 3000 mètres. Colère du Commandant de la base qui ordonna un second vol à 5000 mètres. Mon équipage du Lieutenant CHOURROUT ayant largué sa bombe à 5000mètres partit se coucher.

Mais l'équipage du Lieutenant MARGAILLAN ayant givré et tombant l'ordre de mettre les parachutes fût donné et le sergent FOURCADE n'ayant pas compris sauta dans la mer glaciale en furie. C'était un très bon ami très gentil qui mourut sans combattre. Le lendemain nous partîmes à RUFFORTH le coeur serré.

(source: de mon ami Georges DUROUX)

--------------------------------------------------------------------------------------

mes_images642

28.10.1944 - LOSSIEMOUTH.

20° O T U

Code de l'avion: WELLINGTON X LP 672

Sergent-Chef: COMTE (Pilote)

En faisant le tour de l'avion, le pilote Sergent-Chef COMTE est tué par l'hélice d'un des moteurs. Il est 0h30. Le Sergent-Chef COMTE a été inhumé dans le petit cimetière situé prés du terrain de LOSSIEMOUTH.

RECIT DU CAPITAINE LOBELLE PIERRE (mon père)

Le jour de l'accident du Sergent-Chef COMTE le Sergent LOBELLE Pierre faisait partie de l'équipage il fut le dernier a le tenir dans ses bras, en lui tenant la tête et en lui disant "tu vas t'en sortir COMTE tu vas t'en sortir" et le Sergent-Chef COMTE lui répondant je suis foutu LOBELLE je suis foutu "il logeait dans le même tonneau".

----------------------------------------------------------------

10.12.1943 - Ecole radio MADLEY

Sergent: LANGLOIS

Au cours d'un vol d'entraînement le monomoteur Proctor (ancien avion embarqué) sur lequel les radios sont entraînés perd un plan et s'écrase au sol.

Le pilote (Anglais) et le radio sont tués.

---------------------------------------------------------------------------

 

Maupetit - Jeannelle - Adj Gossot - Alfred Nunès - mai 1944

De gauche à droite:

2°cl MAUPETIT, 2°cl JEANNELLE, Adjt GOSSOT, 2°cl Alfred NUNES.

(collection: Jean-Marc NUNES)

MEMBRES DU PERSONNEL NON-NAVIGANT

TUES EN PREPARANT UNE MISSION

28.12.1944 - Groupement N°1

8 tués

Cpt. STALENQ. 2° Classe. ANTONIO. 2° Classe. MAUPETIT. 2° Classe. ANDREV. 2° Classe. CONSENTINO. 2° Classe. GIMENEZ. 2° Classe. GOMEZ. 2° Classe. JEANNELLE.

Le 28 décembre 1944 vers 14h30 alors qu'on préparait une mission sur MUNCHEN-GLADBACH, le HALIFAX NA 174 était au chargement quand tout à coup on entendit une explosion formidable: une bombe avait éclaté faisant 8 morts et 5 blessés.

Les obsèques ont eu lieu au cimetière d'HARROGATE, le RP MEURISSE, aumônier, officiant sous la présidence du Colonel BAILLY.

L'accident entraîna également 6 morts parmi le personnel britannique.

-------------------------------------------------------------------

21.03.1944 - 20° O T U

6 tués

Code de l'avion: WELLINGTON. X 3545

Sergent-Chef. CARDONNA. Lieutenant. VANDENABELLE. Lieutenant. LECOMTE. Sergent-Chef. BILLOT. Sergent-Chef. AMBULH. Sergent. BRUNEAU.

L'avion WELLINGTON X 3545 avait décollé de leuchars à 20h31 pour rentrer à MILTOWN. Dernier message à 21h27 reçu par la station de WICK " je retourne à ma base" Puis plus rien. Les causes de la disparition restent inconnues. Une enquête a été menée par la RAF, mais n'a donné aucun résultat. Les corps n'ont pas été retrouvés. Un service religieux catholique a été célébré en la chapelle de MILTOWN le 28 mars 1944.

----------------------------------------------------------------------

26.05.1944 - LOSSIEMOUTH

20° O T U

Code de l'avion: WELLINGTON.  MF 553

4 tués

Capitaine. RICHARD. (+) Lieutenant. BLOT. (+) Sous-Lieutenant. VLES. Sergent. FISHBACH. (+) Sergent. ALLAIN. Sergent. SOURY-LAVERGNE. Sous-Lieutenant. PONTON. (+)

L'avion WELLINGTON. MF 553 effectuait un "cross-country" de nuit au départ de LOSSIEMOUTH. Après 3 givrages successifs, l'avion a percuté un arbre à la sortie d'un cumulus à basse altitude. Aussitôt l'incendie s'est déclaré à bord. Le sergent ALLAIN et le sergent SOURY-LAVERGNE ont eu les deux mains brûlées en voulant sauver leur Capitaine et ont été hospitalisés. Le Lieutenant VLES contusionné a rejoint LOSSIEMOUTH. L'avion s'est abattu à 1h du matin à CONSETT (DURHAM), 60 miles au nord d'HARROGATE prés de OUSTON. Les 4 tués ont été inhumés au cimetière d'HARROGATE le 30 mai 1944, le R.P. MEURISSE, aumônier, officiant.

img687

Les aviateurs Français et Anglais qui accompagnent les quatre cercueils recouverts de la bannière tricolore du Capitaine RICHARD, lieutenant BLOT, Sergent FISHBACH et le Sous-lieutenant PONTON au cimetière d'Harrogate le 30 mai 1944.

