UN ANCIEN NOUS A QUITTES

Décès du Cdt Jean CLOAREC

Les obsèques auront lieu le samedi 28 novembre 2015

à 10h30 à Quimper, église d'Ergué Armelle.

img599

Radio: Adjudant Jean CLOAREC.

EQUIPAGE BERAUD 2-23 GUYENNE (2)

Equipage du capitaine BERAUD.

Pilote: Cne BERAUD (Cdt d'avion). Navigateur: Lt VALLETTE. Bombardier: Lt RAFFIN. Radio: Adjt Jean CLOAREC. Mécanicien: Sgt/C IMART. Mitrailleur-supérieur: Sgt/C BELLON. Mitrailleur-arrière: Adjt MANFROY. et les 6 mécaniciens au sol du Halifax "K".

Décès du Cdt Jean CLOAREC debout 5ème en partant de la droite, survenue jeudi 25 novembre; à presque 100 ans (mars 2016) il pouvait se permettre de nous laisser à cette "pauvre France" comme il disait à la suite des attentats du vendredi 13 novembre, preuve, s'il en était, qu'il avait gardé toute sa compréhension des évènements.

Adieu à Jean CLOAREC.

Nous sommes réunis pour dire un dernier adieu à Jean Cloarec; nous, parce que nous étions ses fils, vous parce que vous étiez sa famille, ses collègues de l'association de la Légion d'Honneur, ses amis, ses connaissances.

Nous sommes là parce que nous devons beaucoup à des hommes comme Jean Cloarec. Héros ordinaire, accomplissant son travail sans fracas ni trompettes, toujours stoïque comme il disait. A noter qu'il était alors jeune père de 2 enfants restés près de leur mère à Meknès au Maroc.

Mais sa participation aux opérations de bombardements de nuit sur l'Allemagne de juin à novembre 1944 nous donne une faible idée des efforts de ces hommes, dont beaucoup ne sont pas revenus. Lors de sa dernière mission le 4 novembre 44, où son Halifax a été abattu sur Bochum, cinq appareils de son groupe "2/23 Guyenne" ne sont pas rentrés sur neuf engagés. Une fois enfermés  dans cette gigantesque boite de trente tonnes qu'était le Halifax, le radio et le navigateur étaient les yeux et les oreilles du pilote, le lieutenant Béraud, ce jour là qui disparaitra avec son appareil après avoir maintenu le Halifax pendant les opérations de saut des membres d'équipage. Seuls trois survivront et connaitront la captivité. Jean Cloarec sera fait prisonnier après une semaine d'errance vers l'Ouest et un genou blessé qui le fera souffrir jusqu'au bout.

Jean Cloarec survivra à cette longue marche de 400 kilomètres que les allemands ont imposés aux prisonniers vers l'Ouest fuyant l'armée russe en espérant faire des rescapés une monnaie d'échange dans d'éventuelles tractations avec les troupes alliées.

Regroupés sur la base de Bordeaux-Mérignac, les Groupes Lourds reprendront du service et Jean Cloarec participera aux conflits d'Indochine puis d'Algérie.

Sa carrière militaire s'achèvera sur la base du Bourget dans les années 60. Il reprendra du service civil à la préfecture de Quimper... pour veiller à l'harmonie des couleurs des maisons du département.

A noter aussi que son frère le capitaine Henri Cloarec partira vers l'Angleterre dans un bateau de pêche en 1940 et fera toute la guerre avec les troupes coloniales françaises fidèles au général De Gaulle.

C'est de famille!

Rendons hommage à ces hommes courageux, tenaces, parfois taiseux, qui ont participé à notre survie et au maintient de nos mode de vie; dont on voit encore qu'ils peuvent être menacés par le même type de barbarie que celui des nazis;

Jean RABOUILLE.

 

Je présente mes plus sincères condoléances a sa famille.

Philippe Ducastelle.