07 mai 2013

LE DAKOTA D'ELVINGTON

LE DAKOTA D'ELVINGTON

image_update_dd8926316ba0d12b_1367772447_9j-4aaqsk

La mise en route pour la première fois en public des moteurs du DAKOTA.

(collection: YORKSHIRE AIR MUSEUM)

A voir sur le lien suivant:

http://www.itv.com/news/calendar/story/2013-05-03/restored-wwii-dakota-at-yorkshire-air-museum/

 

image_update_67479e4f908c7945_1367591598_9j-4aaqsk

Les ingénieurs du Musée ont restaurer le DAKOTA depuis 12 ans.

 

8731070292_3cb04c4f28_b

Elvington mai 2013.

(collection: YOKSHIRE AIR MUSEUM)

Posté par DUCAPHIL à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 novembre 2012

LES BLEUETS HONORENT LES MORTS ALLIES DE LA GUERRE

Allied Air Forces Mémorial

l'opération Bleuet

get_attachment

ROUGE ET BLEU: Sandrine Bauchet, Yorkshire Air Museum, tient un bleuet et Alexis Menendez, Café Rouge, tient un Poppy devant le restaurant sur Low Petergate à York, où les deux fleurs du souvenirs sont mises à disposition.

Les Bleuets honorent les morts alliés de la guerre.

Pour soutenir l'opération des Poppy, cette année, le restaurant Café Rouge et le Yorkshire Air Museum offrent les Bleuets français au coté du traditionnel Poppy. La Grande-Bretagne combattit sur le sol français pendant les deux guerres mondiales et la perte de vie par nos alliés fut immense. Les Bleuets sont le symbole français du souvenir. La fleur bleue azure sera mise à disposition en reconnaissance des hommes et des femmes allié(e)s et aux milliers d'innocents et civils qui furent tués pendant les deux guerres mondiales.

Au total, 2500 aviateurs français, rattachés au Bomber Command de la R.A.F. furent basés à Elvington, près de York, pendant 18 mois pendant la Seconde Guerre Mondiale - Plus de la moitié des équipages furent tués en action.

http://www.yorkpress.co.uk/news/10037550. Round_up_of_remembrance_events/

DSCF6181_2_

Sandrine Bauchet Yorkshire Air Museum, souvenir de la commémoration du raid sur Bochum où le groupe Guyenne perdit 5 équipages en une nuit.

------------------------------------------

11 novembre 2012 au village d'Elvington

Cérémonie du dimanche 11 novembre 2012 au village d'Elvington (près de York, Angleterre) et au Allied Air Forces Mémorial & Yorkshire Air Muséum, où trois cérémonies furent organisées en mémoire des hommes et des femmes allié(e)s et aux milliers d'innocents et civils qui furent tués pendant les deux guerres mondiales.

Furent présents, le Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS, Officier de liaison de l'Armée de l'Air Française, les Meneurs d'escadrille Georges Ben "Bar" et Dereck REINHARDT, de la Haute Commission d'Australie, le Président de l'Association des Groupes Lourds Paul BOGAERT et son épouse ainsi que Madame Nicole Allain secrétaire adjointe du Comité de Direction de l'Association, le Lieutenant de Vol de la R.A.F. Dave WILLIAMS ainsi que les nombreux villageois et visiteurs du Musée.

 

DSCF6232

 De gauche à droite:

Mr Ian REED Directeur du Yorkshire Air Muséum, Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS, Dereck REINHARDT, Georges BEN "Bar", Mlle Sandrine BAUCHET PA to Museum Director Bureau Français.

DSCF6816

De gauche à droite:

Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS, Squadron Leader Georges BEN "Bar" Australie, Sqnd. Ldr. Dereck REINHARDT, Ian REED, Paul BOGAERT, Révérend Ian KITCHEN curé d'Elvington, Ian BAILEY maire d'Elvington.

(collection: Anne BOGAERT)

 

DSCF6838

Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS

 

DSCF6841

Mr Paul BOGAERT Président de l'Association des Groupes Lourds.

(collection: Anne BOGAERT)

 

DSCF6199

img043

(collection: André HAUTOT)

Une superbe photo souvenir de la stèle des Groupes Lourds prise en 1968 par André HAUTOT, un formidable travail accomplie depuis toutes ces années, pour ne pas oublier nos Anciens.

 

image

(collection: Caroline TODD)

DSCF6852

-------------------------------------

Elvington 11 Novembre 2012.

 

DSCF6208

Mr Paul BOGAERT, Président de l'A.A.A. des Groupes Lourds, Mr Ian REED, Directeur du Yorkshire Air Muséum, avec les représentants de l'Armée de l'Air Française, R.A.F., Royal Australian Air Force, Royal Canadian Air Force.

 

DSCF6869

De gaucheà droite:

John EDMONDS (Chairman YAM), Sandrine BAUCHET, Jill Sanderson, Squadron Leader Georges BEN "Bar" Australie, Squadron Leader Dereck REINHARDT, Squadron Leader RAF FYlingdales, Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS, Ian REED, Paul BOGAERT, Révérend Ian KITCHEN Curé d'Elvington, Ian BAILLEY Maire d'Elvington.

(collection: Anne BOGAERT)

 

 

DSCF6241

Lieutenant-Colonel Dominique CALLIGARIS, Officier de liaison de l'Armée de l'Air Française.

( Source: Ian RICHARDSON Communications Manager, Yorkshire Air Museum & Allied Air Forces Mémorial.)

 

DSCF6931

De gauche à droite:

John EDMONS, Paul BOGAERT, K. Hanstock 77 Squadron, 6 Group RAF Association Représentative, Major LEDREW Armée de l'Air Canadienne, Lieutenant-colonel Dominique CALLIGARIS, Dereck REINHARDT, Flt Lt Dave WQILLIAMS RAF Linton, Sqnd Ldr RAF Fylingdales.

DSCF6948

 

DSCF6961

Plaque du Mémorial des Groupes Lourds Français Guyenne et Tunisie, York Minster.

www.yorkshireairmuseum.org

Posté par DUCAPHIL à 16:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2012

Le Général Denis Mercier vice-président du Musée d'Elvington

f1

Général Denis Mercier chef de l'Armée de l'Air française à été nommé vice-président du Yorkshire Air Museum d'Elvington.

york_press

http://www.yorkpress.co.uk/news/10006464.French_air_force_head__takes_memorial_role/?ref=erec

Posté par DUCAPHIL à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2012

LA RECOMPENSE DU YORKSHIRE AIR MUSEUM

ELVINGTON

Le Yorkshire Air Museum a reçu hier soir une importante récompense pour la manifestation The Frenchin York.

 

ELVINGTON (2)

De gauche à droite:

L'équipe du Musée.

Sandrine BAUCHET, Ian RICHARDSON, Ian REED, Paula SCURFIELD, Catherine REED.

 

 

- Lors de la cérémonie de remise des récompenses du "Welcome to Yorkshire White Rose Awards" au stade de foot du club de Leeds, le Yorkshire Air Museum a reçu la première des 10 victoires remportées par des organisations du nord Yorkshire.

 

Memorial0200

 

- Le festival "The French In York" s'est déroulé en octobre l'an dernier pour commémorer et célébrer le 66e anniversaire du retour en France des 2500 aviateurs français, partis de leur base d'Elvington à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. L'évènement culminant du festival fut la cérémonie dans la cathédrale de York Minster, au cours de laquelle fut inaugurée une plaque dédiée à la mémoire des aviateurs français basés à Elvington, dont la moitié fut tuée au combat, en présence de 11 vétérans français, de diplomates, ministres, responsables politiques et chefs des armées de l'air, de France et d'Angleterre, mais aussi du monde entier.

 

Memorial1979

De gauche à droite:

Camille COQUOT, Raphaël MASSON, Jean CAILLET, Lucien MALLIA, André HAUTOT, Jean BILLAUD, Armand VERGNE, André GUEDEZ, Louis HERVELIN.

- Un défilé militaire suivit cette cérémonie, ainsi q'un défilé aérien de 17 avions français et britanniques comprenant le Rafale, le Typhoon et le Lancaster.

 

ELVINGTON (3)

- L'autre fait majeur du festival "The French In York" fut d'attirer un tourisme français dans la ville. Dans cette continuité, le Yorkshire Air Museum coordonna une série de 10 autres manifestations auxquelles ont été associées beaucoup d'entreprises et organisations de la ville de York, et avec un soutien dans tout le Royaume-Uni. Le conseil municipal de York a récemment renoué des liens avec Dijon, sa ville jumelle, à la suite de cet évènement.

- Le Directeur du musée, Ian REED, qui a reçu la récompense hier soir a déclarer: " Au centre de ce festival de manifestations, une importante commémoration a eu lieu pour un partenariat historique et un désir populaire de renforcer les liens avec notre voisin continental le plus proche".

- Cet évènement a provoqué un impact entre la France et Londres avec de récents films et publications, toujours réalisés en rapport avec la filière française. "The French In York 2" est en projet pour l'an prochain (Tourisme et Affaires) élaboré sur ces nouvelles bases.

- Cette année, le Yorkshire Air Museum, a dépassé la tendance nationale avec une augmentation de 18% du nombre de ses visiteurs, ceci dû à la publicité qui a entouré le festival "The French In York" et sa renommée grandissante comme lieu d'accueil prestigieux d'évènements d'entreprises.

