24 septembre 2010

LES HALIFAX II-V-III-VI et VII & LES HOMMES

Handley Page Halifax

documentaire doublé en français


http://www.youtube.com/watch?v=oEHmI2gE41Q

 

ROYALE AIR FORCE

BOMBER COMMAND

GROUP 4

ELVINGTON STATION

SQUADRONS 346 & 347

---------------

LES HALIFAX II - V - III - VI et VII

& LES HOMMES

par A. HAUTOT

view__DSC0076

André HAUTOT, Louis HERVELIN.

Les groupes de bombardements lourds 2/23 Guyenne - Squadron 346 et 1/25 Tunisie - Squadron 347 ont été équipés dans le cadre de la Royal Air Force et après la fin de la guerre de Halifax construits par plusieurs usines britanniques:

HANDLEY PAGE Ltd - FAIREY AVIATION Ltd - ROOTES SECURITIES Ltd - ENGLISH ELECTRIC C.O. Ltd - LONDON AIRCRAFT PRODUCTION GROUP - et LONDON PASSENGER TRANSPORT BOARD (L.A.P.G.)

L'ordre des affectations successives est chronologiques tant en ce qui concerne les appareils en transit que les appareils destinés aux squadrons pendant les opérations entre Mai 1944 et Octobre 1945 à Elvington, puis en France après Octobre 1945.

Il ressort qu'il a été utilisé au total 209 avions répertoriés ci-dessous dont 185 pendant les hostilités.

Pour ma mémoire collective ce recensement n'a jamais été effectué par les services historiques de l'Armée de l'Air.

Afin de le créer, j'ai tenté de réaliser le lien physique qui a existé entre les machines et les hommes auxquelles ils confiaient leurs vies dont le récit est narré notamment dans les deux derniers livres:

- NUITS DE FEU SUR L'ALLEMAGNE 1991 (auteurs: L. Bourgain - Plagnard - Hautot)

- LA VICTOIRE APRES L'ENFER 1994 (auteurs: L. Bourgain - Plagnard - Hautot)

-------------------------------------

- SARABANDE NOCTURNE (auteur: L. Bourgain)

- BOMBARDIERS DE NUIT ( copyright 96 - Nicaise - Hautot)

- PLAQUETTE EXPO-INVALIDES (Nicaise - Hautot 1996)

- VIDEO GROUPES LOURDS (ECPA- Nicaise - Hautot 1997)

Ce travail a demandé de longues années de recherche et il n'est certes pas exhaustif, il n'aura qu'une seule qualité, celle d'exister, que nos anciens soient indulgents envers un des plus jeunes qui tient absolument à ce que l'on n'oublie pas ceux qui ont sacrifié leurs êtres pour abattre le régime nazi.

La présente liste, établie avec toutes les réserves d'usage, sur les affectations des avions par les équipages a été réalisée par un compilage minutieux fondé sur la bibliographie britannique et française suivante:

THE HALIFAX FILE (Air Britain Publication)

HALIFAX AT WAR (Brian. J. Rapier - Ain Alland)

HALIFAX SECOND TO NONE (Victor Bingham - Airlife)

HALIFAX WORLD WAR II BOMBER ( K. A. Merrick - Ian Alland)

INTRUDER OVER BRITAIN 1940-45 (Simon W.Parry - Air Research)

JOURNAL DE MARCHE DU GUYENNE (346) (L. Cocho)

GROUPE DE BOMBARDEMENT TUNISIE (Général Vigouroux et Commandant Stoltz)

Cet état met en relief que les quatre escadrilles (Flights) dotées de 10 avions chacune soit quarante appareils dont 4 en réserve a nécessité une logistique de 2.500 hommes sur la base 42 dont 250 officiers. Ces trente six avions étaient servis par soixante douze (72) équipages de sept (7) hommes soit deux équipages par avion en stand by et opération.

ABREVIATIONS

B.C.I.S. : Bomber Command Instructors School.

B.D.U. : Bombing Development Unit.

D.B.R. : Damaged beyond repair.

F.A.F. : French Air Force.

F.T.R. : Failed to Return.

F.U. : Ferry Unit.

H.C.U. : Heavy Conversion Unit (CU only prior to Oct 1942)

H.G.C.U. : Heavy Glider Conversion Unit

O.T.U. : Opérational Training Unit

S.O.C. : Struck off charge

U/c. : Undercarriage

LEGENDE

DECHIFFRAGE DES NUMEROS DE SERIE

DES HALIFAX

PN 167    Times gras                  SOC    réformé

NR 229    Times gras italique       Abattu

LL 131     Courier                       Accidenté

RG 495    Times                          Halifax détruit dans un autre squadron ou H.C.U. ou H.G.C.U. ou vendu à la ferraille ou aucune information.

-------------------------------------- 

img802

(collection: Bernard MONSEAU)

Production des Halifax par Usine Constructrice, avec les dates d'affectation d'origine successives et, pour certains d'entre-eux, la date de leur destination.

French   N°Avion  Squadrons - HCU - BDU - FTR - HGCU  Dates de

code                                                                                       disparition

HANDLEY PAGE Ltd. a construit 250 BGR MK II

HR 905 - HR 952 livrés entre le 16.06 et le 31.07 43

H 7         HR 932   158/78/77/346/1663/1658/1669/HCU   06.03.45  SOC

H 7         HR 935   51/77/346/1658/1669/HCU                  20.02.45  SOC

img358

L'usine de construction HANDLEY PAGE Ltd en 1942

FAIREY AVIATION C.O. Ltd. a construit une série de 95 B/Met. V

LK 626 - LK 667 livrés entre le 18.08 et le 03.10.43

H 7         LK 660    76/77/346/1663/HCU                         01.11.45   SOC

LK 725 - LK 746 livrés entre le 26.11.1943 et le 10.01.1944

H 7         LK 725   77/346/346/1663/HCU détruit             20.06.44

L 8 D      LK 728     77/347/au retour de la Mission Marquise-Mimoyecques

                               s'écrase et brûle à THORNE près de HULL (Yorks)

                               Lt CHAPRON                                   06.07.44

H 7 E      LK 731    77/346/1663/HCU                              01.11.45   SOC

H 7 F      LK 737     77/346/1652/HCU                              01.11.45   SOC

H 7 M     LK 744     76/77/346/1652/1674/HCU                 20.05.45.  SOC

LK 779 - LK 812 livrés entre le 20.02. et le 23.03.44

L 8          LK 793      640/466/347/1663/HCU                     13.02.47   SOC

ROOTES SECURITIES Ltd. a construit 420 B/A/M et V

LK 945  LK 976 livrés entre la 30.09 et le 26.10.43

H 7 H      LK 955     76/77/346/ atterrissage forcé à CARNABY après

                        avoir été endommagé par la flak et la chasse près d'AMIENS.

                                Lt GUILLOCHEAU                          13.06.44

LK 988 - LK 999 livrés entre le 27.10 et le 07.11.43

H 7 S       LK 999     76/77/346/1659/1666/HCU                 01.11.45  SOC

ROOTES SECURITIES Ltd a construit

une série de 420 HALIFAX B/A/MET/MKV

LL 112 - LL 153 livrés entre le 06.11. et le 12.12.43

H 7 B       LL124       77/346/1662/hcu                                01.11.45  SOC

H 7 J        LL 126    77/346/1662/HCU 21.11.44

H 7 D       LL 131    77/346/1659/1666/HCU train détruit à

                                  l'atterrissage à WOMBLETON           27.11.44

ROOTES

LL 213 - LL 258 livrés entre le 04.01. et le 30.01.44

H 7 K        LL 227     77/346/1658/HCU/1667/HCU             09.06.45   SOC

H 7 O        LL 237     77/346/1658/HCU/1652/HCU             22.05.45  SOC

H 7 B        LL 238   77/346/1658/1652/HCU à MASTON MOUR

                                taxiway dispersal heurte le LL 508        20.11.44

H 7 C        LL 242     76/77/346/1662/HCU                          01.11.45   SOC

H 7 M       LL 246     76/77/346/1662/HCU                          01.11.45   SOC

H 7 L        LL 253     77/346/1658/HCU/1652/HCU              01.11.45   SOC

ROOTES

LL 380 - LL423 livrés entre le 16.04 et le 13.05.44

H 7 A        LL 395     77/346/1652/HCU                              01.11.45  SOC

H 7 Q        LL 396     77/346/1663/HCU                              01.11.45   SOC

H 7 G        LL 397     77/346/1663/HCU                              01.11.45   SOC

H 7 P         LL 398     77/346/1652/HCU                              01.11.45   SOC

ROOTES

LL 437 - LL 469 livrés entre le 15.05. et le 07.06.44

H 7 T         LL 462     346/1658/HCU/1652/HCU/1674/HCU 20.07.45   SOC

H 7 U         LL 463    346/1659/HCU/1652/HCU                  01.11.45   SOC

ROOTES

LL 481 - LL 521 livrés entre le 08.06. et le 21.07.44 - B/A/M et MK V

L 8              LL 507     347/1658/1652/HCU                          01.11.45   SOC

ROOTES SECURITIES Ltd. a construit une série de 60 BAMK III

LL 543 - LL 559 livrés entre le 13.05 et le 08.07.44

H 7 A          LL 551      346/Roy                                           04.10.45  SOC

