20 août 2014

HOMMAGE DE JONZAC AUX DEUX AVIATEURS DU MOSQUITO

HOMMAGE DE JONZAC

 

AUX DEUX AVIATEURS

 

DU 151ème SQUADRON

7

(collection: Nicole BERTIN)

A voir sur le lien suivant:

http://nicolebertin.blogspot.fr/

Posté par DUCAPHIL à 12:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


13 mai 2014

LE 578 SQUADRON A YORK LE 17 et 18 MAI

SQUADRON 578 (3)

L'Association des anciens et amis du 578 Squadron fêtent à York ce weekend 17 et 18 mai les 70 ans de ce Squadron.

 

squadron 578

Le Squadron 578 à BURN.

squadron 578 (2)

http://www.578squadron.org.uk

Posté par DUCAPHIL à 15:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 avril 2014

SAMEDI 5 AVRIL 2014 INAUGURATION DE LA STELE DE RENE HUIN DU GROUPE ILE DE FRANCE

SAMEDI 5 AVRIL 2014

Inauguration d'une stèle pour la commémoration du 70ème anniversaire

de la mort du pilote

René HUIN

du Groupe Île de France (340 Squadron) abattu le 26 août 1944 au dessus de la commune de Claville-Motteville.

img859

 

" Le 26 août 1944, un premier groupe de quatre Spitfire décolla à 9h25 du terrain B8, situé près du village de Sommervieu, dans le Calvados, aux ordres du lieutenant Homolle pour effectuer du straffing dans le nord et le nord-ouest de Rouen.

Cette première reconnaissance armée était destinée à attaquer et à détruire les véhicules de la W.H. qui retraitaient.

La seconde mission, toujours avec le même dispositif décolla à 9h55, avec comme Red1 le lieutenant Sanlys, et comme Red2 l'adjudant-chef Huin, qui volait sur le G.W.-R (B Flight) sérial PK993.

Lorsqu'ils arrivèrent sur leur zone d'opération, située au nord de Rouen, près du village de Claville-Motteville, ils trouvèrent une colone de véhicules allemands arrêtée dans et autour du village de Claville-Motteville.

L'adjudant-chef Huin, au premier passage, repéra et attaqua un véhicule léger camouflé sous des pommiers, presque à la sortie du village. C'est à ce moment que son Spit fut atteint par le tir des canons de 20 millimètres quadruples de la flak, très importante dans ce secteur. Dans les secondes qui suivirent une longue traîné blanche s'échappa du moteur de l'avion, puis le Spit se retourna et percuta le sol ou il explosa.

Il est fort probable que le pilote fut tué avant le crash."

(Source: Pascal HERVEZ)

claville (3)

10h18. Mise en place d'un détachement de la B.A. 105 d'Evreux.

claville (2)

Accueil de Bernard Delecluse (ancien F.A.F.L.) par Frédéric Bentley (membre "participant" Fondation France Libre), tous deux sont à l'origine de cette initiative.

claville (4)

Accueil de Mr et Mme Claudepierre (nièce de René Huin) par Mme Brière (délégué 76 Fondation France Libre)

 

claville (5)

10h26. Mise en place des Officiels.

 

claville (7)

10h30. Passage d'un "Spitfire" aux couleurs des Cigognes, les 3/4 des invités ne l'ont pas vu faire des loopings!!! Dommage.

claville (9)

A voir sur le lien suivant:

http://www.foxalpha.com/forums/viewtopic.php?t=12116&start=615

 

claville (10)

10h32. Revue du détachement de la BA 105 d'Evreux.

claville (11)

claville (12)

Des anciens combattants et des officiels.

 

claville (13)

 

claville (14)

 

claville (15)

10h35. Monsieur le maire de Claville-Motteville et son prédécésseur dévoilent la plaque en hommage à René Huin.

claville (16)

claville (17)

claville (20)

10h40. Dépose des gerbes.

claville (21)

claville (22)

10h42. Monsieur le maire de Claville-Motteville et son prédécesseur dévoilent la plaque de la place de la mairie.

 

claville (23)

10h42. Dépose de fleurs par les enfants du village.

 

claville (24)

Et Marseillaise.

 

claville (25)

10h50. Rétrospective de la vie de René Huin, faite par M. Terrier secrétaire général de la Fondation France Libre.

 

claville (26)

11h00 Photos souvenir

claville (27)

11h30. Tout le monde se retrouve à la salle communale où se trouve une exposition sur les F.A.F.L. et 3 panneaux sur René Huin.

claville (28)

claville (29)

claville (30)

11h40. Remise des souvenirs.

claville (31)

claville (32)

claville (33)

Et verre de l'amitié.

 

claville (34)

 

claville (35)

Après-midi retour sur le site.

(collection: Dominique DURAND)

LA FRANCE LIBRE

D'OUTRE - MER ET

LES FORCES FRANÇAISES LIBRES

Les Forces Aériennes se distinguèrent entre toutes, combattirent avec un héroïsme admirable, perdant le double de leur effectif navigant.

Dix appareils de types divers, qui étaient passés en Egypte fin juin 1940, furent engagés durement en Abyssinie, en Libye, en Crète. Tous furent abattus avant le 18 juin 1941.

Sans préjudice des appuis aériens qu'elles apportèrent à toutes les opérations des F.F.L. en Afrique et au levant, elles engagèrent en Europe 3 groupes de chasse et 2 bombardement.

Les groupes de chasse "Ile-de-France" et "Alsace" combattirent sans relâche pour la défense de la Grande-Bretagne et l'invasion de l'Europe. Ils remportèrent un nombre considérable de victoires aériennes et détruisirent quantité de matériels au sol.