- Le Yorkshire est la plus grande région de Grande-Bretagne, constitué de 4 départements, le Yorkshire du Nord, de l'Est, de l'Ouest et du Sud. 5,25 millions d'habitants vivent dans la région, où se situent les villes de Leeds, Sheffield, Hull, Bradford, Wakefield, Halifax, Huddersfield, Wakefield, Beverly et York.

www.yorkshireairmuseum.org 

 

BusinessHubEmail

More excellent coverage of the White Rose Awards last night on BBC Look North, which we secured, and features your business.

http://www.bbc.co.uk/iplayer/episode/b01n3ckq/Look_North_(Yorkshire)_02_10_2012/

Link will expire in around 6 houres.

 

Posté par DUCAPHIL à 20:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2012

ALLIED AIR FORCES MEMORIAL DAY

Dimanche 9 Septembre 2012

----------------------

Allied Air Forces

Mémorial Day

Yorkshire Air Museum

 Monsieur Paul BOGAERT et son épouse représentant l'Amicale des Anciens et Amis des Groupes Lourds. Des centaines de vétérans, représentants diplomatiques, personnalités civiles, et visiteurs venus de toute la Grande-Bretagne mais aussi d'Europe, se sont réunis au Yorkshire Air Museum, Elvington, York, le dimanche 9 septembre 2012 pour célébrer la journée bi-annuelle du Mémoriale des Forces Aériennes Alliées.

 

ELVINGTON P1040236 (1)

 

ELVINGTON YAM05 (2)

Le Dr John Sentamu, Archevêque de York a présidé la cérémonie aux tambours, entouré des bannières et drapeaux de la R.A.F., des associations militaires de France et du Commonwealt, en la présence du Chef de la Royal Air Force, Sir Stephen Dalton, vice-président du Musée et du Mémorial.

ELVINGTON YAM06 (3)

ELVINGTON YAM07 (4)

ELVINGTON YAM08 (5)

ELVINGTON YAm09 (6)

ELVINGTON YAM11 (7)

ELVINGTON YAM10 (8)

ELVINGTON DSC_8587 (9)

D'autres invités incluant le lieutenant Député de sa Majesté la Reine, l'Air Commodore Willian Gambol, le Rt Hon Lord maire de York, l'attaché britannique à la Défense pour la France, l'Air Commodore John Maas, ainsi que les attachés de l'air de la France, du Canada, et de l'Australie, et d'autres hauts représentants de la R.A.F. et militaires.

 

ELVINGTON YAM12 (10)

 

ELVINGTON YAM13 (11)

 

ELVINGTON YAM14 (12)

ELVINGTON YAM20 (13)

Cdt Olivier Renard, Mme Jan Leeming, présentatrice télé de la B.B.C. et vice-présidente du Mémorial des Forces Aériennes Alliées.

ELVINGTON P1020751_v2 (14)

De gauche à droite:

Cdt Olivier Renard (Souvenir Français à Londres), Mr Olivier Cadic (Conseiller élu à l'Assemblée des Français de l'Etranger), Colonel Nicolas Chambaz, Mr John Jammes (Résistance Françaises), Mr Bernard Masson (Président de l'Ordre National du Mérite Français).

Mr Olivier Renard, président du Souvenir Français (Londres), étaient également présents avec Mr Bernard Masson, président de l'Ordre National du Mérite Français, témoignant des liens historiques entre la France et Elvington qui fut la seule base des Groupes de bombardement Lourds Français en Grande-Bretagne pendant la 2ème guerre mondiale.

ELVINGTON YAM25 (15)

De gauche à droite:

Mr Ian Reed Directeur du Yorkshire Air Museum, Mme Jane Leeming vice-présidente du Yorkshire Air Museum,  l'Archevêque Bishop de York, Sir Stephen Dalton Chef de la Royal Air Force vice-président du Musée et du Mémorial, Député Lieutenant Air Commodore William Gambold (Représentant de la Reine - Yorkshire).

ELVINGTON YAM18 (16)

ELVINGTON YAM26 (17)

Au cours de cette manifestation eurent lieu des défilés et parades, ainsi que des démonstrations de vols à basse altitude du Spitfire de la R.A.F., du bombardier Lancaster et du bombardier Vulcan-V. D'autres avions historiques se déplacèrent sur le site, comme le chasseur SE5a de 1917, le DH Sea Devon de 1946, et l'avion de reconnaissance MR2 Nimrod.

(collection photos Mr Ian Reed Directeur du Yorkshire Air Museum)

www.yorkshireairmuseum.org

 

img115

http://www.archbishopofyork.org/gallery.php/133/allied-air-forces-memorial-day

http://www.kendrapr.co.uk/news/allied-air-forces-memorial-day-yorkshire-air-museum1

 

Posté par DUCAPHIL à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 mai 2012

En hommage à un as de l'aviation Yves MAHE

Hommage à un as

de l'aviation

Yves MAHE

ouverture_de_l_exposition

De gauche à droite:

Lord Mayor of York The Rt Honourable Councillor David HORTON, Sherrif's Lady Anne DELLER, Sheriff of York Councillor Alan DELLER, et Ian REED directeur du Y.A.M.

Du 1er au 5 mai 2012, le Yorkshire Air Museum organise une exposition intitulée "The French In Forces", à York (Royaume-Uni). Cette semaine est consacrée à Yves MAHE, pilote des Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL) et au tristement célèbre bombardement, The Bardeker Raids, qui a eu lieu le 29 avril 1942. Cette célébration intervient 70 ans après la défense de la ville par le pilote français.

A voir sur le lien suivant:

 

http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/semaine-the-french-in-york-en-hommage-a-un-as-de-l-aviation

Posté par DUCAPHIL à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2012

Monsieur Ian REED "Ambassadeur de York"

Jeudi 26 avril 2012

pour la cérémonie annuelle de "York Tourism Award"

Monsieur Ian REED

Directeur du Yorkshire Air Museum

&

Allied Air Forces Mémorial,

a été décerné

"Ambassadeur de York"

http://www.yorkshireairmuseum.org

img665

Ian REED, Catherine REED

Message a voir sur le lien suivant:

http://www.yorkpress.co.uk/news/business/news/9673726.Bishops_and_El_Piano_coutend_among_York_tourism_award_winners/

Posté par DUCAPHIL à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2012

DE LOURDS SOUVENIRS

"DE LOURDS SOUVENIRS"

722_DE_LOURDS_SOUVENIRS_0

Le 24.12.1944 - Objectif MULHEIM-ESSEN

Equipage du Lieutenant LEROY.

Pilote: Sgt/C BAILLON, Navigateur: Lt LEROY (Cdt d'avion) Bombardier: S/Lt GAUTHERET, Radio: Adjt GRANIER, Sgt/C DURAN, Mitrailleur-supérieur: Sgt André GUEDEZ, Mitrailleur-arrière: Sgt EVEN.

-------------------------------------------------------

Inauguration_Salle_Guyenne_et_Tunisie_29_06_2009

Monsieur André GUEDEZ

(collection: Geneviève MONNERIS)

Le film  "De Lourds Souvenirs" a reçu le prix du Meilleur Documentaire au Festival du Film de l'Impérial War Museum de Londres. C'est un jury professionnel qui lui a attribué ce prix. Au départ il y avait 40 films. Ils en ont retenu 27 pour la compétition.

Monsieur André GUEDEZ et toute sa famille, se réjouissent de cette récompense, Mme Geneviève MONNERIS a partagé avec son fils Thomas la réalisation de ce film, il y a déjà 5 ans !

L'histoire de cet équipage a beaucoup ému les Anglais et c'est un atout formidable pour mieux faire connaître nos aviateurs français.

Geneviève MONNERIS

------------------------------------

Journ_es_portes_ouvertes_au_CAEA_M_rignac_21_09_2008

André GUEDEZ, Geneviève MONNERIS, Thomas LESGOIRRES.

(collection: Geneviève MONNERIS)

Le CAEA de Mérignac, grâce à Gilles COUSTELLIE, que nous remercions infiniment, est le seul lieu de mémoire, en France, qui a organisé une projection publique de ce film, lors d'une journée portes-ouvertes sur la base de Mérignac, le 21 septembre 2008, il y a bientôt 4 ans! Et on peut toujours le visionner dans la "Salle Guyenne et Tunisie".

En Angleterre, le YAM d'Elvington le diffuse régulièrement dans sa salle de cinéma, en version sous-titrée. L'Imperial War Museum l'a diffusé 16 fois lors de son 11ème festival

www.yorkshireairmuseum.co.uk

Un petit passage du film sur Youtube:

http://www.youtube.com/playlist?list=PLEBBBF49A97297F8B&feature=view_all

Voici le lien des photos de la cérémonie du 21 mars:

http://www.flickr.com/photos/imperial-war-museum/sets/72157629306632556/

Les films récompensés:

http://www.iwm.org.uk/iwm-film-festival-winners

Posté par DUCAPHIL à 16:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 août 2011

MEMORIAL FRANCAIS - YORK MINSTER " 20 Octobre 2011 "

325

Le Halifax du musée d'Elvington

http://www.yorkshireairmuseum.org

TFIY_Logo


Hommage aux Groupes Lourds Francais, Tribute to the French Heavy Bomber

531

LETTRE_TICKET_YM

157

Jean CAILLET, ??, Jean BILLAUD, Armand VERGNE, Joël MASSON, Paule MASSON, Raphaël MASSON, Lucien MALLIA, Jean-Michel GRAVAUD, Camille COQUOT.