(collection: André HAUTOT)

img688

Arrivée des quatre cercueils au cimetière d'Harrogate le 30 mai 1944.

(collection: André HAUTOT)

img689

Cimetière d'Harrogate le 30 mai 1944.

(collection: André HAUTOT)

img690

Les aviateurs Français et le R.P. MEURISSE rendent un dernier hommage a leurs camarades.

(collection: André HAUTOT)

---------------------------------------------------------------------

19/20.05.1944 - 166° H C U

4 tués

S/Lt: CHOURNIOZ. (+) Lt: BECAM. Adjt/C: VIGNOLLES. (+) Adjt: WEBER. Adjt/C: MARCHI. (+) Sgt: LEMOUSER. (+) Sgt/C: RETORE.

Au cours d'un cross-countryà 20 000 pieds, le feu prend au moteur extérieur gauche. Ordre est donné de sauter. Le mitrailleur-arrière, le Sergent-Chef RETORE, abandonne sa tourelle, le radio WEBER et le navigateur BECAM sautent par la trappe avant. Le pilote CHOURNIOZ reste à son poste ou il sera trouvé carbonisé. Le mécanicien MARCHI , le bombardier VIGNOLLES et le mitrailleur-supérieur LEMOUSER ont tenté d'évacuer par la trappe médiane. Seul l'Adjudant-Chef MARCHI a sauter, mais son parachute accroche l'antenne et se met en torche. Son corps fut retrouvé à 100m de l'avion. VIGNOLLES et LEMOUSER furent trouvés carbonisés dans le fuselage. Lieu du crash: HAVERFORDWEST ( PEMBROCKSHIRE, WALES).

Les 4 tués ont été inhumés au cimetière interallié de HAVERFORDWEST, le 23 mai 1944, le RP MEURISSE, aumônier, officiant.

------------------------------------------------------------------------------

P1030085

Cimetière de BROOCKWOOD

(collection: Yvonne FINALE)

08.11.1944 - 166° H C U

9 tués

Sgt: MAUROUX. (+) Lt: VIAL. (+) Adjt: TOIRON. (+) Sgt: DIDIER-LAURENT. (+) Sgt: CROLAS. (+) Sgt: DELPECH. (+) Sgt: TOURNON. (+) Sgt: NOYEZ. (+) Sgt: PINELLI. (+)

Entraînement avec chasseur. L'équipage comprenait deux mécaniciens passagers NOYEZ et PINELLI. Collision à 15h 24. Le bombardier percute le sol à 6 miles à l'est de POCKLINGTON (YORKSHIRE). l'avion se mit aussitôt en flammes et les 9 équipiers furent tués.

Le Sergent MAUROUX (protestant) a été inhumé le mardi 14 novembre au RAF Cimetery de BROOCKWOOD (SURREY). Les 8 autres victimes ont été inhumés le 14 novembre au cimetière d'HARROGATE, le RP MEURISSE, aumônier, officiant.

dh000127r

Cimetière de BROOCKWOOD.

(collection: Paul BOGAERT)

img162

Sergent: Fernand Pierre DELPECH

 

img051

(collection: Françoise BERTLIN)

img163

Le texte du 8 nov. 1944 précise que l'accident a eu lieu lors d'un exercice d'entraînement avec un chasseur Hurricane II.

Les deux appareils sont entrés en collision, ont tourné en vrille, ayant perdu tout control. Le pilote du chasseur a pu sauter en parachute, mais les membres de l'équipage du Halifax n'a pas connu le même sort. Leurs corps ont été retrouvés près de Londsborough, à une quinzaine de kms au nord-ouest de Beverley dans le Yorkshire; celui du Sgt Maroux a été emmené au cimetière militaire de Broockwood, ceux du reste de l'équipage au cimetière d'Harrogate. On suppose que les corps ont été ensuite exhumés et ramenés en France. Ce fut là le premier accident mortel en exercice d'entraînement d'un équipage FFAF depuis le 20 mai 1944

(traduction: Gilbert BOHN)

(collection: Françoise BERTLIN)

img165

En réponse à la lettre du 21 juillet de Mme BERTLIN, relative aux circonstances de la mort de son oncle, le Sgt DELPECH.