H 7              LL 553      346/                                                15.08.45  SOC

L 8 S           LL 556    77/102/347/au décollage

                                     rupture du train Elvington                 18.04.45

L 8 U          LL 557       77/102/347/FTR Hanovre

                                  Lt COURVALIN & Lt DELEUZE       06.01.45

ROOTES

LL 573 - LL 615 livrés entre le 08.07 et le 29.08.44

L 8 B          LL 573 (VG)* 347/ moteur en feu atterrissage

                                            CARNABY irréparable              18.02.45

L 8 A          LL 581           102/347/                                      31.12.46  SOC

H 7             LL 583           346/                                             18.01.47  SOC

H 7             LL 586          346/1663/HCU                             04.10.45  SOC

L 8 A          LL 587 347/retour de mission sur GELSENKIRCHEN

        moteur en feu s'écrase à GRAFTON UNDERWOOD

(S.W. PETERSBOROUGH)                                    23.01.45   SOC

L 8 L          LL 590            102/347/ FTR SAARBRUCKEN, collision

                           HALIFAX MZ 465 SQU. 51. Lt BRACHET  13.01.45

L 8 F          LL 602            347/                              10.09.46  SOC

L 8 M         LL 603            347/                              04.10.45   SOC

* (VG) Ventral Gun

img339

(collection: Peter Morrell)

Intérieur de l'usine ENGLISH ELECTRIC C.O. Ltd

ENGLISH ELECTRIC a construit 100 HALIFAX BMK II

LW 223 - LW 246 livrés entre le 25.08 et le 05.09.43

H 7     LW 241  77/102/77/346/1653/1652/1658/1669/HCU   06.03.45  SOC

ENGLISH ELECTRIC a construit 260 B/A MK III

LW 412 - LW 446 livrés entre le 29.11 et le 22.12.43

H 7     LW 438    424/346/ décollage cheval de bois détruit        22.01.45

H 7 E  LW 443    158/640/346/ FTR abattu DUSSELDORF

                           Lt CONDE                                                  02.11.44

LW 459 - LW 522 livrés entre le 22.12.43 et le 20.01.44

L 8 D  LW 480   51/347/1658/HCUdécollage feu détruit

                            SELBY (York)                                            05.04.45

L 8      LW 504    51/347/1658/HCU/1652/HCU                       13.07.45  SOC

LW 537 - LW 559 livrés entre le 21.01 et le 28.01.44

L 8      LW 541    51/347/                                                        15.11.45  SOC

LW 613 - LW 658 livrés entre le 15.02 et le 26.02.45

L 8      LW 630    76/347/                                                        01.11.46  SOC

L 8      LW 642    51/347/1663/HCU/BCIS                               08.05.45 SOC

img373

LONDON AIRCRAFT PRODUCTION GROUP

LONDON AIRCRAFT PRODUCTION GROUP

a construit 180 HALIFAX BMK III

MZ 334 - MZ 378 livrés entre le 16.06 et le 05.08.44

H 7       MZ 337      346/158/                                     14.09.44

H 7       MZ 338      346/158/520/518/                        30.11.45  SOC

H 7       MZ 339      346/158/                                     04.09.46  SOC

H 7       MZ 365      BDU/346/                                   17.01.46  SOC

MZ 447 - MZ 495 livrés entre le 25.09 et le 20.11.44

H 7       MZ 472      346/FARNBOROUGH                 28.06.45  SOC

H 7 G   MZ 477      346/                                             14.03.47  SOC

H 7       MZ 486      77/346/                                        12.02.47  SOC

L 8 L    MZ 489       347/FTR ESSEN MULHEIM DUSSELDORF.

                               Lt LEROY                                   24.12.44

H 7 N    MZ 490      346/                                             14.03.47  SOC

ENGLISH ELECTRIC a construit 360 HALIFAX BMK III

MZ 556 - MZ 604 livrés entre le 01.04 et le 25.04.44

L 8        MZ 571      51/347/1658/HCU/21 HGCU          01.11.46  SOC

MZ 617 - MZ 660 livrés entre le 24.04. et le 11.05.44

L 8        MZ 635       51/347/1652/1659/HCU                 01.11.45

MZ 672 - MZ 717 livrés entre le 13.05 et le 04.06.44

L 8        MZ 697       77/347/1658/HCU 19.10.44

H 7 F     MZ 709       346/collision avec le H 7 E

                                 (voir NA 551) Cpt ROY                01.11.45 SOC

MZ 730 - MZ 775 livrés entre le 04.06 et le 22.06.44

H 7 B     MZ 737       158/346/                                       16.05.45 SOC

H 7 H     MZ 738       78/346/ FTR CHEMNITZ.

                                  Lt FONTEIX                               06.03.45

H 7 A     MZ 741        158/346/FTR WITTEN.

                                  Lt GONTHIER                            20.03.45

H 7 A     MZ 742        158/346/ FTR ESSEN.

                                  Cpt SIMON                                 23.10.44

H 7        MZ 762        346/78/                                         13.02.47  SOC

H 7        MZ 763         346/78/                                        24.09.44

H 7        MZ 764         346/78/                                        04.09.45  SOC

MZ 787 - MZ 831 livrés entre le 23.06 et le 14.07.44

H 7        MZ 787         346/78/187/                                  17.08.46  SOC

H 7        MZ 788         346/78/                                         13.07.45  SOC

H 7        MZ 789         346/78/10/                                     29.11.44

H 7        MZ 790         346/102/578/51/                             29.06.45  SOC

H 7        MZ 804         346/77/                                          12.02.47  SOC

MZ 895 - MZ 939 livrés entre le 02.08 et le 29.08.44

L 8 A     MZ 909          433/347/FTR HAMBOURG.

                                    Cpt BRUNET                               15.03.45

L 8         MZ 936          77/347/                                        31.12.46  SOC

ROOTES SECURITIES Ltd. a construit 19 HALIFAX B/A/M et MK III

MZ 945 - MZ 989 livrés entre le 29.08 et le 30.09.44

L 8 G     MZ 984           347/FTR Ludwigschafen abattu DCA américaine

                            à VERDUN METZ. Lt COTTARD       02.01.45

L 8         MZ 985           347/                                             14.09.46  SOC

L 8 L      MZ 986           347/FTR MAGDEBOURG

                                       Cpt MARIN                                16.01.45

NA 102 - NA 150 livrés entre le 27.09 et le 31.10.44

H 7 J       NA 121           346/FTR BOCHUM.

                                     Cpt BARON                                  04.11.44

NA 162 - NA 205 livrés entre le 31.10 et le 02.12.44

H 7 J       NA 166           346/ abattu. Explose au dessus de la Belgique

                                 BEGUN (Hagen). Lt PONCET           15.03.45

L 8 Q      NA 174            347/ explose pendant le chargement des bombes

                                   ELVINGTON                                  28.12.44

L 8         NA 182           347/ converti en MK VI 04.45. Perdu,

                                       mis à la ferraille                            02.11.45

L 8 G     NA 197              347/ FTR GOCH. Cpt stanislas      07.02.45

NA 218 - NA 263 livrés entre le 02.12.44 et le 30.01.45

L 8         NA 232            96/ POKLINGTON/ 347/ pneu éclaté: train cassé

                                      à l'atterrissage                                11.05.45

L 8 H      NA 260              347/ FTR GOCH. Lt PELLIOT    07.02.45

L 8          NA 263              347/171/                                     09.10.46  SOC

fairey4_20_2_

http://translate.google.fr/translate?hl=&langpair=%7Cfr&u=http://www.levyboy.com/aviation.htm

FAIREY AVIATION Co Ltd. a construit 180 HALIFAX B/A/MK III

NA 492 - NA 531 livrés entre le 28.04 et le 02.06.44

H 7 M   NA 506  10/346/1663/1652/HCU/accidenté         07.02.45

L 8        NA 512    102/77/347/FTR HOMBOURG près de SAARBRUCK

                             Prend feu - Lt GUESNOIS                   14.03.45

L 8       NA 515     102/77/347/ Touché par la chasse. Atterrissage forcé

            à BRUXELLES. Objectif GELKENKIRCHEN       24.02.47  SOC

L 8       NA 519      158/347/ amerrissage système huile gelé.