(collection: Geneviève MONNERIS)

PROGRAM

Les Français à York

17/23 Octobre 2011

Calendrier des manifestations

img001

Les Français à York

Du 17 au 23 Octobre 2011

Le programme

18/19 Octobre

(Mardi et Mercredi)

Exposition d'industries Française et Anglaise et conférence à Elvington.

Il y aura 150 industries et entreprises exposantes au YAMuseum.

 

19 Octobre

(Mercredi)

De Lourds Souvenirs

York St John Université - 9 h 30

Lord Mayors Walk, York.

Évènement en français pour les écoles et les collèges. Des vétérans français parlerons de leur vie pendant la guerre à York. Avec film.

Alliance Française / NYBEP.

Les Français retournent à Elvington - 12 h00.

Les vétérans retournent à leur ancienne base et retrouvent le Halifax Bomber. Présentation des avions et de films au cinéma du musée le Astra Digital Cinéma.

Cérémonie Arlistice au village d'Elvington - 14 h30.

Mémorial avec les enfants des écoles locales et les vétérans.

L'Armée de l'Air Française à York.

Museum Gardens, York - 18 h 30

York Philosophical Society, YAM, Université de Manchester, Ambassade de France.

Diffusion de l'unique film de guerre des français dans l'Armée de l'Air à York, incluant des scènes d'une réalité surprenante. Rencontre avec les vétérans.

Hôte: Dr Matthew Cobb & Prof. Philippe Lane.

 

20 Octobre

(Jeudi)

Inauguration du Mémorial Français au York Minster - 10 h 30. Ouvert aux visiteurs et au public.

Vol du Lancaster et d'autres avions au dessus du Minster. Marche avec les vétérans, les militaires de la R.A.F et les aviateurs français.

Festival of Flight 2011

York Minster - 13 h 00

Exposition de photos aériennes et documentaires.

Exposition d'anciennes voitures de la marque Citroën

St Sampson's Square, York.

Voitures de la 2nd guerre mondiale utilisées par la Gestapo et les aviateurs français pendant la guerre.

Diffusion du film "Flightpaths" à York

City Screen, York - 17 h 30

Première diffusion publique du film qui a été présenté aux awards à Londres cette année. Histoire vraie mais tragique d'une Yorkaise agent secrète et de son mari français, aviateur à Elvington.

 

18/23 Octobre

(Mardi  - Dimanche)

Hawker Hurricane, St Sampsons Square, York

Exposition de deux avions de chasse de la 2nd guerre mondiale et rencontre avec les aviateurs de la Royal Air Force.

Continental Market

City of York Council

Vous trouverez dans Parliament Street un marché avec variété de produits français, aux couleurs et aux saveurs du continent.

Pour plus d'informations, contacter:

Yorkshire Air Museum & Allied Air Forces Mémorial

tel: 01904608595

email: Sandrine.bauchet@aafmemorial.org

http://www.yorkshireairmuseum.org

------------------------------------------------------------------

L'histoire

Une célébration d'histoire et d'amitié

img002

Nos ancestrales dates communes remontent au delà de William le Conquérant. De plus un grand nombre de personnes ignorent que plus de 2000 jeunes français vécurent ici durant la Seconde Guerre Mondiale.

Ils se battèrent pour libérer l'Europe, même s'ils devaient bombarder leur propre pays. 1 sur 2 aviateurs mouraient. Pour beaucoup, d'entre eux, York fut leur dernière maison.

Cette année, a travers les mémorials et les évènements français, nous nous souviendrons et célébrerons ces jeunes hommes et l'histoire et l'amitié que ces deux pays partagent.

Une tradition qui se fêtera dans les années à venir grâce a votre aide.

Si vous ou votre entreprise souhaitez nous aider pour marquer cette occasion, pour cimenter cette unique connection entre York et la France, alors lisez ce document pour voir ce qu'il se passe et comment être impliqué.

-------------------------------------------------------------------------

Le Festival

La célébration aura lieu pendant la semaine du 17 Octobre 2011

img015

La célébration prendra place pendant la semaine du 17 au 23 octobre 2011.

Inauguration du mémorial des aviateurs de l'Air Force Française York Minster le tout premier mémorial français dans une cathédrale anglaise.

Nous attendons plus de 1500 visiteurs de toutes nationalitées, incluant des politiciens de France et d'Angleterre, des vétérans, des familles et amis de personnes ayant combattus à Elvington0

Les festivités durant la semaine incluent des défilées, des expositions, diffusion de film, lecture et un marché.

Ces évènements seront ouverts au public et aux visiteurs et nous vous assurons que la semaine française sera une mémorable et excitante occasion pour n'importe qui.

-----------------------------------------------------------------------

L'opportunité

Beaucoup de partenaire à York préparent cet évènement pour qu'il soit spécial et que nous nous en souvenions. Nous voulons vous encourager a vous investir.

Nous espérons que ce festival se reproduira chaque année et sera une façon de construire de près des liens entre notre ville et la France.

En marquant ces liens et en montrant que les français sont les bienvenus dans notre ville, nous pouvons attirer plus de visiteurs et plus d'entreprises.

The Yorkshire Air Museum fait de la publicité en France et proche du tunnel de la Manche de la mer du Nord et a déjà créé un marché de niche en France.

A travers "les français à York", ceci pourrait faire connaître la ville de York. Une fantastique opportunité que les autres villes aimeraient voir.

R.A.F, Allied Air Forces Mémorial, Armée de l'Air, City of York Council, Alliance Française (York), R.A.F.A, A.T.C, Hearstone, British Army, Taylor's of Harrogate (Betty's), Battle of Britain Mémorial Flight, York St. John University, Souvenir Français, Royal Air Force Régiment, York Minster, N.D.I, Association des amis des Groupes Lourds, French Embassy, Citroën Traction Club, City Screen York, Institut Français du Royaume Uni, Café Rouge, Elvington Parish Council, Yorkshire Philosophical Society, Manchester University, Portsmouth University, Visit York, Escape Line Memorial Society.......

 

img016

Ce que vous pouvez faire

img017

Si votre entreprise a des liens avec la France, nous aimerions devenir partenaire avec vous.

Il y a pleins de façons pour nous sponsoriser. Un espace pour notre bannière, nos posters, nos sacs et notre programme dans votre entreprise où votre vitrine.

Aussi, si vous pouvez faire une offre "française" ou prendre une initiative pendant la semaine du 17 au 23 octobre, alors laissez nous le savoir et nous l'ajouterons dans notre spéciale carte française de York.

Si vous avez des commentaires où suggestions pour "les Français à York" alors envoyer moi un émail:

www.yorkshireairmuseum.org

Sandrine.bauchet@aafmemorial.org

(traduction: Sandrine BAUCHET)

Memorial0200__1_

(collection: Ian REED)

york_press

http://www.yorkpress.co.uk/news/9287641.YorkshireAirMuseum__s_French_connection/?action=success&ref=erc

img079

img080

 http://www.yorkpress.co.uk/news/9306318.York_memorial__to_honour_French_comrades/?ref=eb&ref=erc

img117

19 Octobre 2011

img113

Le souffle de "l'ouragan"

Alex Roberts et Andy Dixon, près du chasseur de la seconde guerre mondiale "Hurricane" que l'on peut voir sur Sampson Square à York dans le cadre de la semaine "Les Français à York".

img111

Armand Vergne et Jean Caillet n'avaient que 20 ans quand ils sont venus à Elvington pour prendre part au combat contre l'Allemagne Nazi. Deux hommes parmi les 2500 français qui vécurent à York, combattirent aux côtés de la RAF et dont le courage a payé un lourd tribut: la moitié d'entre eux sont morts au combat, le plus souvent dans des missions au-dessus de l'Allemagne, Armand et Jean ont aujourd'hui largement dépassé les 80 ans et ils compte parmi les neufs vétérans, souvent accompagnés de membres de leurs familles, qui sont revenus à York dans le cadre de la semaine de commémoration de la présence et du rôle de ces aviateurs français au cours de la seconde guerre mondiale.

Interrogés dans le train spécial de la East Coast Line qui les amenait à York, les deux amis ont dit quecette période passée à York demeure dans leur mémoire comme l'une des plus importantes de leur vie. Jean précise : "C'est très émouvant de revenir à York. Cela représente un moment exceptionnel de nos vies et qui est gravé dans nos mémoires. Nous avions vingt ans. C'était une grande aventure".

img114

img115

Raphaël MASSON

img116

 (Flashback) : La photo qui montre comment "betty's" (nom du café : " Chez Betty" comptait dans les esprits des acteurs de la seconde guerre mondiale

--------------------------------

LES GROUPES LOURDS

SUR  "FRANCE 2"

dans l'émission de TELE MATIN

de William LEMERGIE

http://www.youtube.com/watch?v=lrCgaNoPk5w


Les_Groupes_Lourds_-_Télé_Matin_-_France_2_14.10.2011 

------------------------------------------------

UN SOUVENIR INOUBLIABLE

 

Les cérémonies qui resteront gravées 

à jamais dans nos mémoires

Il faut saluer le travail accomplie depuis plus d'un an par le Président Mr Paul BOGAERT et les responsables de l'Association, ainsi que Ian REED le Directeur du YAM et son équipe ainsi que Sandrine BAUCHET pour l'organisation de ces très belles cérémonies.