Le régiment de chasse "Normandie-Niemen" fut la seule unité française engagée sur le front russe. Il détruisit 300 avions ennemies; ses équipages reçurent les décorations soviétiques les plus élevées, en particulier 4 Croix de Héros de l'Union Soviétique, distinction très exceptionnelle.

Le groupe de bombardement "Lorraine", le plus ancien, puisqu'il avait débuté lors des opérations de Leclerc sur Koufra, ne cessa de combattre en Afrique, en Libye en particulier, que pour prendre part à l'attaque de l'Europe où il se couvrit de gloire au point que le roi Georges VI tint à décorer lui-même son Commandant.

 

groupe lorraine (2)

(collection: Odile ROZOY-KUNZ)

Le groupe de bombardement "Bretagne", après avoir appuyé les opérations de Leclerc au Fezzan, combattit en Italie et sur l'Allemagne.

Elles constituèrent aussi des unités de parachutistes. La première fut engagée dans la bataille de Crète de juin 1941. L'un des deux Régiments S.A.S. (Spécial Air Service) qui en dérivèrent fut parachuté en Bretagne dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 pour armer et encadrer la résistance bretonne. Ils terminèrent la guerre au-delà du Rhin.

Les actes d'héroïsmes ne se compte pas, à la mesure des pertes. Citons Maridor, d'une bravoure folle, qui un jour met en fuite à lui seul un groupe de 12 appareils ennemis dont 2 sont abattus, se spécialise dans l'attaque des bateaux assurant la défense contre avion des côtes de France et en détruit 25; enfin, quand les bombes volantes V1 apparaissent, les attaques en vol, en abat 10 et se sacrifie en détruisant à bout portant la dernière qui se dirigeait sur un hôpital.

claville (37)

claville (36)

Sépulture de Jacques - Henri Schloesing à Beauvoir-sur-Lyons qui eu le même jour la même fin que René Huin.

(collection: Dominique Durand)

Citons Schloesing, as de la chasse, descendu en flammes sur la France, horriblement brûlé à la figure et aux mains, réussissant à s'évader et reprenant le combat pour y trouver la mort dans la joie de la victoire.

Citons encore cet équipage du groupe "Lorraine" qui, désemparé, se sacrifie en se précipitant dans la Seine, à Paris, près du pont de Tolbiac, pour ne pas risquer de détruire des compatriotes en essayant d'atterrir.

 

img889

L'épave du Boston piloté par le lieutenant Lamy, l'équipage  Adjt Balcaen, Sgt Roussarie, Sgt Jouniaux, (quatre hommes) périt noyé,(octobre 1943).

Un autre enfin, un humble, le sergent Ricardou, qui amputé d'une cuisse à la sortie de Bir-Hakeim, réussit à se faire admettre dans l'aviation comme mitrailleur et est tué, au-dessus du sol de France, à sa 50ème mission de guerre.

Sgt RICARDOU

Sergent Ricardou.

(collection: Odile Rozoy-Kunz)

Le 18 juin 1942, au plus difficile moment de la guerre, le Général de Gaulle disait:

" Que nous sommes raisonnables ! Nous n'avons choisi la voie la plus dure, mais aussi la plus habile, la voie droite. Nous n'avons jamais admis que la France fût sortie de la guerre. Pour nous, la défaite dans la bataille de 1940, la prétendue neutralisation de nos forces et de nos territoires... ne sont que des péripéties, effroyables certes, mais passagères, dans la lutte que la France mène, depuis bientôt trente années, à l'avant-garde des démocraties."

La France Libre s'honore d'avoir été à la pointe de cette avant-garde.

(Source: la résistance 1940 - 1945 - ÉCHO DE LA RÉSISTANCE N°100 - 1964)

 

Posté par DUCAPHIL à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2012

DEUX ANCIENS DES GROUPES LOURDS A TOBROUK et BIR HAKEIM

COMMEMORATION DU 70ème ANNIVERSAIRE

DE LA BATAILLE DE BIR HAKEIM 

6 JUIN 2012

necropole-de-tobrouck-1024x690

Nécropole de Tobrouk

 

Deux vétérans des GROUPES LOURDS

aux cérémonies de la Nécropole de Tobrouk

et de Bir Hakeim

 

CIMG0557

Jean BILLAUD, mitrailleur-supérieur dans l'équipage du Cpt PETIT, André HAUTOT, mitrailleur-supérieur dans l'équipage du S/Lt MATHURIN.

(collection: Jean BILLAUD, un grand merci a Monsieur BILLAUD pour ces superbe photos)

CIMG0511

Jean BILLAUD.

CIMG0519

CIMG0521

CIMG0524

CIMG0526

 

CIMG0531

CIMG0549

André HAUTOT.

CIMG0551

Jean BILLAUD, ??, ??.

CIMG0552

CIMG0555

Jean BILLAUD.

 

CIMG0558

Jean BILLAUD, ??, André HAUTOT.

 

CIMG0562

 

CIMG0564

 

CIMG0571

 

CIMG0574

CIMG0575

CIMG0577

Jean BILLAUD.

CIMG0579

Jean BILLAUD, ??.

CIMG0602

Jean BILLAUD.

CIMG0605

André HAUTOT.

CIMG0607

CIMG0614

CIMG0615

??, Jean BILLAUD, ??.

CIMG0616

 

CIMG0618

??, André HAUTOT.

CIMG0625

CIMG0626

CIMG0629

CIMG0630

CIMG0632

CIMG0635

CIMG0639

André HAUTOT

CIMG0644

CIMG0726

(collection: Jean BILLAUD)

Posté par DUCAPHIL à 19:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :