PERSONNEL img470

ILS MERITENT QU'ON LES HONORE

Les pertes humaines

des Groupes Lourds

en 1944 et 1945.

______________

Squadron 346.

Ces équipages sont nommés dans l'ordre suivant: Pilote, Navigateur, Bombardier, Radio, Mécanicien, Mitrailleur-supérieur, Mitrailleur-arrière. Le nom du commandant est souligné. Les membres d'équipage tués sont signalés par une croix.

Le Squadron, la date de la mission, le N° de série de l'avion, l'usine où il a été fabriqué, et la période où il est sorti d'usine.

Sq.346 - 12/13.7.1944 - NA551 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.44.

Equipage:

Lt PASQUIER +, Cne GAUBERT +, S/Lt PETIOT +, Adjt/C VOGEL +, Adjt CUSIN +, Sgt/C VERDIER +, Sgt VERRA +.

Au retour de mission sur les Hauts-Buissons, dans le tour de piste, par très mauvaise visibilité, de nuit, l'avion du Capitaine Gaubert entre en collision avec celui du Commandant Roy et s'écrase au sol. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 19 juillet 1944.

Le Halifax du Cdt Roy, soumis à d'intenses, vibrations est difficilement contrôlable. L'ordre d'évacuation étant donné, le navigateur et le mitrailleur-arrière sautent.

Après mise en drapeau d'une des hélices, les vibrations diminuent. L'ordre d'évacuation est rapporté et l'appareil se pose sans incident.

 

équipage VENOT

Equipage du Lt-Col VENOT. 

Sq.346 - 10.9.1944 - NA585 - Fairey Aviation 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt-Col. VENOT, Lt GUILLOCHEAU +, Adjt KIPFERLE +, Sgt LHOMOND  +, Sgt/C COUPEAU +, Sgt/C FINALE +, Sgt/C BIAGGI +.

 De retour de mission sur Octeville, le lieutenant-colonel Venot, commandant le groupe Guyenne, se présente pour l'atterrissage et effectue normalement son arrondi.

Au moment où les roues touchent le sol, une formidable explosion se produit. Une des bombes placés sous l'aile droite et non larguée au moment du bombardement s'est détachée. L'avion prend feu immédiatement. Malgré la rapidité des secours, tout l'équipage périt carbonisé, à l'exception du lieutenant-colonel Venot qui, bien que gravement brûlé, réussira à s'extraire du brasier.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 14 septembre 1944.

___________________

Sq.346 - 6.10.1944 - NA555 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Lt HABLOT, Lt de SAINT MARC, Lt WUILLEMIN, Adjt/C PHILIPPE, Sgt/C PONS,  Sgt MANICK, Sgt/C YVARS.

Après avoir bombardé l'objectif (Scholven), sur le chemin du retour, le Halifax du capitaine Hablot est attaqué par un chasseur allemand. Tout l'équipage réussit à sauter en parachute.

Le capitaine Hablot, le mitrailleur-arrière, le sergent Yvars, et le mitrailleur-supérieur, le sergent Manick, sont indemnes. Le navigateur, le lieutenant de Saint-Marc, est blessé au pied. Le sergent-chef Philippe est blessé à l'épaule. Le sergent-chef Pons blessé à l'oeil reçoit des éclats dans la poitrine.

Le lieutenant Vuillemin a sauté. Il est indemne. Hélas, au cours de la descente en parachute, celui-ci est criblé par plusieurs éclats d'obus. Le contact avec le sol est rude et vuillemin gravement blessé: bassin fracturé, vessie éclatée. L'équipage au complet se retrouvera après la guerre.

 

equipage simon

Equipage du Cdt SIMON.

Sq.346 - 23/24.10.1944 - MZ742 - English Electric - 4.6 au 22.6.1944.

Equipage:

Cdt SIMON +, Lt PELISSIER +, Lt ZEILLER +, Sgt/C VIELLE +, Adjt/C BRIGALAND +, Sgt/C ROIRON +, Sgt FERNANDEZ +, Sgt/C FOURNIER +.

Mission sur Essen. L'avion du commandant Simon, commandant la première escadrille du groupe Guyenne, ne revient pas de la mission. D'abord porté "Manquant", l'équipage est ensuite considéré comme "Disparu".

D'après les recoupements effectués à partir des compte-rendus des équipages ayant participé à la mission il est probable que le Halifax du commandant Simon est entré en collision avec un autre Halifax de la Force Principale au-dessus de la Mer du Nord.

Le sergent-chef Fournier effectuait, en qualité de co-pilote, sa mission d'accoutumance. L'équipage dont il faisait partie dut évidemment être dissous.

______________________

Sq.346 - 2/3.11.1944 - LW443 - English Electric - 29.11 au 22.12.1943.

Equipage:

Adjt MABILLE +, Lt CONDE +, S/Lt PETIT +, Sgt/C MEYER +, Sgt SAYTOUR +, Sgt DEBROISE, Sgt SOURY-LAVERGNE.

Le Halifax de l'équipage Condé, qui effectue sa première mission, est attaqué par un chasseur de nuit allemand peu après être passé sur l'objectif, Düsseldorf.