 

Le départ de la gare de St PANCRAS/YORK

047

Mr Raphaël MASSON, Mr Joël MASSON

050

Mr Paul BOGAERT le Président de l'Association.

056

068

Mlle Sandrine BAUCHET avec son grand sourire, Mme CREPIN.

069

Mme Yvonne FINAL en pleine conversation avec Mr André HAUTOT.

076

Mme Paule MASSON, Mr Raphaël MASSON, Mr Gilbert BOHN, Mme BOGAERT. 

077

Yvonne FINALE, Nicole ROUSSEAU PAYEN.

078

080

Mr et Mme CAILLET

081

Mr VERGNE et son fils.

082

Voici les deux plus jeunes engagés volontaires parmi les anciens des Groupes Lourds

André HAUTOT, Raphaël MASSON.

091

Mme CREPIN.

083

Mme Monique BAUER, Mme Nicole ROUSSEAU PAYEN.

086

Pendant le voyage de St PANCRAS à YORK les journalistes sont au travail

095

100

Mme Yvonne FINALE, Mme CALMEL.

------------------------------------------------------


YORK

Vidéo réalisée par Jean-Paul DELMAS le petit-fils du lieutenant Paul BENOIST chef de l'armurie

L'arrivée en gare de YORK

accueilli par la BBC.

 

103

108

109

Mr André HAUTOT, Raphaël MASSON, Mr Armand VERGNE, Mr Camille COQUOT, Mr Jean CAILLET.

114

116

117

119

Nos anciens sur le quai de la gare de York

124

128

Camille COQUOT, Ian REED, Jean CAILLET, Lord Maire et son épouse, Raphaël MASSON, André HAUTOT, Armand VERGNE.

141

IMG_9174

Alex Roberts, Andy Dixon.

(collection: Gilles COUSTELLIE)

143

147

150

De gauche à droite:

Raphaël MASSON, Ian REED, Jean CAILLET, Camille COQUOT, Armand VERGNE, Paul BOGAERT, André HAUTOT, Alex ROBERTS, Andy DIXON.

156

157

164

Hawker Hurricane MkI

DSCN0464

Hurricane_to_York_023

Déplacement du Hurricane par la YAM dans la nuit du 21 octobre 2011

(collection: Ian REED)

IMG_8004

Yohan ZERDOUN, Philippe DUCASTELLE.

Uue belle rencontre avec Yohan ZERDOUN le petit-fils d'Emile HAÏM MECHALY mitrailleur-supérieur dans l'équipage du Capitaine CALMEL.


Emile HAÏM MECHALY, Groupes Lourds Français 2_23 GUYENNE 346

----------------------------------------------------

La visite du salon de thé d'York,

 

"Le Betty's",

 

très fréquenté par les Français.

169

171

172

173

175

180

Thomas LESGOIRRES, Paul BOGAERT

184

186

187

199

200

204

205

 --------------------------------------------------

De Lourds Souvenirs

York St John University

Les vétérans français témoignent de leur vie pendant la guerre à York

020

022

DSC03113

DSC03114

DSC03116

DSC03118

DSC03119

DSC03120

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

img105

Traduction

Au cours de la semaine "Des Français àYork", l'Ecole Supérieure de Commerce St John, de York, a eu l'honneur d'être le théatre d'un des évènements au programme des activités organisées par le Musée de l'Air du Yorkshire à l'occasion de l'inauguration, à la Cathédrale de York, d'un mémorial commémorant la présence des escadrilles françaises basées à Elvington pendant la seconde guerre mondiale.

Le public comprenait des familles et des amis de ces vétérans français, des membres de l'Alliance Française de, York, des enfants d'une école, ainsi que des étudiants et des enseignants de St John.

La séance s'est ouverte par la projection du film De Lourds Souvenirs qui rassemble les témoignages de certains des aviateurs français, qui évoquent leurs vies, leurs amours et les moments dramatique de leur existence passée à York.

S'ensuivit une séquence de questions-réponses au cours de laquelle les vétérans ont eux-mêmes livré des anecdotes, raconté comment ils étaient arrivés là et évoqué certains épisodes de leurs combats.

On a pu apprendre que la plupart d'entre eux venaient d'Afrique du Nord, et non de la métropole. L'un d'eux a expliqué comment, en Tunisie, à 16 ans, il s'était engagé afin d'échapper aux recherches de la Gestapo après avoir aidé ses professeurs à transmettre des messages de la Résistance dans des paquets de beurre.

D'autres ont dit avoir pris au piège des lapins ou des oiseaux près de la base afin de compléter leurs rations, non sans avoir précisé qu'ils étaient mieux nourris à Elvington que chez eux. Beau compliment, venant de français !

Tous les vétérans ont eu à coeur d'exprimer leur gratitude à l'égard de la population de York, pour la chaleur de l'accueil et de l'hospitalité lors de leurs permissions. Ils évoquent avec une joie particulière les soirées dansantes aux De Grey Rooms, les pubs de York, les petites amies qu'ils ont rencontrées et parfois épousées.

Un vétéran a lancé un appel pour retrouver certains des 200 jouets fabriqués par les aviateurs français durant la guerre, et offerts, témoignages de leur gratitude, au Maire de York pour qu'ils soient distribués aux enfants malades. A sa connaissance, il ne reste aucun de ces jouets, mais il nous demande de répercuter son appel au cas où l'on en trouverait encore dans certaines familles.

Le public a apprécié cette séance; des activités doivent prolonger l'évènement dans l'école qui avait délégué ses élèves et au sein de St John.

(Traduction: Gilbert BOHN)

 

 2 vidéos sur la cérémonie du York Minster

http://www.youtube.com/watch?v=oL_9loTofIg

http://www.youtube.com/watch?v=YGb6zlTHaB0

------------------------------------------

img125

img126

Leçon d'histoire: pour les vétérans français, les souvenirs du passé revivent

http://www.thepress.co.uk

French veterans who flew Halifax bombers from RAF Elvington during

the war returned yesterday for an emotional visit. STEPHEN LEWIS

joined them

-------------------------------------

Le retour à Elvington de vétérans français qui ont volé sur des Halifax pendant la guerre. Stephen Lewis les a accompagnés dans ce moment d'émotion.

img120

img121

Des souvenirs de haut vol.

Lucien Mallia s'est retrouvé dans la tourelle arrière du bombardier Halifax qui a été reconstitué à Elvington, et alors les souvenirs ont resurgi. Il y a plus de 65 ans, par une nuit très sombre, il se trouvait à l'intérieur d'une de ces tourelles, entant que mitrailleur arrière lors d'une mission sur l'Allemagne: son Halifax fut pourchassé par deux chasseurs allemands. L'attaque survint alors que l'équipage était sur le point d'atteindre la base d'Elvington. "C'était le 4 mars 1945" nous dit Lucien Mallia lentement, mais dans un anglais précis. "Vers deux heures du matin. Les deux chasseurs allemands sont passés à l'attaque. J'ai vu le premier des deux. Et j'ai vu aussi que notre moteur droit était en feu". Le pilote de l'avion de Lucien est parvenu a atterrir en catastrophe. Isolé dans sa tourelle à l'arrière de l'avion, Lucien aurait pu être coincé et y bruler vivant. C'était arrivé à d'autres mitrailleurs arrière, il en avait été le témoin et avait médité sur les erreurs à ne pas commettre; il réussit à faire pivoter sa mitrailleuse afin de pouvoir ouvrir l'issue de secours au moment voulu. "S'il n'avait pas fait ça, mon père ne serait pas né, et moi, je ne serais pas ici" dit sa petite-fille Virginie qui l'accompagnait, lui et d'autres vétérans français dans cette émouvante visite à Elvington, à ce qui avait été leur base pendant la guerre. Lucien, qui a aujourd'hui 88 ans, a souffert de brulures, d'une méchante blessure à la tête, et la cicatrice est encore visible. Mais il a survécu et est maintenant à même de raconter.

Et quelle histoire ! Les deux dernières années de la guerre, deux groupes de bombardement français, les groupes Guyenne et Tunisie (346et347) étaient basés à Elvington; ces hommes étaient connus pour leur capacité et leur courage, mais ces raids au-dessus de l'Allemagne étaient des missions très périlleuses. La moitié des membres de ces équipages français devaient y laisser leur vie.

Lucien se sentait solitaire dans sa tourelle, séparé du reste de l'équipage par toutes la longueur du fuselage de l'avion: "J'étais loin des autres. Mais il fallait que je reste là. C'était mon boulot". Louis Hervelin, 89 ansn un autre de ces vétérans de retour à Elvington, était le radio d'un de ces Halifax; alors qu'il effectuait ces missions de bombardement, il ignorait que sa jeune épouse Berthe, alors agée de 21 ans, était prisonnière de la Gestapo; il ne l'a su qu'une fois la guerre terminée; heureusement, les Nazis ne savaient pas que le mari de Berthe était un de ces aviateurs français: "Oh, non ! Personne ne savait où je me trouvais ! Pas même mes parents !"