         Lt COURVALIN Objectif: COLOGNE                      28.10.44

L 8 D    NA 520       77/347/                                              30.09.46

L 8 L    NA 529       51/578/347/ FTR FROMENTAL.

                                 Lt BALAS                                        09.08.44

NA 543 - NA 587 livrés entre le 09.06 et le 18.07.44

H 7 D   NA 546      78/346/FTR BOCHUM. Lt DABADIE   04.11.44

H 7 M  NA 547      78/346/FTR WORMS. Lt JOUMAS       22.02.45

H 7 G  NA 549       78/346/FTR BOCHUM. Lt HYENNE      04.11.44

H 7 E  NA 551       78/346/collision avec le H 7 F - MZ 709 du Cpt. ROY

                   Cpt. GAUBERT, s'écrase à DUNNINGTON       13.07.44

H 7 J   NA 554       346/                                                        14.09.46  SOC

H 7 L  NA 555       346/FTR SCHOLVEN. Cpt HABLOT       07.10.44 

H 7 P  NA 556       346/                                                        18.09.46  SOC

H 7 L  NA 557       346/FTR STERKRADE. Cpt. LOEW        21.11.44

H 7 N  NA 558       346/FTR BOCHUM. Cpt. beraud             04.11.44

H 7 H  NA 561       346/Objectif DUISBOURG. Cpt. PETIT

     touché par la Flak, retour en Angleterre (MANSTON)        13.12.46 SOC

H 7 D  NA 562        346/1663/1652/1658/HCU/                       08.06.46  SOC

H 7 E   NA 564        102/346/                                                    20.10.46  SOC

L 8 B   NA 572         77/102/347/FTR MAGDEBOURG abattu DCA.

                                 Cpt. BRESSON                                        16.01.45

           NA 576        346/347/21/HGCU/                                    13.02.47  SOC

           NA 577        346/347/vendu à la ferraille                        4.03.47

H 7 M  NA 585        346/bombe explose atterrissage.

                                 Lt Cl. VENOT                                           10.09.44

NA 599 - NA 664 livrés entre le 21.07 et le 17.09.44

L 8 L   NA 606       347/FTR NORDSTERN GELKENKIRCHEN

                              Cpt. HILAIRE                                       11.09.44

H 7      NA 615       346/102/                                                07.10.46  SOC

L 8      NA 616       347/FTR VENLOD. Cpt. MILLET          04.09.44

H 7      NA 620       346/                                                       05.03.47  SOC

NA 656 - NA 704 livrés entre le 17.09. et le 18.11.44

L 8      NA 678       347/                                                       15.08.47  SOC

L 8 H  NA 680        347/ abattu près CRANWELL

                             par intruder Ss/Lt LAUCOU                     03.03.45

L 8 C  NA 681        102/347/FTR HAGEN s'écrase s/collines

                              N/E ELVINGTON. Cdt OSTRE              15.03.45

HANDLEY PAGE Ltd. a construit 82 B/M et MK VI

NP 736 - NP 781 livrés entre le 01.08 et le 09.09.44 B/ MK VI

img229

 

img230

(collection: Ducastelle Philippe)

H 7 N  NP 763        POCKLINGTON/77/346/29MU

                               vendu à la ferraille                                  14.02.49

 

L8P NP767 Scan

(collection: Ducastelle Philippe)

L 8 P   NP 767        POCKLINGTON/77/347/

                               vendu à la ferraille                                  30.12.49

NP 849 - NP 895 livrés entre le 24.10 et le 05.12.44 B/M et MK VI

H 7     NP 860         POCKLINGTON/77/346                        16.07.47  SOC

NP 908 - NP 927 livrés entre le 11.12 et le 21.12.44

L 8     NP 921         77/347/FTR WANGEROOGE.

                               Cpt. HAUTECOEUR                              25.04.45

ENGLISH ELECTRIC a construit 200 BMK III

NP 988 - NP 999 livrés entre le 21.09 et le 23.09.44

L 8     NP 988         102/347/                                                  02.11.45  SOC

NR 113 - NR 156 livrés entre le 26.09 et le 15.10.44

L 8     NR 151         347/                                                        31.01.47  SOC

L 8 D NR 153          347/FTR OSNABRUCK. Cpt. PERSON   07.12.44

NR 169 - NR 211 livrés entre le 15.10 et le 04.11.44

H 7 M NR 181         346/FTR BOCHUM. Lt VLES

                               (+ Lt Cl DAGAN)                                     04.11.44

NR 225 - NR 258 livrés entre le 04.11 et le 18.11.44

L 8     NR 226       347/retour de mission sur CHEMNITZ.

                               Atterrissage sur le ventre à FRISTON près de NEWHAVEN

                               au sud de l'Angleterre. Cdt NOIROT        06.03.45

H 7 D  NR 229        77/346/ abattu intruder

                               Cpt. NOTELLE (Croft)                           03.03.45

H 7 L  NR 232         346/                                                       28.11.45  SOC

L 8 O  NR 235         347/ abattu intruder SUTTON on DERVENT.

                               Lt TERRIEN                                          03.03.45

H 7     NR 242         102/346/                                                 28.11.45  SOC

NR 271 - NR 290 Livrés entre le 23.11 et le 05.12.44

H 7 V NR 287           346/ FTR HAGUEN s'écrase à SCORTON-

                               HELMSLEY/YORK. Lt DEPLUS            15.03.45

FAIREY AVIATION Co Ltd. a construit 42 HALIFAX BMK III

PN 167 - PN 207 livrés entre le 16.10.44 et le 17.02.44 

PN167 TUNISIE Scan

 (collection: Philippe Ducastelle)

L 8     PN 167            347/MIQUETTE                                   28.11.45  SOC

H 7 C PN 170            346/                                                      28.11.45  SOC

H 7 V PN 179            346/FTR WORMS. Lt BREARD           22.02.45

          PN 175            346/347                                                31.12.46  SOC

LONDON ACFT PRODU GP a construit 80 HALIFAX B MK VII

PN 365 - livré le 25.11.44

H 7     PN 365          346/vendu à la ferraille                           14.03.47

HANDLEY PAGE Ltd. a construit 60 HALIFAX B/MK VI

PP 165 - PP 187 livrés entre le 31.01 et le 19.02 45

img411

L 8 P     PP 165        347/                                           31.10.45  SOC

PP 203 - PP 216 livrés entre le 19.02 et le 27.02.45

L 8 S     PP 208        77/347/102/                                10.09.46  SOC

ENGLISH ELECTRIC a construit 80 B III - 400 B VI - 20 B VII

RG 413 - RG 446 livrés entre le 01.01 et le 22.01.45: B/M et MK III

H 7        RG 439       346/10/ vendu à la ferraille            14.03.47

RG 480 - RG 513 livrés entre le 14.02 et le 28.02.45: B/ MK VI

 

img914

 

L 8 X     RG 490               102/77/347/

                                        ST CHEF MALTERE              31.10.45  FAF

H 7 G     RG 491               346/                                        31.10.45  FAF

L 8 F     RG 492               347/                                         31.10.45  FAF

H 7 A     RG 495               346/vendu à la ferraille             30.12.49

L 8         RG 500               77/347/                                   31.10.45  FAF

L 8 Q      RG 509               77/347/                                   31.10.45  FAF

H 7         RG 510               77/346/                                   31.10.45  FAF

img971

H 7         RG 511               77/346/                                   31.10.45  FAF

H 7         RG 513               77/346/                                   31.10.45  FAF

RG 527 - RG 568 livrés entre le 02.03 et le 21.03.45

L 8          RG 534              77/347/ quitte la piste à HIGH ERCAL

                                         heurte 3 HALIFAX

                                RG 731 - PP 345 - PP 312. S'écrase  04.10.45

H 7          RG 540            346/                                           31.10.45  FAF

CHT-33

(collection: Pierre Jarrige) 

L 8 Q       RG 543            347                                            31.10.45  FAF

img912

Adjt/C AULEN  Pilote de l'équipage Stanislas. 