Le sergent Soury-Lavergne, mitrailleur de queue, saute en parachute et réussira une évasion spectaculaire. Il passe les lignes américaines au droit de la ligne Siegfried au travers des champs de mines. Il rejoindra Elvington quelques jours plus tard le 13 novembre 1944.

Le sergent Debroise, mitrailleur-supérieur, réussit également à sauter en parachute. Les 5 autres membre de l'équipage sont tués.

______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA546 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7/1944.

Equipage:

Sgt ROCA +, Lt HYENNE +, Adjt/C CHABROUD +, Sgt/C MAXERAT +, Sgt/C LAHERRERE +, Sgt MARTIN +, Sgt REYNAL +.

De toutes les nuits vécues par les Groupes Lourds, celle du 4 au 5 Novembre 1944 au cours de laquelle 5 équipages du Groupe Guyenne sur les 16 engagés furent abattus par la chasse de nuit allemande est certainement la plus tragique.

L'objectif était Bochum.

L'équipage du lieutenant Hyenne est abattu à Dashausen. Les sept membres de l'équipage sont tués. Ils ont été inhumés au cimetière civil du champ de course à Dortmund (Ruhr) le 11 Novembre 1944.

_______________________________

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA558 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt HANNEDOUCHE, Lt VLES +, S/Lt LAMBERT +, Sgt/C VLAMINCK, Sgt/C BEAUVOIT +, Sgt/C LIMACHER +, Sgt/C OLIVE +.

Peu après le passage sur l'objectif, le Halifax du lieutenant Vlès est attaqué par un chasseur de nuit. Sévèrement touché, il prend feu immédiatement et commence à s'incliner.

Le pilote, l'adjudant Hannedouche donne l'ordre d'évacuation. Le lieutenant Vlès, navigateur, ouvre la trappe d'évacuation avant. Il s'apprête à sauter quand, dans la fumée qui a envahi la carlingue, il aperçoit son radio, le sergent-chef Vlaminck, plaqué contre contre la paroi et dans l'incapacité de bouger. Il n'hésite pas. Il s'avance vers lui, réussit à l'extirper, à le tirer vers la trappe. Au prix d'efforts inouïs, il le pousse dans le vide.

Quelques secondes plus tard, l'avion explose. Le pilote, l'adjudant Hannedouche, est éjecté de l'avion et se retrouve, descendant attaché aux sangles de son parachute. Le sergent Olive, mitrailleur-arrière, réussit à sauter avant l'explosion mais est tué au sol par les Allemands.

Les cinq autres membres de l'équipage périssent dans l'accident. Le S.C. Olive a été inhumé au cimetière de Burq.

Le Lt Vlès, le S/Lt Lambert, les Sgt/C Beauvoit et Limacher ont été inhumés au cimetière de Wermelskirchen.

____________________________

 

equipage baron

Equipage du Cne BARON.

 

 Sq.346 - 4/5.11.1944 - NR181 - English Electric - 15.10 au 4.11.1944.

Equipage:

Cne BARON +, Lt TRUCHE, Adjt VIGNERON +, Adjt/C MIGNOT, Sgt/C CORMIER +, Sgt/C PETITJEAN, Sgt BOURELLY +, Lt-Col. DAGAN +.

Dans la nuit du 4 au 5 Novembre 1944, le Halifax du capitaine Baron est attaqué par un chasseur de nuit au retour de mission. Trois membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. Les quatre autres périssent dans l'avion qui s'écrase à 15 miles N.E. de Vandelindoven.

Au cours de ce raid, le Lt-Colonel Dagan de l'Etat-Major de Londres avait tenu à effectuer une mission de guerre afin de se rendre compte de visu des difficultés afférentes. Cette nuit-là, il occupait la place de deuxième pilote. Lui aussi trouve la mort dans l'accident. Les cinq tués ont été inhumés au cimetière de Norf.

_______________________________

 

equipage dabadie

Equipage du Lt DABADIE.

 

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA121 - Rootes Securities - 27.9 au 31.10.1944.

Equipage:

Adjt GUISE +, Lt DABADIE +, S/Lt POTHUAU +, Sgt/C ALAVOINE, Sgt/C LELONG +, Sgt VAUTARD, Sgt VEGA +.

Le Halifax du lieutenant Dabadie est attaqué par dessous. Le feu se déclare immédiatement au moteur intérieur gauche. Le lieutenant Dabadie appelle le pilote, l'adjudant Guise, qui ne répond pas, probablement tué par la rafale. Dabadie donne l'ordre de sauter. Il ouvre la trappe d'évacuation-avant mais celle-ci se coince. Dabadie et le bombardier, le lieutenant Pothuau, sont enfermés dans la partie avant de la carlingue.

Le radio, le sergent-chef Lavoine, s'approche de la trappe. Dabadie lui fait signe de sauter et Alavoine évacue après avoir jeté un coup d'oeil vers l'arrière et vu le mécanicien, le sergent Lelong, tenter de mettre son parachute dans la fumée épaisse.