Quand on n'était pas en mission, on pouvait s'offrir une sortie à York. Et parfois, une rencontre amoureuse. Lucien revoit la silhouette de cette jeune femme qui avait attiré son attention lors d'une soirée dansante à York. Elle était de Fulford et s'appelait Audrey May Bellamy: J'étais allé danser et j'ai vu cette jolie fille", nous dit-il. Ensuite, ils ont toujours dansé ensemble; elle ne parlait pas un mot de français, et lui seulement "un peu" d'anglais. Mais leur histoire a trouvé son épanouissement. Il allait la voir à vélo à Fulford, et finalement, elle est devenue sa femme, la grand-mère de Virginie. Les liens familiaux les ont souvent ramenés à York. Mais pour rien au monde, Lucien n'aurait manqué l'évènement de cette semaine.

A la suite de la visite au Musée, les vétérans français et leurs familles ont assisté à une cérémonie du souvenir devant le mémorial français du village d'Elvington cérémonie à laquelle s'étaient joints les enfants de l'école primaire locale. Le lendemain, ce sera, à 11h, dans la cathédrale de York, la céramonie d'inauguration de la stèle dédiée aux aviateurs français qui ont servi à Elvington pendant la guerre, parmi lesquels nombre d'entre eux ont péri; cela sera suivi d'un défilé terrestre puis aérien.

Lucien a été hospitalisé la semaine dernière pour des problèmes cardiaques. Mais il n'était pas question qu'il manque ces célébrations. Ses ennuis de santé lui ont fait perdre sept kilos. "Mais j'ai dit aux médecins de l'hôpital: il faut que j'aille à York! :"

(Traduction: Gilbert BOHN)

img123

img124

http://www.thepress.co.uk

 

ELVINGTON

Les vétérans retournent dans leur ancienne base

et retrouvent le

"Halifax Bomber"

253

256

Mme Catherine DUPAS UMBRECHT, Michel UMBRECHT.

265

271

De gauche à droite

Armand VERGNE, André HAUTOT, Jean BILLAUD, Jean CAILLET, Camille COQUOT, Raphaël MASSON, Lucien MALLIA, André GUEDEZ, Louis HERVELIN.

276

280

284

Jean BILLAUD

285

288

289

290

Jean CAILLET

294

Lucien MALLIA

296

André GUEDEZ, Michel UMBRECHT.

298

Les deux cinéastes de l'Association

Nicole ALLAIN, Jean-Paul CHURET.

304

Camille COQUOT

306

309

Camille COQUOT, Jean BILLAUD, Lucien MALLIA, Jean CAILLET, Louis HERVELIN.

310

311

313

315

324

325

326

Sur cette photo je retrouve mon père, le plus grand dans le groupe des 4 en bas sur la gauche, Pierre LOBELLE.

Mécanicien: Sgt PICOT, Mitrailleur-supérieur: Sgt BERGES, Mitrailleur-arrière: Sgt LOBELLE, Bombardier: Sgt/C BRUN.

333

334

335

---------------------------------------------------------------

Cérémonie du Souvenir

au village d'Elvington

------------------

Voici le lien de deux petites vidéos

filmées et réalisées par

Thomas LESGOIRRES


Hommage Elvington

http://vimeo.com/31017971

 

Cérémonie avec les enfants des écoles locales et les vétérans.

P1030003

(collection: Yvonne FINALE)

336

337

341

342

345

Mr Paul BOGAERT Président de l'AAA des Groupes Lourds, Rev. Taff MORGAN.

347

Discours du Président Mr Paul BOGAERT

348

Porte drapeau Canadien

350

DSCN0211

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

349

352

DSCN0219

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

354

358

Mr André GUEDEZ, Mr Jean CAILLET, Mr Camille COQUOT.

DSCN0224

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

361

363

Voici un lien sur la cérémonie à la Stèle d'Elvington

http://bfbs.com/news/england/remembrance-service-bomber-commands-french-servicemen-52669.html

366

Mr Lucien MALLIA, Mr Raphaël MASSON, Mr Jean BILLAUD.

DSCN0229

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

372

Mr André HAUTOT, Mr Louis HERVELIN, Mr Armand VERGNE.

374

376

378

379

 

381

Mr Paul BOGAERT, Mlle Sandrine BAUCHET, Mme Zuzanne CALMEL

383

390


Les anciens à Elvington

391

394

396

410

De gauche à droite:

Mr Jean BILLAUD, Armand VERGNE, André GUEDEZ, Louis HERVELIN, Raphaël MASSON, Jean CAILLET, Camille COQUOT, André HAUTOT, Lucien MALLIA.

P1080878

415

418

424

DSCN0252

DSCN0257

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

-----------------------------------------------------------

L'Armée de l'Air Française à York

Museum Gardens, York

York Philosophical Society, YAM, Université de Mancester,

Ambassade de France.

Diffusion de l'unique film de guerre (1945) montrant des aviateurs français d'Elvington avec d'extraordinaires séquences d'opérations aériennes.

Rencontre des vétérans.

Présentation: Dr Matthew Cobb & Prof. Philippe Lane.

DSCN0272

DSCN0264

RaphAël MASSON, Camille COQUOT, André GUEDEZ.

DSCN0281

DSCN0282

6

Geneviève MONNERIS, André GUEDEZ.

DSCN0287

(collection: Jean Michel GRAVAUD)

100

French_in_York_063

French_in_York_062

(collection: Ian REED)

------------------------------------------------------------------

YORKSHIRE POST

21 Octobre 2011

http://www.yorkshirepost.co.uk

img145

Amis et camarades de combat: York rend hommage au courage des aviateurs français.

img146

img149

img150

Devant la cathédrale de York, témoins du vol des avions: à gauche, Sir Stephen Dalton, Chef d'Etat-Major de la RAF, le Général J.P Paloméros, Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air et Lord Crathorne, Lord Lieutenant du North Yorkshire, représentant de la Reine. A droite, les vétérans français.

img147

img148

Alors que York célèbre le souvenir de l'héroïsme des aviateurs français, Sir Stephen Dalton, Chef d'Etat-Major de la Royal Air Force évoque avec Sarah Freeman l'avenir des forces armées britanniques.

La cérémonie d'hier, avec cette stèle dédiée aux aviateurs français dans la cathédrale de York, est un instant de mémoire. Les Groupes 346 et 347, Guyenne et Tunisie furent, de Juin 1944 à Octobre 1945, basés à Elvington qui abrite maintenant le Musée de l'Air du Yorkshire. Au cours de ces combats qui durèrent huit mois, les groupes français ont perdu 41 avions et 216 hommes; pour Sir Stephen, cette stèle, la première de la sorte dans une cathédrale anglaise, doit favoriser le souvenir d'hommes comme André Guédez: la veille de Noël 1944, il s'apprêtait à retrouver la petite amie qu'il avait à York; la guerre était loin  d'être terminée, mais cet aviateur français comptait sur ses quelques heures hors de la base; cependant ce jour-là, André n'a pas pu aller à York. A l'annonce d'une puissante contre-offensive d'Hitler dans les Ardennes, toutes les permissions furent annulées et André est monté dans son avion avec ses six camarades. Cette nuit-là, à 6000m d'altitude, et par une température descendue à -50°, leur appareil fut touché par le feu ennemi. André sauta de l'avion tout en ayant perdu conscience: il ne sait toujours pas comment il a pu survivre, mais d'autres non pas cette chance; le pilote et le navigateur ont péri dans l'avion et trois camarades d'André furent abattus pendant leur descente en parachute.

Ces jeunes gens qui ont vu mourir un si grand nombre

de camarades et d'amis.

Les groupes Guyenne et Tunisie (346et347) furent, au cours de la seconde guerre mondiale, les seuls groupes de bombardiers lourds français; ils furent pendant presque dix-huit mois, entre 1944 et 1945, basés à Elvington, près de York, lieu qui est depuis lors décrit comme le foyer spirituel des forces aériennes françaises d'aujourd'hui. Leur dernière mission remonte au 25 avril 1945; à cette date ils avaient effectué jusqu'à 2834 sorties, lâchés 8621 bombes et transporté environ 37000 litres de carburant vers Bruxelles. Ils ont pris part à la Bataille de la Ruhr, puis à celle de Berlin, mais le prix à payer fut lourd; lorsque survint la fin des hostilités, ils déplorèrent la perte de 50% de leurs jeunes équipages.

La stèle qui leur est maintenant dédiée, aux morts comme aux survivants, dans la cathédrale est  l'oeuvre d'un artisan de York, Matthew Hodgkinson. La cérémonie du jeudi 20 octobre a été l'aboutissement de deux années d'eefforts du responsable du Mémorial des Forces Aériennes Alliées et du Musée de l'Air du Yorkshire à Elvington, Ian Reed, et du Doyen de la cathédrale Keith Jones.