L 8 G       RG 545            347/                                           31.10.45  FAF 

95573850_o

L 8 N       RG 547            347/                                           31.10.45  FAF 

s-l1600 (2)

RG 548 F

II

(collection: Anne Blondeaux-Famille Romans) 

L 8 V       RG 548            347/                                           31.10.45  FAF

H 7          RG 559          346/ casse le train d'atterrissage après

                                         une tentative d'overshot              21.09.45

H 7           RG 560           346/                                            31.10.45  FAF

L 8           RG 561         347/après le décollage d'ELVINGTON s'écrase à

                                      SHEEP WALK FARM DEIGHTON YORK

                                      S/Lt WELLARD                            29.10.45

 

32250732

 

H 7 H       RG 562           346/                                              31.10.45  FAF

H 7          RG 563            346/                                              31.10.45  FAF

H 7          RG 564            346/640/ FTR HELIGOLAND       18.04.45

H 7          RG 567            76/346/ vendu à la ferraille              30.12.49

RG 583 - RG 625 livrés entre le 18.03 et le 07.04.45

L 8          RG 583            76/347/                                          10.09.46  SOC

L 8 J       RG 586             347/                                               31.10.45 FAF

H 7         RG 587             346/                                               31.10.45  FAF

H 7 R     RG 590              640/466/ POCKLINGTON 347/      31.10.45  FAF

H 7 P      RG 592           346/ livré le 04.04.45 (crokscrew) après vol d'entraînement atterrissage accompagné d'une rupture de l'aile gauche à 6 km du sol. Cpt. VEAUVY, Pilote S/Lt GRIDELET

                                       hors d'usage                                    07.04.45

H 7 O      RG 594           346                                                  31.10.45

L 8          RG 595           346/347/                                           31.10.45  FAF

H 7         RG 600            640/466/POCKLINGTON 346/         30.10.45  FAF

 

img911

 

L 8 D      RG 605            347/                                                 31.10.45  FAF

L 8 K      RG 606            347/                                                 31.10.45  FAF

 

36155792

 

L 8 X      RG 607            347/                                                 31.10.45  FAF

 

HALIFAX (5)

 

H 7 D     RG 609             346/                                                 31.10.45  FAF

H 7        RG 619              347/346/                                          31.10.45  FAF

 

HALIFAX img491

 

H 7        RG 620              347/346/                                          31.10.45  FAF

L 8 B     RG 624              76/MERIGNAC/347/                        31.10.45  FAF

L 8 A     RG 625              347/                                                 31.10.45  FAF

RG 639 - RG 679 livrés entre le 15.04 et le 02.05.45  

halifax RG 645

L 8        RG 645               347/                                                31.10.45  FAF 

83616951_o

(collection: Ducastelle Philippe)

 H 7       RG 646                347/346/                                         31.10.45  FAF

H 7       RG 647                347/346/                                         31.10.45  FAF

L 8        RG 649               347/78/                                           26.02.47  SOC

H 7       RG 653                347/346/                                         31.10.45

H 7       RG 654              346/ bond à l'atterrissage casse une aile

                                         hors-d'usage                                    31.10.45 

H 7       RG 655                 640/466/346/                                   31.10.45  FAF

 

Elvington_halifaxe020

661?

(collection: Jean-Paul GONZALES)

 

L 8       RG 661                  640/466/347/                                   31.10.45  FAF

L 8       RG 662                  102/347/                                         31.10.45  FAF

 

queue Halifax Tunisie L8 G

 

L 8 G   RG 669 - 347/ POCKLINGTON - vendu à la ferraille 30.12.49

L 8      RG 670                   347/ POCKLINGTON/                   31.10.45  FAF

RG 693 - RG 736 livrés entre le 03.05. et le 01.06.45

 

halifax RG 753

RG 703

 

           RG 703               transféré                                        01.05.47  FAF

           RG 705               transféré                                        24.07.47  FAF

RG 749 - RG 776 livrés entre le 03.06 et le 17.06.45 

57693748

           RG 752                 transféré                                        15.10.47  FAF

L 8 Q  RG 767                 347/vendu à la ferraille                    30.12.49

RG 777 - RG 790 livrés entre le 17.06 et le 25.06.45 - B/M et MK VI

          RG 788                  transféré                                        01.05.47  FAF

 

carte Scan (5)

(collection: Ducastelle Philippe)

 

          RG 789                  transféré                                        23.09.47  FAF

RG 812 - RG 853 livrés entre le 29.06. et le 24.08.45 

img797

         RG 816                   transféré                                        18.04.47  FAF

         RG 818                   transféré                                        11.08.46  FAF

         RG 819                   transféré                                        28.05.47  FAF

         RG 821                   transféré                                        25.07.47  FAF

         RG 823                   transféré                                        21.09.46  FAF

 

img916

         RG 828                   transféré                                        19.06.47  FAF

 

s-l1600

 

         RG 842                   transféré                                        21.09.46  FAF

         RG 844                   transféré                                        27.07.46  FAF

         RG 845                   transféré                                        04.09.46  FAF

         RG 846                   transféré                                        04.09.46  FAF

70641218

(collection: Gilles DEHAN)

         RG 852                   transféré                                        17.08.46

RG 867 - RG 879 livrés entre le 02.08 et le 22.09.45

 

img913

 

L 8 H RG 867                   transféré 347/                                15.05.47 FAF

          RG 868                   transféré                                       24.04.47 FAF

          RG 869                   transféré                                       07.08.47 FAF

          RG 874                   transféré                                       17.08.46

ST 794 - ST 818 livrés entre le 25.09 et le 07.12.45 - B/M et MK VI

          ST 795                    transféré                                       24.08.46  FAF

          ST 797                    transféré                                       07.08.47  FAF

          ST 799                    transféré                                       25.09.47  FAF

          ST 800                    transféré                                       31.07.46  FAF

TOTAL: 209 Avions dont 24 transférés

185 en opération

Posté par DUCAPHIL à 20:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


20 septembre 2010

CEREMONIE DU 70ème ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE D'ANGLETERRE

CEREMONIE DU 70ème ANNIVERSAIRE

DE LA BATAILLE D'ANGLETERRE

LE 5 SEPTEMBRE 2010

A ELVINGTON

AU YORKSHIRE AIR MUSEUM

DES FORCES ALLIEES.

2000 personnes étaient présent pour assister à la manifestation, dont 450 pour le défilé, et 450 vétérans.

L'Air Chief Marshal Stephen Dalton y représentait la R.A.F. avec Lord Lieutenant de L'Est Yorkshire représentant Sa Majesté la Reine, le Lord Maire et le Sheriff de York ainsi que Monsieur Paul BOGAERT Président de l'Association des Groupes Lourds et Monsieur Jean-Michel GRAVAUD et ses parents.

Parade5644

Parade0008

Parade0325

Parade5757

Parade9876

Parade0123

 

Parade0386

(collection: Ian REED)

DSC05175

DSC05156

DSC05180

DSC05176

DSC05094

DSC05090

DSC05089

DSC05088

DSC05087

DSC05086

DSC05085

Ian REED Directeur du YORSHIRE AIR MUSEUM.

DSC05080

DSC05079

DSC05156

untitled

Mr Pierre GRAVAUD, Ian REED, Mme Ginette GRAVAUD.

DSC05018

Mme Ginette GRAVAUD, Mr Pierre GRAVAUD.

DSC05023

Jean-Michel GRAVAUD, Mr Pierre GRAVAUD.

DSC05134

DSC05131

DSC05222


MOV05195

Vidéo réalisée par Jean-Michel GRAVAUD

DSC05155

DSC05157

DSC05158

Mr Pierre GRAVAUD et Mme Ginette Gravaud, Ian Reed, Air Chief Marshal Stephen Dalton, Mr Paul Bogaert.

DSC05161


MOV05167

Vidéo réalisée par Jean-Michel GRAVAUD

DSC05164

DSC05165

DSC05171

DSC05172

DSC05174

DSC05175

 

 

(collection:Jean-Michel GRAVAUD)

 

Posté par DUCAPHIL à 01:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 août 2010

UN ANCIEN NOUS A QUITTES

UN ANCIEN NOUS A QUITTES

Le Général GALLOIS

img305

Equipage du Capitaine THIRY

Premier à partir de la gauche avec son petit chat le Capitaine Pierre-Marie GALLOIS.

gallois1

Navigateur de l'équipage du Capitaine THIRY

Documents sur le lien suivant:

http://www.lesmanantsduroi.com/articles2/article61172.php

Le monde est petit, je retrouve le Comte de Paris, et je me souviens quand j'étais gamin, j'ouvrais la grille du Château d'Eu où Madame la Comtesse de Paris venait en vacances, et j'avais mon petit chocolat à chaque fois, et je ne savais même pas que le Général Pierre-Marie GALLOIS avait été le professeur des Princes de France.