Pendant ce temps, le mitrailleur-supérieur, le Sgt Vautard ouvre la porte arrière et se précipite dans le vide. L'avion tombe à Hückelhoven (20 km N.W. Cologne). Ils seront les deux seuls rescapés. Dabadie et Guise ont été inhumés au cimetière de Hückelhoven. Les trois autres corps n'ont pas été retrouvés.

__________________________

 

equipage beraud 2-23 guyenne

Equipage du Cne BERAUD.

Sq.346 - 4/5.11.1944 - NA549 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Cne BERAUD +, Lt VALETTE, Lt RAFFIN +, Adjt CLOAREC, Sgt/C IMART, Sgt/C BELLON, Adjt MANFROY.

Toujours au cours de la même nuit, le Halifax du capitaine Beraud est atteint par une rafale de mitrailleuses d'un chasseur de nuit.

Les sept membres de l'équipage réussissent à sauter en parachute. Hélas, deux d'entre eux ne survivront pas: le lieutenant Raffin tombe sur une ligne à haute et meurt électrocuté. Le capitaine Beraud pour sa part tombe non loin de là, son parachute déchiré. Ils avaient déclaré que "quoi qu'il arrive", ils resteraient unis. Ils le sont dans la mort, enterrés dans le même cimetière, le cimetière communal de Stommein.

 

equipage BERAUD RAFFIN

 

________________________

Sq.346 - 21/22.11.1944 - NA557 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

S/Lt FAUGES +, Cne LOEW +, Sgt GODEFROY +, Sgt BOUTILLIER +,  Adjt THIERY +, Adjt FLECK +, Adjt LAFONT +.

Dans la nuit, en se dirigeant vers l'usine de pétrole synthétique de Sterkrade, le Halifax du capitaine Loew entre en collision avec un bombardier britannique au-dessus du territoire belge. les deux appareils s'écrasent ensemble au sol vers Thynes.

Tous les membres des deux équipages sont tués et ont été inhumés au cimetière militaire américain de Fosses (25 km E. de Charleroi).

 _____________________________________________________

Equipage du Cpt PETIT

Equipage du Cne PETIT.

Sq.346 - 17/18.12.1944 - NA561 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

Adjt RAMES, Cne PETIT, Adjt/C DEZELLIS, Sgt/C MIMAUD, Adjt BAUER,  Sgt VIDAL, Sgt LEGUILLOU +.

Au cours d'une mission sur Duisbourg, le Halifax du capitaine Petit, très sévèrement touché par la D.C.A., fait une chute de 15 mille pieds. L'ordre d'évacuation est donné. L'adjudant Dézellis saute en parachute et sera fait prisonnier. Le sergent Le Guillou saute également mais son corps ne sera jamais retrouvé. A bord, le sergent Vidal est légèrement blessé, tandis que le sergent -chef Mimaud l'est beaucoup plus sérieusement.

Tandis que le capitaine Petit donne les premiers soins aux blessés, l'adjudant Rames réussit à reprendre le contrôle de l'appareil. L'ordre d'évacuation est rapporté. L'équipage réussira à ramener le Halifax en Angleterre et à le poser, très sérieusement endommagé.

___________________________

equipage BREARD 39173100

Equipage du Cdt BREARD.

Sq.346 - 21/22.2.1945 - PN179 - Fairey Aviation - 16.10 au 17.2.1944.

Equipage:

Adjt SOUCILLE +, Cdt BREARD +, S/Lt FAUVET +, Sgt/C LEMAIRE +, Adjt AQUAVIVA +, Sgt/C CHIERICCI +, Sgt ZAVATERRO +.

Au cours de la nuit, la chasse allemande se montre particulièrement active dans la région de l'objectif, Worms.

Deux avions du groupe Guyenne sont abattus.

Le Halifax du commandant BREARD dont l'équipage effectuait sa 31ème mission est abattu à 9 km de Worms.

Tous les membres de l'équipage ont été inhumés au cimetière de Kleinbocheheim.

 

BAYLE 72952680 JOUMAS 72952566DUGNAT 72952525 BOURREAU 55627793 BARDE 55833576 MARTROU 72952585 ESQUILLAT 65174948

Equipage du Lt JOUMAS.

Sq.346 - 21/22.2.1945 - NA547 - Fairey Aviation - 9.6 au 18.7.1944.

Equipage:

S/Lt BAYLE +, Lt JOUMAS +, Sgt/C DUGNAT +, Sgt BOURREAU +, Sgt BARDE +, Sgt MARTROU +, Sgt ESQUILLAT +.

Le Halifax du sous-lieutenant Joumas dont l'équipage effectue sa 9ème mission est abattu à 30 km de Bad-Kreuznach. Tous les membres de l'équipage sont tués et ont été inhumés au cimetière de Löllbach.

 _____________________________________________

Nuit du 3/4.3.1945

Cette nuit appelée par les britanniques "Nuit des Intruders" et par les Allemands "Opération Gisela" est marquée par la perte de trois des groupes lourds français. Signalons que les intruders sont des chasseurs de nuit allemands qui accompagnaient le flot des bombardiers lors de leur retour vers les bases anglaises et les attaquaient au moment où ils étaient les plus vulnérables, c'est-à-dire au cours de l'approche et de l'atterrissage.