"Nous avons toujours eu" nous dit Ian Reed, " de très bons contacts avec nos collègues français, mais il m'a semblé qu'il était temps qu'il y ait une reconnaissance officielle des services rendus. Ces jeunes gens avaient vu mourir tant de leurs camarades et amis, mais pourtant ils continuaient de risquer leurs vies. Leur courage mérite reconnaissance".

(Traduction: Gilbert BOHN)


French servicemen killed in World War Two remembered - British Forces News

Inauguration du

"French Air Forces Mémorial"

dans la Cathédrale de York

 

A voir sur le site

de l'Armée de l'Air

http://www.defense.gouv.fr/air

 

DSCN0290

DSCN0292

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

 

440

Jean-Paul DELMAS, Louis HERVELIN, Armand VERGNE

DSCN0293

DSCN0298

 

446

Jean BILLAUD, Armand VERGNE, André HAUTOT, Louis HERVELIN, Raphaël MASSON, André GUEDEZ, Camille COQUOT, Jean CAILLET.

453

454

456

460

120

 

428

DSCN0314

DSCN0320

463

126

(collection: Geneviève MONNERIS)

DSCN0323

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

312659_10150362798134464_501759463_7795289_1765257720_n

(collection: Yohan ZERDOUN)

130

Un vétéran Anglais Des REED (6th Airborne Division (planeur) 1939/1946) le papa de Ian REED le Directeur du YAM, Louis HERVELIN (2/23 Guyenne radio dans l'équipage du Capitaine PLAGNARD)

131

Armand VERGNE, Raphaël MASSON, Jean BILLAUD.

P1030015

Yohan ZERDOUN, Madame ALIX, Philippe DUCASTELLE.

IMG_8529

IMG_8519

IMG_8514

IMG_8607

Les vétérans de la R.A.F.A

(collection: Yohan ZERDOUN)

P1080907

IMG_2009

Ian REED, Her Majesty's Lord Lieutenant Lord Crathome, Bernard EMIE Ambassadeur de France en Angleterre,

466

"Turning of the page"

Le livre du souvenir des 55000 morts du Bomber Command.

DSCN0324

467

Ma première rencontre avec Yohan ZERDOUN.

482

Memorial9894

(collection: Ian REED)

IMG_8363

(collection: Yohan ZERDOUN)

139

De gauche à droite:

Camille COQUOT, Raphaël MASSON, Jean CAILLET, Lucien MALLIA, André HAUTOT, Jean BILLAUD, Armand VERGNE, André GUEDEZ, Louis HERVELIN.

IMG_8348

Memorial1979

DSCN0328

Memorial2077

(collection:Ian REED)

york

Bernard EMIE Ambassadeur de France en Angleterre, Her Majesty's Lord Lieutenant Lord Crathome, le doyen de la cathédrale Keith Jones.

(collection: Ian REED)

IMG_2114

IMG_2130

DSCN0333

RAF Central Band, fanfare de la RAF

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

Memorial9936

La bénédiction de la plaque.

Ian REED, le doyen de la cathédrale Keith Jones.

(collection: Ian REED)

IMG_8345

sans_titre

IMG_8498

DSCN0347

DSCN0354

DSCN0357

DSCN0446

On aperçoit sur le livre du souvenir des 55000 morts du Bomber Command le Nom de BOURREAU Guy l'oncle de Jean-Michel GRAVAUD.

(collection: Jean-Michel GRAVAUD)

529

Memorial0007

(collection: Ian REED)

533

DSCN0451

----------------------------------------------------


Mémorial à la mémoire des Groupes Lourds français inauguré à York, UK - York Press

Défilé aérien avec le Lancaster

au-dessus de la cathédrale.

Défilé de la RAF Central Band, fanfare de la RAF

RAFA, vétérans et ATC.

 537

539

540

541

Un des groupes de Français venus assister aux cérémonies.

IMG_2202

Mr Bernard EMIE Ambassadeur de France en Angleterre, Mr Gerald Howarth Ministre de la Défense Anglaise.

550

P1080923

 

552

P1080919

553

Les représentants politiques de Grande-Bretagne, de France et des pays alliés, et les vétérans français et anglais.

DSCN0369

DSCN0371

P1080927

 

DSCN0372

P1080928

P1080921

High Sheriff, Sheriff et son épouse. 

(collection: Catherine PROST)

P1080940

556

561

P1080920

Her Majesty's Lord Lieutenant Lord Crathome - Air Chief Marshall Sir Stephen Dalton, The Lord Mayor of York.

(collection: Catherine PROST)

P1080942

Colonel ??, Général PALOMEROS, Colonel ??, Général FOUILLAND

(collection: Catherine PROST)

563

Le drapeau Français a déjà flotté au-dessus de la ville de York. C'était au début du mois de mai 1942, en l'honneur d'Yves Mahé, jeune pilote F.A.F.L. du 253 Squadron de la R.A.F., pour avoir abattu deux avions ennemis, dans la nuit du 29 au 30 avril 1942, au-dessus de la ville. Il a été citoyen d'Honneur de la ville.

(source: René LAMOUROUX)

564


RAF honours French WWII bombers / La RAF honore les Groupes Lourds français - BBC

309868_10150362945474464_501759463_7795918_92294624_n

Rafale, (F) Typhoon, (UK)

(collection: Yohan ZERDOUN)

565

566

567

568

Tucano (UK) de la RAF Linton on Ouse.

569

308850_10150430385154136_222271524135_10453993_320499373_n

314413_10150430385049136_222271524135_10453992_849647413_n

318632_10150429287879136_222271524135_10448708_21474746_n

IMG_8597

(collection: Yohan ZERDOUN)

293457_10150429199514136_222271524135_10448291_1247269469_n

313855_10150429288134136_222271524135_10448711_450134231_n

 

296441_10150429199269136_222271524135_10448289_79624277_n

(collection: Ian REED)

P1080925

570

571

DSCN0378

572

IMG_8596

IMG_8572

(collection: Yohan ZERDOUN)

574

575

DSCN0379

577

578

579

DSCN0380

580

Xingu de l'école de pilotage de l'école de l'aviation de transport 00.319 à Avord.

DSCN0382

581

582

583

584

585

587

589

RAF Central Band, fanfare de la RAF

590

L'Avro Lancaster au-dessus de la cathédrale de York

591

Memorial0145

Royal Air Force Air Chief Marshall Sir Stephen Dalton, Général Jean-Paul Paloméros Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air.

(collection: Ian REED) 

317417_10150429199069136_222271524135_10448288_2124238763_n

(collection: Ian REED)

592

img110

Le bruit des moteurs "formidable"

593

 

594

595

596

Memorial0129

(collection: Ian REED)

597

598

601

602

603

Deuxième passage du Lancaster

DSCN0386

DSCN0387

604


Vidéo l'AVRO Lancaster

DSCN0393

DSCN0395

DSCN0396

DSCN0397

Raphaël MASSON, Lucien MALLIA, Jean CAILLET, Paul BOGAERT, Général PALOMEROS.

DSCN0398

Général FOUILLAND, Raphaël MASSON

DSCN0399

??, Ian REED.

DSCN0401

DSCN0406

Jean-Michel GRAVAUD, Ian REED, Jean CAILLET, Camille COQUOT.

606

609

RAF Tucano avec la BBC qui filme le défilé militaire.

610

611

612

613

Mr et Mme Brian et Roz HULME, Philippe DUCASTELLE.

Brian et Roz HULME des amis anglais que j'ai rencontré en vacances dans mon village, qui sont venus me rendre visite à York, le papa de Roz était pilote de Lancaster dans le BOMBER COMMAND.

20

Monsieur Mick Popka  le chauffeur de la Traction 7C Cabriolet

(collection: Ian REED)

615

616

617

619

DSCN0431

DSCN0432

623

624

627

631

De gauche à droite:

Colonel Louis HERVELIN, Jean BILLAUD, Général PALOMEROS, Mr Bernard EMIE Ambasseur de France en Angleterre, Général FOUILLAND.

Le général PALOMEROS et le général FOUILLAND ont très gentiment accepté la photo souvenir avec nos anciens.

638

642

645

Brian GAUNT, Jean BILLAUD, Louis HERVELIN, Ian REED, Général PALOMEROS, Mr Bernard EMIE Ambassadeur de France en Angleterre, Général FOUILLAND.

img174

http://www.ambafrance-uk.org/M-Emie-en-visite-a-York

656

657

658

663

664

Yohan ZERDOUN, Général Jean-Paul PALOMEROS.

IMG_2278

Mr Jean CAILLET mécanicien au sol 1/25 Tunisie, Mr Bernard EMIE Ambassadeur de France en Angleterre.

666

667

668

-------------------------------------------

670

Yvonne FINALE, Nicole ROUSSEAU-PAYEN, Monique BAUER.

671

672

673

674

675

676

678

679

680

681

683

688

 ---------------------------------------------------------

Le retour en France avec des souvenirs plein la tête

699

700

701

702

703

704

709

712

716

P1030083

La petite Sandrine a beaucoup de chagrin lors de notre départ

718

La dernière photo souvenir prise par Mr CAILLET.