------------------------------------------

"PLUS DE RISQUES POUR PARLER HAUT ET FORT"

" Je veux prendre plus de risques que n'en tolère le commandement du Bomber Command de la RAF pour ses équipages" me disait Jules Roy. " C'est à ce prix que je pourrai, si je m'en sors, témoigner des horreurs de cette guerre d'extermination ". Ainsi, alors que son tour d'opérations était terminé, il décida, et obtint d'accomplir de nouvelles missions de bombardement.

Il faut savoir que la RAF, la Royal Air Force, avait établi une comptabilité des risques de vols, fonction des objectifs à détruire de la machine de guerre allemande. Plus profonde était la pénétration des formations de bombardiers britanniques dans le ciel ennemi, plus élevé était le nombre de "points" qui étaient attribués par l'exécution de ces missions. Un certain seuil atteint, l'équipage était mis au repos pour plusieurs mois, avant d'entamer, éventuellement, un deuxième tour d'opérations. Chaque équipage additionnait ainsi les "points", espérant atteindre le seuil libérateur avant d'être abattu. les statisticiens avaient calculé leur probabilité de survie, en relation directe avec le nombre et les dangers des missions accomplies.

A la fin de 1944 et au début de 1945, les forces allemandes, contraintes à la retraite, étaient regroupées sur le territoire du IIIe Reich dont le ciel était de plus en plus âprement défendu. Les équipages français, qui avaient combattu durant la campagne de France, obtinrent que les missions qu'ils accomplirent alors fussent prises en compte, gagnant ainsi quelques "points". Ce gain sauva bien des vies humaines. Julius ne se souciait de cette comptabilité que pour être assuré d'en "faire plus". Dans ce pari contre la mort, il l'emporta.

Général Pierre-Marie GALLOIS, le navigateur de Jules Roy dans la vallée heureuse, un "camarade de combat qui l'admirait pour ce qu'il était et pour l'abnégation dont il faisait preuve", janvier 2007.

gallois193

Pierre-Marie GALLOIS, né le 29 juin 1911 à Turin, mort le 23 août 2010 à 99 ans.

Dans les années 50, colonel et chef du cabinet du chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air, il fut l'un des principaux maîtres d'oeuvre de la stratégie nucléaire française.

Pierre-Marie Gallois, le général spécialiste de la stratégie nucléaire française, dont Le Monde du jeudi 26 août a salué la disparition, avait servi de modèle pour Morin de La Vallée heureuse, Prix Renaudot 1946. Jules Roy et Gallois logeaient dans un des demi-tonneaux de tôle ondulée qui servaient de huttes aux aviateurs français du camp d'Elvington, près de York, en 43-45. A tour de rôle, dans leur quadrimoteur Halifax F "Fox", ils partaient la nuit bombarder l'Allemagne, porteurs de mort dans une cruelle corrida en plein ciel. Chacun attendait le retour de l'autre pour s'endormir avec soulagement. Gallois, polytechnicien, était navigateur: plutôt pessimiste, il avait  peint les parois de leur thurne de vanités et squelettes au milieu de vues du Pays d'avant-guerre. Jules Roy était chef de bord, bombardier et co-pilote. Portant le nom de Chevrier dans La Vallée heureuse, l'auteur a fait (avec sa permission) mourir Morin qui s'écrase dans une dernière mission, "panne au décollage". Tous deux en revinrent affichant un mépris absolu pour tout danger quand rien ne pouvait l'éviter: ils en gagnèrent une belle longévité, Jules Roy 93, Pierre-Marie Gallois 99.

Jean-Louis Roy

 

Posté par DUCAPHIL à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2010

RECIT DU SERGENT-CHEF PAUL GAZEL

RECIT DU SERGENT-CHEF

PAUL GAZEL

MITRAILLEUR-SUPERIEUR

DE L'EQUIPAGE

DU LIEUTENANT TROUETTE

img279

Le sergent-chef Paul GAZEL en tenue de vol.

De la bataille de Normandie à la campagne d'Allemagne, les aviateurs français du groupe 2/23 GUYENNE "Squadron 346" et du 1/25 TUNISIE "Squadron 347" ont été engagés dans l'une des plus grandes batailles de l'histoire.

Mais, avant de participer à la victoire des alliés, la patience de tous les aviateurs français avait été mise à dure épreuve. Ils ont du subir un long et minutieux entraînement avec des mois d'instruction et d'attente, des méthodes de travail rigoureuses, spécifiques à l'aviation britannique, où à chaque spécialité correspondait un entraînement individuel.

Ensuite, seulement, étaient constitués les équipages. Dans chacun, sept hommes qui, au départ, possédaient des caractères et des réactions différentes, et qui, très vite, grâce à l'entraînement spécial du "Crew cooperation" - coopération de l'équipe - sont devenus les rouages essentiels d'une machine parfaite. Dans la "Royal Air Force" - R.A.F. - l'idée forte est qu'un équipage n'est pas jugé à la valeur d'un des membres mais à la manière dont les membres travaillent en commun. D'ailleurs toutes les spécialités sont également considérées sur un pied d'égalités car elles sont toutes indispensables au succès d'une mission de guerre.

Si pour l'armée de l'air française, le groupe des aviateurs français constitue à cette époque une cellule assez considérable, une fois incorporé dans l'immense machine qu'est la R.A.F., il n'est plus qu'un petit élément de l'énorme armée allié constituée pour anéantir le Reich Hitlérien.

Préparer le débarquement.

Débarqué en Grande-Bretagne le 9 septembre 1943, le groupe Guyenne entre en action le Ier Juin 1944 sous le nom  de "346 Squadron". Le groupe est commandé par le Colonel Venot. Il est secondé pour la 3ème escadrille par le Commandant Simon, et, pour la 4ème escadrille le Commandant Marias. Le débarquement est alors imminent. Les attaques contre l'Allemagne sont momentanément abandonnées pour consacrer toute la puissance alliée à préparer et appuyer l'assaut des forces d'invasion. Une épreuve de plus pour Guyenne dont les premiers objectifs sont situés en terre française. Entre le 1er juin et le 15 septembre, trente quatre missions sont ainsi exécutées contre les territoires occupés. Même si deux équipages sont perdus au cours de cette période, au dire du Commandement britannique, les Français sont particulièrement chanceux. Toutefois, le 10 septembre 1944, le Colonel Venot est victime d'un accident au retour d'une mission.

img961

Photo de l'accident du Colonel Venot, prise d'avion par un des pilotes du Guyenne, juste après l'explosion.

(collection: Alain Venot)

Une bombe restée dans les soutes éclate à l'atterrissage et cause la mort de six membres de l'équipage. Très sérieusement brûlé, le Colonel est obligé d'abandonner le Commandement du Groupe au Commandant Puget. Celui-ci restera à ce poste jusqu'à la fin des hostilités. Les opérations contre les centres vitaux de l'industrie allemande reprennent à partir du 15 septembre et redeviennent l'objet principal de l'activité de la Royal Air Force. En six mois, les Français effectuent, sur l'Allemagne, quatre vingt quatre opérations soit une moyenne d'une opération tous les deux jours. Les pertes sont lourds. Le groupe perd 44% des effectifs initialement engagés. Ainsi, le Commandant Simon, chef de la 3ème escadrille disparaît fin octobre. Il est remplacé par le Capitaine Thiry, jusqu'au mois de mars 1945, puis par le Capitaine Gopfert, jusqu'au jour de la victoire.

Malgré cette pénible période de six mois, grâce à la précision du travail de ses équipages, le groupe Guyenne acquiert au classement des treize groupes, du Groupement auquel il appartient, un magnifique palmarès: trois fois de suite premier, puis second. A plusieurs reprises, de chaleureuses félicitations lui sont accordées par le Commandemant Britannique. De plus, il obtient une nouvelle citation à l'Ordre de l'Armée:

"L'Unité d'élite de bombardement lourd appelée, la première, à représenter la France dans l'effort du Bomber Command sous le Commandement du Colonel Venot puis du Commandant Puget, a pris part avec le plus grand succès, tant aux opérations qui ont préparé et appuyé l'ouverture du second front qu'aux raids en territoire ennemi, effectuant en moins de cinq mois plus de 2000 heures de vol de guerre en 600 sorties d'opérations, dont 200 sur les objectifs lointains et puissamment défendus de l'Allemagne, lançant 2400 tonnes de bombes, malgré les pertes subies, continue à combattre avec la même ardente volonté".

img280

Troisième en partant de la gauche Paul GAZEL.