D'après nos archives, l'unité du Sgt DELPECH était basée à Rufforth (Yorkshire). Le 8 novembre 1944, il fut appelé à participer à un exercice d'entraînement entre Bombardier Halifax et chasseur Hurricane Mark II. Les deux appareils sont entrés en collision, ont perdu tout control et l'Halifax s'est évcrasé à Londsborough (Yorkshire). Le pilote du chasseur, le Sgt Etchells a réussi à sauté en parachute, tandis que, malheureusement tous les membres de l'équipage du Halifax ont péri.

(traduction: Gilbert BOHN)

(collection: Françoise BERTLIN)

Un belle hommage rendu à l'équipage 

par Madame Françoise BERTLIN

 la nièce du Sgt Pierre Fernand DELPECH

Après un concours de circonstance incroyable, début septembre 2007, nous avons pu rencontrer Mr Anthony Ashwin, le fils de Mme Barbara Ashwin qui est la propriétaire de "Londesborough Estate". Il nous a emmené dans le champs où l'avion s'est écrasé, surnommé "the Halifax field". La où nous avons retrouvé les débris de l'avion, nous avons déposé un bouquet de fleurs et après avoir lu la liste des membres de l'équipage, nous avons dit une prière a leur mémoire. C'était très émouvant et Mr Ashwin était encore plus ému que nous tous.

York_Sept_2007_001

Madame Françoise BERTLIN auteur du récit, la nièce du Sgt Pierre Fernand DELPECH.

York_Sept_2007_011

Recherche des débris de l'avion sur le terrain de Londesborough.  

York_Sept_2007_014

 

York_Sept_2007_017

De gauche à droite:

Mr Anthony ASHWIN, Mme Françoise BERTLIN, Mr John NICHOLSON, Mr Julian BERTLIN.

Le dépôt d'un bouquet de fleurs pour rendre hommage à l'équipage sur le lieu du crash par la famille.

York_Sept_2007_022

York_Sept_2007_025

(collection: Françoise BERTLIN)

-------------------------------------------------------------------------------

 

Sgt LAURENT img481

Sgt LAURENT tué à l'entraînement le 24 férier 1945 - COTTESMORE (Rufforth 1663-HCU) Cdt de bord S/Lt GRIMAUD.

(collection: André HAUTOT) 

24.02.1945 - 166° H C U

7 tués

S/Lt: GRIMAUD. (+) Lt: DEDIEU. (+) Aspt: ROQUE. (+) Sgt: ROUGIER. (+) Sgt/C: ARRACHE-QUESNE. (+) Sgt: LAURENT. (+) Sgt/C: BLASSIEAUX. (+)

Cross-Country le 24 février 1945, au départ de RUFFORTH. Pour des raisons inconnus l'avion s'abat 22 h00 près de COTTESMORE. Les 7 membres d'équipage sont tués.

Ils ont été inhumés le 2 mars 1945 à CAMBRIDGE-BOROUGH Cimetery-Newmarket Road, M. l'Abbé MASSON, officiant.

-------------------------------------------------------------------------------

MEMBRES D'EQUIPAGES TUES OU ACCIDENTES AU DEPART D'ELVINGTON POUR LA FRANCE

29.10.1945 -  Squadron: 347

"TUNISIE" 2 tués

Sgt/C: ROQUE. S/Lt: WELLARD. (+) Sgt: PRADES. (+) Sgt: BAUD. Sgt: GALEA. Sgt: BOURGUND. Sgt: BOISSAVIE.  plus 5 passagers.

img797

(collection: Ducastelle Philippe)

Le lundi 29 octobre 1945, vers midi, le Squadron 347 faisait mouvement d'ELVINGTON vers la France (BORDEAUX-MERIGNAC). L'avion RG 561 décollait l'avant dernier à 11h56. Peu de temps après, dans de très mauvaises conditions atmosphériques, l'avion ne pouvait prendre de l'altitude et faisait un atterrissage forcé dans un champ prés de ESTRIK à 15 miles d'ELVINGTON. Des prisonniers de guerre Allemands et Italiens qui travaillaient dans le champ se précipitèrent pour dégager l'équipage du fuselage.

Il y eut 2 tués et 6 blessés qui furent soigné à l'hôpital militaire de YORK.

 

harrogate (2)

S/Lt WELLARD Jacques, Sgt PRADES.

(collection: Jean ADAMS)

 

 

harrogate

(collection: Jean ADAMS)

Merci beaucoup monsieur ADAMS pour ces superbes documents pour le souvenir de nos anciens.

 

Les 2 tués, S/Lt WELLARD et le Sgt PRADES, furent inhumés au cimetière d'HARROGATE en présence d'un chapelain de la R.A.F. et du révérend CANON BENTLEY  de l'église St Robert d'HARROGATE, le 2 novembre 1945.