--------------------------------------------

L'UNION

CHAMPAGNE ARDENNE PICARDIE

L'ARDENNAIS

img169

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/histoire-armee-de-lair-york-honore-les-groupes-lourds

 -----------------------------------------------

Célébration de l'amitié

franco-anglaise

img175

http://www.voyage.youvox.fr/Celebration-de-l-amitié-franco,7030.html 

------------------------------------------------------

fp_web_01

www.frequenceprotestante.com

Programme du 14/11/2011

12.00 Flash info

Claude Boulanger avec Jean CAILLET, mécanicien sur bombardier lourd Halifax, une représentante de l'association "Groupes Lourds", et Ian REED, Directeur du Musée de l'Air d'York (www.yorkshireairmuseum.co.uk) et Catherine PARISOT, envoyé spéciale de Fréquence Protestante à York

12.05 Midi-Magazine

Pilotes et mécanos des escadrilles franco-anglaise d'York il y a 70 ans

http://www.frequenceprotestante.com/index.php?id=47&user_radio_pi1[program]=28973

-------------------------------------------------------

img184

www.air-touteunearmee.fr

img185

img187

 img188

img189

magazine@air-actualites.com

--------------------------------------------------------------

img194

img195

img196

Une petite erreur, les Groupes Lourds opéraient sur HALIFAX.

img349

img350

www.rafatrad.co.uk

P1000287bis

Le Fana de L'Aviation  N° 505 Décembre 2011

______________________________

JAN BLOG

blog_wing_walk

Jan LEEMING

http://www.jan-leeming.com/blog/477-york-minster-memorial-to-the-groupes-lourds-french-bomber-squadrons-in-ww2

Posté par DUCAPHIL à 21:16 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2010

DEPARTS ET RETOURS PAR LE SOUS-LIEUTENANT PLUNKETT

DEPARTS ET RETOUR

Impressions recueillies par section Officer PLUNKETT

l'unique femme-officier vivant sur

la station S/O PLUNKETT

est française et vint volontairement

en Angleterre en décembre 1941

img676

Sous-lieutenant PLUNKETT, officier adjoint de renseignement - Notre seule "fille de l'air"

---------------------------------------

Il fait froid, le vent souffle toujours sur cette vallée du Yorkshire où deux squadrons de bombardiers lourds français sont basés sur une station de la Royal Air Force, unique camp commandé par un officier étranger, et cet officier est un colonel français.

Je viens de les voir partir encore une fois. Du haut de la tour vigie je leur fait signe de la main, cela veut dire (mais ils ne le savent pas)" bonne chance hommes de ma France, guerriers exilés, je suis fière de vous que le bon dieu vous ramène sains et saufs jusqu'au bout". Le bombardier, le mitrailleur supérieur et le mitrailleur arrière me disent "au revoir" de la main - les autres, le pilote, le mécanicien, le radio et le navigateur sont invisibles pour moi. Il est 9 heures du soir et déjà presque nuit. Je sais que la mission de ce soir a pour but un objectif éloigné et qu'elle sera dure pour avoir tout le long du jour entendu et répété les instructions pour le bombardement. J'imagine la route dans les nuages, la traversée de la côte anglaise, le survol au-dessus de la mer, long et interminable, puis l'entrée en pays ennemi, tout le temps l'être entier en éveil. La mission est en marche depuis le matin, à 6 heures du soir eut lieu le dernier "briefing" trente tables alignées autour desquelles chaque équipage se trouvait rassemblé. Je les connais tous : ce pilote carré, solide, au regard moqueur, qui semble infatigable, a toujours le mot drôle et juste, cet autre très grand, très mince, le parfait gentilhomme même aux moments les plus difficiles (il sacrifia sa vie pour sauver son équipage un soir clair de printemps). Puis cet autre qui pilote un avion depuis vingt ans les cheveux gris en brosse, les traits énergiques, il semble vouloir conquérir le monde et là-bas cet autre qui paraît si jeune, et plus loin le guerrier à l'oeil bleu perçant qui parfois devient noir.

img677

Avant la mission, les équipages sont attentifs au "briefing" et les visages sont tendus

Avant de partir ils sont toujours gais, toujours pleins d'entrain et me taquinent gentiment quand je passe le long des tables pour voir si tout est en ordre, et quoique je souris et leur recommande de bien vider leurs poches, de ne pas oublier ceci ou cela, une angoisse terrible m'étreint toujours le coeur car depuis quatre années que je sers dans les forces aériennes de la Royal Air Force, j'ai assisté ainsi à des centaines de départs et je sais que tôt ou tard il y en a qui ne reviendrons pas ; on ne sait jamais lequel de ces équipages fera le sacrifice suprême ce soir-là ; et il faut demeurer imperturbable, il faut être calme, tranquille, sourire, travailler et leur donner confiance.

Quand le "briefing" est terminé, ils sortent tous rapidement. Ils vont prendre leur repas et partir aux avions. Chaque équipage a son geste ou son mot spécial, celui dont le Commandant d'avion me fait toujours le geste de "bonne chance" pouce en l'air, et je lui réponds de même, puis celui qui grogne toujours à cause du mauvais temps, ce grand bombardier qui aimerait aller lâcher ses bombes sur Berlin, et l'autre toujours aimable, le bombardier jeune aux cheveux gris, puis le poète aux yeux rêveurs qui part et oublie ses rêveries pour faire de la navigation.

img681

Le tri des papiers personnel à mettre dans les sacs: l'un blanc (à conserver) l'autre rouge (à détruire)

Le dernier avion vient de décoller, ils sont passés de toute leur gloire en un magnifique cortège et pris le ciel un à la minute. Chacun fait un grand cercle là-bas vers l'ouest, puis revient vers l'est et à l'heure données tous prennent le cap Sud-Est et les heures passeront... longues... interminables.

Il fut un temps où je pouvais aller dormir pendant l'attente, mais je me suis rendu compte que pour pouvoir tenir il faut dormir et le temps passe plus vite si l'on dort, mais en général à l'heure "H" (heure de bombardement) je me retrouve regardant la pendule et disant "ils arrivent... ils passent... ils sont passés..." Il faut donc mettre le réveil pour 3 h 30 car le premier doit être sur la base à 4 heures.

img682

4 heures moins 4. Le Commandant est déjà là - il arrive le premier quoiqu'il fasse marcher sa bicyclette avec une seule jambe. Chez nous à l'intelligence tout est activé. Dans le couloir qui conduit à la grande salle sont alignés les grands sacs en toile contenant les portefeuilles, lettres, effets personnels. Le Révérend Père Meurisse arrive sur sa petite moto et prépare le verre de rhum destiné à chacun, la camionnette avec le bidon de thé et les gâteaux arrive du mess. Dans la grande salle les tables ont été enlevées du centre et sont à présent installées le long du mur pour chaque officier spécialiste. Il fait froid dans la salle, le poêle tout au bout n'a jamais pu dégager assez de chaleur pour chauffer à plus de deux mètres de distance. Les cigarettes aussi sont prêtes (petits geste qu'ils aiment au moment de l'interrogatoire).

4 heures. Le ronronnement connu se fait entendre juste à l'heure. Le téléphone commence à tinter. "F" pour Freddie est au-dessus de la base. Sur le tableau nous commençons à marquer les lettres et les heures. Dehors dans le hall. Il y a aussi un tableau et à mesure que les équipages arrivent ils doivent inscrire la lettre  de leur avion et à côté le nom du Commandant d'avion et ainsi dans cet ordre ils sont appelés dans la salle d'interrogation. Nous savons qu'ils sont extrêmement fatigués, mais il faut que les rapports soient préparés à peine les équipages rentrés.

Les avions continuent à se poser. Nous sortons sur le pas de la porte pour voir toutes ces étoiles rouges, vertes, qui tournent au-dessus de nos têtes. La nuit n'est pas trop claire . Les projecteurs allongent leurs reflets immenses et indiquent la route à suivre. Nous rentrons . Le téléphone continue à tinter. Le temps passe... puis des pas lourds (les bottes de vol les rendent ainsi)  et précipités se font entendre. Les premiers arrivent. Le mitrailleur arrière prend la craie et inscrit le nom de son commandant d'avion puis se dirige vers la petite cuisine où le Padre distribue le rhum. Bientôt il y a foule dans le vestibule et le couloir, il y a partout des parachutes, des harnais, des casques, des bouteilles thermos - tout le monde parle... puis s'arrête un instant quand le Colonel et l'Air Commodore de la Base arrivent. Ils prennent amicalement le Commandant du "C" Charlie par le bras et parlent du résultat obtenu. Le bombardement a été bien réussi et d'avoir pris part à cette bataille du monde les comble de joie.

Il y a grand bruit, l'oxygène grise un peu tout le monde et la fatigue est pour l'instant oubliée. Puis l'inévitable question: "Est-ce que tout le monde est rentré?" ils attendent tard généralement pour le demander car il faut donner le temps aux trente avions de rentrer. Ils voient sur le tableau les noms inscrits.

C'est mon tour d'interroger. Je crie à tue-tête pour me faire entendre au-dessus du brouhaha général "J" JIG. "Ici". Nous sommes tous ici répondent-ils. Le pilote est un vétérans, toujours frais et dispos et en allant vers la table il me demande à l'oreille: "Est-ce qu'il y a du nouveau pour demain?" et je crois  répondre: "Vraiment je n'en sais rien encore, allez vous reposer". Ils sont là les sept. Les sept qui forment ces équipages de bombardier lourds de nuit (les Hiboux) qui ont tellement aidé à toutes les batailles (50.000 de tués dans le Bomber Command sur un total de 110.000).