J'ai donc rejoint le Groupe Guyenne, le 6 juin 1944, à Elvington. J'ai fait mes cinq premières missions comme remplaçant de mitrailleurs malades. A la sixième mission j'ai fini par intégrer mon équipage définitif. Après trois missions de nuit et cinq missions de jour, j'ai obtenu ma première citation comportant l'attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze:

"Le sergent Gazel Paul, mitrailleur-supérieur, jeune officier plein de bonne volonté et d'allant, au cours du mois d'août 1944, a effectué de nombreuses missions de bombardement sur les bases de départ d'avions sans pilote, sur un port de la Baltique - Kiel - et des usines de carburant synthétique en Allemagne. En particulier, le 18 août, sur un objectif lointain, particulièrement défendu par la D.C.A., il a permis de nuit, par sa vigilance, d'éviter deux attaques de chasseurs".

Les missions de bombardement ont été interrompues du 25 septembre au 4 octobre, pour que les Halifax soient transformés en avions cargos afin de transporter des bidons d'essence à Bruxelles, pour alimenter l'Armée du Maréchal Montgomery à bout de carburant.

Mais, à la reprise des opérations, les pertes seront très importantes. Une attaque meurtrière contre Scholven dans la Ruhr début novembre restera pour tous de sinistre mémoire. Cinq des seize avions Halifax engagés par le "346 Squadron" ne sont pas revenus à la base. Leurs dispersals sont demeurés vides et les mécaniciens ont attendu vainement jusqu'à l'aube. Sur Bochum, un mois plus tard, la mission est à nouveau pénible et meurtrière. Sur 703 appareils engagés, 27 ont été officiellement portés manquants. Au dessus de l'objectif, la D.C.A. allemande a été particulièrement précise, tout comme les chasseurs J.U.88 et F.W.190 Au total, quatre des nôtres ont été descendus par les chasseurs et un par les canons de la D.C.A.. Une fois libérés à la fin de la guerre, des survivants sont venus nous en parler.

Malgré la stupeur des pertes, le chagrin au fond du coeur, les missions se multiplient sans relâche. Elles se concentrent principalement sur la Ruhr. Le 21 novembre 1944, l'attaque de nuit sur Sterkrade-Holten implique 245 Halifax et dure 7 heures. Le 29 novembre, sur Essen, 293 Halifax participent à l'opération. Le 30 novembre mission de plus de 6 heures sur Duisburg, 2 décembre, mission sur Hagen d'une durée de 6h45, le 16 décembre, mission sur Julich, 5 heures de vol, le 18 décembre mission de nuit sur Duisburg, d'une durée de 6h45. Les attaques se poursuivent  de nuit sur Francfort, le 6 janvier 1945 - 6h40, le 14 janvier sur Dulman, 7h15 de nuit, le 22 janvier sur Gelsenkerchen - 6 heures de nuit, le 28 janvier sur Suttgart - 6h15 de nuit, le 13 février mission de plus de 8 heures sur Bohlen-Leipzic et le 17 février mission sur Wessel - 5h05.

img282

Equipage du Lieutenant TROUETTE

Ma deuxième citation date du 10 mars 1945. Elle comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec Etoile Vermeil pour tout l'équipage: les Lieutenant TROUETTE (Pilote, Commandant d'avion), Le GOUIC (Navigateur), DASPET (Bombardier); les Sergents-chefs CHEVALIER (Mécanicien), FANTON (Radio); et les Sergents BERTRAND (Mitrailleur-arrière) et GAZEL (Mitrailleur-supérieur). Le message express n°260/IGBFAF/3 précise.

"Equipage d'une maitrise absolue qui vient d'effectuer avec un plein succès de dures missions de bombardement des objectifs puissamment défendus de la région rhénane. En particulier le 18 octobre 1944, malgré une D.C.A. intense et de nombreux éclats reçu dans l'avion, a mené à bien toute la mission et obtenu des résultats de bombardement particulièrement bons. Cette citation comporte l'attribution de la Croix de guerre avec étoile de vermeil.

Signé du Commandant Puget, Commandant le Squadron n°346-".

Présence française en Angleterre

A neuf kilomètres de la ville de York, "Elvington Station" était une des cinq cent bases aériennes de la Royal Air Force durant la seconde guerre. Si les deux groupes Guyenne et Tunisie, équipés de 32 quadrimoteurs Halifax, dépendaient du "Bomber Command" britannique, leur base était uniquement française. Les 2500 militaires - dont 500 navigants - qui s'y trouvaient, étaient d'ailleurs commandés par un officier supérieur français.

Les anciens s'en souviennent, tous les hommes de ces unités, venues d'Afrique du Nord en 1943, formaient une équipe formidable faite d'une seule volonté, d'un seul corps, d'un seul courage. Car, sans distinction, tous les membres des équipages, les mécaniciens, les armuriers et tous les hommes des Services Généraux étaient indispensables au succès de la mission. Aucun des anciens n'oublie d'ailleurs ceux qui au sol ont fait le sacrifice de leur vie pour sauver un équipage d'un avion accidenté; où ceux qui jour et nuit imperturbablement, dans le rude climat du Yorkshire, ont mis tout en oeuvre pour que chaque mission soit réussie avec les meilleures garanties d'efficacité et de sécurité.

Jeunes gens, pères de famille ou étudiants, ces hommes efficaces et dévoués, venaient de partout et reflétaient le visages de la France. Ainsi, un vieux pilote d'Air France, dès les premiers jours, était passé par l'Espagne, puis l'Afrique du Nord pour rejoindre l'Angleterre afin de continuer le combat et libérer la Patrie, auquel il ne faisait que penser. Et, lorsque la France fut libéré, la guerre continua encore pour eux, avec d'interminables missions de nuit qui, sur l'Allemagne, se faisaient plus longues et plus difficiles.

Pour ces dernières semaines de combats décisifs, j'ai reçu une nouvelle citation avec l'attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze. "Sur proposition du Ministère de l'Air, le Général de Gaulle, Président du Gouvernement provisoire de la République française, Chef des Armées, cite à l'ordre de l'Armée Aérienne, le sergent Gazel Paul du Groupement 2/23 Guyenne, sous-officier mitrailleur supérieur, qui vient d'effectuer une nouvelle série de missions de bombardement de jour et de nuit sur des objectifs de la Ruhr et de l'Allemagne Occidentale puissamment défendue par la D.C.A. lourde et la chasse de nuit, consciencieux et compétent n'a pas cessé d'apporter une aide efficace à son équipage, par la veille vigilante qu'il effectua au cours de ses missions. A notamment pris part le 30 novembre, le 18 décembre 1944 et le 22 janvier 1945 à un raid lointain sur un centre industriel important de la Saxe et sur les arrières ennemies du front de l'Est.

Signé: De Gaulle (A Paris, le 20 août 1945).

Dernières opérations

Avec le début de l'année 1945, à l'Est, les armées du Reich sont refoulées par l'Armée Rouge, à l'intérieur de leur territoire. Pour le "Bomber Command" et ses puissantes escadres, commence alors la phase des grands raids, de 8 à 9 heures, pour porter l'offensive générale au coeur de l'Allemagne.

Le groupe Guyenne participe ainsi à pas moins de sept grandes attaques. Pour commencer, Ludwigshafen est visé le 2 janvier par 366 bombardiers. Le 5 janvier, 386 avions attaquent Hanovre; 25 ne rentrent pas. Le 6 janvier, attaque de 418 appareils sur Hagen-Francfort. Le 13 janvier c'est au tour de Sanchuch avec 264 appareils. Le lendemain, ils sont 164 Halifax sur Dulmen dans la région de Munster. Le 16 janvier dix-sept avions sont perdus dans une attaque contre Magdebourg. Et, le 28 janvier, 186 avions attaquent Suttgart.

En plus de ces attaques longues et difficiles, le groupe Guyenne participa à un bombardement spectaculaire contre la ville presque vierge de Gelsenkirchen. Le raid provoqua dans la ville un incendie qui dura plusieurs jours. Mais, les Halifax ont payé cher cette réussite car dix-sept appareils ont été portés manquant; ce qui représenta près de 5% de pertes.

Bien loin de l'Angleterre, c'est contre Leipzic-Bohlen que s'est déroulée mon avant dernière mission de bombardement. Une ville qui est située sur le 12° degré Est, à ce moment là aux limites du front de l'Est. Nous étions sur les lignes de l'Armée Soviétique. Au cours du briefing précédent la mission, nous avions reçu des pancartes avec l'inscription "I'am bristish". Avec en plus, ce qui n'était pas fait pour nous rassurer la recommandation de nous les suspendres bien en évidence autour du cou si nous tombions entre les mains des russes.

Ce n'est enfin qu'à l'issue de ma dernière mission, sur Wessel, que je pouvais recommencer à prendre goût à la vie et à faire le bilan de cette guerre.