Ils étaient équipés de mitrailleuses lourdes tirant dans l'axe et de canons tirant à la verticale. Il se présentaient généralement par-dessous dans la zone où le Halifax, qui ne possédait pas de tourelle inférieure, était aveugle. Ils pouvaient alors attaquer le bombardier à très faible distance. C'est de cette manière que vingt avions ont été abattus au cours de cette nuit, parmi lesquels les trois français ci-après:

 

equipage notelle 2-23 guyenne

Equipage du Cne NOTTELLE.

 Sq346 - 3/4.3.1945 - NR229 - English Electric - 4.11 au 18.11.1944.

Equipage:

Cne NOTTELLE, Lt MARTIN, Lt FLOUS, Sgt SANTONI, S/Lt BOUSSY, Sgt NERI, Sgt MALLIA.

Au retour d'une mission sur Kamen.

Le capitaine Nottelle attaqué à basse altitude décide de procéder à un atterrissage en campagne. Des débris épars de l'avion, sortent les sept membres de l'équipage, 6 sont miraculeusement indemnes, seul le pilote est grièvement blessé.

 

EQUIPAGE TERRIEN 85134467_o

Equipage du S/Lt TERRIEN.

Sq.347 - 3/4.3.1945  - NA520 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

S/Lt TERRIEN +, S/Lt MOSNIER, S/Lt MICHELON, Sgt DUGARDIN, Adjt PUTHIER, Sgt DELAROCHE, Sgt DUNAN.

L'avion très sérieusement touché prend feu immédiatement. Terrien donne l'ordre d'évacuation et reste à son poste. Il y trouvera la mort après avoir sauvé ses 6 compagnons. Terrien a été inhumé au cimetière d'Harrogate le 9 Mars 1945.

Sq347 - 3/4.3 1945 - NA680 - Fairey Aviation - 17.9 au 18.11.1945.

Equipage:

Lt LAUCOU +, Asp VIEL, S/Lt GIROUD, Sgt POCHONT, Sgt LEMASSON +, Sgt HEMERY, Sgt CHARRIERE.

Le même scénario se produit pour Laucou. Tandis que 5 membres de l'équipage réussissent à sauter, il restera prisonnier avec son mécanicien dans l'avion qui s'écrase au sol. Laucou et Le Masson ont été inhumés au cimetière régional de Cambridge le 10 Mars 1945.

__________________________________________________

Sq346 - 5/6.1945 - MZ738 - English Electric - 4.6 au 22.6.1944.

Equipage:

S/Lt FONTEIX +, Lt ROUVEL +, Sgt/C SCHILLING +, Sgt HOUDELOT +, Sgt LEROY +, Sgt GORRIAS +, Sgt FARNIER +.

Au cours de la mission contre Chemnitz, l'équipage du sous-lieutenant Fonteix est porté "manquant" puis "disparu". Étant donné que Chemnitz se trouve en zone russe, aucun renseignement n'a encore pu être recueilli sur le sort de cet équipage.

A l'heure où le rideau de fer n'existe plus, il pourrait être possible d'entreprendre auprès des Autorités russes et polonaises des recherches. Peut-être n'est-il pas trop tard?

_________________________________

Sq346 - 15/16.1945 - NA166 - Rootes Secur. Ld - 31.10 au 2.12.1944.

Equipage:

Sgt LOURDEAUX +, Lt PONCET, Lt LAMONTAGNE +, Sgt BERNASCONI, Sgt HAUTECOEUR +, Sgt DESPLACES, Sgt BRULET +.

Le Halifax est abattu à Hasselte (Belgique) par un chasseur de nuit. L'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le sergent Lourdeaux, met en drapeau l'hélice du moteur droit en feu et actionne les extincteurs. En vain. Pendant ce temps, le lieutenant Lamontagne, bombardier, saute mais son parachute ne s'ouvre pas. Le sergent Bernasconi saute à son tour. L'avion s'engage alors fortement sur l'aile droite, rendant impossible tout déplacement à l'intérieur de la carlingue. Quelques secondes plus tard, l'avion explose et se désintègre. Le mitrailleur-arrière, le sergent Desplaces se retrouve suspendu à son parachute ouvert. Quand au lieutenant Poncet, navigateur, il reprend conscience, étendu sur le sol, dans la nuit entouré d'êtres en longue robe sombre, un cierge à la main. Est-ce le ciel ou le purgatoire, se demande t-il? En fait, il est simplement dans le jardin d'un monastère belge.

Les corps des 3 autres membres d'équipage sot retrouvés au milieu des débris épars de l'avion, s'étendant sur une superficie d'environ un hectare.

Les 4 tués ont été inhumés au cimetière d'Hasselte, le 17.3.1945.

_____________________________________

Sq.346 - 15/16.3.1945 - MZ830 - English Electric - 23.6 AU 14.7.1944.

Equipage:

Sgt/C LACAZE +, Lt DEPLUS +, Asp. DU FRESNOY +, Sgt CHARPENTIER +, Asp. GRIBOUVA +, Sgt TARTARIN +, Sgt TOUZART +.