Un à un ils donnent leurs impressions - et je note les heures, les caps, les altitudes, les bombes larguées, la température, le temps au-dessus de l'objectif, etc., etc... A la même heure dans d'autres camps, par toute l'Angleterre, d'autres officiers dans des salles similaires prennent les mêmes notes et d'ici quelques heures l'Etat-Major (Bomber Command) aura reçu en forme précise le résultat de l'attaque.

img683

Au debriefing avec Ginette

Ce qui m'a toujours frappé au moment des retours c'est leur extrême sincérité, tous semblent revenir de très loin et semblent si heureux d'être là les deux pieds à nouveau sur la terre ferme. Je voudrais pouvoir expliquer le courage et la volonté qu'ils ont tous eus pour pouvoir effectuer cette longue série de bombardements de nuit qui s'appellent "un tour d'opérations" et les mots me manquent, la durée du tour varie selon les nécessités de la guerre,parfois il est à 15, 20, 30 et à un moment il était à 40 missions. Quand on a vu revenir un équipage 10, 20, 30 fois il fait partie intégrale de votre existence de guerre sur la Base éloignée où rien n'existe que le travail à accomplir. Puis à mesure que les "anciens" finissent, ou, hélas, ne reviennent pas, on voit les jeunes qui commencent et l'expérience gagnée avec les autres sert à acheminer ceux-là.

Au bout de quelques mois de cette vie où l'on n'est jamais bien sûr d'une nuit de sommeil, les visages se creusent et les yeux deviennent un peu fiévreux et fatigués. Mais chaque retour est empreint du même enthousiasme, chaque retour est un triomphe, non seulement sur l'ennemi, mais sur soi-même et sur l'inconnu.

Le froid semble avoir augmenté. Les premières lumières du jour commencent à percer. Le premier équipage vient de partir vers le mess lointain où ils prennent le petit déjeuner et " l'oeuf opérationnel" (les équipages en opération de la R.A.F. ont droit à un oeuf, cette chose si rare en Angleterre pendant toute la guerre, après chaque retour). Dans les bureaux de l'Intelligence, les machines à écrire trépignent, les rapports doivent être tapés rapidement. La baraque immense au toit de tôle résonne encore des récits des uns et des autres. Selon les équipages la terre allemande ce soir était transformée en une fête du 14 juillet. Des milliers de fusées rouges, vertes ou blanches étoilaient le sol et en l'air il y avait des arbres de Noël tout illuminés en suspension et de grosses boules oranges se balançaient dans le ciel - boules dangereuses et qu'il valait mieux ne pas rencontrer de trop près. Spectacle magnifique si le danger ne guettait à tout instant. Mais le danger est oublié. Ils pensent surtout aux camarades et à tous ceux des autres Bases qui forment partie de la grande famille des bombardiers de nuit. Ce soir tous les nôtres sont bien rentrés et quand tout le monde est bien rentré il règne une double joie sur toute la Base.

Il est sept heures du matin. Je pédale le long de la route silencieuse maintenant. Le monde semble beau sous les premières lueurs du jour, le ciel est rose et bleu, tout est paisible. Ils dorment d'un sommeil lourds. Je vais prendre mon "breakfast" au mess des sous-officiers où nous causerons un moment avec le Commandant de la mission accomplie - puis j'irai dormir quelques heures. Eux aussi dorment maintenant mais ce soir ile repartiront encore et ainsi jusqu'à la victoire.

Lieutenant PLUNKETT

(source: L'OPS N°3 AOUT 1947)

(source: LES FOUDRES DU CIEL du Général NOIROT)

---------------------------------------

" MISS PANCAKE "

"Pancake" signifie "Tout gâteau"; ce mot était le dernier de la procédure radio d'atterrissage.

Lorsqu'un "Halifax" se présentait, roulette de queue et train avant sortis, à l'entrée du "funnel" ou entonnoir de lumière qui devait l'amener à la piste, l'autorisation d'atterrir lui était donnée par ce mot symbolique : "Pancake"...

Ce même mot était devenu le surnom de la seule femme de la Base d'Elvington : le sous-lieutenant Plunkett, une Française mariée à un Anglais; ce choix était dû à une certaine ressemblance phonétique entre les deux mots : "pancake" et "Plunkett"; enfin, "miss" est tellement plus facile à dire que "mistres"! Le surnom était, en outre, le symbole de la gentillesse, de la générosité, de l'activité inlassable et du dévouement de celle qui l'avait reçu.

Le Commandement Français avait rejeté la présence de "W.A.A.F.'s" dans le camp; la mixité n'était pas encore entrée dans nos moeurs... Et c'étaient des soldats de 2e classe qui assumaient, à Elvington, les menus, mais indispensables services de la vie des Groupes.

Mrs Plunkett ne servait pas sous l'uniforme français; elle était officier de la W.A.A.F ( Force Féminine Auxiliaire de l'Air), détachée auprès du commandant de Font-Reaulx. Ce dernier, qui avait perdu une jambe en 1914-1918, était un homme courageux, qui avait voulu servir encore; très droit, très estimé, il assurait les fonctions "essentielles" de Chef de l'Intelligence Service ou Bureau des Renseignements, dont le rôle était de préparer les équipages à leur tâche au cours du "briefing" général et de les interroger au retour sur le déroulement de la mission.

Mrs Plunkett était pour lui une auxiliaire précieuse; et pour ceux qui allaient s'envoler un sourire encourageant, avec un mot gentil pour chacun.

Elle était de tous les départs et de tous les retours; si triste quand il y avait des absents ! Mêlée à notre vie de chaque jour, elle vivait nos craintes et nos joies, nos dangers et nos réussites. Même si quelques-uns la taquinaient parfois, c'était par sympathie; et tous l'aimaient comme la marraine et la fée des Groupes.

Elle a su exprimer ses impressions et ses sentiments avec beaucoup de précision et infiniment de délicatesse, dans "L'Ops" n°3, bulletin d'information des Anciens des Groupes Lourds. Qu'il me soit permis de citer les lignes les plus émouvantes de cette "confession"...

" Je viens de les voir partir encore une fois. Du haut de la tour vigie, je leur ai fait signe de la main; cela veut dire (mais ils ne le savent pas) : bonne chance, hommes de ma France, guerriers exilés; je suis fière de vous; que le Bon Dieu vous ramène sains et saufs jusqu'au bout...

" Le bombardier, le mitrailleur supérieur et le mitrailleur arrière me disent "au revoir" de la main; les autres, le pilote, le mécanicien, le radio et le navigateur sont invisibles pour moi. Il est 19 heures et déjà presque nuit. Pour avoir, tout le long du jour, entendu et répété les instructions, je sais que la mission de ce soir a pour but un objectif éloigné et qu'elle sera dure...

" J'imagine la route dans les nuages, la traversée de la côte anglaise, le survol de la mer, long et interminable, puis l'entrée en pays ennemi, tout le temps l'être en éveil...

"... Avant de partir, ils sont toujours gais, toujours pleins d'entrain; (affirmation qui contredit étrangement les "observations" de J Roy !) et ils me taquinent gentiment quand je passe le long des tables, pour voir si tout est en ordre; et quoique je sourie en leur recommandant de bien vider leurs poches, de ne pas oublier ceci ou cela, une angoisse terrible m'étreint toujours le coeur, car je sais que, tôt ou tard, il y en a qui ne reviendrons pas; on ne sait jamais lequel de ces équipages fera le sacrifice suprême ce soir-là; et il faut demeurer imperturbable; il faut être calme, tranquille, sourire, travailler et leur donner confiance...

"... Le dernier avion vient de décoller; ils sont passés de toute leur gloire en un magnifique cortège et ont pris le ciel, à la minute. Chacun fait un grand cercle, là-bas, puis revient pour prendre le cap vers l'Est; et les heures passent, longues, interminables...

"... 4 heures. les premiers arrivent... Un à un, ils donnent leurs impressions...

"... Ce qui m'a toujours frappée, au moment des retours, c'est leur extrême sincérité; tous semblent revenir de très loin et paraissent si heureux d'être d'être là, les deux pieds à nouveau sur la terre ferme. Je voudrais pouvoir expliquer le courage et la volonté qu'ils ont tous eux, pour pouvoir effectuer cette longue série de bombardements de nuit qui s'appelle "un tour d'opération", mais les mots me manquent...

"... Chaque retour est empreint du même enthousiasme, chaque retour est un triomphe, non seulement sur l'ennemi, mais sur soi-même et sur l'inconnu...

"... Le danger est oublié... Tous les nôtres sont bien rentrés ce soir; et, quand tout le monde est bien rentré, il règne une double joie sur toute la Base...

Une page que les acteurs de nos tragiques ballets du feu ne sauraient relire sans attendrissement... Inoubliable " Miss Pancake " ! Ineffable souvenir que celui de cette unique présence féminine, qui savait nous comprendre et qui vivait jusqu'au plus intime de sa sensibilité notre dangereuse existence de guerre !...

(source: FEU DU CIEL FEU VENGEUR. Auteur: Pierre-Celestin DELRIEU)

 

Posté par DUCAPHIL à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]