Du mois de juin 1944 au mois d'avril 1945 nous avons vécu onze mois d'opérations, 123 missions, 2467 sorties d'avions, 9438 tonnes de bombes lancées, 15077 heures de vols-guerre, dont les deuxtiers de nuit. Nous avons également perdu 37 équipages, soit 176 aviateurs tués ou disparus en mission de guerre.

C'est au souvenir de ces derniers que nous les vivants, nous devons rester fidèles.

Sergent-Chef Paul GAZEL

Porte-drapeau à l'ANSORAA des Bouches-du-Rhône

et membre du CAPIR Aix-Marseilles.

 

 

Posté par DUCAPHIL à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 août 2010

HOMMAGE AU SERGENT-CHEF PAUL GAZEL

HOMMAGE AU SERGENT-CHEF

Paul GAZEL

MITRAILLEUR SUPERIEUR

de l'équipage

du Lieutenant TROUETTE

Par Monsieur Marcel DIOLOGENT

VICE-PRESIDENT DE

L'ASSOCIATION JUBILEE

Responsable ANSORAA

Nord-Ouest.

003

Marcel DIOLOGENT

HOMMAGE à un VETERAN des GROUPES LOURDS.

le Sgt/C Paul GAZEL

Il n'était pas Normand mais Marseillais, né dans cette ville le 5 juin 1920. Mais c'est en Seine-Maritime, où nous l'avons accueilli avec grand plaisir qu'il adhérera durant cette dernière décennie après avoir "coupé les ponts" avec certains adhérents du Sud.

Paul, pour nous, c'était à la fois un ami, un copain et surtout un vétéran pour lequel nous avions beaucoup de respect.

Nous avions fait sa connaissance pendant ces belles années quatre-vingt au cours desquelles dans une sorte de "Jumelage" Normandie-Provence nous avions apprécié la qualité de superbes rencontres aussi bien au Sud qu'au Nord et ce jusqu'en 1990-1991.

Sa dernière venue en Normandie aura été chez notre ami Lucien DONNAT dans l'Eure afin de recevoir la Croix de la Légion d'Honneur au cours d'une prise d'Armes sur la Base Aérienne 105 d'EVREUX le 29 Août 2002, à l'âge donc de... 82 ans. Décoration méritée s'il en fut, concernant principalement ses actions pendant la seconde Guerre Mondiale.

En effet, Paul rejoindra la Grande-Bretagne en 1943 sera envoyé en Mai 1944 à la Base d'Elvington où stationnent les deux Groupes Lourds Français "GUYENNE" et "TUNISIE". Il sera affecté au 2/23 "GUYENNE" qui portera le nom de Squadron 346 en Juin. Jusqu'au 7 Novembre 1945, Paul sera Mitrailleur-supérieur sur Quadrimoteur "HALIFAX III" puis sur "HALIFAX VI".

img279

Paul GAZEL.

Ces deux Groupes Français nous le savons, ont payé un lourd tribut pour participer à la victoire du monde libre, puisqu'un équipage sur deux ne revenait de mission. Missions lointaines et très périlleuses, frolant les huit heures de vol, en majorité de nuit, avec les attaques incessantes des chasseurs de nuit et une D.C.A. intense notamment en bombardant les Bases de départ d'avions sans pilote et les usines de carburant aux confins de l'Allemagne ainsi qu'à la pointe du Hoc (Batterie de Maisy) lors du Débarquement du 6 juin 1944.

Paul, contrairement aux statistiques en réchappera après 31 missions sa vigilance et le sang-froid de l'équipage lui valurent trois citations. Les deux premières en Grande-Bretagne, l'une avec l'attribution de la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze, la seconde avec attribution de la Croix de Guerre avec Étoile de Vermeil et la troisième en France, signée du Général de GAULLE avec attribution de la Croix de Guerre avec palme.

Il était titulaire de la Médaille Militaire, chevalier de l'Ordre National du Mérite et de plusieurs Médailles attribuées par la Royal Air Force telles que: BATTLE BRITAIN 1939/1945. L'ATLANTIC FRANCE and GERMANY STAR; WAR MEDAL; BOMBER COMMAND MEDAL; NORMANDY Campagne Commémorative Médal.

Il fut un porte-drapeau exemplaire pendant 35 années, dont porte-drapeau officiel depuis 1996 de l'Association des Anciens de la ROYAL AIR FORCE, ce drapeau représentant pour la FRANCE sept Groupes d'Unités Aériennes incorporés à la R.A.F.

Un tel parcours ne pouvait qu'engendrer de notre part un certain respect.

Le 22 septembre 1996 à GRANDCAMP-MAISY (Calvados) petit port proche de la pointe du HOC et où est érigé le superbe monument dédié aux Groupes Lourds GUYENNE et TUNISIE, nous avons rendu hommage à notre ami, lors de la réception à l'Hotel de Ville, en sa présence et celle des Sections Normandes, par la lecture de ses citations.

Paul nous a quitté ce 26 septembre dernier. Il a rejoint ses copains du "GUYENNE".

Une très nombreuse assistance accompagnée de multiples drapeaux a témoigné, le 29, son respect à notre ami dont nous garderons le meilleur souvenir.

A son épouse qui nous avait reçu avec tant d'amitié et à toute sa famille, les Normands s'associent à leur grande peine.

Marcel DIOLOGENT.

Posté par DUCAPHIL à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


14 août 2010

AVIS DE RECHERCHE DE L'EQUIPAGE DU CAPITAINE STANISLAS

AVIS DE RECHERCHE

concernant

L'Equipage du Capitaine STANISLAS

img200

Equipage du Capitaine STANISLAS.

Pilote: Adjt AULEN, Navigateur: Cpt STANISLAS, Bombardier: S/Lt ROGNANT, Radio: Sgt/C BERDEAUX, Mécanicien: Sgt/C PATRY, Mitrailleur-supérieur: Sgt BORDIER, Mitrailleur-arrière: Sgt BORDELAIS.

Geneviève BORDIER (la fille du Sergent BORDIER) recherche à prendre contact avec les familles des membres de l'équipage du Capitaine STANISLAS.

Je lance un appel aux familles de l'adjudant AULEN, Capitaine STANISLAS, Sous-Lieutenant ROGNANT, Sergent-Chef BERDEAUX, Sergent BORDELAIS.

A prendre contact avec:

Geneviève BORDIER

à l'adresse suivante:

genevievebordier@yahoo.fr

Posté par DUCAPHIL à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2010

REMI DELAROCHE NOUS A QUITTE

HOMMAGE A

REMI DELAROCHE

Mitrailleur-supérieur

Equipage du Sous-Lieutenant TERRIEN

Rémi DELAROCHE né à Le Quiou le 30 avril 1920, décédé le 25 juillet 2010.

Rémi, comme beaucoup d'autres, fut outragé par l'occupation de sa Bretagne natale par les forces du troisième Reich allemand, et il rêvait de sa libération. Le 11 février 1941, il passe clandestinement la ligne de démarcation en zone libre.

Le 14 février, il rejoint la base aérienne de Châteauroux où il fut affecté à la base de Blida en Algérie. Il fit ses classes au centre d'instruction de Pont de Claix en Isère et envoyé à Marseille pour embarquer pour l'Algérie.

Curieusement il tomba malade et fut gardé à l'infirmerie. Le bateau qu'il aurait du prendre fut torpillé et coulé en Méditerranée.

Du 2 juillet 1941 au 24 octobre 1943, Rémi fut en poste dans ces bases de l'Armée de l'Air française: en Algérie à Rélizane, Maison-Blanche, Ain Sefra. Puis en Tunisie à El Aouina, Sfax, et au Maroc à Agadir, et Zéralda.

Du 25 octobre 1943 au 3 juin 1945, Rémi a servi en Angleterre avec les Groupes Lourds sous le commandement de la Royal Air Force.

Il fut basé à:

Evaton            avec le     8 A.G.S.

Lossiemouth     "    "      O.T.U. N°20

Elvington          "    "      GB 1/25

A Elvington, son avion fut descendu la nuit du 3/4 mars 1945 " nuit des intruders opération Gisela" quand la Luftwaffe a pris pour cible près de leurs bases les bombardiers au retour d'une mission. Rémi et l'équipage ont eu la vie sauve grâce à l'adresse du pilote qui a maintenu son avion pendant que l'équipage sautait en parachute. Le pilote fut tué.

Du 4 juin 1945 au 5 novembre 1951, il reste en  France, puis affecté à Mérignac au 21 Groupe de bombardement et à Cazaux comme navigateur instructeur.

Il part en Indochine à Tourane au GB 1/19 comme navigateur et ensuite commandant d'unité.

Du 28 septembre 1953 au 21 avril 1954, il revient en France au Groupe de Transport 2/61 au Bourget.

Il est affecté à Paris du 23 juin 1954 au 18 mars 1955, en République Fédérale d'Allemagne, il est désigné comme haut délégué de la France à Baden Baden.

Le 18 mars 1955 à 23h, le B17 dans lequel il était, pris dans une tempête de neige, s'écrase près de Cologne et Rémi est gravement blessé.

Entre le 18 novembre 1955 et le 20 décembre 1957, Rémi est réaffecté au Bourget dans le Groupe de Transport 2/61 et à Paris. Après cela, il demande sa retraite après 16 ans de service, dont 5 de guerre durant lesquels il a volé 900 heures en 28 missions.

Ses services ont été reconnues par l'obtention de la Croix d'Officier de la Légion d'Honneur, de la Croix de guerre 39-45, avec 5 citations et 3 palmes mentionnées au bulletin de l'armée de l'air, 3 citations en Indochine et une palme mentionnées au bulletin de l'armée de l'air et également la Croix de guerre Vietnamienne.

Comme un "Vice amiral", après cette carrière honorable, Rémi débute une carrière dans l'aéronautique à Sud Aviation puis l'Aérospatiale.

Retiré ensuite dans sa Bretagne natale avec sa femme Lillian, qu'il avait rencontrée à Elvington quand il était en Angleterre. Il furent mariés pendant 65 ans.

Etant un des premiers membres du Mémorial des Forces Aériennes Alliées (Yorkshire Air Museum), il aida en faisant la liaison avec l'Armée de l'Air Française. Il retourna à Elvington chaque année jusqu'en 2005 quand son âge ne lui permit plus de faire le voyage.

Ian REED

(traduction: Geneviève MONNERIS)

img198

Equipage du Sous-Lieutenant TERRIEN

Pilote: S/Lt TERRIEN, Navigateur: S/Lt MOSNIER, Bombardier: S/Lt MICHELON, Radio: Sgt DUGARDIN, Mécanicien: Adjt LE GALL, Mitrailleur-supérieur: Sgt Rémi DELAROCHE, Mitrailleur-arrière: Sgt DUNAND.

LE SACRIFICE DU SOUS-LIEUTENANT

Jean TERRIEN

Au passage de la côte Anglaise, les bombardiers devaient allumer leur feux de position, mesure indispensable pour éviter les collisions, tant était grand l'enchevêtrement des avions regagnant leurs terrains; mais c'était aussi offrir de superbes cibles à d'éventuels intruders. Très peu de temps après apparurent dans la nuit des traînées vertes et rouges qui ressemblaient fort à des tirs de traçantes et des boules de feu qui pouvaient très bien être des explosions d'avions.

Le doute fut vite levé, tandis que sur les ondes du contrôle d'aérodrome le mot code "bandit" signalait la présence de chasseurs ennemis et que sur les fréquences on entendait les appels désespérés "May Day,May Day" des bombardiers en détresse. Nous subissons presque aussitôt notre première attaque par l'arrière, détectée à temps par notre mitrailleur de queue. Elle fut déjouée aussitôt grâce à la maîtrise de notre pilote pour les manoeuvres de dégagement. Les tirs de l'allemand ne nous ont pas atteints et il disparu. Il s'agissait probablement d'un Junker 88.

En pareil cas nous avions la consigne de rejoindre notre base, nous mettons alors le cap sur Elvington. A bord tout l'équipage était était en position de combat - parachute accrochés, sauf celui du pilote qui devait lui être fixé par le mécanicien avant d'évacuer l'avion. La veille était particulièrement sévère... et épuisante.

A mi-chemin environ, à la hauteur de Nottigham, nous sommes attaqués à nouveau, toujours par l'arrière. Aperçu de très loin par notre mitrailleur-supérieur (Rémi DELAROCHE) cette fois. l'allemand dérouté par une remarquable action évasive du pilote ne put trouver une position de tir correcte, il ouvrit le feu pourtant, mais sans dommage et on ne le vit plus.

Au fur et à mesure que nous avancions vers le Nord, les balisages des terrains s'éteignaient, les traçantes et les boules de feu apparaissaient de plus en plus nombreuses. Il s'agissait bien cette fois d'une opération de grande envergure.

En approchant d'Elvington nous apercevons non loin de nous une boule de feu. Le balisage de piste s'éteint alors et le contrôle nous prévient que deux avions allemands tournaient autour du terrain, il nous donne l'ordre de nous éloigner au plus vite au cap Nord/Nord-Ouest et en montant... ce qui nous sauva.

Quelques secondes plus tard alors que nous étions à 3000 pieds, l'avion, dans un fracas terrifiant, fut secoué par un choc d'une violence extrême et fit une embardée comme soulevé par une force indescriptible tandis qu'une lumière aveuglante illuminait. Nous venions de recevoir une rafale de canon de 19,9 tirée en site de la tourelle arrière d'un JU 88G. C'était l'attaque imparable. En position de tir sous le bombardier, l'agresseur était impossible à détecter. Les deux moteurs droits et le plan droit étant en feu nous étions touchés à mort. Resté à son poste de pilotage au milieu du brasier, notre pilote réussit à maintenir l'avion en ligne de vol, le temps nécessaire pour permettre à ses six compagnons d'en sortir. Lorsque le mitrailleur arrière sauta, le dernier, l'avion était déjà engagé en piqué. Alors que six parachutes s'ouvraient sur la campagne Anglaise, échappant à tout contrôle et transformé en torche le"0" s'écrasait au sol entraînant son pilote dans la mort.

Le sous-lieutenant Jean TERRIEN s'est sacrifié pour sauver son équipage.

(Sous-Lieutenant Roger MICHELON, Bombardier.)

Posté par DUCAPHIL à 19:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

AVIS DE RECHERCHE DE L'EQUIPAGE DU LIEUTENANT JOUMAS

AVIS DE RECHERCHE

EQUIPAGE

DU LIEUTENANT JOUMAS

img366

Depuis quelques mois Jean-Michel GRAVAUD et Jacques GAZEL effectuent des recherches concernant l'équipage du Lieutenant JOUMAS, un travail de patience et de contact qui petit à petit porte ses fruits.

Mais il reste encore à prendre contact avec les trois familles suceptibles de posséder des informations sur l'équipage.

Je lance un appel aux familles du Sous-Lieutenant Albert BAYLE, du Sergent-Chef Georges DUGNAT et le Sergent André ESQUILLAT.

A voir sur Youtube la vidéo sur le

NA 57 V

Le " v" du Guyenne n'est pas rentré


Le NA 547-V du Guyenne n'est pas rentré

http://www.youtube.com/watch?v=-6UBA1EU094

http://equipagena547-v.jimdo.com

 

A prendre contact avec

Jacques GAZEL

j.gazel@neuf.fr

Jean-Michel GRAVAUD

piscine.geolys@wanadoo.fr

Posté par DUCAPHIL à 20:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 août 2010

RAFA ASSOCIATION

ROYAL AIR FORCE

ASSOCIATION

SUD-OUEST FRANCE

img190

Commune de PONT SAINT MARTIN à 10 kilomètres au Sud-est de NANTES.

Le Maire de la commune Monsieur Yves François voudrait commémorer avec un monument et une cérémonie en 2011 la mort des 10 Aviateurs Britanniques et Canadiens pour le 70ème Anniversaire.

- Le 4 février 1941; l'Hampden N° AD750 du 106 Squadron de la Royal Air force de Finningley a été abattu en attaquant St Nazaire, il s'écrase dans un champ près de PONT SAINT MARTIN et les 4 membres d'équipage sont tués. Ils reposent tous dans le cimetière communal de Pont de Cens près de Nantes.

- Le 8 mai 1941; un Wellington 1C N° R1374 du 150 Squadron de la Royal Air Force lors d'un raid de nuit au départ de la Base de Newton près de Nottingham, le Wellington est abattu près du village de PONT SAINT MARTIN. Tout l'équipage est tué, les 6 membres de l'équipage reposent dans le cimetière de Pont de Cens près de Nantes où les tombes sont entretenu par la Commission des Tombes de Guerre du Commonwealth.

Le Maire de la commune de Pont Saint Martin demande un soutien financier en faveur de cette noble cause du Souvenir pour le Mémorial.

Pour plus d'informations:

prendre contact à l'adresse suivante:

img192

Royal Air Force Association Sud-Ouest France

Mr Terry Dennett

Le secrétaire Sud-Ouest

Le Pérail

14250 Beurlay France

Tel +33(0)546953889  Fax: +(0)546964105  Mobile +33(0)689905582

Website: http://sites.google.com/site/rafasudouest/home

Posté par DUCAPHIL à 20:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]