Au retour de mission sur Hagen (Ruhr), le plafond au-dessus de la base d'Elvington est très bas. Dix avions atterrissent normalement. Le 11ème, celui du lieutenant Deplus, annonce par radio qu'il ne peut sortir sa roulette de queue. Il reçoit du Flying Control l'ordre d'aller se poser sur l'aérodrome de détresse de Carnaby, spécialement conçu pour accueillir les avions en fifficulté.

Sur le chemin qui le conduit à Carnaby, l'avion percute une colline pour une raison inconnue, à Scorton (5 miles W. de Helmsley, Yorkshire). Aucun survivant.

Tous ont été inhumés à Harrogate, le 21.3.1945, le R.P. Meurisse officiant.

_________________________________

 

Equipage du Lt GONTHIER

Equipage du Lt GONTHIER.

 

Sq.346 - 18/19.3.1945 - MZ741 - English Electric - 4.6. AU 23.6.1944.

Equipage:

Lt GONTHIER +, S/Lt CAPDEVILLE +, Sgt/C DUSSAULT +, Sgt/C RAYNAUD, Sgt/C PATRIS +, Sgt HELLMUTCH +, Sgt SAINTSEVIN +.

Au cours d'une mission sur Witten, pendant le trajet aller, le Halifax du lieutenant Gonthier tombe en panne de moteur. Les règlements l'autorisent à faire demi-tour. Déjà victime de ce type d'incident à plusieurs reprises, le lieutenant Gonthier décide cette fois de poursuivre sa mission. Il continue donc sa route vers l'objectif et largue ses bombes sur l'objectif.

Au retour, il est attaqué par un chasseur et s'écrase au sol à Nöllenberg.

Seul le radio est sauvé par son parachute. Les 6 tués ont été inhumés au cimetière catholique de Beyenburg.

Squadron 347.

 

SLt vieules 107052795_o

S/Lt VIEULES

 

Sq.347 - 6.7.1944 - LK728 - Fairey Aviation - 26.11.43 au 10.1.44.

Equipage:

S/Lt VARLET +, Lt CHAPRON +, S/Lt VIEULES +, Adjt CHARAUDEAU +, Adjt CHARLIER +, Adjt ECKHARDT +, Sgt GODARD +.

Au retour de la mission contre le bunker de Mimoyecques qui abritait les canons V3 à longue portée destinés à tirer sur la région londonienne, l'appareil s'écrase à environ 30 kms du terrain d'Elvington à Thorne (Yorkshire) pour une raison indéterminée. L'équipage périt carbonisé. Tous ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 11 juillet 1944.

_________________________________

 

equipage balas 79973806_o

Equipage du Lt BALAS.

 

Sq.347 - 8.8.1944 - NA529 - Fairey Aviation - 18.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Adjt MILLET +, Lt BALAS +, Adjt/C MEYER +, Sgt DESRUMEAUX +, Adjt SIRE +, Sgt ACEZAT +, Adjt FLAMAND +.

Touché par la Flak au passage de la côte française, l'avion s'abat en flammes avant d'atteindre l'objectif Fromentel (Base de V1). L'adjudant Meyer réussit à sauter en parachute. Il sera mitraillé et tué par les Allemands pendant sa descente.

Les autres membres de l'équipage restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol. Les 7 tués ont été inhumés au cimetière de St Omer, Mr l'abbé Nègre, aumônier du Foyer du soldat officiant.

__________________________________

 

equipage millet 79973751_o

Equipage du Cne MILLET.

 

Sq.347 - 3.9.1944 - NA616 - Fairey Aviation - 21.7 au 17.9.1944.

Equipage:

Adjt ROUILLAY +, Cne MILLET, Lt ALLEGRE +, Sgt/C SOUILLARD +, Sgt MOREAU +, Sgt VAYSSADE, Sgt/C WITZMANN +.

Mission sur Venloo.

Atteint par la Flak allemande à la verticale de l'objectif, le pilote Rouillay et le mécanicien Moreau restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol à la frontière germano-allemande.

Allègre, Witzmann et veillard sont massacrés au sol par les Allemands.

Inhumation au cimetière de Wakun (N.E. de venloo).

Millet et Vayssade sont fait prisonniers.

Cet accident est le premier de ceux dans lesquels le pilote et le mécanicien restent solidaires dans l'avion en perdition tandis que les autres membres de l'équipage sautent en parachute.

__________________________________

Sq.347 - 11.9.1944 - NA606 - Fairey Aviation - 21.7 au 17.9.1944.

Equipage:

Lt BERTHET +, Lt PATURLE +, Cne HILAIRE +, Sgt/C JENGER +, Adjt MADAULE +, Sgt/C EYRAUD +, Adjt OGER.

Atteint par la Flak au-dessus de l'objectif (Gelsenkirchen), l'avion explose et s'écrase à Sterkrade. L'adjudant Oger mitrailleur-arrière est le seul rescapé.

Les 6 tués ont été inhumés au cimetière nord de Düsseldorf.

________________________________

Sq.347 - 11.9.1944 - NA515 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Adjt LIDON, Lt LAC, S/Lt ROTTE +, Sgt MORIN, Adjt PUTHIER, Sgt BENET, Sgt/C NONNENMACHER.

