AVIS DE RECHERCHE

 

DE MONSIEUR ANTOINE BERNE

 

LE PETIT-FILS DU

Image

SERGENT LOUIS MORTON

(collection: Antoine BERNE)

 

QUI FAISAIT PARTI DU SQUADRON 347 TUNISIE

 

COMME MITRAILLEUR-ARRIERE

Base

Elvington l'attente d'un départ pour une mission

(collection: Antoine BERNE)

Aucune trace du Sergent Louis MORTON de son passage sur la Base d'Elvington et qui n'apparait pas sur la liste du personnel navigant du Tunisie, il a connu le Sergent AZEMA, Henry DELAUNAY, André PUGET, Le Père MEURISSE.

--------------------------------

Le Sergent Louis MORTON faisait du vol à voile à l'Aéroclub de BRON avant-guerre. A l'arrivée des Allemands, il a 19 ans et embarque à Marseille pour Alger pour échapper au STO.

Arrivé en Algérie , il a fait partie des commandos à pied de l'air, puis l'armée  recherchait des volontaires pour être mitrailleur, il s'est alors porté volontaire car il voulait voler. "Il a volé sur Potez 63.11 comme mitrailleur.

A l'arrivée des Américains, il est parti en Angleterre et a fait une formation de mitrailleur en Ecosse à Lossiemouth sur Wellington, il a ensuite intégré le squadron 347 "TUNISIE" comme mitrailleur-arrière.

Antoine BERNE