Mission sur Gelsenkirchen.

Atteint par la Flak au-dessus de l'objectif, l'avion est gravement endommagé et le sous-lieutenant Rotte, bombardier est tué au cours de la visée. Dans des conditions difficiles l'équipage réussit à ramener l'avion en Angleterre (à Woodbridge).

Rotte a été inhumé au cimetière régional de Cambridge le 16 Septembre 1944, le R.P. Meurisse, aumônier, officiant.

______________________________

 

equipage courvalin 75916671

Equipage du Lt COURVALIN.

 

Sq.347 - 28.10.1944 - NA519 - Fairey Aviation - 28.4 au 2.6.1944.

Equipage:

Lt DELEUZE, Lt COURVALIN, Asp. VEZOLLE, Sgt CHABOUD, Sgt/C JUSTE, Sgt MEAU, Sgt BASTIAN.

Mission sur Cologne.

A la tombée de la nuit, dans des conditions de givrage très sévères, les moteurs ne fonctionnent plus normalement. Le pilote, le lieutenant Deleuze, réussit cependant à amerrir.

Dans un délai extrêmement réduit l'équipage est sauvé par les Services Britanniques de Sauvetage en Mer dont l'efficacité s'est révélée une fois de plus remarquable.

_________________________________

 

equipage person 60664621

Equipage du Cne PERSON.

 

Sq.347 - 6/7.12.1944 - NR153 - English Electric - 26.9 au 15.10.1944.

Equipage:

Cne PERSON +, Lt JOLY, Lt BLOT, S/Lt ADNET +, S/Lt BOURDEROTTE, Sgt/C CHEVALIER, Sgt/C GERARD.

Mission sur Osnabruck.

Le Halifax du capitaine Person est attaqué par un chasseur ennemi après le passage sur l'objectif. Tout l'équipage à l'exception de Person saute en parachute. Person sera retrouvé mort dans l'avion à Wachendorf.

Adnet opéré par les chérurgiens allemands ne devait pas survivre. Gérard est emputé des deux jambes. Person et Adnet ont été inhumés au cimetière de Lingen-Ems.

___________________________

 

EQUIPAGE LEROY 74159764

Equipage du Lt LEROY.

 

Sq.347 - 24.12.1944 - MZ489 - London Aircr.P. - 25.9 au 20.11.1944.

Equipage:

Sgt/C LEROY +, Lt LEROY + Sgt GAUTHERET +, Adjt GRANIER +, Sgt/C DURAN, Sgt GUEDEZ, Sgt EVEN.

En abordant la Ruhr, le Halifax du lieutenant Leroy est touché par la Flak. En dépit des avaries, l'équipage décide de poursuivre la mission. Il bombarde l'objectif, l'aéroport de Mulheim-Essen.

Un peu plus tard, l'appareil est de nouveau sévèrement atteint. L'ordre d'évacuation est donné. Le pilote, le sergent-chef Baillon, reste aux commandes pour maintenir l'avion en ligne de vol, tandis que les six autres membres de l'équipage, l'un après l'autre, évacuent l'avion. Hélas, deux seulement survivront, les quatre autres étant assassinés peu après avoir touché le sol.

Baillon périra dans l'avion qui s'écrase au sol. Il fait partie de cette cohorte des pilotes de bombardement qui se sont sacrifiés pour que le reste de l'équipage survive. Tous sont morts en héros anonymes.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière Nord de Düsseldorf.

___________________________________

 

equipage cottard 79975979_o

Equipage du Lt COTTARD.

 

Sq.347 - 2/3.1.1945 - MZ984 - Rootes Secur. Ld - 29.8 au 30.9.1944.

Equipage:

Sgt LECLERCQ +, Lt COTTARD, Adjt ADAOUST, Sgt/C MOREL, Sgt DUFAUR, Sgt USAI, Sgt/C AUBIET.

Mission sur Ludwigshaven.

Le Halifax du lieutenant Cottard est abattu par la D.C.A. américaine à Courcelles, région de Metz. Le pilote, le sergent Leclercq meurt prisonnier de l'avion qui s'écrase au sol. Il avait 19 ans. On trouve là un nouvel exemple d'un pilote se sacrifiant pour que le reste de l'équipage puisse évacuer.

__________________________________

 

equipage courvalin 75916671

Equipage du Lt COURVALIN.

Sq.347 - 5/6.1.1945 - LL557 - Rootes Secur. Ld - 13.5 au 8.7.1944.

Equipage:

Lt DELEUZE, Lt COURVALIN, Aspt. VEZOLLE +, Sgt CHABOUD, Sgt/C JUSTE, Sgt MEAU +, Sgt BASTIAN.

Mission sur Hanovre.

Sur le chemin du retour, le Halifax du lieutenant Courvalin est attaqué par un chasseur de nuit. L'incendie se déclare et l'ordre d'évacuation est donné.

Le bombardier, le navigateur et le radio sautent par la trappe avant.

Le mitrailleur-supérieur Bastian et le mécanicien Juste aident Meau à évacuer, puis sautent à leur tour.

Deleuze, après s'être assuré que tout le reste de l'équipage a évacué, branche le pilote automatique et saute à son tour.

L'équipage sera fait prisonnier à l'exception de l'aspirant Vezolle tué au sol sous prétexte d'évasion et du sergent Meau qui sera abattu par un garde civil, peu après avoir touché le sol. Deleuze et Bastian réussiront l'un et l'autre une évasion spectaculaire.

Vezolle a été inhumé le 10.1.45 au Parish Cimetière d'Imbremburen (25 km W. d'Osnabrück) et Meau le 8.1.45 au Cimetière Catholique de Saerbruck (30 km S.W. d'Osnabrück).

_____________________________________

 

equipage brachet 78633989_o

Equipage du Lt BRACHET.

 

Sq.347 - 13/14.1.1945 - LL590 - Rootes Secur. Ld - 8.7. au 29.8.1944.

Equipage:

Adjt JOUZIER +, Lt BRACHET +, Lt HABEZ, Sgt RIGADE, Adjt HUMBERT, Sgt MEMIN, Sgt/C MALTERRE +.

Au retour de mission sur Sarrebruck, le Halifax du capitaine Brachet entre en collision avec un quadrimoteur anglais dans la région de Gisors.

Le sergent-chef Malterre est tué sur le coup. L'adjudant Jouzier qui a remplacé le lieutenant Georgeon pour raison de santé et le lieutenant Brachet s'écrasent avec l'appareil. Les autres membres de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs.

Brachet aurait très bien pu sauter, il a préféré aider le pilote tandis que le mécanicien évacuait.

_______________________________

 

equipage bresson 38147504

Equipage du Cne BRESSON.

Sq.347 - 16/17.1.1945 - NA572 - Fairey Aviation - 9.6. au 18.7.1944.

Equipage:

Cne BRESSON +, Cne de SAUVEBEUF, Lt RONA, Adjt RABIER, Sgt KANNENGIESSER, Sgt/C POILBOUT +, Sgt MARTIN.

Mission sur Magdebourg.

Le Halifax du capitaine Bresson est abattu par la Flak. Le Cne Bresson et le Sgt/c Poilbout restent prisonniers de l'avion qui s'écrase au sol.

Les 5 autres membres de l'équipage sont sains et saufs. Kannengiesser, fait prisonnier, réussira une évasion spectaculaire.

______________________________________

 

equipage marin 65538641

Equipage du Cne MARIN.

 

Sq.347 - 16/17.1.1945 - MZ986 - Rootes Secur. Ld - 29.8 au 30.9.1944.

Equipage:

Cne MARIN +, Lt FRANGOLACCI, Lt MINVIELLE, Adjt/C VUILLEMOT +, Adjt VILLENEUVE +, Sgt/C DARGENTON +, Sgt/C MEUNIER.

Mission sur Magdebourg.

Au cours de la ligne droite qui précède le bombardement, le Halifax du capitaine Marin est gravement endommagé par la Flak. Celui-ci est tué à son poste de pilote.

Vuillemot saute mais son corps ne sera jamais retrouvé.

Villeneuve et Dargenton n'ont pas dû pouvoir évacuer.

Les 3 autres membres de l'équipage de l'équipage sautent en parachute et sont sains et saufs. L'avion s'écrase entre Wülfingen et Poppenburg (14 Km W. de Hildensheim).

______________________________________

 

equipage petus 77583252_o

Equipage du Lt PETUS.

 

Sq.347 - 22/23.1.1945 - LL587 - Rootes Secur. Ld - 8.7 au 29.8.1944.

Equipage:

Lt PETUS +, Lt DESESSARD, Lt MIGNON, Adjt COQUERON, Sgt TRIBERT +, Sgt/C LINDEBERT, Adjt RIVIERE.

Au retour d'une mission sur Gelsenkirchen, l'avion du lieutenant Pétus s'écrase dans la campagne à Grafton Underwood (S.W. de Petersborough).

Le lieutenant Pétus et le sergent Tribert sot tués.

L'adjudant Coqueron, dont le parachute ne s'est pas ouvert, atterrit sur un tas de neige qui amortit sa chute. Bien que brièvement blessé à la colonne vertébrale, il réussira, après des mois et des mois de rééducation, à retrouver une vie presque normale.

Les autres membres de l'équipage s'en sortent sains et saufs.

Les 2 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 26 Janvier 1945.

_____________________________

 

equipage stanislas 79973526_o

Equipage du Cne STANISLAS.

 

Sq.347 - 7/8.2.1945 - NA260 - Rootes Secur. Ld - 2.12.1944 au 30.1.1945.

Equipage:

Adjt/C AULEN +, Cne STANISLAS, S/Lt ROGNANT +, Sgt/C BERDEAUX +, Sgt/C PATRY +, Sgt BORDIER +, Sgt BORDELAIS +.

Au cours d'une mission sur Goch, le Halifax du Cne Stanislas, atteint par la rafale d'un chasseur de nuit, explose, Sans savoir ni pourquoi ni comment, le Cne Stanislas se retrouve dans les airs, suspendu aux sangles de son parachute. Il sera le seul rescapé de cet accident.

Le crash a eu lieu sur la commune de Asten (25 Km S.W. de Eindhoven).

Aulen, Berdeaux et Bordelais ont été inhumés au cimetière de Woensel à Eindhoven.

Rognant, Patry et Bordier ont été inhumés au cimetière militaire français de Kabelle (Hollande).

____________________________________

 

equipage pelliot 79976331_o

Equipage du Lt PELLIOT.

 

Sq.347 - 7/8.2.1945 - NA197 - Rootes Secur. Ld - 31.10 au 2.12.1944.

Equipage:

Sgt/C BAGOT +, Lt PELLIOT +, Lt ROLLET, Sgt/C BRILLARD, Adjt MOLL, Sgt Le MITOUARD +, Adjt LOISELOT.

Au cours d'une mission sur Goch, le Halifax du lieutenant Pelliot a été abattu par la chasse avant l'objectif. Le crash a eu lieu à Veluwe près d'Asten (hollande). Bagot, Pelliot et le Mitouard sont tués. L'adjudant Loiselot remplaçait le sergent-chef Besnard au cours de dette mission pour raisons de santé.

Le Lt Pelliot a été  inhumé au cimetière de Woensel à Eindhoven.

L'avion avait encore ses bombes quand il a heurté le sol. Il a explosé. Bagot et Le Mitouard restés dans l'avion ont été pulvérisés.

_________________________________

Sq.347 - 14/15.3.1945 - NA681 - Fairey Aviation - 17.9 au 18.11.1944.

Equipage:

Adjt/C VIDAL, Lt GUENOIS, S/Lt PICOT, Sgt CHANSON, Adjt PORTESSEAU +, Adjt BRUNO, Sgt PIZEL.

Au retour d'une mission sur Homberg (Palatinat), l'avion, très gravement atteint par la Flak, effectue un atterrissage forcé en Belgique et prend feu.

L'adjudant Portesseau qui a remplacé Gauthier, mort de maladie en Angleterre, est tué. Il a été inhumé à Neuville-en-Condraz (Belgique).

L'adjudant-chef Vidal est grièvement blessé.

_____________________________

Sq.347 - 14/15.3.1945 - MZ909 - English Electric - 2.8. au 29.8.1944.

Equipages:

Cne BRUNET +, S/Lt FAUCHET +, Asp. TROLARD +, Sgt MILLER +, Sgt LUGARO +, Sgt DE LAUZIN +, Sgt GIRAUDIN +.

Au retour de la même mission, abattu par un chasseur de nuit, l'équipage du capitaine Brunet est porté disparu. Ils ont été inhumés au cimetière américain de Grand Failly (Meurthe et Moselle), 8 Km 500 au N.W. de Longuyon. Le Sgt Lugaro n'était pas mort sur le coup et fut assassiné par les S.S. 'Autopsie du docteur américain Max Berg).

_____________________________________

 

equipage ostre 74993369

Equipage du Cdt OSTRE.

Sq.347 - 15/16.3.1945 - NR287 - English Electric - 23.11 au 5.12.1944.

Equipage:

Cdt OSTRE +, Cne CHEVALIER +, Lt CHEMIN +, Adjt CHABRES +, Sgt/C SCIOLETTE, Sgt RAMOND +, Sgt/C TILLIERS.

Au retour de mission sur Hagen (Ruhr), l'avion s'écrase sur les collines au N.E. d'Elvington.

Ostré, Chevalier, Chemin, Chabres, et Ramond périssent dans l'accident.

Le mécanicien Sciolette qui se trouvait à l'arrière de l'appareil pour vérifier qu'aucune bombe ne restait dans l'avion et le mitrailleur de queue Tilliers échappent à la mort.

A noter que l'équipage Ostré effectuait cette nuit-là l'ultime mission de son tour d'opérations.

Les 5 tués ont été inhumés au cimetière d'Harrogate le 21.3.1945, le R.P. Meurisse, officiant.

___________________________

 

capitaine hautecoeur 81119631_o       Sgt MENNETRET 62629446      Sgt LEDUC 52139196_p

Cne HAUTECOEUR       Sgt MENNETRET             Sgt LEDUC

 

Sq347 - 25.4.1945 - NP921 - Handley Page Ld - 11.12 au 21.12.1944.

Equipage:

Sgt/C MERCIER +, Cne HAUTECOEUR +, Cne JACQUOT +, Sgt/C BARITEAU +, Sgt MENNETRET + Sgt FERRERO + Sgt LEDUC +.

Peu après être passé sur l'objectif, le Halifax du capitaine Hautecoeur, touché de plein fouet par un obus de Flak, est coupé en deux, la queue s'écrase au sol et l'avant va se perdre en mer.

Le capitaine Hautecoeur commandait la deuxième escadrille du groupe Tunisie. Il meurt au cours de la dernière mission des Groupes Lourds français.

Polytechnicien, d'une droiture exceptionnelle, fils unique, sa perte sera douloureusement ressentie par ses parents qui ne s'en consoleront jamais. Il était leur unique enfant.

Hautecoeur, Bariteau, Ferrero et Leduc ont été inhumés sur la plage de Wangerooge. Les trois autres membres d'équipage ont été présumés perdus en mer.